attraper le temps qui file…

13 décembre 2018

Il était 6 fois Noël #7 : recette

Samarian a fait un énorme travail avec son billet de suivi du challenge « Six fois Noël » !

Aujourd'hui : « On passe en cuisine, on sort les emportes pièces, les moules en forme de sapin, la cannelle et le sucre glace. Il est grand temps de confectionner des gourmandises sucrées pour pouvoir grignoter ce week-end pendant le marathon de lecture. »

Mais surtout, ce soir, nous fêtons la Sainte Lucie, avec des Lussekatter, brioches au safran dont la couleur dorée est censée éloigner le diable, qui sont traditionnellement préparées en Suède pour cette fête. Alors, pour fêter notre lumière*, j'ai préparé ces brioches.

- 250 g de farine
- 5 g de levure de boulanger déshydratée
- 45 g de beurre
- 10 cl de lait tiède
- 50 g de sucre
- 1 œuf
- une quinzaine de filaments de safran
- 1/2 cc de sel
- 1 jaune d'œuf pour dorer
- quelques fruits confits ou raisins secs

Dans le lait tiède, verser la levure, 1 cc de sucre et le safran, laisser infuser 5 minutes.

13 décembre - 1

Verser dans une terrine la farine, le sucre, le sel, casser l'œuf au centre, ajouter le beurre ramolli puis verser le lait. Pétrir la pâte pendant 10 minutes, puis la laisser doubler de volume dans un endroit tiède pendant 30 min environ. Enfin dégazer la pâte, la diviser en morceaux puis former les petites brioches en S (vous trouverez d'autres suggestions de formes ici).

13 décembre - 2

Dorer les brioches au jaune d'œuf, disposer les fruits confits ou les raisins (les yeux du chat Lucifer) et les laisser lever 15-20 min. Préchauffer le four à 165 °C puis enfourner les brioches pour 12 à 15 min. Le goût du safran est bien sensible, même si la couleur jaune n'est pas prononcée.

13 décembre - 3

* Il est loin le temps où elle fêtait la Sainte Lucie comme les petites suédoises :

13 décembre - 1 (1)

 

 

 

Posté par Agdel à 18:14 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


12 décembre 2018

Il était 6 fois Noël #6 : musique !

Ce n'est pas un CD que je vais vous proposer cette année, mais je fais d'une pierre trois coups en présentant un album jeunesse, une dessin animé et de la musique ! Et pourquoi ce choix ? Parce que l'orchestre symphonique dans lequel joue Aurore a présenté, samedi dernier, un ciné-concert, en jouant en direct la musique du dessin animé L'Enfant au grelot, en présence du compositeur : Serge Besset (qui a aussi composé les musiques de Mia et le Migou, La prophétie des grenouilles, Phantom boy…). Hélas, nous n'avons pas pu y assister, occupés à quelques kilomètres de là à nous former, avec nos compagnons, au départ à l'étranger. Je connaissais déjà l'histoire, mais je n'ai pas pu remettre la main sur notre DVD (ou était-ce une cassette VHS ? Comme la sortie date de 1998, c'est probable).

Résultat de recherche d'images pour "l'enfant au grelot folimage"

J'ai donc emprunté le DVD à la médiathèque pour me replonger dans cet univers plein de poésie : un bébé tenant un grelot est trouvé dans la neige par le facteur Grand-Jacques, qui le confie à l'orphelinat de Mademoiselle Rose et noue une relation priviégiée avec ce petit Charlie (et l'on pense tout de suite à Autobiographie d'une courgette). Ensemble, sur le chemin de l'école, ils distribuent le courrier (cette fois, c'est à Jour de fête que fait penser ce facteur dégingandé). Mais un jour, ils vont ensemble porter au Père Noël les lettres des enfants… 

Une histoire simple, de beaux dessins à la craie grasse, aux couleurs vives, et , pour nos oreilles, deux mois de gammes chromatiques à l'alto. Un nouveau concert est en projet, espérons qu'il pourra se faire (mais il faut, en plus de la régie habituelle de l'auditorium, un projectionniste, un ingénieur du son… pas facile à improviser en cours d'année)

Et cela m'a valu de coudre un ourlet invisible à la main sur un pantalon habillé, à la lumière du lustre ! (mais il est vraiment invisible, croyez-moi)

11 décembre - 1

 

 

Posté par Agdel à 08:59 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

11 décembre 2018

10 du 10 : lumières

Comme souvent en décembre, voici le thème choisi par J'habite à Waterford : « C'est devenu presque une habitude : nous voici en décembre, avec plus d'heures de nuit que de jour. Faisons donc briller les lumières d'hiver ! »

J'ai eu du mal à réaliser ce défi-photo : je suis partie hier sans mon appareil, qui de plus était presque à court de batterie. J'ai donc fait quelques photos avec mon téléphone, puis le rythme de la soirée s'est emballé… j'ai donc triché et continué aujourd'hui.

 On commence donc par une belle journée lumineuse (enfin… après des jours à allumer toutes les lampes du bureau !) mais… le temps commence à se gâter !

10 décembre - 3

 Et devant la gare, le ciel se fait menaçant (et la grue rouge devient resplendissante)

10 décembre - 4

 Mais non, finalement il n'a pas plu

10 décembre - 5

Voici déjà le crépuscule, tellement beau !

10 décembre - 6

 Et les lumières de la ville 

10 décembre - 8

Vite vite, j'imprime une dernière partition avant de partir répéter ! 

10 décembre - 7

C'est encore l'aube lorsque je sors du garage où j'ai déposé la voiture

10 décembre - 910 décembre - 10

 La lumière, c'est aussi un reflet ; mais l'état du chantier laisse présager de belles inondations lorsque le temps sera à l'orage ! Le sol est argileux, sans aucun doute.

10 décembre - 1

Et cette lumière à travers le bois n'est pas un incendie, juste le soleil qui va déjà se coucher (et je crois que je vais très vite en faire autant )

10 décembre - 2

 

Posté par Agdel à 20:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09 décembre 2018

Il était 6 fois Noël #4 :Tag

Je ne suis pas très douée pour les portraits chinois, mais je vais essayer de répondre au questionnaire de Samarian et Chicky Poo

Si Noël était…

Une gourmandise 
    Des fruits déguisés

Une émotion 
     La joie

Une musique
    Les chants traditionnels : Douce nuit, Entre le Bœuf et l'âne, The First Nowell

Un plat       
     Les coquilles Saint Jacques de Mamie (avec plein de beurre et de crème)

Un livre               
     Cette année, j'espère bien participer à la lecture commune, j'ai acheté Noël à la petite boulangerie, ainsi que le tome 2 de cette série (que je suis en train de lire), mais le tome 1 n'était pas dans ma livrairie, je l'ai réservé à la médiathèque… je les lirai donc dans le désordre !

Un vêtement     
    Cette année encore, je pense, ma robe bleu nuit. Je n'ai pas eu l'énergie ni le temps de me coudre autre chose

Un film    
     Conte d'hiver, de Rohmer              

Un souvenir d’enfance 
     Un matin de Noël particulièrement magique où j'ai découvert mes poupées (jumeau et jumelle), leur mobilier (construit par Papa, mais je ne le savais pas évidemment) et leur garde-robe complète (cousue par Mamie et tricotée par Maman)                                        

Une image
     Une jolie crèche

Une décoration  
     Une étoile                                                                   

Une tradition   
 
    Aller à la messe à pied, y retrouver nos amis de toujours, s'attendrir devant les petits enfants déguisés en anges, puis rentrer d'un bon pas, s'habiller, terminer les derniers préparatifs et s'attabler enfin tous ensemble, terminer tard et se forcer quand même à jouer le Père Noël pour que chacun découvre son cadeau le lendemain matin.

Une couleur     
     Depuis quelques années : le blanc                                   

Un bonbon 
     Du chocolat, évidemment !

Un cadeau
     Celui qui fera plaisir, choisi avec soin

Posté par Agdel à 20:04 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

07 décembre 2018

Il était 6 fois Noël #3 : lettre

Cher Père Noël,

cette année, je fais grève, je n'aide pas les lutins ! Mais j'ai une bonne excuse : le Père Fouettard m'a offert une capsulite de l'épaule droite, qui vient couronner deux années marquées par une tendinite, un lumbago, une trachéïte, une grippe, des attaques d'arthrose un peu partout et un certain nombre de points de suture… pourtant, j'ai été sage et j'ai bien travaillé (on me souffle que justement, ce travail intense serait peut-être la cause de quelques-uns de mes soucis). Alors bon, je ne demande pas de cadeau pour Noël (de toutes façons, le cadeau que je voulais demander se fera attendre un peu, je crois), et je me serais bien passée des boïtes d'opium et de codéïne qui vont m'être offertes… mais si ça pouvait s'arrêter là, ça m'arrangerait. Le principal, comme dit mon médecin, c'est que ce n'est pas grave !

Et puis, si jamais mes jeunes t'ont écrit, tu serais gentil de me transmettre leurs listes car je désespère un peu, si près du jour J, de ne leur avoir encore rien acheté (je sais que leur idées farfelues et introuvables vont venir… vers le 20 !)

Allez Père Noël, bon courage et ne te surmène pas trop, tu vois où ça m'a menée.

 

 

 

Posté par Agdel à 17:59 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :


05 décembre 2018

Il était 6 fois Noël #2 : DIY

Aujourd'hui, c'est la journée du bricolage de Noël au chalet. J'en profite pour enfin réaliser ce que j'ai en projet depuis des années : une étable pour mes santons. Pour que Joseph et Marie cessent de se réfugier dans une grotte.

J'ai donc fait un tour en forêt dans ma réserve de bois de chauffage pour récupérer les matériaux, je me suis armée de carton, de bande kraft gommée, de colle, j'ai mis un CD de chants de Noël, c'est parti !

5 décembre015 décembre02

Pendant que l'étable était en morceaux, j'en ai profité pour installer une mangeoire sur l'un des murs.

5 décembre03

J'ai ressorti de vieux tubes de gouache datant des années collège (j'ai jeté au passage les 3/4 qui avaient séché) pour peindre un morceau de carton ondulé épais, idéal pour imiter les tuiles.

5 décembre04

Ensuite, j'ai assemblé les murs en carton à l'aide de bande gommée. Puis j'ai décollé l'écorce de quelques branches et j'ai entrepris d'en recouvrir les murs intérieurs.

5 décembre05

Au bout d'un quart d'heure, j'ai abandonné la colle vinylique qui mettait trop longtemps à sécher et j'ai sorti le pistolet à colle : beaucoup plus efficace, surtout pour les murs extérieurs couverts d'écorce plus épaisse et rigide (il faut juste éviter de se laisser tomber le morceau d'écorce fraîchement chaudement encollé sur la main… j'ai mis deux heures à séparer la colle de mes cloques, ouille)

5 décembre085 décembre09

Un peu de papier crèche pour le sol (qui doit rester bien plat sinon, les santons tombent), du foin dans la mangeoire

5 décembre115 décembre07

Et un dernier essai pour vérifier que l'échelle est bonne

5 décembre06

Voilà, il n'y a plus qu'à tout ranger et nettoyer… les inconvénients du bricolage

5 décembre10

 

 

Posté par Agdel à 21:58 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

03 décembre 2018

Il était 6 fois Noël #1

Cette année encore, je me suis installée au chalet de Samarian et Chicky Poo pour le challenge « Il était six fois Noël ». Et cette année encore, j'ai manqué les premiers rendez-vous pour cause de Stoffenspektakel, mais ce n'est pas grave, nos hôtesses sont très indulgentes.

Nous voici donc lundi, c'est le jour de la photo, avec comme thème : « Petit bonheur du jour »

Cette année, avec Aurore, nous avons choisi un calendrier de l'avent des thés et tisanes, trouvé à Berlin en faisant nos courses au magasin bio. Samedi, j'étais absente, dimanche nous avons oublié, ça commence bien ! Mais en cette fin d'après-midi, nous goûtons notre première tisane : Maté à l'orange. Il y aura de grands classiques (thés de Noël, chaï), mais aussi des découvertes, comme un thé au chocolat ou une tisane pomme-carotte !

3 décembre - 1

 

Posté par Agdel à 18:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

02 décembre 2018

Bonheurs de novembre

 Un joli mois de novembre, qui a commencé par des vacances et s'achève sur un rythme trépidant. Beaucoup d'activités pour les uns ou les autres et pas trop de microbes encore. Noël qui semble loin, pourtant il va falloir se mettre pour de bon aux préparatifs…

30 novembre - 1

1/ Nos amis nous ont pris hier soir nos paniers de fruits et légumes et nous invitent à déjeuner pour que nous les récupérions (et nous admirons au passage leur nouvelle cuisine). 2/ Jardinage, rangement, couture, bricolage, échographie, séances de travail en groupe dans les BU… tout le monde est bien occupé ! 3/ Nos compagnons ont un beau projet pour l'été prochain, nous leur souhaitons une pleine réussite ! 4/ Nous laissons Marie à la gare le cœur léger : elle est ravie de reprendre la fac, même si 7 semaines avant son retour, c'est long. 5/ Réveil 3h30, récupération de la copine, arrivée à Orly à 4h45, de retour dans mon lit à 5h30 sans aucun ratage (la journée va être longue, je ne me suis pas rendormie…), lycéens bien arrivés à Rome à 9h. 6/ La blogosphère réserve de belles surprises : merci pour les conseils ! 7/ Paul m'a préparé un joli repas, je n'ai qu'à me mettre les pieds sous la table au retour de l'aquagym. 8/ J'adopte définitivement le chou-fleur rôti au four, c'est tellement simple à préparer et délicieux. 9/ Soirée des parents scouts nouvelle formule, avec rétrospective des camps d'été : tout le monde est ravi et les compas ont établi des contacts précieux pour leurs extra-jobs, entre autres. 10/ Elle est revenue ! Et passe la soirée à nous raconter sa merveilleuse semaine à Rome. 11/ La pluie dehors, la cheminée dedans… et une soirée avec les pionniers-caravelles, chefs et parents. 12/ J'appelle, une fois de plus, ce numéro qui ne répond jamais et… ça décroche ! (mais combien de temps encore allons-nous attendre le remboursement promis ?) 13/ Et j'ai enfin une interlocutrice pour débloquer le problème de sécu de Marie (bon, ça commence mal : elle m'a promis de me mettre en copie du mail au service compétent et… je n'ai rien reçu)  14/ Notre nouveau facteur, qui fait sa tournée en courant, avec le sourire (et sans erreur), nous a déposé une jolie carte confectionnée à la main pour nous informer de son prochain passage pour les étrennes : en voilà un qui ne repartira pas les mains vides. 15/ Un bel hommage rendu à ce collègue qui nous a quittés il y a 20 ans : retrouvailles des anciens, anecdotes et beau concert. 16/ Deuxième soirée théatrale de la saison : Shakespeare, avec notre lycéenne. Je m'attendais à quelques longueurs, je ne me suis pas ennuyée une seconde (mais c'était sanglant !) 17/ Elle est encore plus occupée que moi ! 18/ Quel plaisir, ces fruits et légumes bien rangés dans le garage ! 19/ Ça y est, j'ai tout le nécessaire pour ce colis-surprise, reste à tout emballer. 20/ La première neige, même furtive, met tout le monde en joie. 21/ Une journée épuisante mais tellement efficace : deux grosses tâches annuelles effectuées, deux problèmes administratifs réglés, deux RV importants fixés et plein de sport. 22/ J'expédie à Marie un calendrier de l'avent fait-maison, un peu de réconfort chaque jour pour aider à passer les semaines avant les vacances. 23/ L'un de mes auteurs les plus sympathiques est venu exprès pour me rencontrer (de Suède… enfin, il avait un colloque à Paris), après un an d'échange de mails. J'aurais grand plaisir à retravailler avec lui si son prochain livre est accepté. 24/ Animation musicale dans la galerie-marchande : quelques personnes ont franchi la porte, certains sont allés jusqu'à une ou deux danses. Et soirée Voyage au bout de l'enfer avec Aurore (devinez son sujet de TPE ?) 25/ Par une journée aussi maussade, rien de tel qu'une tartiflette entre amis, suivie de quelques parties de belote (comment ça, bientôt la retraite ?) 26/ Et encore une répétition qui s'achève autour d'un verre et d'un gâteau. 27/ Une belle journée lumineuse, le prochain livre qui vient d'arriver dans ma boîte mail et un auteur (danois) qui semble avoir travaillé proprement. 28/ Dès qu'on commence à se connaître un peu mieux, on est tout de suite moins efficaces en réunion… mais l'ambiance est plus détendue. 29/ Mais pourquoi ai-je attendu tant d'années avant de faire des calissons ? C'est facile et délicieux. 30/ Après une fin d'après-midi compliquée (accident de train, donc débarquement – rapide, merci au conducteur – dans une autre gare et marche forcée pour arriver à l'heure chez le médecin, puis guidage par téléphone des différents membres de la famille, en vue de leurs rapatriements), un concert dynamique de Mes souliers sont rouges en compagnie d'Aurore et de son prince, où la musique nous incite à danser malgré la fatigue. Trois soirs à minuit dans la semaine, ça fait beaucoup !

Posté par Agdel à 21:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 novembre 2018

Merci !

Il y a un peu plus de trois ans, je rendais hommage, grâce à Frenchlily, à notre factrice qui faisait son travail en vraie professionnelle, voire un peu plus. Malheureusement, elle a été mutée sur une autre tournée et nous avons retrouvé la distribution aléatoire, les erreurs d'adresse (une semaine, j'ai reçu trois courriers avec le bon numéro, le bon nom de rue mais… pour trois autres communes), les retards. Et puis au début de cette année est arrivé un jeune homme dynamique qui fait sa distribution en courant, chaussures de sport aux pieds (pour le reste, il a l'uniforme réglementaire). Nous recevons donc le courrier de bonne heure, tous les jours (enfin, il me semble) et seulement le nôtre. Pas moyen en revanche de parler au facteur, il passe trop vite !

Et puis, alors que je pestais contre Chronopost, qui nous a prévenus de la livraison d'un colis (qui n'a pas été effectuée), puis nous a laissés 2 jours sans nouvelles avant que le service client, contacté, nous informe de "ne pas être en mesure de localiser ce colis" et nous invite à faire une réclamation auprès de l'expéditeur (au Royaume-Uni, ça va être simple !), alors que nous recevons 12h plus tard un avis de livraison entre 12 et 13h, puis ce suivi « instruction de livraison reçue. Destinataire via appel livreur. Instruction choisie : lieu sûr ou complément d'adresse » (ce qui veut dire, en langage chronopostier « le colis est dans votre boîte aux lettres »)…

…bref, alors que je pestais contre ces incapables (jamais un colis Chronopost ne nous a été livré comme prévu), j'ai trouvé une enveloppe rouge avec notre adresse soigneusement rédigée au feutre argenté et cette adorable carte (faite main) à l'intérieur.

22 novembre - 122 novembre - 2

Passé le moment de surprise, je me suis dit qu'évidemment, il serait reçu le 24 novembre, et bien reçu ! Parce que non seulement il fait bien son travail, mais il y met du cœur. Les facteurs restent en moyenne 2 à 3 ans dans notre quartier, puis sont mutés ailleurs contre leur gré (car tous nous disent désirer conserver cette tournée). pourvu que nous le gardions longtemps, celui-ci ! 

 

La vie serait tellement plus simple si chacun faisait son travail : pour une (grosse) négligence de l'ancienne infirmière du lycée de Marie, j'ai dû passer depuis un an 60 coups de fil (dont une partie surtaxés avec de longues minutes d'attente), envoyer plusieurs courriers volumineux, une quarantaine de mails, rechercher des dates, des justificatifs de paiement. La nouvelle infirmière, pleine de bonne volonté, n'a pu que compatir tandis que je la plaignais pour avoir hérité d'un bureau en désordre, rempli de feuilles volantes égarées de dossiers étalés sur 5 ans au moins… des angoisses, des heures de sommeil volées, des médicaments pas remboursés (pendant 10 jours), des réponses évasives, des renvois de balle « mais vous auriez dû avoir, vous avez dû recevoir » (mais je n'ai pas eu, je n'ai pas reçu). Enfin, j'ai eu un nom et un numéro de téléphone direct, une comptable a pris ma demande en considération, j'ai reçu copie de ma facture acquittée avec mention du centre de sécu choisi, j'ai descendu la chaîne pour apprendre que le dossier avait de toute façon été transféré à la CPAM en septembre. Mais comment pouvions-nous le savoir ? « Ils ont dû vous envoyer un courrier » (surprise : non !). Enfin, j'ai démêlé l'écheveau, Marie n'a plus qu'à faire les dernières démarches, en espérant que le téléphone pendant sa pause déjeuner, puisque bien évidemment les services sont ouverts du lundi au vendredi de 9h à 17h. Je vais devenir méfiante et faire des copies d'écran à chaque démarche en ligne ! 

(parce que quand ça ne marche pas, ça ne marche pas : les mails de l'administration qui gère cette école, quel que soit l'interlocuteur,  arrivent directement dans la poubelle de la messagerie en ligne de notre fournisseur d'accès, je l'ai découvert par hasard ce matin… je regardais les spams mais pas la corbeille !)

 

Posté par Agdel à 19:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 novembre 2018

Un peu d'ordre

L'aménagement du garage peut sembler bien secondaire, mais c'est la pièce qui nous sert d'entrée, de débarras, de garage à vélos, d'arrière-cuisine. Il n'est pas très grand (prévu pour une voiture) et nous n'avons pas d'autre pièce de rangement ni de sous-sol, aussi peut-il être très encombré, ce qui n'est pas agréable à vivre au quotidien.

Le changement de porte (l'ancienne porte basculante ne fermait qu'au prix de grandes manœuvres nécessitant deux personnes) a été la première étape : nos vélos sont passés du fond de la pièce (avec sortie par la petite porte, puis le long de la maison par l'étroit passage laissé entre le mur et les voitures) à l'avant, bien rangés sur leur râtelier.

21 novembre - 2

Fin janvier, j'avais eu la bonne surprise de récupérer notre ancienne armoire de cuisine, équipée de grand tiroirs (je pensais que la nouvelle armoire serait livrée vide). J'avais pensé remettre à plus tard son installation, mais le ras-le-bol d'avoir eu l'armoire neuve pendant trois mois et demi au milieu de la pièce m'avait donné le courage de vider et démonter les étagères du fond de la pièce, déplacer la lourde armoire sur des cartons et tout re-ranger dans les tiroirs, en faisant un bon tri au passage (4h de travail, mais une immense satisfaction).

21 novembre - 1

Et ce dimanche, Guillaume s'est occupé du rangement des fruits et légumes, jusque-là entreposés dans des corbeilles plus ou moins empilées, avec quelques ratés comme ce sachet de prunes oublié un mois (dans l'état que l'on peut imaginer…), la pomme ou la clémentine qui pourrit et contamine ses voisines, la boîte d'œufs accrochée par la porte du congélateur qui s'écrase au sol… J'avais repéré un beau légumier mais il fallait le poser au sol (entre le congélateur, l'adoucisseur, le dégagement nécessaire pour sortir les vélos, il n'y a pas la place), et puis il était trop grand pour nos besoins et la moustiquaire n'est pas nécessaire, nous ne craignons ni les souris, ni les insectes à cet endroit. En revanche, j'ai vu qu'il était possible d'acheter des tiroirs supplémentaires (vu le prix, ça ne vaut pas la peine de les fabriquer soi-même), il nous restait les crémaillères des étagères démontées en janvier… un achat d'équerres et deux heures plus tard, nos denrées sont bien rangées, visibles et accessibles facilement.

21 novembre - 321 novembre - 4

Reste à maintenir la pièce rangée…

 

Posté par Agdel à 11:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :