Nous avons profité d'une belle journée pour une balade à Paris. Entre le marché St Pierre (avec exploration de toutes les boutiques à touristes où Aurore cherchait le portefeuille de ses rêves, entre deux magasins de tissu) et le quartier du Sentier, nous avons emprunté une rue qui fait voyager les papilles…

30 octobre0130 octobre02
30 octobre03
30 octobre04

(les Ouïgours, peuple d'Asie centrale, sont plus ou moins apparentés aux Ouzbeks)
Je ne suis pas allée voir de plus près ce local de "jeunesse et reconstruction" car Aurore atteignait l'état "faim + fatigue = crise imminente" et nous n'avions pas prévu de manger ukrainien ou ouzbek, nous devions donc nous hâter pour gagner notre destination :
le restaurant de bagels que je leur avais promis depuis des mois

30 octobre06 Elles n'ont pas été déçues, ni par le menu, ni par la déco abondante et instructive

30 octobre05

 

 

Petit voyage dans le temps aussi

30 octobre0830 octobre07

Rue Montorgueil, nous avons admiré les paveurs à l'œuvre

30 octobre09

Après un rapide passage chez Fil 2000 (si, si, c'est possible !), nous avons cru trouver le portefeuille tant convoité dans une petite boutique, qui, malheureusement, ne vendait qu'en gros. Enfin, je les ai laissées farfouiller tout le temps qu'elles souhaitaient dans une boutique de perles, puis nous nous sommes effondrées dans le métro.

30 octobre10

Et de retour dans notre banlieue, nous avons encore eu le temps de passer sur le marché où le portefeuillle vu à Paris nous attendait sur un étal !

Bon les filles, vous avez eu une belle journée, maintenant, au boulot ! Il faut bien mettre à profit son talent pour la maçonnerie… en vrai, c'est Marie qui a souhaité, d'elle-même, voir si elle pouvait venir à bout de ces deux grosses bosses devant la maison. Nous pensions qu'elles étaient dues aux racines du noyer tout proche ou à un regard d'eaux usées… eh bien non, rien que du sable. Mais les pavés ne se laissent pas aligner sans résistance, oh non !

30 octobre1130 octobre12