1mars3

En famille, cette fois… il fallait absolument que je rende visite aux petits poilus de la Wool War One ! Après un vendredi passé à arpenter Paris (et le Musée Picasso), nous avons pris la route de Lille samedi matin.

Comme d'habitude lors de nos séjours nordiques, il faisait beau ! Dire qu'il pleut souvent dans le Nord est de la pure calomnie, je ne vois que ça… (je n'en dirais pas tant du sud). Bon, le vent était glacial sensible samedi mais nous avons marché, fait de petites incursions dans les magasins pour nous réchauffer, mangé des plats roboratifs (nous étions venus pour ça aussi, ça faisait rêver les enfants de manger des frites à tous les repas, surtout que ce n'est pas notre ordinaire).

1mars11mars2

Et puis dimanche, je les ai donc vus en vrai avec une certaine émotion… (et même qu'Anna était là, mais très entourée, je n'ai pas osé l'aborder). Ils marchent, si semblables et si différents, ils portent tant d'histoires en eux (certaines petites mains ont, paraît-il, glissé des lettres, des récits, des messages dans les besaces et sacs à dos) (non, je n'ai pas reconnu mes vareuses).

1mars41 mars2

L'un d'eux s'est même laissé pousser les cheveux… pas très réglementaire, cette coiffure !

1mars5

Et puis nous sommes rentrés pour reprendre notre vie quotidienne, avec ses aléas, en savourant la chance de vivre en paix (pour le moment…), à nous de la préserver pour les générations futures !

1 mars1

« Si vous voulez savoir pourquoi nous sommes morts, dites-leur : Parce que nos pères ont menti », Rudyard Kipling.