30 mars 2012

Aventures ferroviaires

Normalement, tout devrait bien se passer : j'ai 8 minutes de trajet en train matin et soir, sur un trajet desservi par 3 lignes différentes, avec en moyenne un train toutes les 5 minutes le matin, toutes les 10 minutes le soir.

Normalement…

Lundi, je rate mon train (je sais pourtant qu'il part avec 1 voire 2 minutes d'avance tous les jours) et le suivant est en retard pour cause de… on ne nous dit pas.

Mardi, alors là, c'était une journée noire : 2 "accidents de personnes" (comme on les appelle pudiquement) à quelques minutes d'intervalle, dont un sur mon trajet. Foule sur le quai, écrans d'affichage figés, aucune information sonore, un train arrive enfin sur une autre voie, galopades dans l'escalier, entassement des voyageurs (le conducteur râle parce que certains empêchent les portes de se fermer, afin que des personnes qui attendent depuis parfois une heure puissent monter…), départ du train, puis le plus sordide : message du conducteur «Mesdames Messieurs, je vous conseille de ne pas regarder à droite. Je répète, ne regardez surtout pas à droite !» (je vous laisse deviner la réaction de la plupart des voyageurs…)

Jeudi matin, je suis en retard, je loupe le train. Pas grave…
Nouveau suicide l'après-midi, mais pas sur ma ligne.

Vendredi soir, je suis installée dans le train (arrivé une fois de plus avec 2 minutes d'avance), je commence à coudre mes barrettes et je trouve le temps long… message sur le quai : « Par suite d'une personne s'accrochant aux trains (!!!), tous les trains sont stoppés pour une durée indéterminée ». J'ai fini par quitter la gare, excédée. Quelques km à pied et mon premier auto-stop (eh oui !) plus tard, me voici rentrée. Je crois que je vais reprendre mon vélo…

Et puis tant que j'en suis à me plaindre : c'est vraiment la misère ici côté tissus/mercerie. Pas moyen de trouver un galon assorti à la trousse à barrettes, alors j'ai coupé dans le tissu pour bricoler cette petite poignée et ces barrettes :

30 mars J'ai même trouvé une brosse violette !

 

 

Posté par Agdel à 18:14 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


28 mars 2012

Une commande…

… de ma fille, qui rentre de l'école avec une invitation à un anniversaire : « Je sais ce qu'on va offrir à Inès ! Elle a plein de barrettes et elles les perd, alors tu vas lui faire une trousse pour ranger ses barrettes et ses élastiques, et puis on lui achètera une brosse… et elle aime le violet. »

Bref, avec un tel cahier des charges, je n'avais plus qu'à m'exécuter. Ça tombe bien, car souvent, je passe plus de temps à réfléchir à ce que je vais faire qu'à coudre (et je ne parle pas du temps passé à découdre mes bêtises). J'ai eu juste un souci avec le violet : j'en ai très peu en stock, j'ai donc réalisé l'extérieur en jean, avec une broderie du prénom en mauve, broderie "russe" de l'autre côté. À l'intérieur, une poche élastiquée pour la brosse, de petites poches pour les élastiques, du croquet pour les barettes. J'essaierai de trouver demain un ruban assorti pour faire une "poignée" de transport et quelques barrettes neuves.


28 mars428 mars5

28 mars3Sinon, j'ai fait les courses, rangé, nettoyé les sols et découvert une bien curieuse araignée dans ma cuisine…

28 mars1

… assisté au cours d'alto, puis à la répétition publique de l'orchestre à cordes * (je vais être très objective : c'est ma puce qui joue le mieux, si, si…**) puis à un bout du cours de violoncelle, et là, je vais préparer le dîner (gratin d'aubergines) avant de retourner à l'école de musique pour une audition d'alto, suivie d'un repas rapide avant la répétition de la chorale le Pâques ce soir…

28 mars2

Chargé ce mercredi ? Même pas : lundi, on avait répétition d'alto puis pique-nique devant l'école de musique avant le concert de l'orchestre symphonique. Hier : réouverture officielle de notre église refaite à neuf, que nous avons inaugurée en musique le soir avec une répétition de quatuor vocal, et je dois dire que retrouver la superbe acoustique de cet édifice du XIIIe siècle, après l'ancienne bergerie transformée en église (et moquettée) que nous occupions depuis un an, a été un vrai bonheur !

* les plus observateurs découvrirons quelques intrus dans l'orchestre à cordes : c'est un travail collectif sur des chansons des Beatles, ce qui explique la présence de guitares basses et d'une batterie. D'autre part, quelques flûtes palient au manque crucial de violons cette année…

** c'est normal, c'est la seule qui n'ait pas le teint brouillé sur cette photo !

Posté par Agdel à 18:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 mars 2012

Bimala studies #3

Une dernière couture pour la vente de dimanche : un porte bloc-notes printanier, velours milleraies prune et papillon fleuri.

26 mars1 26 mars2

15 euros, bloc-notes compris

Si vous voulez participer à la vente, il est encore temps ! Vous avez jusqu'à samedi pour envoyer une photo de votre œuvre (sur le thème du printemps) et le prix de vente à bimalastudies[at]gmail.com. Début de la vente dimanche à 10 heures, qu'on se le dise !

Posté par Agdel à 21:39 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Des cadeaux pour Adrien

C'est le cousin de Maxime (et je pense que leurs 8 mois d'écart ne se feront plus sentir d'ici quelques années), alors il lui fallait à lui aussi sa trousse personnalisée :

25mars125mars2

J'ai résolu mon éternel problème de couture des bouts 25mars3
de fermeture-éclair par une petite astuce

(broderie Huups, tissu rayé dans mon stock depuis… la naissance de mon fils, je crois bien (Oups, prise en flagrant délit de stockage de tissus), ruban Farbenmix.

Et avec ceci ? Deux petits cadeaux pas du tout assortis : un tout petit bavoir pour un tout petit bébé

25mars6

et un lutin-doudou (Stickbaer)                   personnalisé lui-aussi

25mars4 25mars5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sinon :
Taille des arbustes devant la maison (mon voisin m'a prêté son taille-haies, qu'est-ce que c'est lourd cet engin, j'en ai mal aux bras !) : Fait
Arrachage de dizaines de chardons entre les rosiers : Fait
Taille des hortensias : Fait
Découpe de la rallonge électrique au taille-haies : Fait aussi…

 

Posté par Agdel à 17:42 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 mars 2012

Défi : on vide le placard !

Un défi de cuisine lancé par Ciloubidouille et Recettes de cuisine, qui me va parfaitement en ce moment : avant de refaire la cuisine, il va falloir vider les placards (j'en suis fatiguée d'avance) pour les démonter. Donc, un défi qui propose de cuisiner les conserves de fond de placard, c'est pour moi !

Alors, au fond de mon placard, j'ai… du lait concentré ! J'adore le lait concentré, mais je suis bien la seule ici. J'en mets une goutte dans mon café, mais 7 gouttes, ça ne vide par la boîte. J'ai aussi du lait de coco, parfait, c'est parti pour un flan exotique express au micro-ondes !

Il faut aussi : 4 œufs, 90 g de sucre, un peu de caramel liquide (facultatif), un micro-ondes grill et des ramequins de cantine ou en porcelaine, ça c'est vous qui voyez… (j'ai opté pour la version ramequins de cantine, j'en ai plein, et, oui, j'ai fait tomber la boîte d'œufs mais ça marche même avec des œufs fêlés. Et à l'instant, j'aperçois une intruse sur la photo : j'avais aussi une boîte de mangues au sirop, je pensais servir mes flans avec un coulis de mangue, mais non, mauvaise idée je crois, je n'ai pas persisté)

22 mars1

Fouetter les œufs et le sucre, ajouter le lait concentré et le lait de coco
(et on ne se moque pas de mon cul de poule en plastique, il me vient de ma grand-mère et il en a vu passer, des gâteaux de Savoie. Moi je dis, des plastiques comme ça, on n'en fait plus, ma bonne dame ! )

22 mars222 mars4

Caraméliser le fond des ramequins, y verser la préparation, placer les ramequins sur le plateau du micro-ondes.
(de préférence sur le pourtour du plateau, quitte à les cuire en deux fois – la crème que j'ai mise au milieu n'était pas cuite du tout. Au final, j'avais de quoi remplir 11 ramequins)

22 mars322 mars5

Cuire en combiné à puissance maximale pendant 7 à 8 minutes. Laisser refroidir porte ouverte avant de placer les flans au frais. Manger dans les pots ou démouler, au choix (c'est vous qui ferez la vaisselle après tout !)

22 mars6

Miam, c'était délicieux, je crois que je vais racheter du lait de coco la semaine prochaine… et puis, de toutes façons, j'ai fait un Chili con carne hier et liquidé 1 boîte de tomates, 1 de haricots rouges et 1 de maïs, à ce rythme-là, on ne tiendra pas jusqu'aux travaux !
Et ensuite, le défi sera : on mange à 5 pendant 3 semaines sans plaque de cuisson, ni four, ni évier, ni lave-vaisselle (et presque sans sel, donc les plats surgelés, on oublie…) Juste micro-ondes et bouilloire électrique, alors là, je veux bien vos recettes !

Posté par Agdel à 17:30 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :


21 mars 2012

Un sac pour le printemps

C'est un défi lancé chez les Magicmamans couturières : coudre un sac, d'après un patron ou un e-book Farbenmix jamais cousu encore. Pour le modèle, je n'avais que l'embarras du choix, vu que je n'avais fait que le Umhaengetasche.

J'ai choisi AllesDrin afin de confectionner un sac de piscine pour ma grande. Elle m'a ajouté quelques difficultés en terme de dimensions (il fallait pouvoir y rentrer ses palmes sans que le sac soit trop grand — j'ai donc fait le petit modèle que j'ai élargi) et de tissu : elle voulait du jean, je n'en avais pas assez, j'ai dû couper un côté en plusieurs morceaux… Elle a choisi aussi ses broderies. Pour finir, j'ai dû racheter à la dernière minute (hier) un coupon de jean pour la bandoulière (j'en ai profité pour en faire un vrai sac de filles avec un galon à paillettes) et me mettre devant ma machine à coudre sitôt rentrée d'une longue journée à Paris. La bande à peine coupée, j'avais les mains toutes bleues, donc je l'ai lavée à grands renford de lessive, rincée au vinaigre blanc, séchée au fer à repasser et cousue bien humide (ma machine à coudre n'a pas tellement apprécié, le jean mouillé, ça résiste. Les 8 épaisseurs de jean + fermeture-éclair + galon à paillettes ne lui ont pas plu, j'ai dû tourner le volant à la main…)

20 mars120 mars2

Broderies Kunterbunt, j'ai dû repasser la queue de la sirène au point fantaisie de ma MAC, car le lamé de l'appliqué s'effilochait. Galon à paillettes Moline.

20 mars320 mars420 mars5

 Pour faire bonne mesure, j'ai trouvé avant-hier un coupon de toile cirée qui m'a décidée à faire un deuxième sac, rapide à coudre, celui-ci : le Picknickdecke. Plié, c'est un sac…

20 mars620 mars7

… déplié, c'est une nappe en toile cirée pour le pique-nique sur l'herbe (hum… pas aujourd'hui le pique-nique, vous voyez le givre ?) *

20 mars8

Et bien sûr, quelques difficultés pour coudre la toile cirée 20 mars9
(je n'ai pas bien compris non plus où mettre les pressions, d'autant plus que je ne vois pas comment en mettre en plein milieu comme sur leur schéma… alors j'ai fait à ma sauce)

 

D'autres sacs du défi chez Sewln, La clé des champs, Les chiffons de Lison

Et le printemps ? On y croyait la semaine dernière, un peu moins ce week-end, mais il arrive !

21 mars221 mars121 mars321 mars4

* et là, je suis bien contente d'avoir des voisins retraités qui se lèvent tard (sauf pour nous conduire à Roissy) et qui ne voient pas leur folle de voisine, en peignoir, à faire des photos dans le jardin à 7h30 par 3°C !

 

Posté par Agdel à 08:00 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

12 mars 2012

Une idée lumineuse !

Tout à l'heure, je passe par le garage, je regarde la tente mise à sécher hier et je me demande s'il ne vaudrait pas mieux la mettre dehors, vu le temps… mais pas le temps, justement ! Au moins, j'ouvre la fenêtre…

Ah, mais comment n'y ai-je pas pensé plus tôt ? Vous vous souvenez de mes déboires du 7 décembre ? Depuis, dès que je descendais l'escalier, je voyais ça :

12 mars1 … le carreau que j'avais tenté de casser pour réveiller ma fille (on voit bien que je n'ai pas de muscles dans les bras, là). À chaque fois, je me disais qu'il fallait que je trouve une entreprise pour le changer (en même temps, vu qu'il faudrait se passer de fenêtre durant quelques jours, ça ne pressait pas).

Et puis dans le garage, j'ai vu ça : 12 mars2

Noooon, pas les toiles d'araignées ! Noooon, pas la vitre sale non plus (vous faites souvent vos vitres de garage, vous ?)
Mais la même fenêtre ! Qui s'ouvre dans le même sens !

Et hop, un bain de fenêtre plus tard, j'ai fait l'échange

12 mars3  Et maintenant, j'attends de voir dans combien de temps mon mari va remarquer le changement…  (à mon avis, je peux attendre !) au pire, je lui ferai croire que j'ai poli la vitre à la pierre d'argent ! *

* un indice quand même : la lasure est légèrement plus foncée

 

Posté par Agdel à 18:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Bilan du week-end

Garçon blessé = 1 ! En béquilles pour 10 jours (enfin, on espère que ça ne sera pas plus…), il s'entraînait pour une course le premier avril, on aurait dû se méfier.

Complications en résultant = plein ! Le conduire au lycée n'est pas une mince affaire, sachant que je ne peux pas laisser ma Miss de 9 ans devant la porte de l'école avant qu'il y ait au moins quelques parents. Ce matin, les CM2 partaient en classe de neige, j'ai pu quitter l'école à 8h15 pour filer vers le lycée (10 km en ville en heure de pointe, imaginez…) où Fiston commence à 9h. Le soir, ça n'est pas plus simple…

Heures passées avec mon mari = pas beaucoup… samedi matin, je faisais le caté, quand je suis rentrée, il était parti aux urgences, je suis partie à une répétition avant son retour, je suis rentrée pour aller à la pharmacie, puis repartir à une autre répétition, dimanche matin, j'animais la messe avec mon orchestre d'enfants (ils s'améliorent de mois en mois), le midi, pique-nique à l'AMAP, puis je suis partie récupérer des pionniers en rase campagne (j'ai hérité au passage d'une tente de patrouille à faire sécher), mon mari est rentré de son assemblée générale à 18h30 et à 22h, j'avais trop mal à une dent, j'ai pris un calmant qui m'a endormie aussitôt !

Laine bouillie = presque un succès ! Mon mari a sorti du placard ses pulls troués/tachés/boulochés (c'est-à-dire la presque totalité), j'ai passé tous les beiges et bleus à la machine à 90 °, j'ai de beaux morceaux de laine bouillie (et quelques pulls de qualité qui ont résisté, malgré le passage au sèche-linge ensuite)

Patrons recopiés = 2, et j'ai commandé ce livretuniques
J'ai 4 robes de soirée à faire pour des collégiennes
(spectacle de théâtre)

Couture = 0
Broderie = 0

J'espère trouver quelques heures dans la semaine…

 

 

Posté par Agdel à 09:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

07 mars 2012

P'tit Défi : Karl Lagerfeld

Pfff, Casa place la barre très haut ! Le noir et blanc, j'en fais assez peu, finalement… et puis les coupes Chanel, disons que nous n'avons pas la silhouette taillée pour, ici, sauf ma Miss de 9 ans…

Et puis, au marché, je suis tombée sur ça :

7 mars04  pour 1 euro, je ne risquais pas grand-chose !

Et puis à la médiathèque, j'ai trouvé ça : (version française, hein, j'ai déjà eu du mal à comprendre leur charabia pour le montage du col tailleur, j'ai fini par sortir mon "couture facile" pour avoir des schémas)

7 marsBurda7 mars Burda

Alors hop ! C'est parti pour une petite veste Karl Lagerfeld, 7 mars03
version clin-d'œil-à-la-pub-gilet-jaune-de-2008.

 

Je vous le dis tout de suite, le tissu légèrement extensible et plastifié, ça n'est pas le meilleur choix pour ce modèle, ça manque de tenue et ça ne se repasse pas trop… mais cette veste est destinée à un usage précis, je vous en reparlerai. Histoire de corser les difficultés, j'ai réduit le patron pour en faire une taille 10 ans (je vous l'ai dit, c'est le seul mannequin que j'ai sous la main) et ma foi, ça lui va très bien !

7 mars067 mars07

Et puis au moins, ça met du soleil dans mon atelier couture, toutes ces petits chutes de fluo !

 7 mars017 mars02

Bon, et puis quand même une petite couture en noir et blanc :

7 mars09

Tee-shirt Joana de Farbenmix, jersey viscose léger acheté à Barcelone, gris et anthracite avec un petit fil argenté, ourlets cousus au fil métallisé également.

7 mars057 mars08

La touche haute-couture parisienne (broderie Paris de Huups)7 mars10
Rhooo, mais évidemment que j'ai fait exprès de décaler les rayures de l'appliqué, je ne fais pas que des bêtises, non mais ! D'ailleurs, je n'ai rien eu à découdre, cette fois !

Pas de photo sur le mannequin qui est partie à son cours de violoncelle avant le point (de couture) final.

 

 

 

Posté par Agdel à 17:05 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 mars 2012

Barcelone - suite et fin

Jeudi. Dans la rue de bonne heure (9h30), nous avons trouvé toutes les boutiques closes et attendu un petit moment devant le Musée Picasso, nous n'étions vraiment pas à l'heure espagnole ! Une fois n'est pas coutume, la caissière du musée n'a pas fait payer Fiston (qui avait pourtant dépassé de peu l'âge maximal) et nous a appliqué un tarif "famille nombreuse", ramenant la note de 28 à 12 euros ! L'une des particularités de ce musée est de rassembler la plupart des tableaux de Picasso inspirés des Ménines de Vélasquez, je devrais plutôt parler d'obsession : durant près de deux mois, il a peint plusieurs toiles par jour reprenant tel ou tel personnage ou la scène dans son ensemble, variant les formes, les couleurs…
lasmeninas
Ensuite, direction la plage. Il fait un temps printanier, profitons-en ! 6 mars03
Nous déjeûnons dans un petit restaurant de la Barcelonetta, puis longeons le port en direction du Musée maritime. Celui-ci est fermé pour quelques mois encore, mais propose une exposition sur le thème du voyage en mer, ainsi qu'une visite du (petit) trois-mâts Santa Eulalia.

 

Ensuite, nous décidons de faire quelques achats et… les magasins prévus sont fermés (et aucun horaire indiqué). Nous remontons la Rambla jusqu'à Desigual (il y en a à tous les coins de rue, mais celui-ci propose des fins de série). Bon, même à -70%, ça reste très cher, et puis la musique est assourdissante, nous ne tenons pas très longtemps, mais ça donne des envies de couleurs vives et de formes fluides, j'espère trouver des tissus proches au prochain Stoffenspektakel…

6 mars046 mars026 mars01

Finalement, Nunoya est enfin ouvert à notre passage (il faut juste savoir que les boutiques ferment souvent jusqu'à 17 h, voire… plus tard). C'est un magasin de tissus japonais que j'avais repéré à l'aiguille en fête. Puis la "routine" : smoothie, achats pour les tapas du dîner, retour à l'appartement, nuit bruyante.

Vendredi, nous sommes allés au Palau Guell, récemment rouvert après une importante restauration : tout a été refait à l'identique, parquets, boiseries, vitraux, ferronnerie, céramiques. Les cheminées de la terrasse ont retrouvé leurs mosaïques. Ce palais est extrêmement bien pensé : ventilation, chauffage, système d'ouverture ou fermeture des persiennes pour varier la lumière, jeu sur les proportions pour rendre les pièces plus vastes qu'elles ne le sont, jalousies pour voir sans être vu… Il paraît cependant que la maîtresse de maison n'aimait pas trop y vivre, je suis assez d'accord avec elle : la décoration n'est pas des plus gaies… sauf la terrasse, évidemment !

6 mars066 mars076 mars086 mars106 mars096 mars116 mars12

 

Quelques achats ensuite, nous ne résistons pas aux céramiques de couleurs vives vendues un peu partout, probablement de fabrication industrielle, mais tant pis ! Chacun des enfants choisit son souvenir, un éventail pour Marie, une figurine de danseuse de Flamenco pour Aurore (qui nous aura fait courir toutes les boutiques de souvenirs, à la recherche de SA danseuse en robe rouge ! Je désespérais de la trouver…) Et puis un souvenir moins durable : un gros morceau de jambon Serrano, que nous achetons à la Boqueria, prenant le temps d'admirer les étals colorés.

6 mars16

6 mars056 mars13

6 mars146 mars15

Il est temps de rentrer préparer quelques sandwiches, vérifier que nous n'avons rien oublié et quitter l'appartement. Un dernier jus de fruits, une marche jusqu'à la station de train, une file d'attente gigantesque pour acheter les billets (les automates étaient en panne et ils venaient de fermer un guichet sur les 3 !). Une longue attente aussi sur le quain, où passent des trains qui ne vont pas à l'aéroport (merci à la famille de Mulhouse qui nous a évité de monter dans le mauvais train…), une longue marche vers le terminal le plus éloigné de la gare, puis une très longue file à nouveau pour enregistrer les bagages… du coup, nous n'avons quasiment pas attendu l'embarquement. Joyeuse ambiance dans l'avion, plein d'espagnols venant passer le week-end à Paris ! Notre chauffeur devait arriver assez tard à Roissy, mais vu que notre avion a roulé 25 minutes sur les pistes de Barcelone, puis 15 minutes à Roissy, qu'il fallu ensuite prendre un bus (on a passé presque autant de temps à rouler qu'à voler, sur ce retour…), l'attente a été brève et nous avons retrouvé avec joie nos lits au calme peu après minuit (nous avons aussi retrouvé l'hiver, avec beaucoup moins de plaisir…).

Posté par Agdel à 19:23 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :