12 février 2011

Aiguille en fête, le retour !

 

Retour qui fut bien laborieux : colis suspect porte d'Orléans, j'avais d'abord projeté un retour par la gare Montparnasse, pour avoir plus de choix de trains, mais le métro bondé s'arrêtait cinq minutes à chaque station, au bout d'1/2 heure, j'ai craqué et suis descendue à St Michel pour le RER, que j'ai raté à 2 minutes ! 1h15 plus tard, j'étais chez moi, et encore parce que mon mari est venu me chercher à la gare… je ne sais pas où j'aurais trouvé l'énergie de faire encore 2 km à pieds.

grosse_fatigue

 

Alors, j'ai été très raisonnable, si, si !

AEF_bis4


Quelques achats prévus : mon petit coupon de L… annuel (au fait, prenez garde, ils ne vendent pas que du L…, mais aussi des cotons de moindre qualité avec les mêmes motifs ! L'une de nous s'y est laissée prendre)


Ma petite commande de broderie :

AEF_bis2

Monsieur Brin m'a bien eue en m'annonçant qu'il était absolument désolé mais qu'il s'était aperçu qu'il avait oublié mon carton en partant… moi, bien sûr, je tombe dans le panneau à chaque fois, je cogitais  déjà pour savoir comment j'allais négocier une réduction de frais de port en compensation.

 

Donc, j'ai eu mes fils, mes aiguilles, la bombe magique pour nettoyer machine et cadre des traces de colle (j'ai hâte d'essayer) et j'ai pris en plus de tout petits ciseaux-pinces pour couper les fils de broderie, pour la prochaine fois qu'il me viendra l'envie de broder des pois.

Et ceux-là, j'ai intérêt à les laisser bien à l'abri, mes deux paires de ciseaux courbes sont tombés sur la pointe déjà !


AEF_bis3

Un achat imprévu mais une super affaire : des coquets et rubans à 2 euros le rouleau de 10 ou 20 mètres ! Ils avaient aussi quantité de biais, mais je ne pouvais raisonnablement pas en acheter, n'est-ce pas ?

 

Et à droite, un peu de ruban sergé imprimé de religieuses (j'avais pris l'année dernière la version macarons), je crois bien que ce sont les dessins de Catherine Martini.



 


Quelques articles de mercerie : anneaux et mousqueton pour un projet de pochette, une truc pour fermer les porte-monnaie ou étuis à lunettes juste en pressant les extrémités, des épingles extra-fines (j'ai eu récemment des déboires avec un tissu viscose si serré que je ne pouvais pas y piquer mes épingles, j'ai eu les bouts de doigts en compote pendant une semaine, même ma surjeteuse a déclaré forfait en sautant un points sur trois).


 

AEF_bis5

 

Et au-dessous, un tapis de coupe, acheté grâce aux judicieux conseils d'une spécialiste du patchwork qui a validé la qualité de

l'objet (et son prix), trèèèèsss pratique de rentrer en métro bondé

avec un tapis de 60 x 45 cm, je vous assure !

 

 

 

Et pour finir, un petit aimant de Catherine Martini, pour fixer mes listes sur l'armoire à pharmacie (oui, j'ai une armoire à pharmacie dans mon atelier, c'est dangereux la couture…)

AEF_bis6

PS : si quelqu'un voulait bien m'expliquer pourquoi le texte de ce post est parfois tout compressé en largeur, parfois étiré, alors que j'ai tout mis dans la même taille de caractères, ça me rendrait un grand service !

Posté par Agdel à 19:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,