attraper le temps qui file…

25 août 2016

Vacances en famille #3

Je vous ai laissés sur un suspense insoutenable : Aurore allait-elle pouvoir chausser ses chaussures de randonnée ?

Un peu perplexe, je suis allée poser la question à la pharmacie et j'ai découvert une innovation fabuleuse : les “capuchons d'orteils”. Un petit accessoire en mousse ou en silicone qui protège l'orteil des frottements ou des chocs. Bien évidemment, la pharmacienne avait vendu la dernière boîte et ne pouvait pas en commander avant lundi, mais nous avons trouvé l'équivalent au supermarché : un tube de silicone assez épais, à couper à la longueur souhaitée.

Dimanche matin, nous voilà donc partis pour une balade d'essai ; au départ, nous prévoyons de monter une petite heure, puis de redescendre doucement. Mais c'est assez frustrant, comme promenade, de faire demi-tour au milieu du bois. Comme Aurore saute de pierre en pierre en traversant le torrent ou court sur le sentier, nous décidons de pousser plus loin… et nous arrivons, après quelques kilomètres de petite route en lacets, puis une grimpette assez raide, à la Croix de Toulouse d'où nous avons une superbe vue sur la vallée de la Guisane (notre point de départ) et Briançon, à nos pieds.

22_aou_t___122_aou_t___2

22_aou_t___322 août - 4

Nous sommes partis sans ravitaillement, aussi sommes-nous affamés lorsque nous rentrons au gîte (il est près de 14 heures) ! Et nous avons, mine de rien, parcouru 15 kilomètres pour un dénivelé de 650 mètres. Pour une première randonnée, c'est beaucoup, aussi décidons-nous de tester, pour l'après-midi, la baignade bio qui a ouvert depuis peu à Chantemerle. Et c'est une bonne idée : pas de chlore, des pelouses autour du bassin, une vue magnifique… bien mieux que l'ancienne piscine !

Le lendemain, c'est de bonne heure que nous partons, dûment munis d'un en-cas, d'un pique-nique et de gourdes pleines (et de sérieuses courbatures, aussi, mais celle-là, nous les aurions bien laissées…). Direction le grand Lac, par la cheminée, une randonnée faite en l'absence de Paul il y a 3 ans. Nos montons dans la fraîcheur du petit matin vers l'Alpe du Lauzet, ses chalets et son troupeau. Il est toujours surprenant de se retourner pour voir la distance parcourue : notre voiture, au bout d'un quart d'heure, est déjà toute petite !

23 août - 123 août - 2

23 août - 4

Nous nous dirigeons vers le fond de la vallée. Je suis déjà bonne dernière mais trouve un autre randonneur (plus âgé et relevant tout juste d'une ablation du rein) pour m'accompagner. Ce monsieur ne cesse de calculer notre vitesse d'ascension : 550 mètres à l'heure, un bon rythme ! Ah, voici la cheminée, là il faut faire un peu d'escalade, avec l'aide de câbles. Comme nous sommes bien pris entre deux parois de roches, je ne souffre pas du vertige.

23 août - 523 août - 6

Enfin, voici le lac ; nous grignotons nos fruits secs tandis que notre compagnon de route se baigne, l'eau est à 11 degrés !

23 août - 7

Nous décidons de gagner directement le col, sans prendre le sentier qui fait un large détour. Au début, tout va bien, un chemin longe le torrent, nous pensons qu'il nous conduira au lac plus haut… mais le chemin s'arrête brusquement et il nous faut couper tout droit, la pente s'accentue ! Enfin, après une bonne heure d'efforts, nous atteignons la ligne crête, puis le col de la Ponsonnière. Nous venons de monter de près de 1000 mètres, quasiment tout droit !

23 août - 823 août - 9

Un déjeuner près du petit lac plus bas, puis le retour par le sentier "normal".

23 août - 1123 août - 12

La descente est longue et difficile, j'avais oublié à quel point la pente était raide et caillouteuse ! Le paysage magnifique (vue sur la calotte des Agneaux et ses glaciers, anciennes mines de graphite) ne parvient pas à me faire oublier mes soucis : une douleur au bout du pied gauche qui monte et me fait plier les genoux, par moments ; une ancienne tendinite d'Achille qui se réveille ; je me tords la cheville à plusieurs reprises et ralentis encore le rythme… mais je ne prends pas garde au vent froid si propice aux coups de soleil ! Au bout de deux heures de descente sous un ciel sans nuages, mes genoux sont écarlates (les visages et bras de toute la famille également). En revanche, pour le pied d'Aurore, tout va bien !

23 août - 3

 

 

 

Posté par Agdel à 21:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


24 août 2016

Vacances en famille #2

Le deuxième objectif de notre séjour à Lyon était le parc de la Tête d'Or. Au printemps, nous avons enregistré soigneusement la série "Jardins d'ici et d'ailleurs", réalisée par un paysagiste (la suite est en préparation). Un certain nombre de jardins, en France ou à l'étranger, se sont inscrits sur notre liste "à visiter".

Nous y avons passé une partie de la journée et nous n'avons pas été déçus ! J'ai trouvé les serres magnifiques et bien aménagées, plus intéressantes que celles du Jardin des plantes de Paris, les animaux du zoo ne semblent pas malheureux (il faut dire que j'avais été choquée par le parc de Port-Breton de Dinard), les jeux pour enfants et manèges sont délicieusement désuets… nous aurions aimé passer sous le lac pour rejoindre l'île, mais Aurore a boité une bonne partie de la balade : elle avait perdu, la veille, l'ongle de son petit orteil (sans choc, ni mycose, tout était bien propre et net, un véritable mystère), le port de chaussures fermées était douloureux et nos essais de compresse, bandage… n'ont faut qu'aggraver le problème. La perspective d'une semaine de randonnées en montagne m'inquiétait fortement !

21 août - 121 août - 2

Un petit tour à Masdagascar… ou sous l'arbre à palabres

21 août - 3

Il faut absolument que je plante des pétunias Liberty !

21 août - 4

21 août - 5

Les petits girafons sont trop mignons !

21 août - 6

Mais le zèbre n'est guère poli

 

Enfin, nous avons gagné Valence, dernière étape sur la route des Alpes.

21 août - 1 (1)21 août - 2 (1)

 

Posté par Agdel à 21:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

23 août 2016

Vacances en famille

Nous avons réussi à trouver, in-extremis, une semaine où nous étions tous disponibles pour partir en vacances. C'était la dernière chance : Paul reprend les cours lundi 29 ! Et comme Marie est rentrée de camp le 16, nous avons même pris deux jours de plus pour visiter Lyon. Jeudi midi, donc, nous sommes arrivés dans le tout nouveau quartier de la Confluence. Immeubles à l'architecture originale, port de plaisance, zones en contruction (le marché de gros et les prisons viennent d'être démolis)…

19 août - 119 août - 2

19 août - 319 août - 5

19 août - 1019 août - 4

Le musée nous a occupés un bon moment, mis nous aurions pu y passer quelques heures de plus tant les collections et expositions sont riches et bien documentées !

19 août - 719 août - 9

19 août - 8

La journée s'est achevée dans la zone d'activités proche de notre hôtel : ayant trouvé la pizzeria du village fermée, nous avons mangé des pizzas au Petit Palace… entre le four à bois et le grill à kebab, nous n'avions pas froid ! Mais l'accueil fort sympathique nous a donné envie d'y revenir (Lyon est une étape pratique)

19 août - 6

Posté par Agdel à 19:47 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

20 août 2016

collection voyage 2016 #2

J'ai dit qu'il m'arrivait de coudre dans l'urgence ? C'est donc logique que je décide à 16h45, en faisant les bagages, qu'il est indispensable de coudre une housse de transport pour notre nouvelle radio de cuisine, que nous emportons en vacances le lendemain matin…

20 août - 2

2h15 plus tard, j'ai rentabilisé les chutes des sacs de Tilulu et Titou et de la housse de surmatelas de Paul que j'avais mis aux dimensions de son lit au printemps. j'aurais pu faire plus vite, mais j'avais oublié les poignées et oublié de coudre 10 cm de la housse (???), je ne l'ai vu qu'à la toute fin du travail, le découd-vite a donc servi un peu.

20 août - 420 août - 3

Et voilà, la housse a rempli son office ; en revanche, comme il n'y avait aucun meuble pour poser l'appareil à proximité d'une prise de courant, nous avons été contraints de faire un détour par Chavanay pour acheter quelques cartons de Saint-Joseph… la vie est dure !

20 août - 1

 

 

Posté par Agdel à 21:38 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 août 2016

Jour de fête

Pour fêter dignement la majorité internationale de Paul :

Des panna cotta au caviar d'aubergine, très bonnes (sauf pour Aurore qui n'aime pas l'aubergine) et des tartelettes mojito (citron vert, menthe et une larme de rhum — ça manquait un peu de menthe) et la bougie ourson de son premier anniversaire !

18 août118 août2

Marie lui a rapporté des bières corses à la farine de chataigne

18 août3

ainsi que la boisson locale (mélange assez chimique de caramel, arôme pomme et banane, au gout de bonbon)

18 août6

une découverte faite sous les pierres du sentier de randonnée que son groupe de compagnons restaurait (mise à niveau de dalles de sol datant pour certaines du moyen-âge, reconstruction de murs de pierres sèches, curage de fossés…)
(y'a plus qu'à écumer les vide-grenier pour trouver le reste de la série. Le tableau me parle, forcément : j'habitais, adolescente, rue François Millet)

18 août5

et son cadeau de fête - bac - futur BTS !

18 août4

Posté par Agdel à 08:21 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


17 août 2016

Bientôt la rentrée

Enfin, pas tout de suite : nous allons enfin partir en vacances tous ensemble, maintenant que Marie est rentrée de son séjour enchanté en Corse.

Mais hier, c'était l'installation des bureaux. Au programme, montage de tiroirs après une légère modification du modèle initial, prévu pour être posé sur un bureau d'1m20 de large. J'ai découpé le support, poncé et posé des chants thermocollants, afin d'obtenir deux petits tiroirs qui nous avons vissés sous le plateau. Puis il a fallu fixer un tasseau au mur afin d'y poser le bureau. D'où un voyage au magasin de bricolage pour acheter des vis plus longues (oui, nous y avons une carte de fidélité). Et là… quelle est la probabilité, en perçant dans un mur de 1m30 de haut, de tomber juste sur le rail du placo ? Eh oui, gagné !

Deuxième visite au magasin donc, afin d'acheter des chevilles tous matériaux, et finalement, rien à faire, la cheville ne tient pas. Gros moment de doute, avant de recouper dans les chutes du plateau (et non sans peine, le plan de travail en hêtre, c'est du costaud !) un tasseau de 10 cm de hauteur, qui sera vissé au mur 5 cm plus bas, donc et viendra recouvrir les trous inutiles (mon beau mur !). Bon, après quelques contorsions pour tout tenir en place et visser de petites équerres au dessous, le bureau d'Aurore est enfin en place.

17 août217 août1

Un tiroir devant, un autre sur le côté, un petit dépassement au-dessus des pieds du lit, voilà une grande surface de travail !

17 août3

Et pour celui de Marie, ça a été beaucoup plus facile (si l'on excepte des vis fournies avec les pieds qui cassent lors du vissage, Ik** ce n'est plus la qualité d'autrefois, ainsi que le trou fait par Paul dans le mur en transportant le bloc-tiroirs — il a rebouché et va repeindre)

17 août4

Du sur-mesure également, qui lui permettra d'étaler ses grandes feuilles de dessin pour faire des plans.

Mais le bricolage, quel bazar, pire que la couture je crois ! Perceuse, visseuse, scie sauteuse, établi, boîtes de vis, outils divers et variés, papier de verre… j'aurais dû prendre une photo du garage en fin de chantier, il nous a fallu une bonne heure pour tout ranger !

Posté par Agdel à 11:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 août 2016

Défi 52 carrés #32-33

Grâce aux vacances, j'ai bien avancé !

En revanche, j'ai toujours beaucoup de mal à assembler les bandes cousues séparément avec la méthode du paper foundation. J'ai beau repérer les points de jonction avec des repères, j'ai souvent un décalage au final.

16 août6

 

Un bloc pour utiliser une toute petite chute :

16 août2

J'ai eu moins de difficultés avec le deux blocs suivant, sans triangle, c'est plus facile.

16 août4

Un mélange d'appliqué (l'anse) et de piécé

16 août1

Et celui qui m'a donné le plus de mal, décousu et recousu plusieurs fois sans parvenir à faire coincider les extrémités des arrondis !

16 août5

Enfin un simple montage de carrés (d'1,2 cm de côté !)

16 août3

 

Posté par Agdel à 19:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 août 2016

Jours tranquilles

Je suis seule à la maison avec Aurore, Marie est toujours en Corse et les hommes de la maison ont entrepris de rentrer du Havre en vélo, en deux jours (avec nuit à l'hôtel). Les 125 km parcourus aujourd'hui leur ont semblé durs, surtout sur la fin, et je pense qu'ils auront du mal à remonter en selle demain matin !

Au programme :  j'ai huilé les futurs bureaux pendant qu'Aurore découvrait les joies du montage de meubles en kit.

14 août114 août2

14 août3

Nous avons préparé de délicieux repas : salade de patate douce, sarrazin, avocat, fèves et deux saumons

14 août4

Pizzas merguez-poivrons-gruyère pour elle, basilic-courgette-mozzarella pour moi

14 août614 août7

Nous prenons l'apéritif en sirotant des cocktails

14 août5

 

J'ai commencé à récolter la lavande (qui continue de fleurir), désherbé les dalles (l'éternel recommencement), commencé doucement les bagages, de son côté Aurore trie ses cours, nous avons animé une messe sous protection policière (un peu angoissant, quand même)

14 août8

Et puis je lui ai fait découvrir la vie de Scarlett O'Hara (elle a été déçue par la fin abrupte de l'histoire) et demain, ce sera un tout autre style : Zazie dans le métro !

Posté par Agdel à 23:03 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

11 août 2016

Jupe ensoleillée

Comme le temps est tout gris, je suis allée chercher le soleil aux Antilles avec ce madras bleu, assorti à un satin de coton, les deux trouvés aux coupons de St Pierre il y a 15 jours. Autant je suis déçue par la baisse de qualité de leurs tissus imprimés (pour un même motif, le coton n'a plus rien à voir, le tissage est grossier), autant je peux y acheter des satins de coton, jeans ou madras les yeux fermés. À 10h30, rien ne me plaisait, j'avais repéré du voile à 5 euros sur le site, mais le seul coloris disponible était un turquoise que je ne me voyais pas porter, les cotons imprimés étaient moches, pas de satin… à 11h20, j'ai failli acheter, sans grand enthousiasme, du satin gris. Et juste à la fin de mes courses, avant de reprendre le métro, j'y suis repassée : ce satin bleu et le madras assorti m'ont immédiatement sauté aux yeux et à l'extérieur, fouillant une dernière fois l'étalage, j'ai déniché un coupon de voile blanc (pour ma Barcelona).

Je savais exactement ce que je voulais faire : une jupe Ottobre comme celle-ci. Je l'ai vite coupée, cousue, mais j'ai traîné plusieurs jours à faire l'ourlet final, prise par d'autres activités passionantes comme le démontage intégral des toilettes de l'étage pour les récurer dans les moindres recoins (et ce n'était pas du luxe, vu que l'entretien courant est confié aux ados…), les visites aux magasins de meubles ou de bricolage (pour les bureaux des filles, j'ai simplement acheté un plan de travail de cuisine en hêtre massif et l'ai fait découper en fonction de l'espace disponible : bien moins cher et aucune perte de place par rapport à un plateau tout fait), la rédaction d'une annonce pour le secrétaire (qui a été récupéré dans la journée pour une quatrième vie), l'inspection des fonds de placards (tiens, mon mug rouge n'a pas été cassé, finalement, il était juste dans un sac plastique, lui-même au fond d'un sac en papier. J'ai également remis la main sur les ciseaux qui étaient déjà revenus deux fois dans le tiroir avant de disparaître de nouveau. Quant au verre-mesure, bizarrement il était dans un tiroir du meuble de salle de bains — sale, bien sûr ; ne parlons pas de la boîte en plastique au contenu indéfinissable, je dirais qu'il s'agit des restes d'un repas de midi datant d'au moins deux mois)… bon, bon, je vais manger quelques carrés de chocolat et passer mes nerfs sur l'aspirateur, ça vaut mieux !

Revenons à ma jupe… elle est très agréable à porter, grâce à l'élasticité du satin, elle virevolte grâce à ses six pans, j'ai posé la fermeture invisible presque sans y penser et la finition de la parementure n'a plus de secrets pour moi. Seule la couture du faux volant me pose encore problème : je l'ai bâti entièrement à la main, et il y a du métrage !

11 août1

11 août211 août3

Jupe n°7 Ottobre été 2015

 

Posté par Agdel à 18:23 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 août 2016

10 du10 : Faites Aaaaa

A comme… août ! C'est le thème proposé par J'habite à Waterford

A comme Aube. Alors que j'aurais pu dormir une heure de plus, voilà que je me suis réveillée bien trop tôt. Comme une nuit sur deux, à peu près… pas très reposant !

10 août1

 A comme Aménagement de la chambre des filles ; exit le secrétaire aux charnières cassées et à la surface de travail exigüe, ainsi que le charmant pupitre d'écolier pliant. Nous partons en quête de mobilier plus fonctionnel.

10 août7

 

A comme… Alex, qui accueillera les copies et crayons de Marie (il était lourd, Alex, et il faut le monter maintenant !)

10 août2

A comme Achats. Tous les magasins visités finissent ou commencent par A !

enseignes1

Avec une mention  spéciale au géant suédois auquel nous avons fait trois visites (une le matin pour nos gros achats, une à midi pour y manger, une dernière dans l'après-midi pour deux derniers articles, faute de trouver mieux ailleurs)

10 août4

A comme Aurore, mon assistante joyeuse et dynamique de la semaine !

10 août3

A comme Arrosage, il fait gris mais la pluie ne viendra pas, aujourd'hui encore.

10 août5

A comme Application, il en faut pour coudre un carré de Dear Jane !

10 août6

A comme Altiste ; elle peine, ses devoirs de vacances sont vraiment difficiles, mais mesure après mesure, la première page du duo est presque déchiffrée (je l'aide, avec mon ancien violon monté en cordes d'alto, mais j'ai du mal aussi !) — et comme si ça ne suffisait pas, elle se met à la guitare !

10 août8

A comme Abricot, un petit dessert gourmand pour terminer la journée

10 août9

 

Posté par Agdel à 22:51 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :