Ah bon, ça n'était pas le thème du mois ? Je croyais pourtant, j'avais très bien réussi mon ratage.

Cette fois-ci, Casa nous proposait un défi “boutons” avec trois règles (au choix) à respecter :

1. coudre des boutonnières à la machine
2. coudre des boutons à la machine
3. fabriquer ses propres boutons avec la technique de son choix

Les points 1 et 2 n'ayant (presque) plus de secret pour moi (eh oui, allergique comme je le suis à la couture-main, l'un des critères d'achat de ma première machine à coudre était la boutonnière automatique en une étape), si je voulais que ce défi en soit un, il ne me restait que le point 3, avec les boutons en Fimo. Les boutons simples, ça va à peu près : j'étale la pâte, je la coupe avec un bouchon de feutre ou un petit emporte-pièce et le tour est joué. Il m'arrive d'en réaliser lorsque je veux une couleur et une dimension précises. Mais les canes m'ont toujours fait rêver et je passe pas mal de temps devant le stand de Manucréa à chaque Aiguille en Fête.

Me voilà donc lancée, avec un objectif assez simple : reproduire les têtes du renard et du blaireau d'un set d'adorables broderies. Eh bien, croyez-moi si vous voulez, c'était bien trop compliqué pour moi ! Au niveau du montage du motif, j'ai été plutôt satisfaite, mais la réduction a été une vraie catastrophe, avec déformation maximale. Le tranchage en a rajouté une couche (ma lame n'était pas assez fine ?)
Allez, si vous voulez rire un coup, voici mes boutons (et encore, pour mériter le titre de boutons, il faudrait que j'y fasse des trous), je
ne sais même pas si je vais les cuire…

7 mars1


Pour rester dans le thème, toutefois, j'ai rattrapé un peu le coup en essayant toutes les boutonnières proposées sur ma machine (je fais toujours les 2 mêmes), jolie, non, cette fleur à boutonner ?

7 mars2

Sur ce, je retourne à mes activités passionnantes de vacances : lasure de toutes les pièces en bois de la maison (et il y en a !), racommodages de pantalons… et un peu de vraie couture, heureusement !