29 novembre 2015

#52xmerci–47 : un(e) ami(e)

Pas facile, dans la vie réelle, de maintenir le lien avec ses amis… ceux que nous avons datent de nos années lycée, pour la plupart. N'étant pas adeptes des réseaux sociaux, nous n'avons que de véritables amis, en chair et en os.

Nous nous sommes éloignés (géographiquement), nos rythmes de vie font que nous ne les voyons pas souvent, nous leur téléphonons rarement, une carte postale lors des vacances, un échange de mails… et puis d'un coup, les liens sont renoués comme si nous nous étions vus la veille, nous passons une journée ensemble (voire une semaine de vacances), et par chance nos enfants s'entendent comme larrons en foire.

Avant de faire quelques centaines de kilomètres pour fêter un anniversaire de mariage, j'ai photographié le bouquet offert il y a peu par mon amie de toujours, amie d'enfance, de lycée, témoin de mon mariage, marraine d'Aurore et, parfois, collègue occasionnelle de travail.

29 novembre1

 

 

Posté par Agdel à 19:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


22 novembre 2015

De la couleur !

Un beau sac coloré, léger et solide pour les prochaines vacances, ça aide à retrouver le moral, non ? Je l'ai terminé à la fin de ma période "travaux-vacances", il ne lui manquait que la poignée et la bandoulière.

22 novembre522 novembre1

Pour la seconde, ça attendra que j'aille à Paris : j'avais acheté un métrage suffisant de sangle mais j'en ai utilisé un bon morceau pour un autre sac. Pour la poignée, après avoir pensé qu'elle serait superflue, je me suis décidée à la coudre pour deux raisons, aussi importantes l'une que l'autre : 1. le premier sac cousu d'après ce patron a des anses trop longues, je les ai donc raccourcies cette fois… trop ! Du coup, les anses ont tendance à scier un peu la main qui les tient (et encore, je n'ai testé qu'en remplissant le sac avec des oreillers). 2. il fallait ABSOLUMENT que je case un petit bout du ruban assorti aux broderies !

22 novembre6

22 novembre4

Ce modèle est un plaisir à coudre, surtout la deuxième fois et après quelques éclaircissements apportés par mes copinautes Gloubichamalu et La clé des champs quant aux explications pas toujours très claires (et en allemand…) du tutoriel. Je pense donc qu'il y en aura d'autres, d'autant que notre collection de sacs de voyage montre des signes d'usure allarmants. Reste à voir comment vieillit ce tissu nylon de Rijstextils… mon sac quotidien est déjà abîmé par endroits, mais la toile était moins souple que celle-ci.

22 novembre222 novembre3

 

 

 

Posté par Agdel à 15:55 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 novembre 2015

#52xmerci–46 : invention moderne

Il y a déjà eu des thèmes similaires, ou presque… en cette semaine troublée, je peux cependant penser à ce qui a radicalement changé ma vie, l'arrivée dans notre foyer (très tardivement) d'internet, la possiblilité de trouver un renseignement en un temps record, d'envoyer et recevoir des messages à n'importe quelle heure, de transmettre à distance des documents en un instant. Je ne suis pas très "moderne", je n'ai pas de compte sur les réseaux sociaux, mais je sais que le pire (propos haineux ou fausses rumeurs qui alimentent la psychose) et le meilleur (comme ces portes ouvertes au cœur de la nuit du 13 au 14) a pu y circuler depuis quelques jours. Je suis plutôt adepte de la radio, mais j'avoue avoir depuis lundi une fenêtre de mon ordinateur ouverte sur un fil d'actualité, par besoin de savoir que tout va bien, que rien ne s'est passé dans les quartiers de Paris ou proche banlieue où les miens passent leurs journées… 

19 novembre1

Alors je veux dire un grand Merci à Antoine Leiris pour ses mots si réconfortants, ces paroles d'espoir que je voudrais faire miennes, même si je ne pense pas que j'aurais son courage dans des circonstances similaires. Lorsque j'ai lu son message, mardi, j'ai repris confiance dans l'avenir. Je lui souhaite, à lui et son petit Melvil, une longue vie heureuse.

Capture d’écran 2015-11-19 à 14

Posté par Agdel à 20:50 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

14 novembre 2015

Un peu de douceur dans un monde si gris

Parce que la vie continue, parce qu'il faut garder confiance, parce qu'il faut oublier que nous reprenons les transports en commun lundi… 

je m'émerveille devant cette orchidée, offerte par les jeunes mariés de l'an dernier, qui ne cesse de refleurir
(mais toutes mes pensées vont à ceux qui pleurent un proche, aujourd'hui)

14 novembre3

 

Parce qu'hier, c'était mon dernier jour de vacances, que la peinture est finie, que j'ai trouvé qu'il manquait un coussin sur le canapé pour accueillir nos amis ce soir pour le Soup'Opéra (on regarde un opéra en DVD, on mange une soupe à l'entracte et un dessert ensuite)…

J'ai mis la brodeuse en marche pour ce superbe motif bleu (63 minutes de broderie, 16 changements de fil) et j'ai cousu le jumeau de ce coussin.

14 novembre1

14 novembre2

Posté par Agdel à 17:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

10 novembre 2015

10 du 10 : Simplement beau

C'est le thème proposé par J'habite à Waterford ce mois-ci : « Je vous propose ce mois-ci de rester simple. Simplement Beau. Après tout, c'est bien le but du 10/10, n'est-ce-pas ? Trouver la beauté au coeur de l'ordinaire… »

Hier, il faisait un temps radieux… ce matin, c'est grisaille et humidité. Je commence la journée par une première couche de peinture chez les filles, après les enduits et la sous-couche. Le résultat est encore trop inégal pour être beau, mais ça prend forme !

10 novembre1

Puis mon ophtalmo a accepté de me recevoir, entre deux rendez-vous, pour un petit souci qui ne pouvait pas attendre des mois… durant les 45 minutes d'attente, face à ce beau tableau, j'apprends par sa secrétaire qu'elle déménage en février à 23 km d'ici ! Que vais-je faire désormais ? *

10 novembre2

Mon nouveau projet couture commence à prendre forme également, avec de belles broderies !

10 novembre3

Préparation du déjeuner d'Aurore (et j'en profite pour mettre 4 barquettes au congélateur, la miss a le choix entre 6 plats cuisinés maison en ce moment), vaisselle, repassage, rangement… le soleil se montre enfin, me motivant à prendre le vélo plutôt que la voiture pour aller acheter des légumes. Et je vais passer par la forêt, il fait si beau !

10 novembre410 novembre5

Et voilà, de beaux légumes pour un apéritif léger ! Les bâtonnets de carottes multicolores font toujours leur petit effet. J'ai pris également des betteraves crues en vue d'essayer cette recette.

10 novembre7

Avant de repartir faire le reste des courses, je fais un tour de jardin. Le rosier offert par Anne nous offre sa première belle floraison (jusque-là, il était occupé à prendre racine), profitant ce la douceur de cet automne.

10 novembre6

Et lorsque je reviens vers la maison, j'ai une belle surprise !

10 novembre8

Je profite d'un feu rouge pour capter le beau coucher de soleil
(et il suffit que je décide de refaire une meilleure photo pour avoir tous les feux verts ensuite !)

10 novembre10

Et la journée se termine par un beau concert : duo violon et alto, Mozart et Martinů.
L'occasion (trop rare) pour Aurore de voir son professeur se produire en public.

10 novembre9

 

 

 

* à entendre la secrétaire répondre au téléphone, elle semble persuadée que tous ses patients vont la suivre là-bas, puisqu'elle refuse tout nouveau patient… pour ma part, y aller tous les deux ans n'est pas insurmontable, mais plus question d'emmener Aurore à la sortie du collège ! Actuellement, nous y allons à pied.

 

 

Posté par Agdel à 16:42 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :


07 novembre 2015

Libérée, délivrée…

… je peux enfin ouvrir mes volets !

Ces dix jours m'ont semblé longs… pourtant, ce n'était pas si terrible que prevu : les volets bloqués par l'échafaudage ? Pas tous, heureusement. Le froid ? trois jours difficiles, lorsque toute la toiture a été "déshabillée", mais les températures ont été douces pour la saison. La météo ? Incroyablement favorable, juste une journée d'interruption en raison de la pluie et du vent. Le bruit ? Supportable mais inquiétant (quand on entend les ouvriers parler comme s'ils étaient dans la pièce et qu'on réalise que seul 1,5 cm de placo nous sépare de l'extérieur) ; deux jours de coups de marteau et de scie électrique lors de la pose du parquet. Le manque d'intimité a été supportable également (le plaquiste aurait pu se plaindre, en revanche, d'entendre jouer de la flûte pendant deux jours. Je crois qu'il connaît par cœur tout notre répertoire Calibeurdaine désormais).

Comme nous avons renoncé à pousser les murs des chambres mansardées (charpente trop fragile, trop compliqué et coûteux), seules les filles ont dû déménager.

Un mur manquant :

7 novembre01

Oui, oui, juste 10 cm de laine de verre contre le placo et le vide derrière… une partie des plafonds du rez-de-chaussée sans aucune isolation, donc !

7 novembre02

Il n'y a jamais eu de trous plus grands que ceux-là et ils étaient recouverts le soir-même

7 novembre037 novembre04

Pas très rassurant, cependant, de partir en week-end avec un échafaudage sur sa maison ! (nous avions rentré les échelles)

7 novembre05

Le parterre de rosiers a été sérieusement ratiboisé… Marie plantera ce qu'elle voudra.

7 novembre08

Le grenier, tout déshabillé également

7 novembre06

Ah, voilà l'isolant !

7 novembre07

Le grenier, côté parquet, pour quelques cartons et objets rarement utilisés (l'isolant est dessous)

7 novembre10

Et de l'autre côté, les flocons ! À l'étage, nous vivons désormais dans une couette ; pour l'instant, pas moyen de voir la différence thermique (il fait 16°C dehors, en novembre !) mais phoniquement, c'est flagrant.

7 novembre117 novembre12

Et la chambre des filles : au boulot, maintenant, c'est mon tour !

7 novembre09

Voilà une bonne chose de faite ! Et nous ne regrettons absolument pas d'avoir choisi l'entreprise la plus chère, tout s'est vraiment bien déroulé, le suivi était sérieux, le chef de chantier joignable à tout moment… maintenant, il va falloir faire le chèque !

(et la maison semble toute nue sans échafaudage, c'est fou comme on s'y habitue vite)

Posté par Agdel à 18:21 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

06 novembre 2015

La discrète

Une amie de Marie souhaitait que je lui couse un sac, si possible en simili-cuir. Nous sommes donc allées à Paris entre filles un mercredi et Mathilde a choisi son simili, son tissu et son galon. C'est une jeune fille plutôt réservée, je n'étais donc pas surprise de son choix, même si j'ai tenté de lui proposer un coloris plus tranché pour la doublure.

6 novembre16 novembre3

Ce simili-cuir est celui utilisé pour la housse d'ordinateur, il se coud sans problème, contrairement à d'autres. Le seul bémol est que Reine le vend avec un minimum d'un mètre, cela n'arrange pas mon stock de chutes ! Il faut que je trouve très vite un autre projet à coudre avec le reste. Comme toujours, j'ai garni l'intérieur de poches et d'un mousqueton pour les clés.

6 novembre2

 

 

 

Posté par Agdel à 16:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 novembre 2015

#52xmerci–44 : moment de solitude

Un thème qui tombe à pic, puisque cette semaine, je suis en vacances ! J'ai donc quelques heures de solitude, si je fais abstraction des ouvriers qui traversent parfois dans la maison pour se rendre dans le grenier ou qui, la plupart du temps, sont juste derrière le placo (c'est léger, comme séparation) ou les fenêtres. Après un mercredi sans ouvriers pour cause de pluie, mais des départs/arrivées de mes jeunes toutes les heures à peu près, j'ai pu savourer un moment de tranquillité ce matin : le soleil est revenu, je copie des patrons et coupe quelques ouvrages pour les coudre dans les jours à venir, un café, une tablette de chocolat, de la musique, que demander de plus ?

5 novembre1

Assez solitaire de caractère, j'ai la chance de ne pas travailler en open-space, je ne sais pas si je supporterais ! Et ma partenaire de défi, Anne, a-t-elle trouvé un moment de solitude cette semaine ?

Posté par Agdel à 12:36 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

03 novembre 2015

Belladone version jupe

J'ai beaucoup de mal à trouver des jupes qui me conviennent : si c'est bon pour au niveau des hanches, il y a au moins 10 cm de trop en tour de taille… si la taille va, je ne peux pas passer les hanches. Aussi, quand j'ai vu que la Belladone m'allait presque impeccablement (sous réserve de couper le haut une taille au dessous de la jupe), je me suis dit qu'il fallait l'essayer en jupe !

J'aurais pu la couper une taille au-dessous, finalement, car ce jean est élastique ; elle est un peu trop large du coup.

3 novembre1

Photo prise vite-fait au retardateur, profitant d'un rayon de soleil, en espérant que les ouvriers qui passent et repassent sans cesse devant toutes nos fenêtres (même les vélux, ça surprend au début !) n'allaient pas me prendre pour une folle ! (je ne sais plus où me mettre pour les essayages)

3 novembre23 novembre3

Fermeture invisible vraiment invisible, youpi !

3 novembre4

J'aime beaucoup la parementure du bas, qui évite l'écueil des plis de l'ourlet arrondi — ceci dit, avec un jean élastique et une parementure qui ne l'est pas, j'ai beaucoup décousu pour retendre les plis qui se formaient.

3 novembre5

Et enfin, grâce à La clé des champs, j'ai compris comment finir proprement la parementure de ceinture ! Hum, en revanche, si j'avais pu faire deux largeurs de ceinture égales, ce serait mieux. Aurai-je le courage de découdre ?

 

Posté par Agdel à 12:49 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

01 novembre 2015

Halloween version gentille

Pas de boissons sanguinolentes, de doigts de sorcières ou de citrouilles vomissantes, cette année, nous avons choisi quelques bricolages culinaires amusants. J'avais pioché des idées sur Pinterest, comme toujours certaines ont été faciles à réaliser, d'autres beaucoup moins (nouer des filaments de fromage avec un brin de ciboulette, quelle galère !)

Pour commencer, les balais de sorcières

1 novembre3

Suivis de soupe à la courge butternut accompagnée de gressins en forme d'os et de saucisses-momies (qui se sont un peu éclatées à la cuisson)

1 novembre51 novembre4

Enfin les bananes-fantômes et les clémentines-citrouilles ont apporté une touche fruitée, le côté gourmand étant représenté par des tartelettes au potimarron.

1 novembre11 novembre2

 

… et pas le moindre bonbon !

 

 

Posté par Agdel à 12:21 - Commentaires [6] - Permalien [#]