27 juillet 2013

Ça devrait être calme…

… ils sont tous partis ce matin, les grands dans le Jura, marcher avec cheval et roulotte et présenter leur spectacle itinérant, la petite en Normandie (et le campement des jeannettes a été épargné par les orages violents, ouf !) pour vivre une aventure de pirates. Aucun n'a pleuré de nous quitter !

27 juillet127 juillet2

Vendredi, nous récupérons la jeannette, samedi la caravelle sur son lieu de camp. Le pionnier rentrera avec le groupe et nous rejoindra par ses propres moyens. Oui, vous lisez bien, la SEULE fois que deux de nos enfants partent ensemble en camp, Marie ne reste pas jusqu'au bout, nous la prenons au passage (au prix d'un "léger" détour) pour lui faire respirer le bon air des Alpes et voir si l'on peut avancer des hypothèses sur ses rhumes permanents.

Au programme de ce samedi, c'était couture : j'ai terminé le pantacourt aux 6 poches. Le modèle me semblant un peu large, j'ai ajouté un élastique dans le dos et des passants pour une ceinture. J'ai finalement cousu le rabat sur la poche à fermeture-éclair.

28 juillet128 juillet3

Les points qui m'avaient plu dans ce patron : la découpe originale du dos des jambes et les plis aux genoux (bon, il a fallu bien les repérer les genoux, vu comme le patron est trop grand !)

28 juillet528 juillet2

Impossible de faire une boutonnière correcte devant, le tissu n'était pas bien entraîné, bloqué par le bout de la fermeture pris dans la ceinture *. Après avoir décousu 2 boutonnières, j'ai mis une pression.

28 juillet528 juillet6

* Vous ai-je déjà dit que ma machine est une catastrophe, en terme de griffes d'entraînement ? C'est la championne du sur-place quand le tissu ne lui plaît pas !

Patron Farbenmix (cool summer), tissu Petit Faune de plus de 10 ans

Pas de photos portées, évidemment, mais il l'a essayé avant que je ne couse la ceinture et ça allait.

Posté par Agdel à 21:42 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


25 juillet 2013

Incroyable mais vrai !

Il m'a demandé de lui couper les cheveux ! Voilà des semaines, que j'essaye de la convaincre ; j'avais bien cru, lors de son accident, qu'il passerait par la case "tondeuse" mais le médecin avait réussi a faire les points sans toucher aux cheveux…

23 juillet123 juillet2

Deux belles cicatrices : à gauche, son accident du 26 juin, parfaitement cicatrisé, à droite, une rencontre malheureuse avec un radiateur à l'âge de 4 ans (il sautait sur un lit !). Mieux vaut garder les cheveux assez longs…

23 juillet3

Posté par Agdel à 21:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

24 juillet 2013

L'odeur de la papaye verte

Le thème du défi cuisine de ce mois-ci (un film, une recette) m'a immédiatement donné envie de revoir deux films qui m'ont beaucoup marquée, à différentes époques : Peau d'Âne (la robe couleur de soleil et le fameux gâteau) et L'Odeur de la papaye verte (je me souviens d'avoir été frappée par le nombre de plats que cette jeune femme préparait chaque jour pour son patron)

Ces deux films sont d'ores et déjà réservés à la médiathèque mais le temps qu'ils reviennent, je vais m'atteler aux recettes.

Afficher l'image d'origine

Vues les températures caniculaires de ces jours-ci, le gâteau sera pour une autre fois. C'est parti pour un dîner vietnamien, une cuisine que j'ai adoptée depuis longtemps déjà pour la subtilité de ses parfums. Je ne ferai pas autant de petits plats que Mùi, l'héroïne du film, mais je n'ai jamais tenté la fameuse salade de papaye verte et j'avais très envie d'essayer… un passage par la petite épicerie exotique du coin et c'est parti ! (au passage, je suis toujours étonnée par la diversité des produits vendus dans ce petit magasin : chinois, japonais, indiens, antillais, libanais, africains… dès que je veux tester une nouvelle recette aux ingrédients inconnus, je suis presque certaine de les trouver là-bas)

J'ai été surprise par l'aspect de cette papaye : j'attendais un fruit en forme de poire et je me retrouve avec une sorte de concombre !

L'Odeur de la papaye verte

Râper 200 g de papaye verte et 1 carotte moyenne ; émincer finement 1/2 tomate et 1/4 de poivron rouge ; épépiner un petit piment oiseau et l'écraser dans un mortier (je vous conseille de porter des gants)

Mélanger 1 CS de sauce nuoc, 1 CS de jus de citron vert et 1 CS de sirop de canne. Ajouter un peu d'huile de sésame selon le goût.

Verser cette sauce sur les légumes, saupoudrer de cacahuètes pilées et de menthe ciselée.

24 juillet1

 

Avec cela, un Bo Bun : salade verte, vermicelles de riz, pousses de haricot mungo, carottes râpées, bœuf mariné et sauté, nem aux crevettes, nem aux légumes *

24 juillet2

Pour finir, un dessert léger : perles du Japon au lait de coco et mangue

24 juillet3

 

* assez peu présentables, mais j'ai dû, en pleine séance d'enroulage dans les galettes de riz, gérer une petite catastrophe domestique. Comment un bidon de liquide de refroidissement peut-il se mettre à fuir d'un coup et dégouliner sur toutes les étagères au-dessous ? Transvasement dans des bouteilles vides, nettoyage, 3 lavages de mains plus tard, j'ai pu reprendre ma cuisine…

Finalement, Peau d'Âne était disponible, je l'ai fait découvrir à mes filles avec grand plaisir. L'odeur de la papaye verte ne doit revenir que mi-octobre, sachant qu'un film peut-être emprunté pour une durée de 4 semaines, je suis perplexe…

 

Posté par Agdel à 22:51 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

22 juillet 2013

Le musée était ouvert !

… avec une climatisation bienvenue en ce samedi de canicule !

Outre les toiles de Pissaro, j'y ai retrouvé mes tableaux préférés :

21 juillet121 juillet221 juillet3

Et puis dimanche, l'anniversaire autour d'un buffet bien garni, comme toujours
22 juillet122 juillet2

 (marque-places dessinés par Aurore en essayant de représenter la personnalité de chacun)

Les splendides (et délicieux) gâteaux d'Aline (un jour, elle aura son blog…)

22 juillet3

Ispahan et bavarois framboises/pistache

Il a bien fallu rentrer, hélas !

 

 

Posté par Agdel à 16:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 juillet 2013

Avalanche de sacs #3

Le troisième et dernier… pour ce mois-ci, parce que là, je sature un peu, surtout qu'à de nombreuses étapes, le repassage est obligatoire (un peu de chauffage en plus !)

Celui-ci est un cadeau d'anniversaire (enfin, les deux précédents aussi, mais ce n'est pas moi qui vais les offrir). Le tissu a été acheté… en mai 2001, au magasin d'usine des Olivades, lors d'un séjour en Provence. À l'origine, je devais en faire une jupe, mais le temps de trouver le bon patron, d'obtenir les mesures de la destinataire… de refaire un bébé, de me faire opérer, de déménager… le temps a un tout petit peu filé ! Quand nous avons cherché une idée de cadeau, le sac s'est imposé et utiliser ce tissu était une évidence. Encore une fois, j'ai séché d'abord sur le choix des broderies avant de tomber sur cette série de dessins inspirés de planches entomologiques (Urban Threads).

20 juillet220 juillet1

Quant au tissu blanc (Petit Faune), j'en avais fait un petit ensemble corsaire et corsage à Marie (2 ans)

20 juillet420 juillet5

Il m'a été impossible de dénicher un galon assorti dans les trois merceries à proximité. Je me suis donc rabattue sur du croquet, dont certains proviennent de la boîte de Tante Jeanne : une grande boîte à biscuits en métal, remplie de dentelles et galons, récupérée chez Mamie Suzanne, celle qui m'a donné le gène de la couture, sans aucun doute, mais ne m'a pas appris à coudre, tellement elle faisait mieux et plus vite elle-même. J'entends encore le bruit des ciseaux coupant l'étoffe, amplifié par le bois de sa grande table de salle. Je me souviens des séances d'essayage, avec la peur de me piquer aux épingles, la fois où je me suis électrocutée en touchant à la prise mal isolée de sa Singer…

20 juillet3

Ce sac est donc plein de souvenirs heureux, puisse-t-il servir durant de très nombreux étés !

 

 

Posté par Agdel à 22:36 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


18 juillet 2013

Avalanche de sacs ! #2

Pour celui-ci, j'ai commencé par chercher un tissu qui allait bien dans mon stock (jean orange, reste d'un pantalon de Miss Aurore et de mon sac du défi Manoush et un beau tissu d'ameublement écru que j'avais oublié), puis j'ai parcouru mes dossiers de broderies pour trouver l'inspiration, puis ouvert mon tiroir à rubans. J'ai eu la chance inouïe de trouver un coton uni pile-poil de la bonne couleur pour la doublure (et portant, si vous saviez ce que j'ai comme magasin de tissus à proximité… une misère !)

17 juillet117 juillet2
17 juillet417 juillet5

17 juillet3

Allez, encore quelques efforts (et quelques aiguilles cassées lors des supiqûres) et j'arrive au bout de ce marathon des sacs !

 

 

Posté par Agdel à 07:34 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

17 juillet 2013

Attention ! Avalanche de sacs ! #1

Un an que je n'avais pas cousu de sac suivant ce patron… et là, en voici trois coup sur coup ; enfin, un fini, le deuxième coupé et brodé, pour le troisième les tissus sont tout juste choisis, mais tous devront être fini avant samedi (eh non, je ne chôme pas ! Je ne suis pas en vacances, moi !)

Ça n'a pas été facile de m'y mettre, car je n'avais aucune consigne autre que "des sacs pour l'été", pas vraiment d'idée en tête… pour le premier, je suis partie de ce ruban Farbenmix, d'où ont découlé les couleurs et les broderies.

15 juillet415 juillet3

Un beau sergé orange (Dreyfus) acheté à l'origine pour le sac de voyage, un coupon taffetas bleu/gris acheté pour ce sac, un petit reste de coton orange Ikea pour le haut de la doublure et des pois pour l'intérieur. De nombreuses poches, dont une réservée aux clés (ça m'agace d'entendre les miennes carillonner mais c'est si pratique de les suspendre au mousqueton et de les trouver un un clin d'œil).

15 juillet515 juillet6

15 juillet7

Avec ça, Soleil, si tu ne restes pas tout l'été, je ne comprends pas…

15 juillet115 juillet2

 

 

Posté par Agdel à 08:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

15 juillet 2013

Jours d'été

En direct de mon atelier-sauna (je suis dans les combles du garage), la solution aux petites devinettes des dernières semaines :

L'archet est fabriqué avec des crins de cheval parce que… la jument urine sur sa queue !

Et pour perdre son caleçon en courant, il suffit de filer sous la douche, le jogging terminé, en enlevant tous ses vêtements en vrac, puis de les remettre rapidement la semaine suivante sans remarquer que le caleçon est resté dans la jambe de pantalon (je vous assure qu'on a eu du mal à recomposer le scénario !)

Couture intensive cette semaine, assortie du démarrage des travaux dans la chambre des filles. Pour affronter ce programme, nous avons repris des forces au chaud soleil de la Normandie, la preuve en images :

14 juillet0114 juillet04

L'expo de photos en bord de mer, un rendez-vous annuel qui m'enchante à chaque fois

14 juillet0314 juillet05

Un garçon pas très content que ses bourreaux de parents le traînent au musée…

14 juillet0814 juillet0914 juillet10
14 juillet07

… et ravi au retour car… le musée est fermé le 14 juillet ! *

14 juillet1314 juillet11

Un vaisseau fantôme qui surgit du brouillard

14 juillet1514 juillet16

 * mais ce n'est que partie remise, puisque nous retournons samedi prochain récupérer notre progéniture

Et puis, en attendant les coutures qui sont encore sous le pied de ma machine, j'ai fait une petite compilation des recherches qui aboutissent ici : aux grands classiques "balai de coiffeur", "crottes de lézards" et "robe de communion" s'ajoute désormais l'anniversaire Harry Potter, je pouvais m'en douter… mais d'autres recherches m'ont interpellée

sous vetement homme pourcanicule : Je vois bien mon mari en petite culotte Chantal Thomass la prochaine fois qu'il fera 40 °C… on n'a pas fini de rire ! (et puis, ça se cache encore mieux qu'un caleçon dans le jogging, non ?)

Peut-on recoudre le temps qui file ? : Ah, comme j'aimerais !

agdel : je suis allée vérifier et j'arrive enfin première pour cette recherche, youpi ! Parce que le jour où j'ai découvert qu'un fabricant de salons marocains avait pris mon nom, j'étais un peu contrariée…

fabriquer un sac à pique nique
sac a pique nique couture
: ce n'était pas une légende, alors, un jour, la pluie allait s'arrêter et on allait pouvoir programmer un pique-nique ?

peut on manger du parmesan rapé moisi : ah, au moins c'est clair, mes recettes de cuisine ont trouvé leur public !

les+pannes+du+volant+de+la+machine+à+coudre+mécanique+Singer : Bravo, voilà quelqu'un qui sait faire une recherche ! Pas de chance, je n'ai plus de mécanique Singer depuis 30 ans et le volant n'est jamais tombé en panne à l'époque.

attraper les lapins avec un filee : je ne sais pas si c'est la meilleure méthode, les lapins, ça ronge les fils, non ?

patron pour housse de djembé
couture : housse djembé
: Il y a une mode subitement, un engouement pour le djembé ?

adieu monsieur le professeur ses une chanson triste : Oh oui, c'est triste ! Un soir, nous l'avons chantée lors d'un départ en retraite et fait pleurer la maîtresse, alors je ne m'y risque plus…

 

 

 

Posté par Agdel à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 juillet 2013

P'tit défi du 7 : c'est dans la poche !

Hou là, j'ai bien failli ne pas le faire, une fois de plus, ce petit défi, submergée que j'étais par la fin d'année avec son cortège de fêtes, concerts et auditions, bals, pique-niques, réunions… et les préparations de cadeaux qui allaient avec.

Et puis, je me suis souvenue de ce patron que j'avais depuis presque un an, jamais testé faute d'avoir le tissu qui allait bien, ni trop épais, ni trop fin. Durant l'oral du bac de français (à 100 mètres d'un Toto tissus, vous imaginez mon empressement à conduire le jeune homme en voiture — 25 minutes — au lieu de le laisser passer 1h45 dans les transports en commun ?), j'avais pris un métrage de chambray lin/tencel qui s'est avéré après lavage trop souple et extrêmement froissable, pas du tout adapté pour un pantacourt. Encore raté !

Et puis l'après-midi, alors que nous profitions de ma journée de congé pour faire les soldes, voilà que Paul me fait la surprise de choisir un bermuda à carreaux clairs (lui qui ne jurait que par le noir depuis quelques années). Hier, j'ai donc farfouillé dans mes caisses de tissus et ressorti ce coupon, acheté chez Petit Faune (lorsque ça existait encore, et en soldes, certainement, vu le métrage pris) dans lequel j'avais cousu un bermuda pour mon petit bonhomme de 6 ans (oui, je garde longtemps mes beaux tissus, je n'ose pas couper dedans, c'est grave, docteur ?)

Après lui avoir fait confirmer plusieurs fois qu'il le porterait, je me suis lancée. La plus grande taille est 164 (mais ma copinaute de La clé des champs m'a avertie que ça taillait trèèès grand), j'ai donc allongé de 16 cm pour mon garçon d'1m84 (et ce n'est pas fini !) qui n'a pas le gabarit d'un jeune allemand… bon, j'aurais pu m'épargner cette peine : en fait, je vais devoir raccourcir considérablement, je pense que les centimètres allemands ne sont pas les mêmes que les nôtres (j'ai cousu à l'aveugle, Paul étant occupé ailleurs)

Ce patron présente un gros avantage : il comporte 4 sortes de poches ! Deux poches italiennes, deux poches plaquées, une poche à soufflet central à rabat et une poche à soufflet à fermeture éclair. Je vous avoue que le pantacourt n'est pas fini, eh non, l'opération copie du patron - coupe du tissu - broderie de la poche - couture d'un vêtement constitué de 24 morceaux ne peut se réaliser en une seule journée chez moi (surtout quand on fait quelques bourdes qui obligent à dégainer le découd-vite). Mais les poches sont posées, reste à poser la ceinture et faire l'ourlet du bas. La preuve en images :

La poche à soufflet (une de chaque côté et un au milieu) avec rabat boutonné (pas facile de voir le relief avec ces carreaux, j'ai eu beau couper au hasard, pas de chance, le motif se raccorde presque partout)

6 juillet16 juillet2

Les poches plaquées (j'ai même réussi à le convaincre de me laisser faire une broderie)

6 juillet36 juillet5

Les poches à l'italienne (j'ai testé le point d'arrêt de ma machine, assez fastidieux à faire car il faut installer le pied à boutonnières)

6 juillet6

La poche à fermeture-écliair sur le côté (et je constate, en voyant la photo, que j'ai oublié de la fermer en haut !)

6 juillet76 juillet8

Bon, voilà un bel échantillon de poches. J'ai déjà testé également par le passé la poche froncée, la poche prise dans la couture (pas ma préférée), la poche kangourou, il me reste la poche passepoilée, un jour peut-être…

 

Posté par Agdel à 12:32 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 juillet 2013

Fin d'année (bis)

… pour la maîtresse, cette fois. Déjà que c'est la déprime pour ma fille chaque année, il y a eu la maîtresse adorée gardée deux ans, avec pleurs dès l'avant-veille des vacances, mais là, nous frisons le drame : voici la dernière journée d'école, avant de traverser la rue pour aller au collège ; une année passée auprès d'une maîtresse encore-plus-mieux que les autres (franchement, ma Miss a eu beaucoup de chance, l'équipe enseignante est remarquable dans cette école), une année scolaire qui s'est déroulée dans le bonheur le plus parfait…

Voilà donc déjà trois jours de tête à l'envers au petit-déjeuner, aggravée par la fatigue. De mon côté, j'ai subi une pression insupportable pour coudre un cadeau encore plus beau que tous les autres… et vous remarquerez que je ne suis pas en avance puisque j'ai bouclé les derniers détails la veille des vacances !

Un sac (modèle Phoebe de Rebeka Lambert, patron gratuit que j'ai élargi de 5 cm), en lin enduit

4 juillet1

4 juillet4

 

 

Toujours avec poches intérieures, dont une pour les clés

Des broderies avec des cœurs, pour dire à la maîtresse qu'on l'aime

 

4 juillet24 juillet3

Et un protège-bloc-notes pour toutes les bonnes idées à venir

4 juillet54 juillet6

C'est une page qui se tourne, 15 années à fréquenter les écoles maternelles et primaires en tant que parents, à accompagner des sorties, participer aux fêtes de fin d'année, tenir des stands, faire des crêpes et des gaufres pendant des heures dans la cour, voir défiler les enfants et leurs parents, admirer des spectacles, écouter des chorales… de mon côté, fille de maîtresse puis maîtresse moi-même durant un an, je n'avais quitté l'école que quelques années à peine. J'ai un peu de mal, là !

 

 

   

 

Posté par Agdel à 18:40 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,