29 décembre 2014

Le ratage de fin d'année

Je vous ai déjà parlé de mes listes pour les vacances… il y a cependant deux erreurs à éviter :

- Ne plus avoir une goutte d’encre dans l’imprimante au moment d’imprimer la liste pour préparer les bagages le 22 décembre : comme le lecteur DVD avait choisi ce jour-là pour tomber en panne (aucun rapport, je sais, mais ça m’avait contrariée), que j’avais encore un peu de couture à finir pour les cadeaux, des kits gourmands à confectionner et toujours pas d’encre pour imprimer les étiquettes et recettes qui allaient avec, ma mauvaise humeur a atteint des sommets, au point que les enfants se sont activés pour arranger les choses, allant jusqu’à copier les fameuses listes à la main et me confectionner des étiquettes artistiquement illustrées par Paul et superbement écrites par Marie.

- L’autre erreur est de rentrer de Normandie le 26 au soir pour repartir dans le Jura le 27 tôt le matin : un sac de chaussures de ville totalement inutiles nous a suivis dans la montagne et… le sac des draps, serviettes et torchons est resté à la maison.

Gloups ! Par chance, l’agence nous fournit en alèses jetables, les précédents occupants n’avaient pas utilisé les leurs, les enfants avaient leurs sacs de couchage et les propriétaires avaient oublié de fermer leur armoire personnelle, nous permettant de leur emprunter quelques essuie-mains en guise de serviettes. Le lendemain, nous avons pu louer le nécessaire (parce que les alèses en intissé, c’est moyennement agréable comme draps, quand même).

Posté par Agdel à 20:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


26 décembre 2014

Dans l'atelier des lutins, 2014 #5

Et une dinette pour Adrien ! Dernier cadeau maison pour cette année et probablement la dernière dinette avant bien longtemps car tous les petits de mon entourage en ont une.

26 décembre1

Des fruits, des légumes, un peu de volaille, du fromage et quelques parts de pizza, tout pour une alimentation parfaitement équilibrée.
(hum, ça manque de gâteaux, quand même, mais sa maman s'en chargera, je lui fais confiance)

Posté par Agdel à 10:04 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

25 décembre 2014

Un plaid pour Maxime

Lorsque j'avais vu les broderies de La Cocotte à carreaux, j'avais immédiatement pensé en faire un livre en tissu, mais ces motifs se sont imposés comme une évidence pour le plaid de Maxime, qui aime tant la musique et les comptines.

J'ai brodé les motifs un peu au hasard, coupé des carrés de tissus imprimés que j'avais achetés au fil du temps dans ce but, mais j'ai été un peu décontenancée par la diversité des coloris, une fois ces carrés disposés au sol. L'aspect visuel ne me plaisait pas, ça faisait fouillis, quel que soit l'ordre choisi. J'ai eu l'idée d'entourer chaque carré d'une bande plus neutre, pris conseil des spécialistes des plaids (Rachel et Christina) lors du Stoffenspektakel de Reims pour le tissu à choisir. Le résultat, quoique plus long à coudre et quilter, me plaît beaucoup plus.

25 décembre7

Je vous laisse essayer d'associer la musique aux paroles

25 décembre125 décembre2
25 décembre525 décembre6
25 décembre4
25 décembre3

Posté par Agdel à 12:10 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 décembre 2014

Ma première Belladone…

… qui ne sera pas la dernière, c'est sûr !

Lorsque j'ai sorti mes achats du salon Créations et savoir-faire, Aurore a tout de suite posé une option sur le patron Belladone (que j'avais acheté pour moi, à la base) : « Tu peux me faire une robe bleu canard ? ». Oui, la demoiselle a des idées très précises de ce qu'elle veut. Par chance, le bleu canard est un peu à la mode cette année (parce qu'elle avait développé un amour immodéré du vert lorsqu'elle avait 9 ans et que le vert n'était pas du tout à la mode… il l'a été l'année suivante, mais la miss était passée au violet et au bordeaux). Je vous passe l'écumage de sites de vente en ligne pour trouver LE vert canard de son choix, de préférence sur un site qui vendait par 10 cm (parce qu'il fallait 1m20 de tissu) et qui proposait aussi du tulle rose pailleté (histoire d'optimiser les frais de port). Nous avons trouvé la perle rare chez Avenue des tissus, sauf qu'après avoir commandé, j'ai eu des doutes sur l'épaisseur du velours.

Bon, le tissu est arrivé, j'ai mesuré la demoiselle qui fait un petit 34 mannequin, à quelques cm près, j'ai coupé, cousu, eu effectivement quelques sueurs froides sur la surpiqure du biais des emmanchures (8 épaisseurs), cassé une aiguille, posé avec bonheur la fermeture invisible, essayé, repris 3 cm dans le dos. C'est encore un peu grand, mais parfait pour une jeune fille en pleine croissance.

23 décembre123 décembre2

(et puis je garde espoir de la convaincre de porter quelque chose dessous, mercredi et jeudi, mais elle est têtue !)

23 décembre4

 23 décembre3

Les poches sont doublées de Madras   

 

 

Et je confirme ce que j'ai lu sur d'autres blogs : ce patron est un plaisir à coudre, les explications m'ont semblé très claires (mais je ne suis pas débutante, non plus). Reste à le tester sur une plus grande taille.

 

Posté par Agdel à 12:40 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

22 décembre 2014

Dans l'atelier des lutins, 2014 #4

Pour deux jeunes filles, des foulards cousus en suivant ce tuto. (enfin, pas tout à fait, car, pour ne pas avoir les coutures qui tombent au même endroit sur le voile de coton et la doublure, j'ai eu la lumineuse idée de découper mon rectangle de jersey en deux triangles au lieu de trois… et évidemment, j'en avais un à l'envers, alors j'ai cousu le droit-fil du coton sur le biais du jersey, avec tout ce que cela implique comme complications et usage du découd-vite… hum, c'est toujours ma façon de gagner du temps !)

22 décembre1

22 décembre222 décembre3

Il m'a été impossible de dénicher de jolis pompons pour la bordure, j'ai donc fait sans. Comme promis, on arrive avec un métrage minime (30 cm ici) à réaliser un foulard pour 3 tours de cou. Batiste France Duval Stalla et popeline Poppy de ma mercerie, jeyseys viscose tout doux de mon stock, le gris a un petit fil argenté que l'on ne voit pas sur la photo.

22 décembre422 décembre5

 

Posté par Agdel à 16:49 - Commentaires [4] - Permalien [#]


21 décembre 2014

Dans l'atelier des lutins, 2014 #3

Ça brille de mille feux ! Un nouveau sac pour Marie, pour aller en cours de temps en temps, lorsqu'elle n'est pas trop chargée.

20 décembre1

Une couture assez rapide, en principe, si ce n'est que n'ayant pas trouvé de galon à 4 rangées de paillettes de la couleur souhaitée, il m'a fallu coudre deux galons étroits côte à côte (j'ai bien essayé de négocier un changement de couleur, ou un galon moins large, mais ma commanditaire s'est montrée intraitable). Pour le bas, en revanche, j'ai fait l'inverse : un galon très large plutôt que deux moyens. Et puis, comme j'étais très en avance… j'ai découvert, une fois le tout assemblé, que j'avais cousu les rectangles de l'intérieur, dûment pourvus de poches, tête en bas ! Ah, les poches qui s'ouvrent vers le bas, un système à faire breveter de toute urgence dans la catégorie "inventions absurdes". Alors j'ai joué du découd-vite, évidemment.

20 décembre320 décembre4

Un beau sergé de coton épais (Reine), doublure en simple toile, cinq poches intérieures dont une spéciale téléphone et un mousqueton pour les clés.

20 décembre2

Et hop, un cadeau de plus sous le sapin !

Posté par Agdel à 17:10 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

19 décembre 2014

Dans l'atelier des lutins, 2014 #2

J'avais parlé de déguisementS. Les destinataires étant jumelles, je devais coudre deux tenues différentes et c'est le tablier d'infirmière d'Isabelle, dans Cousu-main, qui m'a inspirée. Voici donc un tablier croisé au dos (Citronille, voilà une éternité que je n'en avais pas cousu), en satin de coton (reste de la robe de Marie) avec le bandeau assorti et l'indispensable trousse pour les instruments.

19 décembre119 décembre2

19 décembre319 décembre4

 Allez, courage, il ne me reste plus que 6 cadeaux, une robe et un tee-shirt à coudre !

Beaucoup sont en bonne voie d'avancement, il me manque juste… de l'énergie (le stress des concours et les petites contrariétés de la vie quotidienne commencent à perturber sérieusement mes nuits), du temps (les achats de Noël sont loin d'être terminés), certaines matières premières (les stocks des merceries locales sont bien limités en choix) et un peu de chance aussi (si les aiguilles pouvaient cesser de se tordre ou de se détacher, les poches de se prendre dans une couture quand on ne leur a rien demandé, les pièces de patron, les découd-vite et les ciseaux de se cacher dans des endroits improbables, ça irait plus vite).

Mais on y croit !

 

Posté par Agdel à 18:30 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 décembre 2014

Week-end… quel week-end ?

Samedi : Paul passe un concours à l'autre bout de Paris, convocation pour 9h. Il va donc conduire sur le périphérique, une nouveauté.

Marie a une “journée de permanence” à l'école, la nouveauté de l'année, dont l'éventualité n'avait jamais été évoquée lors de la réunion de rentrée… ah non, en fait, il n'y a pas eu de réunion de rentrée cette année, de quoi nous plaignons-nous donc ? Qu'elle ait été prévenue de cette journée 10 jours avant ? Mais voyons, c'est merveilleux, d'habitude les changements d'emploi du temps sont annoncés la veille. Mais c'est samedi… un jour où l'ensemble de cordes participait à un stage de danses renaissance, entre autres, sachant qu'elle est en général la seule violoncelliste… Bon, début à 8h30, je suis trop bonne, je vais la conduire sur place.

9h15, début de mon cours, je ne suis pas très fraîche et j'ai les pieds mouillés, mes chaussures prennent l'eau.

10h, je rentre prendre un café, je parfais le trempage de mes chaussures. Je croise mon mari, rentré de Paris (eh oui, Paul est en conduite accompagnée encore), qui va repartir pour la réunion parents-professeurs au collège, pour montrer à Aurore que nous ne nous désintéressons pas complètement de sa brillante scolarité.

10h45, consort de violes, nous ne sommes que deux, finalement, plus le professeur. J'ai changé de chaussures mais j'ai encore les pieds mouillés, chic, je viens de tremper ma seconde paire de chaussures d'hiver !

11h45, retour à la maison, je retrouve Guillaume et Aurore sur le chemin, le prof de français avait 1h de retard (mais à quelle heure a-t-il fini, le pauvre ?) et a qualifié ma fille de "véritable bénédiction" (hum, dans un collège laïque, vraiment ?)

Midi, aucune nouvelle du week-end campé des scouts, dont le RV est fixé à 14h. Personne ne sait où ils doivent camper… (enfin, j'ai bien une idée, c'est à 45 min de route et ça ne me réjouit pas du tout)

13h50 : nouvelles des chefs scouts : compte tenu des circonstances – il pleut depuis 4 jours), ils ne camperont pas, passeront le week-end au local avec une nuit chez eux. Pour ceux qui habitent loin où dont les parents ne seraient pas disponibles, ils pourront dormir chez un autre jeune… joie des enfants, tractations, supplications aux parents… Aurore dormira avec 2 amies chez l'une d'entre elles, mais elle avait vidé son sac avant le départ, il faut donc lui raporter ses affaires de nuit.

14h, répétition de musique ancienne, j'ai mis mes bottes de pluie, elles font "scritch, scritch" sur ma viole pendant 2 heures, ça m'énerve !

15h, une petite chorale s'est installée devant l'église pour chanter, ils se gèlent (je n'en suis pas, je n'ai pas le don d'ubiquité)

16h, Marie a fini un peu plus tôt, elle rentre donc en train. Je la retrouve à la gare pour faire quelques achats au centre commercial (j'ai gardé mes bottes)

18h, départ pour l'église, je revise rapidement les partitions et m'aperçois qu'il manque des accords (je suis organiste-autodidacte, il me faut les accords de guitare pour jouer…)

19h30, nous sommes tous épuisés, direction le restaurant japonais !

Sachant que le samedi d'avant, je me levais à 6h30 pour le Stoffenspektakel (et que donc j'étais réveillée depuis 4h30), qu'il y a 3 semaines, Paul avait déjà une convocation à 8h30 pour un concours, il ne faut pas s'étonner que nous arrivions en cette fin d'année sur les genoux !

(la semaine qui vient est pas mal remplie non plus et les achats de Noël sont à peine commencés, souhaitez-nous bon courage !)

 

Posté par Agdel à 14:56 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

10 décembre 2014

10 du 10 : lumière(s)

C'est le thème de ce mois, proposé par J'habite à Waterford. En période d'avent, c'est trop facile, me suis-je dit !

Bon, au réveil, je vois que la lumière naturelle, c'est pas gagné… après un mardi froid et ensoleillé, voici un mercredi frais et pluvieux. Mais je dois aller courir quand même, je n'ai pas assez d'entraînement pour pouvoir sauter impunément une séance… je choisis juste un chemin moins boueux que d'ordinaire. On ne le croirait pas, mais il est déjà 10 heures !

10 décembre01

Je vais donc garder la lumière allumée en permanence dans la maison. Il n'a pas été évident de trouver des ampoules économiques adaptées au style de notre lustre, acheté chez un brocanteur à Versailles lorsque nous avions l'appartement assorti (moulures et boiseries XVIIIe). Ces ampoules à LED sont un peu faibles, mais nous ont permis de passer de 240 à 15 W au total ! Quant aux boules de verre, elle y restent toute l'année, je n'ai pas envie de les ranger une fois les fêtes passées.

10 décembre03

En début d'après-midi, le soleil vient nous faire une petite visite (mais il ne s'attarde pas, hélas)

10 décembre02

Je copie des patrons, je coupe, je range… il est temps d'aller chercher ma lumière, mon rayon de soleil, mon Aurore (la bien-nommée) à l'école de musique. Remarquez les lumières allumées en grand dans cet immeuble de bureaux vide, car pas encore aménagé. Quel gâchis !

10 décembre04

Deux heures plus tard (pour une fois que l'orthodontiste était à l'heure, c'est la nouvelle secrétaire qui a oublié de signaler notre arrivée), nous rentrons dans la nuit. Le centre commercial s'est paré de ses lumières de fête.

10 décembre05

Les dalles mouillées (très glissantes) jouents aux miroirs

10 décembre06

Je me suis demandé comment photographier ces illumations très colorées (qui ne font pas trop Noël), dont les couleurs sont tellement affadies par l'appareil, j'ai exploré un peu les menus que je connais si mal et trouvé un mode "feu d'artifice" qui rend bien les couleurs (mais j'ai un peu bougé, on dirait…)

10 décembre07 10 décembre08

Sous la roseraie, des projecteurs dessinent des pétales de fleurs sur le sol, l'effet est très réussi.

10 décembre09

Un réconfort qui se mérite : j'ai dû allumer trois fois le feu pour qu'il prennne, ce soir ! Mais nous risquons d'être bientôt privés de ce plaisir quotidien (sans compter une économie de chauffage électrique conséquente), nous habitons dans la zone "sensible" dans laquelle seuls les appareils labellisés flamme verte seront autorisés, or notre insert date d'une époque où ces questions ne se posaient pas…

10 décembre10

 

 

 

Posté par Agdel à 23:45 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

09 décembre 2014

Dans l'atelier des lutins, 2014 #1

Cette année, j'ai décidé de ne plus me faire avoir par des idées de cadeaux cousus main trouvées à la dernière minute ! Alors qu'aucun de nos achats pour Noël n'est encore fait (merci internet), les lutins se sont déjà mis au travail derrière la machine à coudre. Certains de leurs travaux doivent rester secrets jusqu'au jour J, mais je ne pense pas recevoir la visite des destinataires des déguisements. Le but étant d'utiliser au maximum les tissus en stock, histoire de ne pas ajouter à la surpopulation dans mon atelier, j'ai déterré un petit coupon de panne de velours acheté un jour d'égarement (je déteste coudre la panne de velours… enfin, ça c'était avant d'avoir une surjeteuse), pris un patron Ottobre tout simple et mes 10 mètres d'élastique à culottes (là aussi, je me demande si j'ai toute ma tête, parfois).

Et le résultat est tout mignon, j'espère juste que la taille conviendra ! (je n'ai pas de petite fille de 4 ans sous la main)

9 décembre1

Pour compléter la tenue, j'ai quand même acheté un métrage de tulle pailleté ; j'ai des paillettes partout, c'est déjà Noël dans la maison, si ça continue, nous allons manger des paillettes — bon, ce sera moins pire  que ce que j'ai fait l'an dernier : après avoir commencé à quilter le plaid, j'étais descendue préparer un gâteau aux pommes. Le lendemain, un malheureux invité a trouvé une épingle dans sa part ! Heureusement qu'il l'a vue dans son assiette…

9 décembre3

Voici donc l'ensemble

9 décembre2

Patrons Ottobre, taille 4 ans.

 

Posté par Agdel à 23:19 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,