C'est la première fois que je participe à ce défi à mon insu ! Eh oui, mes précédentes expériences de teinture de tissu ont été laborieuses. J'ai tenté une fois la teinture à la main, façon sorcière, avec un grand chaudron (enfin, un couscoussier) sur le feu, pour teindre en bleu un tee-shirt et des leggins pour un déguisement. Le résultat avait été décevant : marbrures disgracieuses sur le tee-shirt et les leggins, contenant trop de fibres synthétiques, étaient à peine bleutés.

Une autre fois, j'ai ravivé des vêtements bleu marine, un peu délavés, à la machine à laver. Là, j'étais plutôt satisfaite, les vêtements avaient presque l'air neuf.

Et puis, pour ce sac, je cherchais en vain un velours milleraies du même marron que le fond du velours chouettes, avant de remarquer que ce marron tirait nettement vers le bordeaux. Un coupon de velours bordeaux et une dose de teinture marron plus tard, j'avais pile la couleur recherchée… enfin, ça c'est ce qu'on vous raconte, parce qu'en pratique :

1. Je lave mon velours neuf, à part évidemment car il déteint pas mal.
2. Je remets mon tissu dans la machine, avec la dose de teinture et 500g de sel, je lance une lessive
3. Je refais une lessive pour enlever le trop-plein de couleur
4. Je fais une lessive de chiffons pour nettoyer ma machine
5. La lessive suivante sera évidemment composée de vêtements foncés, au cas où…

Bref, me lancer dans la teinture juste pour le défi, sans besoin particulier, je ne trouvais pas ça très écologique. La mort dans l'âme, je m'apprêtais donc à déclarer forfait pour ce défi, lorsque je me suis décidée à faire de la laine bouillie avec les vieux pulls usés de mon mari. Pour rentabiliser la lessive à haute température, j'ai mis ensemble des pulls bleu ciel, vert clair et un gilet vert bouteille et, oh surprise, voici ce que j'ai obtenu :

7 juin1

Me voilà donc avec un joli pull troué turquoise en laine bouillie pas feutrée du tout*, autrement dit un petit coupon pour lequel je n'ai encore pas le moindre petit bout d'idée d'utilisation (un nouveau défi personnel ?)

 

Sinon, je me suis lancée dans la teinture au henné pour mes cheveux blancs, ça compte ou pas, Casa ? Ceci dit, ce n'est pas concluant : application laborieuse, 3 heures de pose, les cheveux emballés dans du film alimentaire, rinçage interminable, tout ça pour un résultat à peine visible, mes cheveux blancs sont devenus blond très clair…

 

* Si vous voulez faire de la laine bouilie, évitez les pulls 100 % laine lavables et séchables en machine : qualité anti-feutrage garantie même à 90 °C ! Les pulls en laine d'agneau lavables à la main, en revanche, sont parfait pour cela — sauf qu'ils rétrécissent beaucoup, évidemment, donc le résultat est petit, tout petit.