Il y a déjà eu des thèmes similaires, ou presque… en cette semaine troublée, je peux cependant penser à ce qui a radicalement changé ma vie, l'arrivée dans notre foyer (très tardivement) d'internet, la possiblilité de trouver un renseignement en un temps record, d'envoyer et recevoir des messages à n'importe quelle heure, de transmettre à distance des documents en un instant. Je ne suis pas très "moderne", je n'ai pas de compte sur les réseaux sociaux, mais je sais que le pire (propos haineux ou fausses rumeurs qui alimentent la psychose) et le meilleur (comme ces portes ouvertes au cœur de la nuit du 13 au 14) a pu y circuler depuis quelques jours. Je suis plutôt adepte de la radio, mais j'avoue avoir depuis lundi une fenêtre de mon ordinateur ouverte sur un fil d'actualité, par besoin de savoir que tout va bien, que rien ne s'est passé dans les quartiers de Paris ou proche banlieue où les miens passent leurs journées… 

19 novembre1

Alors je veux dire un grand Merci à Antoine Leiris pour ses mots si réconfortants, ces paroles d'espoir que je voudrais faire miennes, même si je ne pense pas que j'aurais son courage dans des circonstances similaires. Lorsque j'ai lu son message, mardi, j'ai repris confiance dans l'avenir. Je lui souhaite, à lui et son petit Melvil, une longue vie heureuse.

Capture d’écran 2015-11-19 à 14