Le thème du défi cuisine de ce mois-ci (un film, une recette) m'a immédiatement donné envie de revoir deux films qui m'ont beaucoup marquée, à différentes époques : Peau d'Âne (la robe couleur de soleil et le fameux gâteau) et L'Odeur de la papaye verte (je me souviens d'avoir été frappée par le nombre de plats que cette jeune femme préparait chaque jour pour son patron)

Ces deux films sont d'ores et déjà réservés à la médiathèque mais le temps qu'ils reviennent, je vais m'atteler aux recettes.

Afficher l'image d'origine

Vues les températures caniculaires de ces jours-ci, le gâteau sera pour une autre fois. C'est parti pour un dîner vietnamien, une cuisine que j'ai adoptée depuis longtemps déjà pour la subtilité de ses parfums. Je ne ferai pas autant de petits plats que Mùi, l'héroïne du film, mais je n'ai jamais tenté la fameuse salade de papaye verte et j'avais très envie d'essayer… un passage par la petite épicerie exotique du coin et c'est parti ! (au passage, je suis toujours étonnée par la diversité des produits vendus dans ce petit magasin : chinois, japonais, indiens, antillais, libanais, africains… dès que je veux tester une nouvelle recette aux ingrédients inconnus, je suis presque certaine de les trouver là-bas)

J'ai été surprise par l'aspect de cette papaye : j'attendais un fruit en forme de poire et je me retrouve avec une sorte de concombre !

L'Odeur de la papaye verte

Râper 200 g de papaye verte et 1 carotte moyenne ; émincer finement 1/2 tomate et 1/4 de poivron rouge ; épépiner un petit piment oiseau et l'écraser dans un mortier (je vous conseille de porter des gants)

Mélanger 1 CS de sauce nuoc, 1 CS de jus de citron vert et 1 CS de sirop de canne. Ajouter un peu d'huile de sésame selon le goût.

Verser cette sauce sur les légumes, saupoudrer de cacahuètes pilées et de menthe ciselée.

24 juillet1

 

Avec cela, un Bo Bun : salade verte, vermicelles de riz, pousses de haricot mungo, carottes râpées, bœuf mariné et sauté, nem aux crevettes, nem aux légumes *

24 juillet2

Pour finir, un dessert léger : perles du Japon au lait de coco et mangue

24 juillet3

 

* assez peu présentables, mais j'ai dû, en pleine séance d'enroulage dans les galettes de riz, gérer une petite catastrophe domestique. Comment un bidon de liquide de refroidissement peut-il se mettre à fuir d'un coup et dégouliner sur toutes les étagères au-dessous ? Transvasement dans des bouteilles vides, nettoyage, 3 lavages de mains plus tard, j'ai pu reprendre ma cuisine…

Finalement, Peau d'Âne était disponible, je l'ai fait découvrir à mes filles avec grand plaisir. L'odeur de la papaye verte ne doit revenir que mi-octobre, sachant qu'un film peut-être emprunté pour une durée de 4 semaines, je suis perplexe…