C'est ce que je me suis dit en terminant ce tee-shirt qui m'a pris la journée entière ! Mais quelle idée j'ai eu de vouloir reproduire le modèle (du commerce) à l'identique ! La bande froncée sous la poitrine n'est pas appliquée, mais raccorde l'empiècement et le bas, et les coutures ne sont pas faites sur l'envers, mais se recouvrent… ce qui veut dire : surfiler tous les bords avant couture, froncer, puis poser les pièces sur le bord des fronces, bâtir à la main les 4 coutures avant de piquer, et retirer les fils de fronces et le bâti avec l'aide de la pince à épiler, car tout était souvent pris dans la couture !

27 octobre6 27 octobre7

Bon, commençons par le début : il me fallait du fil de la couleur de ce jersey, une couleur pas courante chez moi… Direction le marché de Trappes, où je trouve un cône parfaitement assorti (plus deux ou trois petites choses prévues, plus deux  choses pas prévues, évidemment, mais quand on trouve une bonne affaire, il ne faut pas la laisser passer…) Et là, je me demande comment je vais faire 4 bobines pour ma surjeteuse à partir d'une seule. J'ai bien lu qu'on pouvait utiliser des canettes, mais une canette sur le boucleur, j'ai des doutes, je me vois déjà la remplir toutes les 5 minutes et tout renfiler à la suite… Des bobines vides, j'en ai, mais si je les mets sur le support à canette, elles ne tournent pas, le diamètre intérieur est trop large. J'ai fait un tour dans le coin bricolage et j'ai trouvé !

Comment remplir une bobine de fil

Il suffit d'utiliser une cheville pour murs pleins (ça tombe bien, depuis notre déménagement, on ne sait plus quoi en faire, vu qu'il y a du placo partout). On place la cheville sur la tige prévue pour la canette (normalement, il faut forcer un peu, c'est normal, ça ne glissera pas), on place la bobine sur la cheville, en forçant un peu aussi, on bloque le fil sur la bobine s'il y a une fente prévue, sinon on aura fait une petite fente à la base avec un cutter, et on bobine doucement en guidant le fil pour qu'il soit bien réparti sur toute la hauteur.

27 octobre1 27 octobre2

Pour les aiguilles, j'avais des doutes, mais une canette suffit largement pour un vêtement, même avec des bords roulottés. Et sur la bête :

27 octobre8

Ce problème réglé, je me suis attaquée aux broderies. La demoiselle avait choisi du grand et du dense, j'ai commencé par l'éléphant et malgré mes précautions (aiguille jersey, intissé thermocollant dessous, hydrosoluble dessus, appliqué en popeline) le jersey a bougé un peu

27 octobre4

Pour le mandala, qui exigeait le grand cadre, j'ai décidé de broder d'abord le motif sur du coton, puis d'appliquer ensuite… oui, mais… ça n'a pas été facile de tout repositionner correctement dans le cadre, car le contour de l'appliqué suit la broderie de près ! Après de multiples essais (en décousant à chaque fois le contour mal placé), je suis arrivée à un résultat satisfaisant 27 octobre5

 

 

Et après quelques heures de couture, le résultat final plaît à sa destinataire et lui va bien, ouf !

(et elle a intérêt à le porter…)

27 octobre3