attraper le temps qui file…

13 août 2017

J'ai de nouveaux jouets !

Je suis allée avec Marie au marché aux tissus, chercher notamment de quoi lui coudre deux jupes fluides et un top à bretelles du dernier Ottobre Woman. Forcément, son choix s'est porté sur un crêpe de polyester, ma bête noire en couture : ça se déforme et ça glisse lors de la coupe (mais merci La Punaise pour l'astuce de l'amidon — que ej n'ia pas encoreet les ourlets sont un enfer. Lorsque j'ai raccourci la robe de la copine d'Aurore, je m'étais promis d'acheter un pied ourleur pour une prochaine fois. J'ai donc passé commande (in extremis, la boutique cessait ses expéditions le lendemain) et pour économiser des frais de port conséquents, j'ai ajouté quelques petites choses…

Le pied ourleur, donc, qui replie deux fois le tissu avant de piquer. Malgré les vidéos, je n'ai pas encore compris comment démarrer proprement, mais je ne doute pas de prendre le coup de main un jour… pour l'instant, il me suffit de laisser une marge de quelques cm de tissu supplémentaires que je recoupe ensuite. Pour les ourlets étroits sur des lignes droites, c'est impeccable, un peu moins sur les arrondis (je gère encore mal la tension du tissu).

12 août - 412 août - 3

Le pied à nervures, j'en avais envie depuis longtemps. Après quelques tests, le meilleur résultat est obtenu avec une aiguille double de 2,5 mm et un écart de 2 à 3 intervalles. Je sais déjà quelle sera ma première couture avec ! (mais il me faut commander du tissu)

12 août - 512 août - 6

12 août - 7

Le pied à biais, pas une grande réussite pour l'instant… je réussis mieux sans ! Il faut dire que les premières vidéos trouvées ne montraient que la pose du biais sur une ligne droite (la belle affaire, pas besoin d'un accessoire spécial pour ça) et s'interrompaient juste avant l'angle pour reprendre une fois la difficulté passée ! Enfin, j'en ai trouvé une bien claire, montrant toutes les étapes et expliquant les réglages, je m'y mettrai dès que j'aurais une heure de calme devant moi. 

12 août - 8

Enfin, je ne pensais pas utiliser tout de suite les deux autres pieds, mais hier m'est venue une idée de couture urgente qui m'a permis de tester :

- Le pied à passepoil, vraiment génial ! À utiliser aussi peut-être pour les surpiqûres avec beaucoup d'épaisseurs car il guide très bien le bord replié du tissu.

12 août - 1

- Le pied teflon, je me demande comment j'ai pu m'en passer si longtemps ! Combiné avec les pinces "clover" que je n'avais guère essayées jusque-là.

12 août - 2

Posté par Agdel à 19:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


10 août 2017

les 10 du 10 : Détourné/recyclé

C'est le thème proposé par J'habite à Waterford pour ce mois d'août :

Vous savez bien: l'objet qui, temporairement ou définitivement, est utilisé non pas pour sa fonction première, mais pour un tout autre usage: le crayon qui se retrouve -temporairement - pique-chignon, ou la vieille chaussure recyclée - définitivement - en pot de fleur.... Le système D et la créativité, autrement dit !

Facile, me suis-je dit ! Je passe mon temps à détourner des objets, le système D, c'est ma seconde nature… eh bien heureusement que j'avais un peu anticipé car il m'a fallu réfléchir toute la journée d'hier !

10 août - 1

En début de semaine, un problème de taille s'est posé : comment peindre le haut des murs et le plafond au-dessus de la baignoire ? Ordinairement, j'aurais utilisé l'escabeau, 2 pieds dans la baignoire, 2 pieds dehors, un peu acrobatique certes, mais je l'ai fait enceinte de 8 mois (beaucoup plus jeune et plus souple aussi…). Oui, mais non : la baignoire est en acrylique, je crains de la rayer, ou pire de la casser, et puis de toutes façons elle est plus étroite au bout, l'escabeau ne passera pas. Alors, on détourne : une chaise-haute (qui nous sert encore parfois à asseoir des petits à table, mais est surtout très pratique au quotidien, pour être à bonne hauteur pour éplucher, couper, écosser ou pour atteindre un placard un peu trop haut). Et pour éviter d'abîmer la baignoire : les boîtes à œufs que je venais de jeter au recyclage !

10 août - 3

Détournement / système D encore : la porte de la douche qui ne tenait plus fermée, la bande aimantée a perdu toute sa puissance et impossible de lui trouver une remplaçante (l'obsolescence programmée, ma bête noire). Une pince à linge amputée d'une partie de son extrémité et le tour est joué (ça intrigue pas mal nos invités)

10 août - 5

Détournement de cumulus en tableau aimanté, j'y accoche mes morceaux de patrons en cours d'utilisation, mes carrés Dear Jane pas encore photographiés, mes listes pour la mercerie…

10 août - 2

Détournement d'une barre de crédence de cuisine : accrochée au plafond, elle accueille sur cintres les vêtements qui ne vont pas au sèche-linge, quelques heures après je n'ai plus qu'à les plier !

10 août - 4

En plus de la chaise-haute, j'ai conservé quelques biberons dans mon placard de cuisine ; plus personne ne boît dedans, mais c'est très utile pour mesurer avec précision les petites quantités de liquide, surtout quand je réduis les proportions d'une recette (et puis au moins, je suis sûre de l'exactitude de mes mesures… je vous ai parlé du verre-mesure que nous emmenions en vacances, qui augmentait les mesures de 50 % ? Oui, oui : 200 g de farine pesaient en réalité 300 g, j'ai eu un doute quand 70 cl de lait ont vidé la brique que je venais d'entamer)

Passons au recyclage…

10 août - 3 (1)

Notre atlas routier était au bout du rouleau : couverture maintes fois recollée, reliure déchirée, mais surtout, complètement obsolète : c'est incroyable le nombre d'autoroutes qui ont ouvert depuis 2000 ! Alors, oui, il y a le GPS, mais notre voiture n'en est pas équipée, nous utilisons nos téléphones et il n'y a jamais de réseau lorsque nous sommes perdus ! Et puis c'est utile de savoir lire une carte, j'ai donc commandé un atlas tout neuf, tout beau, mais je ne jette pas l'ancien, il peut encore servir comme matériau de bricolage. Et pour commencer, une guirlande de petits bateaux pour agrémenter notre coin bureau.

10 août - 4 (1)

Pour stocker mes carrés Dear Jane (après photographie donc…), cette boîte de pastilles pour lave-vaisselle est pile aux bonnes dimensions. Un peu de kraft gommé pour la renforcer, du vernis-colle datant de l'époque où je pratiquais un peu le serviettage et des chutes de tissus bleus, c'est plus joli comme ça !

10 août - 1 (1)

Recyclage des restes du camp louveteaux : la baguette, sortie du congélateur, tartinée de moutarde (j'en ai mis un peu trop), quelques rondelles de tomates du jardin, deux feuilles de basilic, un peu de fromage râpé et hop, au four !
(j'ai testé aussi le pain perdu, le pain perdu façon quiche, les bruschettas au chèvre… mais il en reste encore beaucoup)

10 août - 2 (1)

Un engin de torture ? Non (quoique je me suis tapé sur les doigts en enfonçant les clous). Cette chute de planche et ces clous rouillés m'ont servi à confectionner un métier à tisser… les tawashi. Un excellent moyen de recycler de vieux tee-shirts et de remplacer les éponges dans la salle de bains. Premier essai pas très réussi, mais j'ai quelques améliorations en tête.

10 août - 5 (1)

Enfin, quelques vêtements à recycler : une robe que j'aimais beaucoup, que j'ai beaucoup portée, usée jusqu'à se déchirer en plusieurs endroits, mais le bas est encore bon pour faire une jupe ; deux chemises aux cols, manches et pattes de boutonnage élimées, je pensais pouvoir les transformer en caleçons, mais il n'y a pas assez de tissu… je réfléchis.

Posté par Agdel à 17:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 août 2017

J'ai testé pour vous #2

La box Kitchen Trotter.

À Noël, nous avons reçu quelques cadeaux gourmands emballés dans une fort belle boîte bien solide. Je me suis renseignée sur l'origine de celle-ci, j'ai recherché quelques avis et mi-juin, je me suis décidée à m'abonner pour quelques mois.

Envie d'élargir notre éventail culinaire (après deux ans de mercredis asiatiques), envie d'un peu de facilité aussi car choisir des recettes, trouver les ingrédients et les réaliser demande du temps, envie de voyager par le goût… Les destinations des mois précédents me faisaient rêver :

8 août - 6

 

Premier point à revoir : l'information. Lors de la commande, le coffret devait arriver vers le 15 du mois suivant. Le 10 juillet, je reçois un mail m'informant que mon colis est expédié, j'ai un petit espoir de pouvoir passer le chercher avant le 13, en fait, il ne sera disponible au relais-colis que le 21 juillet ! J'ai donc quelques craintes pour le prochain envoi, il risque d'arriver au relais le jour de notre départ en vacances et ne peut rester sur place qu'une semaine…

Enfin, je l'ai. Le coffret est toujours aussi beau !

8 août - 18 août - 2

Je l'ouvre et je suis un peu déçue : destination les États-Unis, pas très dépaysant, mais il en faut pour tous les goûts. À l'intérieur, un assortiments de produits, dont certains sont en vente dans mon hypermarché… le petit souvenir (souvent un objet pour la cuisine) est une city-map de New-York, bof.

8 août - 4

Voyons les recettes

8 août - 3

Autre point négatif, le menu est délirant : bouchées de poulet (style nuggets) en entrée, pain de viande en plat, cheesecake en dessert avec comme bonus, des hamburgers à la viande hachée ! Bon, c'était prévu de toutes façons, mais ces recettes nous feront plusieurs repas, au moins, nous aurons le temps d'attendre le mois prochain. Deux produits fournis ne correspondent à aucune recette : du pop-corn et du beurre de cacahuètes (mais le livret mentionne un blog culinaire aux recettes alléchantes qui devraient me permettre de l'utiliser sans problème) La composition de la préparation pour cheesecake me laisse perplexe… du sucre et de l'amidon, quelle complexité !

8 août - 5

En attendant d'être tous réunis, nous avons testé les nuggets de poulet, sauce miel-moutarde. Le sachet de brisures de pretzels (destiné à faire de la chapelure) était assez grand pour deux repas (même trois, à mon avis, si une petite souris ne l'avait pas terminé subrepticement…), la recette est impeccable, les bouchées sont parfaitement croustillantes, la sauce délicieuse ! Voilà une recette que je referai volontiers, sous réserve de trouver l'équivalent des pretzels miel-moutarde.

La suite sera pour la fin du mois… j'émets juste une réserve sur la recette du cheesecake qui ne préconise pas de moule à charnière, indispensable pourtant au démoulage.

Et bien sûr, j'attends avec impatience mon prochain kit, qui viendra forcément de l'autre bout du monde, d'un pays qui m'est totalement inconnu, j'espère ! (parce que la Chine ou le Japon, ce serait vraiment de la malchance)

 

 

Posté par Agdel à 14:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 août 2017

Fournisseur officiel de Scoutlard

Cette année, les louveteaux-jeannettes partaient une semaine en stage de sorcellerie. Je ne sais pas qui s'est le plus amusé, des enfants ou des chefs !

En tout cas, j'ai déploré de ne pas avoir de formule magique pour multiplier les capes de sorciers, j'ai cru que je n'en verrais jamais le bout ! Entre la doublure jaune que je n'arrivais pas à repasser (quelle que soit la chaleur du fer, l'épaisseur du dessous plissait), les satins bleu et vert que je devais découper (ça ne se déchire pas) et qui fuyaient sous les ciseaux ou sous la machine à coudre, les fils fins de polyester que j'emmenais partout dans la maison… des semaines à coudre des lignes droites, encore et encore ! Des 30 mètres de doublure noire commandée, il ne m'en reste que trois.

J'ai profité de la présence, début juillet, des anciennes élèves de Scoutlard (promotion 2009) pour les solliciter en tant que mannequins (forcément, les capes sont un peu courtes). Elles avaient des tas de souvenirs à raconter, Paul a pris des notes…

Voici donc les anciens de Sac-à-Dor

4 juillet1

Buta-souffle

4 juillet4

Opin'aigle

4 juillet2

(il n'y avait pas de maison verte)

4 juillet3

Et leurs professeurs

4 juillet5

Et quelques jours plus tard, au Château de Scoutlard

Quelques professeurs (il faut vraiment des yeux de 9-10 ans pour ne pas reconnaître les chefs sous les déguisements…)

4 août - 1

Aménagement des maisons

4 août - 2

Entraînement de quidditch

4 août - 3

Leçon de sorts

4 août - 4

Cours de potions

4 août - 5

Sortie dans la forêt interdite

4 août - 6

Conseil chez les Poufsouffles

4 août - 7

4 août - 8

Il y avait également, aux lisières du camp, des détraqueurs à flanquer la chair de poule, mais je n'ai pas réussi à en obtenir une photo… un jour peut-être ?

 

 

Posté par Agdel à 18:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 août 2017

L'été…

2 aout - 6

… je passe mon temps à compter combien nous sommes dans la maison : 4 (Paul est parti en Bourgogne), 5 le temps d'une soirée, 4 de nouveau (Aurore est partie dans le Lot), puis 3 (Paul pédale le long de la Seine), 4 (il est revenu sain et sauf), 8 (les compas campent dans le salon avant leur départ pour les Alpes, ça met de l'animation !), 3 (sans Marie), 2 (Paul repart, pour Belle-Île cette fois)…

2 aout - 2

Les enfants, il faut dormir maintenant, le réveil sonne à 5h30 demain !

2 aout - 7

… et forcément, il y avait un problème de train ! Mais ils l'avaient anticipé, le plus dur a été de monter les vélos avec saccoches dans les escaliers de Javel, puis de faire les 10 km restants jusqu'à la gare de Lyon, en 1h30, presque trop facile.

2 aout - 8

… c'est aussi le temps où les récoltes de légumes sont les plus abondantes. Je suis donc allée, avec deux amis, ramasser les oignons chez notre maraîchère de l'Amap. Presque 300 kg déterrés et mis en cagettes à nous trois, nous avons bien travaillé ! En récompense de nos efforts, nous avons rapporté une grande cagette pleine d'oignons abîmés (épluchage impératif le soir-même) et cueilli des haricots verts qui auraient fini, faute de main-d'œuvre, broyés comme engrais vert.

2 aout - 32 aout - 4

2 aout - 52 aout - 1

 

Posté par Agdel à 09:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


01 août 2017

6 jours seulement

Je m'attendais à 15 jours de travaux, aussi ai-je été heureusement surprise de trouver, mardi, les murs remontés et la moitié du sol carrelée.

Avant, nous avions donc ça :

Un sol aussi glissant qu'une patinoire dès qu'il était mouillé, une baignoire aux côtés inclinés qui rendait la douche périlleuse, aux poignées desserrées qui laissaient passer l'eau (et je rappelle que j'ai un grief personnel contre l'une d'elles), une cuvette de WC dont une fixation était cassée au ras du sol et l'autre impossible à dévisser (vis rongées), une vasque de lavabo fêlée par la chute d'un flacon de parfum (nous n'avions pas remarqué que l'étagère au-dessus était en pente) et impossible à remplacer de par ses dimensions hors normes, un petit espace au bout de la baignoire juste un peu plus étroit que le balai de l'aspirateur — ça semble un détail mais c'est très pénible au quotidien. Nos voisins venaient de faire refaire leurs sanitaires (un gros chantier de plus d'un mois) et étaient fort satisfaits de leur entreprise de plomberie. J'ai donc fait établir un devis, non sans peine… je recevais un bout de devis, puis un autre, il manquait toujours quelque chose, j'avais l'impression que notre dossier était éparpillé dans tous les ordinateurs de l'entreprise, la responsable oubliait régulièrement ce que nous avions décidé et me reposait infiniment les mêmes questions. De notre côté, il y a eu quelques changements d'avis aussi, forcément. Enfin, début mai, nous avons signé, envoyé un chèque puis… plus rien (enfin si, le chèque avait été retiré). Et lorsque j'ai téléphoné tous les deux jours, j'ai enfin obtenu une date, qui ne pouvait mieux tomber : début des travaux le 24 juillet, pendant la semaine de vacances de Guillaume (pendant ce temps, il a refait les boiseries des chiens-assis).

Après la casse des murs, donc, il y a eu montage de placo et modification de la plomberie (la baignoire a été déplacée)

31 juillet - 331 juillet - 1

Mercredi matin, le plombier me réclamait les plans pour le carrelage mural : nous avons choisi une disposition aléatoire des carreaux de couleur et ce n'est pas aussi facile que ça en a l'air ! J'ai simplement utilisé un tableur et coloré les cellules, puis imprimé et collé sur du carton pour vérifier le rendu en volume

31 juillet - 5

Et ça avait l'air de beaucoup plaire au plombier ! Il m'a juste demandé la permission de déplacer le carreau bleu qui se trouverait derrière les WC, donc invisible (non, je n'ai pas vérifié s'il avait respecté le plan)

31 juillet - 231 juillet - 4

J'en ai profité pour descendre les WC dans le jardin et récurer le moindre recoin inaccessible en temps normal (gagnant un lumbago au passage)

31 juillet - 6

Et lundi midi, c'était presque terminé !

31 juillet - 831 juillet - 9

Voilà une baignoire-douche qui devrait être très pratique ! Sauf qu'il manque le marchepied (un oubli du fournisseur), que j'ai passé deux heures à décoller le film de protection centimètre par centimètre sur l'une des parois et que le tablier prévu ne s'adapte pas : trop court (ou alors, il faudrait poser la baignoire au plus bas, mais dans ce cas, l'écoulement de l'eau posera problème…), j'attends de voir comment cela va se régler (à mon avis, en partageant les frais entre l'entreprise et nous, car visiblement, Jacob Delafon ne fera aucun geste commercial, déplorable !)

31 juillet - 1031 juillet - 11

Les vasques et le meuble arriveront samedi, ainsi que le miroir éclairant (d'où la lampe d'appoint posée sur les toilettes) et il n'y aura plus qu'à ranger et trouver quelques accessoires coordonnés ! (heu, peindre les tuyaux aussi, et puis changer l'interrupteur qui paraît bien jaune à présent, et puis peindre le plafond, les murs… juste quelques détails donc, dès que j'aurai moins mal au dos, je m'y attelle)

 

Posté par Agdel à 18:39 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 juillet 2017

Rendez-vous d'Anne : des vertes et des pas mûres

Vert, le placo avec lequel le plombier a doublé nos murs… doublés, car le décollage du carrelage allait transformer notre salle de bains, ainsi que le fond du placard de la chambre de Paul, en champ de ruines. Nos murs sont en carton, et pas seulement le petit retour que nous avions cassé dans la cuisine. Probablement plus économique que du placo monté sur rails, moins encombrant, moins sonore aussi peut-être ? En revanche, point de placo hydrofuge, qui ne devait pas être obligatoire en 1994…

Trois murs sont donc verts à présent (le carrelage s'est décollé sans difficulté sur le quatrième, étrange !), et la pièce est un peu plus petite.

30 juillet - 1

Posté par Agdel à 17:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 juillet 2017

Couture express + récup

Que faire avec :

- un certain nombre de chaussettes orphelines et trop petites…

- un gros sac de riz entamé, reste d'un camp scout *

- l'injonction du kiné : « il faut soigner votre tendon par le froid »

27 juillet - 1

4 poignées de riz dans chaque chaussette, 5 minutes de couture, une heure au congélateur et me voilà avec 3 "bouillottes glacées", affreuses mais pratiques

27 juillet - 2

… et je garde même le haut de la chaussette pour attacher souplement mes cheveux !

 

 

 

* nous sommes les seuls à accepter les restes de camps scouts, apparemment les autres familles jettent tout ! Cette fois, Paul a rapporté : 40 desserts laitiers variés, deux sacs de pommes, deux autres de pommes de terre, deux pots de moutarde, une bonne dizaine de baguettes, du jambon et du fromage en tranches, du riz, du beurre, de la crème fraîche, un peu de chips, un gâteau marbré… ça demande parfois des trésors d'ingéniosité et le congélateur est plein, mais on réussit à tout utiliser au bout du compte.

Posté par Agdel à 22:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 juillet 2017

Ne rien faire…

Admirer les fleurs de la promenade du clair de lune (sauf qu'ensuite, je n'arrive jamais à trouver ces variétés pour les planter au jardin)

20 juillet - 5

Assister aux courses (il m'a fallu expliquer à Aurore ce que voulait dire « désuet » !)

20 juillet - 1 (1)20 juillet - 2 (1)

Dormir, lire, tricoter

20 juillet - 1

Tester, enfin, Homard & Chips (c'était bon, mais finalement, j'aime autant le tourteau…)

20 juillet - 420 juillet - 3

Caser une soirée galettes-saucisses, une soirée moules-frites, un plateau de fruits de mer, une soupe au pistou, un restau, en 4 jours… comment faire ?

20 juillet - 6

Faire le plein de bleu, d'air iodé, de sable

20 juillet - 2

Arrêter de vouloir rentabiliser ses vacances…

et finalement, ma tendinite va beaucoup mieux, étonnant, non ?

 

Posté par Agdel à 10:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

19 juillet 2017

Cadeaux-couture

J'avais noté quelques idées : pour Anne, des tons rouge-orange-jaune, une trousse ? un sac ? Pour Suzanne, du bleu… et un bloc à dessins ? une jupe qui tourne ? Après étude de mes coupons de tissus, le choix était évident.

Pour Anne, un sac. Comme je n'avais pas le temps de faire des essais, un patron testé et approuvé, tant pour la réalisation que je maîtrise parfaitement que pour sa practicité à l'usage. Et les chutes de doubles-rideaux d'inspiration indienne, qui n'ont pas besoin de  broderies.

18 juillet - 918 juillet - 6

Toujours des poches intérieures pour le porte-monnaie, un stylo, les clés…

18 juillet - 718 juillet - 8

Pendant que je cousais le sac, la brodeuse tournait pour la jupe, elle-même réaliseé dans les même coupons que celle-ci. Un patron de jupe déjà testé également (Insa, de Farbenmix), une ceinture réglable et c'est parti !

18 juillet - 118 juillet - 2

18 juillet - 318 juillet - 4

Je crois pouvoir dire que la demoiselle a apprécié son cadeau et nous avons réussi à faire une photo (malgré Groove qui avait décidé de se mettre au premier plan)

18 juillet - 1 (1)18 juillet - 5

Posté par Agdel à 19:36 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,