attraper le temps qui file…

16 avril 2018

20 ans

20 ans auparavant, j'avais ciré le parquet (en point de Hongrie) de tout l'appartement, nous étions allés faire une grande marche dans Versailles et j'avais perdu les eaux à la fin du dîner…

De l'avis de mon collègue Jean, Marie était le plus ravissant bébé qu'il ait jamais vu (celle qui criait le plus fort de toute la maternité, également).

16 avril - 15

Cette fête, voilà des semaines que nous la préparons, dans le plus grand secret. À 17 heures, Aurore a emmené sa sœur faire du shopping, elle a réussi à la convaincre de mettre une jupe au lieu de son vieux pantalon et elles ont mis beaucoup de temps à trouver le vêtement recherché.

Dès qu'elles ont passé la porte, nous nous sommes activés : les quiches, congelées à moitié cuites, ont été enfournées, les gâteaux ont été garnis et décorés, la vaisselle sortie. Les amis ont été mis à contribution pour accrocher des photos dans le moindre espace disponible, la sono a été branchée.

Il y avait les amis scouts

16 avril - 13

et ceux du lycée et du BTS

16 avril - 14

 

Lorsqu'Aurore nous a envoyé un message de la rue voisine, tous se sont alignés dans le salon et le grand copain A. a mis son déguisement de licorne pour ouvrir la porte à Marie… qui a eu un grand moment de stupéfaction !

16 avril - 816 avril - 9

 

avant de se voir partout, partout

16 avril - 416 avril - 5

16 avril - 1216 avril - 7

et puis la fête dont elle rêvait a commencé…

16 avril - 10

… et duré

16 avril - 11

 

Vers minuit, nous sommes allés nous coucher pendant les parties de loup-garou, à quelques mètres de notre chambre (j'ai dormi entre les éclats de rire). Vers 3 heures tous se sont couchés, ici et là, je n'ai rien entendu  (à part le gonflage du matelas)

Et puis à 7h, le réveil a sonné : deux courageux cyclistes partaient pour Bruxelles

16 avril - 216 avril - 3

 

Peu à peu, les jeunes ont émergé, déjeuné, des parents sont venus les chercher, j'en ai déposé à la gare.

Et puis j'avais promis à Marie pour le jour de ses 20 ans, de lui confectionner un Ispahan, alors je me suis remise en cuisine et décidément, je ne sais pas faire les macarons ! 

16 avril - 1

 

 

Posté par Agdel à 22:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


11 avril 2018

C'était hier soir

Lundi, jour J, la demoiselle a juste eu le temps de descendre du bus (jour de grève SNCF), attraper son alto et son pique-nique et filer à l'école de musique pour la répéition générale des Musiques du Nord, suivie du concert. Nous avions donc reporté son aniversaire au mardi. Menu choisi par la reine de la fête (pour changer du bo-bun) : entrées grecques et hamburger au canard et morbier, suivis du traditionnel fraisier.

Comme je cours après le temps, j'avais préparé ma génoise dimanche, j'ai acheté tzatziki, ktipiti, houmos et tarama tout faits, que nous avons tartiné sur des rondelles de concombre, et Paul s'est chargé de la décoration du gâteau et des frites de patate douce (au four). Aurore, cantonnée à l'étage depuis son retour du lycée, est descendue pour ouvrir ses cadeaux et une surprise de taille l'attendait :

11 avril - 211 avril - 3

11 avril - 411 avril - 5

11 avril - 6

 Il y a deux ans, après le piano, elle s'est essayée à la guitare avec la "méthode Aurore" : elle a ouvert un livret Diapason à la première page et s'est exercée à jouer tous les accords de DO (Do, Do7, Do6, Dom, Dom7…). Je lui ai expliqué que pour commencer, seuls quelques accords étaient nécessaires et que Do, Ré, mim, Mi, Fa, fa#m, Sol, lam, La7… seraient plus simples à mémoriser. Ensuite, elle a trouvé des vidéos pour la main droite et s'est exercée… et un jour, à ma grande surprise, elle a pu m'accompagner honorablement à l'animation de messe. Nous avions donc évoqué l'idée d'acheter une guitare d'occasion pour qu'elle l'emporte en camp scout, jamais elle n'aurait imaginé que j'achète une guitare neuve (en fait, ça m'a coûté moins cher et j'ai pu prendre une folk, plus pratique et plus sonore pour le plein air, avec tout les accessoires nécessaires). Je ne dirai pas que le son est d'une grande finesse, mais c'est très honorable. Et si je peux faire un peu de publicité (gratuite) pour mon fournisseur de musique favori : commandée le mercredi soir, reçue le samedi midi ! Paul et Marie se sont chargés de la customisation (ponçage, peinture et vernis)

Ensuite, ses frère et sœur préférés lui avaient choisi quelques cadeaux…

11 avril - 711 avril - 8

11 avril - 911 avril - 10

 tout à fait en accord avec ceux qu'elle avait reçus la veille de ses copines de classe (non, non, elle n'aime pas Harry Potter)

11 avril - 11

 

(elle était vexée que Marie ne lui ait rien rapporté de Berlin… il fallait juste attendre un peu)

Après déballage, elle a eu cette remarque « mais comment vous faites pour me connaître aussi bien ? », son ravissement faisait plaisir à voir.

Enfin, nous avons attaqué le repas

11 avril - 12 magret grillé à la cheminée, confit d'oignons, morbier, un délice ! 

Et enfin, le gâteau superbement décoré par Paul (spécial dédicace à Aline !)

11 avril - 1311 avril - 1

Nous avons chanté un peu, elle m'a demandé si elle pouvait emporter mes précieux carnets de chants en camp… on verra !

11 avril - 1411 avril - 15

 

C'était une époque où l'on copiait tout à la main, de carnet en carnet, pendant les temps calmes de début d'après-midi, et puis on cherchait des images pour les illustrer au mieux… 160, j'en ai copié !

11 avril - 2 (1)11 avril - 1 (1)

11 avril - 3 (1)11 avril - 4 (1)

Et tous ces messages-souvenirs de camps

11 avril - 1 (2)

 

 

Posté par Agdel à 18:33 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

10 avril 2018

10 du 10 : manuellement vôtre

C'est le thème proposé ce mois-ci par J'habite à Waterford : « Alors  j'explique : avec toutes les machines et tout ce qui est informatisé aujourd'hui il y a encore tout de même ÉNORMÉMENT de choses que nous devons faire MANUELLEMENT, ouvrir la porte (pas celle du supermarché), allumer le feu.... etc. On y va ? »

Certes, les ouvriers sont aidés par des machines : bétonnières, grues… mais il y a beaucoup de travail manuel sur ce chantier, près de la gare, qui avance vite (et je réalise que près de mon autre gare, c'est un chantier de démolition qui est en cours)

10 avril - 1

 

Peinte à la main, probablement, une fresque délirante couvre la palissade du chantier depuis quelques semaines

10 avril - 2

 

Voici revenu le temps du café moulu à la main, chaque matin !

10 avril - 3

 

Il y avait longtemps qu'on ne m'avait pas donné d'exemples musicaux tracés à la main (et d'une fort belle écriture), le plus souvent, j'ai des photocopies, des photographies de manuscrits ou des impressions de fichiers numériques

10 avril - 4

 

Travail manuel toujours recommencé : la préparation du dîner

10 avril - 5

 

Entrecoupée, souvent, d'une petite vaisselle à la main (je me suis équipée d'une belle brosse écologique et durable !)

10 avril - 7

et suivie inévitablement d'un récurage de l'évier (qu'est-ce que ça se salit vite !)

 

10 avril - 6

Travail à quatre mains pour le fraisier : j'étale la crème (un peu grumeleuse) et Paul s'occupe des fraises

10 avril - 8

 

et l'héroine du jour a besoin de ses deux mains pour essayer son cadeau

10 avril - 9

 

À la fin du dîner, je lui emprunte un autre de ses cadeaux pour tenter de tout ranger en un clin d'œil, mais malheureusement, je ne sais pas utiliser de baguette magique ! 

10 avril - 10

Posté par Agdel à 22:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

31 mars 2018

Bonheurs de mars

Un mois de mars froid, pluvieux, venté ; un emploi du temps qui débordait un peu (euphémisme) ; une grippe familiale, suivie d'une invasion de poux ; on attaque les inscriptions pour l'année prochaine, la remise de mémoires et rapports de stages… mais bon, j'ai survécu à tout ça et le mois d'avril devrait être plus agréable.

31 mars - 1

1/ À défaut de partir à la montage, cette année, la montagne est venue à nous : bonhomme de neige et fondue savoyarde. 2/ Efficace, aujourd'hui, j'ai combiné le RV dentiste d'Aurore avec un plein d'agrumes et de poissons sur le marché, puis l'échange d'un petit meuble suédois avec de mini-courses et l'expédition d'une carte d'anniversaire à temps, pour une fois. 3/ Les jours rallongent vraiment en ce moment ! 4/ Un anniversaire fêté, en bonne compagnie. 5/ Un air presque printanier en ce lundi de rentrée. 6/ J'ai conduit un dinosaure muni d'un sac à dos à la gare (dinosaure qui avait oublié son pass navigo… à la préhistoire, on n'avait pas encore inventé les poches) 7/ Notre poisson rouge a survécu aux températures moscovites (comment survit-il dans un tonneau qui semble complètement pris par la glace, cela reste un mystère…) 8/ Enchaîner un rendez-vous médical, une expos à la mairie (couplée à trois petites démarches administratives) et le cours de Pilates : une soirée rondement menée ! 9/ Nos anciens voisins passent nous rendre une petite visite. 10/ Heu… Aurore a la grippe, il pleut, un musicien de mon ensemble a été hospitalisé, la répétition générale a été catastrophique, Paul est malade lui aussi… mais il a fait beau en fin d'après-midi. 11/ À mon tour d'être malade, mais Paul est là pour prendre les choses en main : lessives et cuisine ! (j'ai manqué le déjeuner avec l'évêque ) 12/ Le médecin était parfaitement à l'heure, incroyable (je me préparais psychologiquement à passer 45 minutes à frissonner en salle d'attente) 13/ Marie a résisté au virus et son avion s'est posé à l'heure à Berlin. 14/ J'ai juste assez d'énergie pour trier les photos sur l'ordinateur et les petits concerts des filles à leurs débuts me font rire ! 15/ À défaut de regarder des séries, j'ai fait le plein de siestes au soleil (toutes interrompues par des télédémarcheurs) et de lecture. 16/ Grand concert de notre ensemble baroque, après l'offensive virale qui a touché 50% des musiciens, seule la bassoniste nous fait défaut, la répétition générale a été meilleure que le concert mais nous nous en sommes à peu près bien tirés. 17/ Le bal de la Saint Patrick, avec plein de danseurs motivés (il faisait chaud !). 18/ Malgré une fatigue écrasante, nous allons écouter un ami et sa chorale et passons un bon moment (je ne jurerai pas que je ne me suis pas assoupie quelques minutes…) 19/ Il faut bien reprendre… ça va aller ! Mais je me serais bien passée de la neige, pour une fois. 20/ Enfin, je suis fixée sur mon sort pour les prochaines semaines, je vais crouler sous les tâches urgentissimes mais c'est mieux que le désœuvrement des semaines passées. 21/ Marie a succombé à son tour, il vaut mieux que ce soit cette semaine plutôt que la suivante. 22/ Pour finir la journée mieux qu'elle n'a commencé (cumuler grève très suivie, panne électrique sur une ligne de train et panne des écrans d'information de la gare routière transforme le trajet matinal en parcours du combattant), je trouve un colis Kitchen Trotter au courrier : 6 mois plus tard, nous avons reçu tous nos kits. 23/ Grâce au passage de canalblog en mode sécurisé, je peux de nouveau y accéder du bureau (le serveur bloquait toutes les images depuis des mois). 24/ Il fait beau ! 25/ Je n'aurais pas pu hier soir, mais ce matin, j'ai animé la messe sans tousser une seule fois dans le micro. 26/ J'ai avancé plus vite que je ne pensais dans mon travail, pourvu que ça continue. 27/ Le changement d'heure est passé comme une lettre à la poste cette fois ! 28/ 11 tentes réparées alors que nous n'étions que trois, et une belle dynamique à la répétition du soir. 29/ Nous voilà dans le Triduum et la beauté des célébrations nous donne une énergie incroyable (il nous en faut !) 30/ Dans une journée bien chargée qui a commencé tôt, j'ai pris une demi-heure pour confectionner tranquillement une couronne de Pâques, avant d'aller récupérer Marie à l'issue de son concours — on va y croire ! 31/ 3h de répétition ce matin, une sieste et quelques activités variées l'après-midi, en route pour la plus belle — et longue – messe de l'année !

Posté par Agdel à 19:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

26 mars 2018

Dans ma tête…

Entre ma sortie du bureau et la gare (8 minutes) :

- pour le dîner, ce soir, on va finir le poulet en salade, avec le quinoa que j'ai cuit ce matin et quelques légumes…

- j'espère qu'Aurore a bien mis le quinoa au frigo, une fois qu'il était refroidi

- j'ai bien avancé aujourd'hui : 11 articles ! Pourvu que les suivants arrivent vite

- penser à sortir mon ordonnance, il est temps de la renouveler

- est-ce que je vais trouver 5 minutes pour passer le peigne à poux sur la tête d'Aurore, avant qu'elle ne parte à l'orchestre ? Lorsqu'elle rentrera, nous partirons répéter à notre tour

- il faut que je sorte et mette dans l'ordre les partitions pour les messes de jeudi, vendredi, samedi soir

- … et que je fasse un résumé des déroulements pour la chorale

- flûte, mercredi après-midi, je vais recoudre les tentes au local scout, ça tombe mal

- cette nuit, je dois faire tourner le lave-linge à vide avec du vinaigre, ça sent le moisi

- demain, Aurore va au théâtre, il faut la conduire et la rechercher

- je dois ajouter des avocats, un chou rouge et des lapins en chocolat sur la liste de courses

- je n'ai pas encore écrit à B et X pour savoir si on peut leur rendre visite et dormir chez eux en semaine… d'un autre côté, s'il peuvent, tant mieux, sinon tant pis, ce sera pour une autre fois

- où est-ce que je vais trouver 9 boutons rouges pas trop chers ?

- Marie a jusqu'à la fin du mois pour ouvrir ses candidatures en licence pro, je dois lui montrer ce que j'ai trouvé ce midi

- avant de partir aux courses, je dois lancer un pain ! 

J'ai noté tout ça sur un papier, une fois dans le train… des fois, mon cerveau me fait penser aux branchements élecriques sous mon bureau (la commission de sécurité n'a pas aimé du tout, du tout… d'un autre côté, c'est comme ça depuis 8 ans, ils l'ont donc vu 4 fois sans que rien n'avance… )

26 mars - 1

J'ai lancé le pain, j'ai donné les documents à Marie, je suis allée faire les courses, Paul et Marie les ont rangées pendant que je passais le peigne à poux (victoire !), Aurore est dispensée d'orchestre (les morceaux sont trop faciles pour elle), notre répétition de ce soir est annulée, j'ai aidé Marie à remplir son premier dossier en ligne, retrouvé ses notes de 2e semestre de BTS, les dates de tous ses stages et scanné ses notes du bac, en même temps je répondais aux mails de notre vicaire, je lui ai envoyé la feuille de chants (à moins que ce ne soient les diplômes de Marie, je ne sais plus…), en gros les urgences sont traitées, tout va bien ! 

Ah, et puis : se lever aux aurores le dimanche du changement d'heure, ça aide beaucoup à prendre le rythme : je n'étais presque pas fatiguée ce matin !

 

 

Posté par Agdel à 19:44 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


24 mars 2018

En mode survie…

Comme chaque année avant Pâques : il y a les répétitions de chorale tous les mercredis, avec le stress qui monte (jamais nous ne serons prêts), les nombreuses célébrations à préparer, avec les partitions et feuilles de chants associées et la fatigue de fin d'hiver.

Printemps-en-cours-d-installation

Cette année s'y ajoutent : la convalescence de la grippe pour 3 membres de la famille, une réunion pédagogique scoute au territoire (ce qui signifie un retour à 23h45 au plus tôt), le bal de la St Patrick, quelques générales et concerts à l'école de musique, la prépa de Marie et le concours qui approche…

Je travaille sur un projet un peu particulier : après 25 ans de travail en binôme, mon collègue prend une retraite bien méritée. À cette occasion, un livre lui sera offert et je suis chargée de sa mise en pages (j'aurais été très vexée qu'il en soit autrement), mais ce travail n'est pas dénué d'embûches. Je dois travailler sans sa précieuse relecture, qui était si confortable pour moi. Je dois travailler à son insu (or, il entre dans mon bureau et farfouille dans mes papiers à tout bout de champ). Je dois travailler dans l'urgence (le projet a pris encore plus de retard que d'ordinaire, certains articles ne sont pas encore écrits !). Notre éditeur nous a fait faux-bond (les joies de la restructuration…), nous en avons trouvé un nouveau, ce qui veut dire délai raccourci (de deux mois) et normalisation à refaire. Je vais y arriver (enfin, si les pannes informatique et électriques se mettaient en vacances pour quelques semaines, ça m'arrangerait), mais je dois trouver des ruses, comme ce vendredi : j'étais à mon bureau à 7h40, après avoir déposé Aurore devant son lycée, sûre de ne pas être dérangée pendant un bon moment. J'ai pris mon petit déjeuner en savourant les joies de la normalisation des références bibliographiques.

24 mars - 1

Alors je me serais bien passée d'une surprise à laquelle je ne pensais plus être confrontée : l'invasion des poux sur la tête de ma petite dernière ! À sa question  « Maman, c'est noir un pou ? Parce qu'il y a une petite bête grise qui est tombée sur mon cahier aujourd'hui… », j'ai empoigné le peigne métallique à dents torsadées en espérant que ce n'était qu'une fausse alerte (comme pour les cafards *). Un coup de peigne plus tard, j'avais capturé des gros poux, des moyens poux, des petits poux, des nymphes et des lentes (ce qui veut dire que le problème ne date pas d'hier). Mais elle dit que ça ne gratte pas beaucoup…

Une inspection familiale plus tard : Paul n'a que de la poussière dans son épaisse tignasse (dommage, je pensais tenir un prétexte pour couper), Marie avait un pou et quelques lentes, de mon côté, rien du tout. Je suis passée à la pharmacie, j'ai traité les filles et je vais peigner, peigner jusqu'à la disparition des bestioles.

Comment attrappe-t-on des poux à 15 ans ? Quand on a des cheveux jusqu'au bas du dos, comme toutes les copines, quand la mode est aux cheveux qui volent au vent (nous étions plus tranquilles lors de la période "chignons") et quand les camarades de classe ont des frères et sœurs en maternelle…

24 mars - 1 (1)

Allez, on va dire qu'on croit à l'arrivée prochaine du printemps !

 

* l'an dernier, à trois reprises, j'ai vu des cafards solitaires dans le salon, en plein jour, sur un mur clair (pas du tout leurs habitudes). J'ai bien reconnu la bestiole sur internet, sauf sa couleur, un peu brune… j'ai posé des pièges dans tous les recoins, sous l'évier, les lavabos… trois mois plus tard, aucun piège n'avait fait de prisonnier. Et un jour, j'ai vu un cafard sortir d'une bûche que je venais de rentrer du jardin : un cafard des bois, aucun rapport avec les envahisseurs de nos cuisines, aucun risque de le voir se reproduire en intérieur, quel soulagement ! 

 

Posté par Agdel à 14:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 mars 2018

Mets ton khitón !

Peplos, khiton, himation, exomide, chlamyde… tenue grecque antique exigée pour Aurore au lycée, pour la Journée des Humanités. Le plus difficile a été de trouver un tissu blanc fin (j'ai découvert qu'il était presque impossible d'acheter un drap plat à présent : on ne trouve plus que des draps-housses ou des housses de couette). J'ai choisi la rapidité en passant tous les bords à la surjeteuse (on me pardonnera cet anachronisme, mais 14 mètres d'ourlets à la main ne me tentaient pas du tout) et en superposant deux tuniques ouvertes (ou peplos) fixées chacune sur une épaule, c'est plus facile ainsi d'ajuster le drapé.

23 mars - 223 mars - 4

Au dernier moment, j'ai trouvé du fil doré pour symboliser les fibules (qui sont simplement cousues), une ceinture dorée, un ruban pour les bordures, quelques élastiques à cheveux…

23 mars - 623 mars - 2 (1)

23 mars - 723 mars - 1 (1)

 Avant et après le fer à friser

 23 mars - 3 (1)

La demoiselle est tellement contente de sa tenue qu'elle ne veut plus l'enlever… elle ne va pas dormir avec tout de même ! 

23 mars - 3

Pour les bras nus et les sandales, on attendra des jours meilleurs… 

Posté par Agdel à 07:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 mars 2018

Le tour du monde des soupes #11

Mais quand le printemps va-t-il arriver ? Malgré le soleil, les températures sont proches de zéro (il a bien neigé mardi matin) et s'y ajoute un vent du Nord fort désagréable… Marie est touchée à son tour par un méchant virus… alors on garde la soupe au menu : lundi, soupe aux champignons à laquelle j'avais ajouté l'eau de cuisson de mon riz nerone de la veille (coloris surprenant) ; mardi, pour notre réunion d'équipe mensuelle, velouté de chou-fleur à l'emmental (qui a eu un franc succès, malgré cela il en restait encore pas mal pour le soir) ; et mercredi… direction la République Tchèque avec une bílá fazolová polévka (soupe aux haricots blancs) copieuse. J'ai juste manqué de marjolaine (elle n'a pas encore commencé à repousser dans le jardin) et j'ai remplacé la crème sûre par de la crème fraîche (ce détail m'avait échappé, sinon j'aurais pu la préparer en même temps que le trempage des haricots).

 22 mars - 1

 

 

Posté par Agdel à 18:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 mars 2018

10 du 10 : au féminin

J'habite à Waterford nous a propose éd'illustrer ce 10 du 10 de mots au féminin∞, si je dois retenir le thème principal de la journée, ce sera LA grippe !

Celle qui touche Aurore depuis jeudi matin et l'a clouée au lit pendant deux jours. Ce matin, elle sent un léger mieux (plus que 39,1°) : citron et miel au petit déjeuner !

10 mars - 1 (1)

Journée aussi sous le signe de LA pluie (j'avais nettoyé les vitres !), dommage pour Marie qui va dessiner dehors toute la matinée, c'est jour de concours blanc (elle a eu cependant de la chance : il a souvent fait froid, mais toujours sec jusque-là)

10 mars - 4 (1)

Matinée chargée, je dois préparer une entrée pour demain : grâce à LA magie de l'electricité, tout va plus vite !

10 mars - 3 (1)

Journée sous la signe de LA musique : cours, puis consort de violes, puis répétition générale cet après-midi, avec un ensemble privé de 3 musiciens (une étudiante en partiel et deux malades)… laborieux ! Je fais ce que je peux en passant d'une voix à l'autre pour combler les vides.

10 mars - 6 (1)

Je trouve enfin LA boîte que je cherchais, avec divers accessoires de lutherie, dont des cordes en boyau qui ont pas loin de 100 ans et la mentonnière confortable qui m'évitera peut-être d'avoir mal aux dents après un long bal (je soupçonne les vibrations)

10 mars - 5 (1)

Tant que je suis à inspecter cette armoire, je sors UNE autre boîte oubliée… tiens, les documents qui m'ont servi à enseigner en moyenne section en 1991 ! Direction la benne à papiers.

10 mars - 7 (1)

Je me force à aller courir autour des étangs de LA Minière, même si je ne me sens pas en forme, mais il ne faut pas lâcher, et puis le temps est vraiment printanier.

10 mars - 1 (2)

LA rescapée de la famille est rentrée, bien fatiguée (ça y est, Paul est touché lui aussi)

10 mars - 8 (1)

Une dernière petite pause musicale avant d'aller dormir

10 mars - 10 (1)

et LA lecture du soir, une femme qui a eu une vie extraordinaire pour son époque

10 mars - 1

 

Nouvelles du 11 au matin : Aurore et Paul vont mieux, c'est mon tour… l'essentiel est que Marie passe au travers : elle part à Berlin mardi matin !

 

Posté par Agdel à 11:07 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

08 mars 2018

Le tour du monde des soupes #10

Peut-être la dernière soupe de la saison ? Direction l'Azerbaïdjan avec une soupe Dovga, qui peut se manger chaude ou froide. J'ai été assez surprise de trouver de nombreuses similitudes entre la cuisine de ce pays et celle de Grèce… mais c'est moins surprenant si l'on considère que ces deux pays sont tout proches de la Turquie (chut, il ne faut surtout pas le dire aux grecs !). Je craignais, en faisant bouillir du yaourt, d'obtenir une mixture grumeleuse et caillée et il n'en est rien ; en suivant la recette, j'ai obtenu une soupe très onctueuse (un peu trop même, car un coup de téléphone important nous a mobilisés pendant le réchauffage). En raison de la saison, je n'avais pas d'aneth ni de menthe fraîche, ces deux herbes sont donc sorties du congélateur. En revanche, j'avais de la coriandre, du céleri et j'y ai ajouté des pousses de mizuna et de moutarde rouge que nous avions un peu oubliées dans le panier de l'Amap.

8 mars2

Pour accompagner cette soupe, que je pensais un peu légère (il n'en était rien), j'ai préparé un pain tandir  au sésame et pavot et confectionné du houmos avec le reste des pois chiches.

8 mars1

Deux délicieuses recettes, à refaire en version froide, cet été, avec la menthe du jardin !

 

Posté par Agdel à 17:09 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :