C'est une expédition que nous voulions faire depuis longtemps. En général, nous y allons en métro, à la fin d'une journée de balade à Paris quand nous en avons déjà plein les jambes ; et puis il va falloir porter tout ça, reprendre deux métros, le train, nos vélos pour finir… alors nous nous limitons à l'indispensable. Et notre magasin des Cinq continents est fort sympathique, mais le choix y est parfois un peu limité ; pour continuer nos explorations culinaires du mercredi soir, il nous faut un peu plus d'ingrédients.

Donc ce matin, nous avons pris la voiture et l'autoroute, nous sommes partis de bonne heure pour éviter la cohue… et voici notre butin !

5 mars1

Quelques repas chinois, vietnamiens, japonais, coréens en perspective : udon, chirashis ou bibimbaps, nouilles sautées, gyozas, bobuns… des produits dont j'ignorais totalement l'existence il y a quelques années et qui me semblent indispensables aujourd'hui (vinaigre de riz, huile de sésame, purée de piments, oignons frits, ciboule, mélange cinq-parfums, vermicelles de riz, sauce soja sucrée, pak choï…), quelques nouveautés pour des recettes que j'ai repérées : de la pâte miso, du kimschi coréen, de la pâte de crevettes, des haricots mungo. Je cherche encore parfois ces produits dans les rayons, mais je suis moins perdue devant de scentaines de produits inconnus (je n'ai pas encore franchi l'étape de la boucherie ou de la poissonnerie, quoique je trouve que la propreté du magasin a beaucoup gagné au fil des années ;  et je ne suis pas encore prête non plus à goûter les oreilles de porc grillées ou les œufs de cent ans)

Et mercredi prochain, c'est Paul qui cuisine, il a commandé du tofu et des champignons noirs…