attraper le temps qui file…

23 avril 2017

Faut être motivé !

Je ne peux pas dire que je suis allée voter avec enthousiasme, mais j'y suis allée… 3 fois !

En raisons d'un emploi du temps dominical-matinal chargé, nous avons pu rejoindre notre bureau de vote vers 11h15. Nous y avons retrouvé nos voisins de gauche droite (enfin, ça dépend d'où on regarde et je ne parle pas de leurs opinions politiques) et nous sommes étonnés de la longueur de la file d'attente. Les voisins de droite gauche étaient là aussi, loin devant nous. Quand ils nous ont dit qu'il étaient là depuis une bonne demi-heure et que la file s'était beaucoup allongée depuis leur arrivée, nous avons décidé d'un commun accord de revenir à l'heure du déjeuner.

13h10 : la file d'attente faisait plusieurs zig-zags dans le préau de l'école et s'allongeait sur le trottoir. Temps d'attente estimé : 1h. Je devais récupérer Aurore à 14h à 15 km. Deuxième tentative de vote = échec.

15h45 : une file raisonnable (des gens râlaient en arrivant), mais du jamais-vu dans ce bureau où, au maximum, nous avons ordinairement 5 à 10 personnes devant nous. Au moins, nous avons eu le temps de lier conversation avec d'autres habitants du quartier. Et d'admirer les travaux des petits élèves.

23 avril1

16h20 : a voté !

23 avril2

Nous avons essayé de lui faire croire qu'au moment de mettre son premier bulletin dans l'urne, le président du bureau lui chanterait la Marseillaise, reprise en chœur par toutes les personnes présentes (comme le Joyeux anniversaire au Courtepaille de son enfance), elle ne nous a pas crus ! (s'il y avait eu moins de monde, j'aurais tenté l'expérience, l'un des assesseurs est un ami)

Au moins, la participation devrait battre des records. Mais quel sera le résultat ? Je ne suis pas tranquille.

Posté par Agdel à 19:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 avril 2017

Une journée particulière

Ce samedi était chargé, mais nous devions fêter dignement l'anniversaire de Marie. Je me suis donc attelée aux préparatifs vendredi soir (heureusement que Paul a pu venir me chercher : les trains ont été arrêtés jusqu'à 21h sur les trois lignes que je peux prendre, pour cause de personnes sur les voies !) et samedi matin de bonne heure. La partie musicienne de la famille (soit 80 %) est partie à la répétition de la veillée pascale, qui a duré 2h30 et s'est terminée par un “joyeux anniversaire” chanté par toute la chorale, laissant les derniers préparatifs à notre elfe de maison, qui a rangé un peu, épluché et coupé les légumes, confectionné des tuiles au parmesan, mis la table, allumé le feu… un feu que nous avons apprécié, tant la température était descendue !

15 avril115 avril2

Tout avait bien commencé (crudités, mousse de courgettes et sa tuile de parmesan, soupe froide thaï de Secotine qui devient un grand classique chez nous — j'y ajoute un peu de citronnelle).

15 avril3

Comme sa sœur, Marie a un menu d'anniversaire traditionnel : viande grillée à la cheminée et gâteau à la rose. Cette année, j'avais confectionné un cheese-cake rose-litchi-framboises. Ma gélatine provient de chez Detou, et j'ai du mal à la doser, il me semble que le résultat est moins ferme, à poids égal, qu'avec celle qu'on trouve en grande surface. Ou bien il faut plus de temps pour la prise… j'ai déjà eu des déconvenues. Cette fois, j'avais légèrement augmenté la dose, mais en sortant le gâteau du réfrigérateur, j'ai eu quelques doutes… j'ai disposé la décoration dans le moule et je n'ai pas planté de bougies, puis j'ai tenté le démoulage directement à table.

15 avril4

Ça s'est vité gâté…

15 avril5

mais c'était bon quand même !

15 avril6

15 avril715 avril9

15 avril8

et puis la sieste indispensable, quelques retouches de partitions, les croque-monsieur, le départ pour l'église, l'installation des micros et les balances, le feu dans la grande cour, les tentatives d'allumage de cierges sous la pluie avec le vent (ça ne sera pas pour cette année), le long et beau chant de l'Exsultet, les 6 lectures et les 6 psaumes, dans l'église juste éclairée par les cierges, les 14 baptêmes dans une ambiance incroyable, 600 personnes chantant et tapant des mains, 3h30 de messe que nous n'avons pas vu passer (mes jambes et mon dos, si, on est beaucoup debout quand on chante dans la chorale !) et les œufs en chocolat en rentrant à la maison.

L'an prochain, j'essayerai de ne pas rater le gâteau et ce ne sera pas le jour de Pâques !

 

 

Posté par Agdel à 20:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 avril 2017

Multi-tâches

Animatrice de chants, en principe, mais cette semaine j'ai…

- participé à la cueillette du buis, puisque j'étais en vacances (avec autorisation de l'ONF, évidemment), deux heures un peu sportives dans les bois et six grands sacs bien remplis

- préparé et photocopié des feuilles de chants, sans (trop) me tromper sur la disposition recto-verso (secrétaire en vacances et panne de vidéo-projecteur)

- animé la messe des Rameaux, avec le soutien de mon orchestre familial

- envoyé des dizaines de mails aux choristes de Pâques, à qui il manquait une partition, un déroulement, un horaire, un fichier mp3, ou qui n'arrivaient pas à lire les .zip, .pdf, .jpg (ou essayaient tout bonnement d'imprimer un mp3)

- trié et mis dans l'ordre des jeux de partitions pour toute la famille et toutes les messes (avec un raté, forcément, jeudi, mais Aurore réussit à improviser une voix d'alto, maintenant)

- promené en poussette pendant 45 minutes le bébé de la chef de chœur (7 mois et aucune envie de dormir mercredi soir) en déplorant les rues éclairées comme en plein jour, les trottoirs pavés ou gravillonés et les spots à détecteur de mouvement. À 22h15, j'ai pu le rendre à sa maman, qui a eu pendant ce temps les bras libres (diriger d'une main avec un bébé et les partitions dans l'autre, c'est difficile)

- animé la messe du Jeudi Saint (avec petit orchestre et petit chœur) et joué les infirmières : une des premières communiantes s'était cassé un ongle et essayait de l'arracher, au risque de maculer de sang sa belle robe blanche. Sous les yeux éberlués des chanteurs, j'ai sorti de mon sac une mini-trousse avec coupe-ongles et pansements et procédé à l'opération pendant l'homélie.

Donc, logiquement, j'ai délégué aux filles la confection de la couronne de Pâques et elles s'on sont bien tirées (après avoir pesté contre ce lierre qui a bien peu de feuilles et donne un résultat ébouriffé)

14 avril - 1

 

Posté par Agdel à 17:15 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

11 avril 2017

Parenthèses

Parce que c'est l'une des périodes les plus difficiles de l'année (ex-æquo avec fin juin et début septembre) : fatigue accumulée durant l'hiver, changement d'heure et marathon « Chorale de Pâques-Semaine Sainte », nos toutes-petites-vacances ont été bienvenues !

Un week-end qui commence à Caen, avec une tentative de visite de l'Abbaye aux Dames, malheureusement fermée ce jour-là (merci pour les informations inexactes sur le site de l'office de tourisme !), la découverte d'un restaurant iranien et une soirée au théâtre, pour l'Orfeo de Rossi (dans une version discutable historiquement, mais très belle), puis qui se prolonge à Cherbourg, avec le confort de se laisser  conduire… une balade oxygénante (80 km/h de vent) dans les dunes, des souvenirs de randonnée familiale et des vestiges de la Libération, des retrouvailles, des repas dans la véranda, un tour de bateau dans la rade

25 mars125 mars2

25 mars325 mars4

26 mars126 mars2

26 mars326 mars4

Trois jours dans le Périgord, une plongée loin, loin, dans le passé

2 avril12 avril2

un passage par le moyen-âge et la renaissance

3 avril013 avril03

3 avril023 avril05

3 avril043 avril06

la visite de jardin, incontournable de nos vacances désormais

3 avril073 avril08

3 avril093 avril10

5 avril73 avril11

 

le temps de flâner dans les rues…

2 avril33 avril12

de remarquer quelques détails insolites (un magasin de vêtements pour naturistes ?)

2 avril4

 

et puis, de retour chez nous, se transformer en touristes le temps d'une journée
(Paul nous a fait prendre le train de 8h10 pour une histoire de branche de RER qui aurait "tout le temps des problèmes", selon lui, du coup à 9h devant le Louvre, nous avons pu entrer à l'exposition Vermeer tout de suite)

5 avril15 avril8

et puis une visite bucolique et dépaysante, mais sportive !

5 avril55 avril4

5 avril25 avril3

et une manière originale de planter les choux

5 avril6

Elles étaient chouettes, ces vacances, mais elles ont filé vite. Heureusement qu'il y aura des ponts en mai pour tenir jusqu'à l'été !

Posté par Agdel à 12:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 du 10 : couture

J'habite à Waterford nous propose un thème en rapport avec le dicton « en avril, ne te découvre pas d'un fil »… de fil en aiguille : la couture !

La couture, pour moi, c'est :

… une longue tradition familiale

10 avril10

… un apprentissage qui n'a pas été facile

(club couture à l'école primaire — la ligne du haut est cousue par le professeur,
mais je crois qu'à l'époque, j'écrivais encore plus mal que je ne cousais)

10 avril11   

… un casse-tête au moment de copier le patron

10 avril02

 

… des travaux ingrats, mais qui font durer les vêtements

10 avril03

… une amitié très forte avec mon découd-vite

10 avril06

… une activité solitaire, mais ça c'était avant internet !

(petits cadeaux échangés lors de rencontres de couturières, que j'ai toujours sous les yeux ou à portée de main)

10 avril08

… toujours aucun talent pour la couture à la main (mais ça vient petit à petit, grâce au Dear Jane)

10 avril01

 

… du matériel un peu encombrant

10 avril09

… le plaisir de choisir et d'assortir les tissus

10 avril04

… la satisfaction lorsque tout tombe juste

10 avril07

 

Posté par Agdel à 07:14 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


09 avril 2017

Avril est revenu…

… et la saison des anniversaires également. C'est donc Aurore qui ouvre le bal et je ne peux me résoudre à admettre ses 15 ans ! 

9 avril1

9 avril29 avril3

Comme chaque année, elle a demandé un bò-bún et un fraisier. Comme chaque année, elle a été gâtée par ses frère et sœur qui l'ont emmenée depuis un mois dans les magasins pour deviner ce qui lui ferait plaisir, et qui ont visé juste.

9 avril59 avril7

Comme chaque année, quand on lui a demandé ce qu'elle souhaiterait comme cadeau, elle n'a pas su répondre… sauf une belle journée ensoleillée (elle scrute la météo depuis 10 jours) et sur ce point, elle n'a pas été déçue.

9 avril69 avril4

C'était un bel anniversaire !

 

 

Posté par Agdel à 21:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

31 mars 2017

Défi 52 carrés #mars

Pas terrible, la production de ce mois de mars. Il y a eu une après-midi de réparation de tentes de scouts (on met une pièce sous le trou, une autre sur le trou et on casse quelques aiguilles au passage), un après-midi de prises de mesures pour nos fenêtres (ouf, ça, c'est fait, on va passer à la salle de bains maintenant), des heures et des heures de soutien aux choristes qui ne lisent pas la musique (saisir toutes les voix de tous les chants — 41 ! — dans mon logiciel, extraire des fichiers audio de chaque voix, les convertir en mp3 et envoyer le tout aux choristes, en gérant au passage les adresses mail mal notées, les messageries récalcitrantes aux gros fichiers, les personnes qui ne savent pas décompresser un fichier ou essayent d'imprimer les mp3…).

J'ai également tenté de coudre le carré le plus difficile — à mon sens — du Dear Jane, le G6. Après avoir assemblé la petite étoile centrale, j'ai regardé comment passer à la suite et découvert… que je m'étais trompée de tissu pour le centre ! Du coup, je me suis rabattue sur sa version grand format, le F7.

1 avril3

Et puis j'ai réalisé que mars touchait à sa fin et que je n'avais quasiment rien cousu, alors hop, hop, hop, trois carrés en trois jours !

1 avril11 avril2

1 avril4

Posté par Agdel à 22:33 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

23 mars 2017

Les problèmes : écrasons-les !

En janvier, Annabelle a eu une illumination, en rangeant un album jeunesse. Entraidons-nous pour lutter contre les problèmes (quoique cacher les problèmes sous le tapis n'est pas toujours une bonne idée… on verra). J'ai donc reçu un petit questionnaire sur mes goûts, puis il y a 15 jours, le nom et les couleurs préférées de ma destinataire, Maryse, et je me suis attelée à suivre les consignes :

1/ Confectionner une housse de coussin avec écrit "PROBLEMES" dessus

2/ Toutes les techniques sont possibles tant que c'est lavable : couture, broderie, tricot, peinture sur tissu...

3/ On peut acheter une housse basique et la customiser ou coudre tout de A à Z

4/ La question de la dimension : 40x40 (taille standard d'un coussin) ou 60x60 (taille d'un oreiller) ou 50x70 (autre format d'oreiller)?

Après pas mal de cogitations, j'ai finalement opté pour un coussin type "abécédaire", au point de croix (oui, à la brodeuse, je n'ai pas encore trouvé le secret des journées de 70 heures). Maryse dit aimer les tons lin, ficelle, prune, rouge foncé… moi aussi, ça tombe bien.

23 mars0423 mars0523 mars06

Pas de passepoil épais dans mon magasin, ni même de cordon à passepoil, j'ai cherché dans toute la maison un gros cordon avant d'aviser les chutes de mon pyjama : les bandes fines de jersey (1 cm de large) coupées dans le droit fil vertical s'enroulent sur elles-mêmes et font un cordon parfait ; j'avais un velours dans la teinte idéale, un peu de bâti à la main et c'est parti !

23 mars0723 mars03

 Pour le dos, un joli jacquart écru/beige et un boutonnage pressionné.

 23 mars01

23 mars02

Et j'ai reçu un joli paquet de Gris Bonheurs, dont je découvre le blog et avec laquelle je partage pas mal de points… tiens, un Dear Jane ! Tiens, des déguisements Harry Potter et manga ! Une Belladone ! Une jeune fille qui veut jardiner !

J'ai donc un coussin couleur framboise écrasée que je vais m'empresser de poser sur ma chaise. On ne sait jamais, si ça pouvait résoudre notre problème d'imprimante (oui, encore, la même panne qu'il y a 8 mois… soupir) ou de cuisine (un placard sans porte, c'est la nouvelle mode ?). Le mot « problème est écrit à la ficelle de lin, délicatement prise dans une couture zig-zag, quel travail minutieux !

23 mars0823 mars09

23 mars10

 

Posté par Agdel à 22:15 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 mars 2017

3 bonheurs

Hier, c'était la Journée mondiale du bonheur instaurée par l'ONU. Pour fêter cela, 3 petits bonheurs qui ont illuminé la journée (pour oublier le vent glacial, les nuits hachées et les courbatures) :

- Dans ma boîte aux lettres, deux "surprises" : une commande en provenance de Chine reçue avec 4 jours d'avance (pour contrebalancer la commande précédente qui n'est jamais arrivée), j'ai enfin mes (fausses — chut) pinces clover ! et une enveloppe pour le swap « Coussin Problèmes » organisé par Annabelle, je ne sais pas si je peux déballer mon cadeau, en tout cas je ne l'ai pas fait hier car j'attendais d'avoir plus de 3 minutes devant moi, ce genre de choses ne se fait pas dans la précipitation !

21 mars1

- Une recette délicieuse et réconfortante en ces derners jours hivernaux. Vendredi, c'est Paul qui l'a cuisinée (j'avais laissé le kg d'épinards frais en plan près de l'évier pour partir à la clinique), en remplaçant juste les haricots par des pois-chiches. Hier soir, pour finir les épinards, j'ai mis du potiron et des carottes à la place de la patate douce et des haricots rouges, et j'ai un peu augmenté la dose d'épices en ajoutant du garam massala. Je pense que ça va devenir l'un de mes grands classiques, en variant un peu les ingrédients suivant le contenu du panier de légumes !

21 mars2

- Le printemps qui s'installe au jardin : les violettes et primevères envahissent la pelouse

21 mars3

les poiriers fleurissent en abondance (pas comme les pommiers dont les mésanges ont mangé presque tous les bourgeons !)

21 mars4

les fleurs de groseillers sont discrètes, mais bien présentes

21 mars5

dans les bacs, la vie reprend : fraisiers, ciboulette, livèche, marjolaine, géranium bleu… (oui, je dois planter les primevères un jour)

21 mars6

Posté par Agdel à 07:16 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

17 mars 2017

Mais où file donc le temps ?

Vous vous le demandez aussi ? J'ai une partie de la réponse :

- Vendredi, 17h30, j'ai du temps devant moi, je vais faire plein de choses dans la soirée. Tiens, je vais commencer par préparer le dîner, comme ça, je n'y reviendrai pas. Au menu : tajine de légumes.

Il faut donc rassembler les légumes (ouverture du réfrigérateur, passage par le garage), puis les éplucher. Ah, le bol d'épluchures est déjà plein, je vais le vider dans la petite poubelle à déchets verts du garage ; elle est presque pleine également, allons donc la vider dans le composteur, puisqu'il fait encore jour et qu'il ne pleut pas. Pff, l'accès au composteur est assez difficile, le lilas a encore fait des rejets partout ! Je pose la poubelle et j'attrape le sécateur. Tiens, une branche morte, oh, elle est grosse, je vais chercher l'ébrancheur. Bon, ce n'est pas une branche mais plusieurs qui sont mortes, il y a même un champignon dessus,  je vais les couper à partir de leur base commune… je vais chercher la scie à bois vert. Et puis le lierre enroulé autour du tronc n'est sûrement pas étranger à cet état de fait, je vais lui régler son compte… enfin, pas l'enlever complètement mais au moins le couper au pied. Sauf qu'il est bien enfoncé dans l'écorce, je prends un tournevis pour le décoller.

45 minutes plus tard… je vide enfin ma poubelle à compost, je coupe les branches mortes en morceaux pour allumer le feu, je range les outils, tant que j'y suis et avant que la nuit ne tombe complètement, je vais chercher 3 bûches pour la cheminée au fond du jardin. J'ai 3 cm de boue collée sous chaque semelle, il faudra brosser les chaussures et balayer le garage quand ce sera sec.

J'allume le feu (qui prend du premier coup, ouf !), je retourne à mon épluchage…

 

- Ou un mercredi récent : petit échange de mails avant l'Aiguille en fête, Rachel nous dit qu'elle voudrait trouver du tissu sur le thème Harry Potter, aussitôt je me souviens que je lui ai promis d'apporter le moule à chocogrenouilles, je vais vite le sortir pour y penser.

Ah tiens, il reste quelques traces de chocolat au fond, je le frote et le rince rapidement… l'évier se vide mal, vraiment… je retarde ça depuis un moment, mais il faut que je le fasse : je sors la cuvette, vide le meuble sous-évier (et photographie le siphon pour savoir comment le remonter — des fois, quand je trie les photos, j'ai des surprises) et démonte le double-siphon. Je vais nettoyer tous les morceaux dans la salle de bains (non, parce que le nettoyage dans l'évier avec bain de pieds gratuit, j'ai déjà testé il y a longtemps). Et du coup, je gagne un ménage de la salle de bains, parce que le goupillon à biberon pour nettoyer l'intérieur des tubes, c'est efficace mais ça projette la saleté partout.

Et voilà, un mot dans un mail m'a occupée pendant deux heures (mais mon siphon est tout propre) (non, l'évier ne se vide pas mieux pour autant, on verra ça avec le plombier quand il passera pour la salle de bains avec sa caméra-furet)

 

- Ou bien une autre variante, pour meubler une soirée où je n'avais rien de prévu, si ce n'est essayer une nouvelle recette…

17 mars117 mars2

(il y a quelques semaines, sentant une odeur de désinfectant, j'ai remarqué que nous n'étions pas rentrés dans un hôpital depuis longtemps, j'aurais mieux fait de me taire)

Rien de grave, un petit abcès qui devrait guérir sans usage du bistouri, mais il valait mieux vérifier.

Et là, elle vient de réaliser qu'elle va être dispensée de piscine pendant 15 jours !

17 mars3

Appel au médecin-conseil du 15, appel à la clinique pour vérifier qu'elle pratique la petite chirugie sur une patiente qui n'a pas tout à fait 15 ans (sinon, c'est le service pédiatrie du CHU), trajet dans les embouteillages, attente, pharmacie = 2h40 ! (c'était rapide, à l'hôpital, on aurait entamé notre nuit)

Posté par Agdel à 20:59 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :