Comme chaque mois, à l'initiative de French Lily, 10 images du quotidien : merveilles de technologie ou appareils tout simples, 90 % d'entre eux n'existaient pas dans mon enfance. J'ai cherché aujourd'hui ceux que j'utilisais au quotidien (ou presque).

Nous ne sommes pas à l'affut du dernier modèle sorti, de la dernière innovation, bien au contraire, et j'ai beaucoup de mal à m'adapter à un nouvel appareil si je n'en vois pas la nécessité absolue (pour allumer la télévision ou passer un DVD, je dois demander l'aide d'un de mes enfants, maintenant qu'il ne suffit plus d'appuyer sur un bouton mais qu'il faut régler tout un tas de connections…), cependant il y a quelques appareils dont je ne saurais plus me passer :

Le sèche-linge : nous l'avons acheté avant la naissance de Paul, il devrait durer encore bien longtemps, c'est du costaud ! Mes parents avaient le même et l'ont acheté quand j'étais encore en primaire. Je le mets en route au saut du lit, quand le lave-linge a tourné la nuit, ainsi le linge est sec avant la fin du tarif heures creuses et je peux en plier une bonne partie avant de partir travailler, ce qui m'épargne une grosse part du repassage.

10 avril01

La bouilloire à température réglable : 10 avril02

c'est notre deuxième, la première a rendu l'âme après 9 ans de bons et loyaux services, elle nous permet d'avoir de l'eau à 80 °C pour un café qui n'a pas un goût de brûlé ou un thé vert pas trop amer, à 90°C pour un thé noir parfait, à 100 °C pour cuire les pâtes plus vite, blanchir les légumes, à 60 °C pour remplir ma bouillotte le soir, à 40 °C pour le pain. Mes parents n'en avaient pas, il fallait mettre la casserole d'eau sur la plaque électrique, si longue à chauffer… lorsque je suis entrée au collège, mon grand plaisir était de préparer mon goûter avec du chocolat en poudre, du lait en poudre et… de l'eau chaude du robinet ! Nous avions un cumulus et une chaudière à Fuel, j'ai échappé par miracle à la légionellose !

10 avril04

 

 

Ma liseuse : elle me suit partout depuis un peu plus d'un an, allège considérablement mon sac (et raccourcit les heures passées dans les salles d'attente). En ce moment, après Zola et jane Austen, c'est Barbey d'Aurevilly qui m'accompagne tous les jours, avant de passer à Dostoïevski dans quelques semaines. Inutile de dire que je n'aurais jamais imaginé qu'un tel objet puisse exister il y a seulement 10 ans.

 

 

10 avril10Mon lecteur mp3 : j'ai découvert, voici quelques années la possibilité de réécouter mes émissions préférées sur l'ordinateur. Je peux désormais les écouter en cousant (j'ai une base avec enceintes dans la lingerie), en marchant, voire pendant mes insomnies (dans ce cas, je mets le son au minimum et un seul écouteur et m'endors assez rapidement, le plus souvent). Enfant, évidemment, cela n'existait pas. Adolescente, j'aurais aimé avoir un baladeur à cassettes… je me contentais d'enregistrer parfois une émission, moins les quelques minutes perdues au milieu, lors du retournement de cassette.

10 avril06

Mon téléphone : c'est le dernier venu ! Je n'ai un téléphone mobile que depuis 2007 et celui-ci était… un téléphone ! Même envoyer un SMS était compliqué. Depuis Noël, celui-ci remplace l'agenda encombrant que je transportais tous les jours, le carnet où je notais idées, projets et listes de courses, je peux envoyer des SMS à mes ados (essentiel !), photographier un plan, une partition ou tout simplement un paysage, une scène insolite… je téléphonais assez peu avant de l'avoir, ça n'a pas changé.

10 avril05Le four à micro-ondes : nous avons choisi celui-ci avant la naissance de Marie car on pouvait y placer un biberon debout (c'était imposssible avec l'ancien). Tombé en panne juste avant la fin de la garantie, il a été réparé, nous a lâchés de nouveau il y a 10 ans, nous avons opté pour une coûteuse réparation, bien nous en a pris ! Mes parents en avaient acheté un vers 1985, dès que les prix sont devenus accessibles, cet appareil nous semblait miraculeux, plus besoin de prévoir à l'avance de décongeler un produit, plus besoin de sortir une casserole pour réchauffer un plat… L'usage n'a pas évolué, je m'en sers très rarement pour la cuisson, un peu pour précuire certains plats avant de les mettre au four.

10 avril09 La machine à pain : la première a duré 7 ans, les deux boulangeries les plus proches font un pain exécrable, je devais sans cesse surveiller le stock de pain au congélateur, je préparais parfois du pain maison, lorsuqe j'avais el temps, mais notre four n'est pas idéal pour cela… nous mangeons essentiellement des pains spéciaux pendant la semaine, j'ai la chance d'avoir un moulin sur le chemin de mon travail. Je fais 3 gros pains par semaine, une pâte à pizza tous les 15 jours, parfois des brioches (et ce soir, le pain est un peu compact, une erreur de manipulation au moment d'enlever les pales, la plupart du temps il est bien plus réussi). Je ne saurais plus revenir en arrière .

10 avril07

Le cuiseur à riz : c'est une amie ivoirienne qui nous l'a fait découvrir, c'était, je crois, son premier achat d'électroménager en arrivant de France, tant le riz est essentiel dans la cuisine africaine. Auparavant, nous pratiquions la double-cuisson à la cocotte-minute. Si j'écoutais mon mari, nous mangerions du riz du jour sur deux, mais cet appareil m'a sauvé la mise lorsque je me suis retrouvée seule (avec enfants) pendant 10 jours pile quand il fallait : concert de l'orchestre à cordes mercredi, cours de solfège jeudi, répétition avec piano vendredi, anniversaire d'Aurore samedi, messe animée par mes soins dimanche puis récupération de scouts en vadrouille, examen de violoncelle lundi soir (pendant 2h45, si, si !). Et là, j'ai redécouvert mon cuiseur à riz : dans la cuve, je place riz, pâtes, semoule ou quinoa, dans le panier vapeur, je mets un mélange de légumes surgelés, j'appuie sur le bouton et je pars faire autre chose pendant 25 minutes, à mon retour, un dîner équilibré nous attend.

10 avril03 Mon pass navigo : tant que j'ai eu une carte famille nombreuse, il était plus rentable, sur mon trajet court (2 stations de train) de prendre des carnets de tickets, tickets que je devais stocker durant 2 ans au cas où mon employeur serait contrôlé par l'Urssaf. Désormais, je bippe tous les matins, je peux aussi prendre le bus en cas de flemme et surtout, surtout, il vient d'être dézoné pendant les petites vacances scolaires, youhou, Paris, me voilà ! (je sais, c'était déjà le cas le week-end, mais le samedi, je fais de la musique, je ne peux pas en profiter pour vadrouiller)

 

10 avril08Et l'ordinateur : évidemment ! Et pourtant… quand j'étais au collège, Papa pouvait en emprunter un au CE, il fallait le brancher sur la télévision, et en entrant toute une série de commandes cryptées, on pouvait réussir à afficher un trait sur l'écran ! Je n'y voyais aucun intérêt. Plus tard, au lycée, certains étaient divisés en deux camps : Amstrad contre Atari aucun intérêt, non, vraiment, comme ne m'intéressaient pas non plus les petits jeux électroniques de poche… et puis j'ai dû laisser ma machine à écrire pour un traitement de texte afin de rédiger ma maîtrise, puis nous avons acheté un PC (15 000 francs ! Une fortune pour un couple d'étudiants), nous l'avons gardé 10 ans avant de faire un grand bon en avant en 2004 : ordinateur avec lecteur/graveur de CD ET internet, nous étions entrés avec bien du retard dans la modernité (mais nous avons encore notre bon vieux minitel dans un placard et quelques boîtes de disquettes) — je vous rassure : informaticien et maquettiste, nous étions "modernes" au boulot. Le changement dans notre quotidien est indéniable : trouver une information sans devoir aller à la médiathèque, envoyer et recevoir des mails, commander toutes sortes d'articles que nous mettions des mois à trouver avant, échanger photos, partitions, documents… mais le temps passé devant les écrans n'est pas négligeable, hélas.

Chacun de ces appareils a été choisi avec soin, après mûre réflexion, comparaison de modèles, étude de prix, et nous nous en séparerons quand il aura rendu son dernier souffle. Le seul achat que nous ayons fait sur un coup de cœur a été … notre maison !