Pff, alors là, Casa, ça n'est pas du tout, mais pas du tout mon style ! Je me suis même dit que j'allais zapper ce défi ! Mais bon, ça n'est juste pas possible… Et puis il y a quelques jours, je suis tombée sur cette photo :

john_galliano

et là, j'ai eu le déclic : la couronne, on dirait qu'elle est crochetée, non ? (Sur les photos en couleurs, on voit bien que c'est de la joaillerie, mais bon, je vais faire comme si…) Et je me suis remise au crochet. Oui, remise, car je crois bien que le dernier ouvrage que j'ai crocheté était un petit berceau en dentelle pour décorer le gâteau de baptême de Marie en septembre 1998 ! J'ai dû ressortir un catalogue pour me remémorer comment faire la maille serrée, c'est dire ! (alors les doubles-brides, n'en parlons pas…) Mais finalement, c'est comme le vélo, on n'oublie pas, et quelques chaînettes plus tard, j'avais retrouvé la souplesse du poignet *

7 septembre2Alors ma couronne est certainement moins travaillée, elle n'est pas dorée non plus, mais ma princesse Aurore est ravie d'avoir un accessoire de plus pour se déguiser ** (et moi, ravie de lui avoir fait quelque chose de solide pour remplacer le Nième diadème en plastique qui casse à la deuxième utilisation) Depuis que j'ai terminé, nous avons une princesse au petit-déjeûner, une princesse au goûter, une princesse qui fait ses devoirs… elle consent à enlever sa couronne juste pour dormir (elle a bricolé un porte-couronne sur sa table de nuit) et pour aller à l'école.

7 septembre1

Modèle : ce diagramme, un peu modifié, j'ai notamment fait une base plus haute. Crochet n° 1,5, coton blanc empesé à la maïzena (parce que le sucre, si la princesse transpire de la tête, c'est shampooing obligé ensuite…). En cherchant comment rigidifier l'ouvrage, je suis tombée sur des sites de coiffes bretonnes, donc je rebaptise l'objet couronne-coiffe !

* Mais pas les muscles de la main gauche : après 2h45 de crochet dans la voiture, j'étais au bord de la tendinite…
** et ma princesse est beaucoup plus belle que John Galliano, non ?