… et si ça pouvait s'arrêter là, j'en serais ravie !

Début novembre, j'ai refait l'extérieur de mon sac de tous les jours car la toile choisie partait en morceaux après 15 mois d'usage.
Le rabat est bordé par un biais, or un biais en coton s'abîme assez vite, surtout à l'endroit où frotte la sangle. J'avais tenté la toile de montgolfière la première fois : résistante, sans aucun doute, mais pas du tout extensible dans le biais, elle plissait dans l'arrondi. Et les coloris que j'avais juraient avec mon simili aquamarine, j'avais donc pris du biais simili Cuero chez Ma petite mercerie, presque raccord en couleur avec le Karia.

Quelques jours plus tard, je remarque de petits éclats à l'endroit de la sangle : le revêtement s'est écaillé. Un peu contrariée j'envisage d'essayer le vernis à ongles (Marie doit avoir une couleur similaire) ou de recouvrir cet endroit par une autre matière… du cuir ? du satin ? Occupée à coudre des déguisements, je remets l'opération à fin décembre. Mais au fil des jours, c'est un peu partout que le biais s'est écaillé, et pas qu'un peu :

5 janvier15 janvier2

En revanche, côté sac, je suis vraiment ravie du simili Karia, après 2 mois d'usage, de frottement contre mon manteau, contre le mur du jardin ou le portillon de la gare, de tiraillements quand il reste coincé, il est resté impeccable, à peine quelques salissures qui s'effacent avec un chiffon humide et un peu de savon. J'espère que ce sera ainsi pendant très longtemps !

5 janvier45 janvier5

Après réflexion, j'ai décidé que le biais était inutile et que je pouvais coudre le rabat endroit contre endroit, puis le retourner. Ce que j'ai fait (du coup, il aurait fallu le couper avec des valeurs de couture…) Mais je me demande à quoi peut bien servir le biais simili, s'il ne peut être cousu sur un sac, ou sur un vêtement. À orner un coussin sur lequel personne ne se frottera ?

5 janvier3

(en attendant, c'est malin j'ai été OBLIGÉE de commander ce simili en d'autres couleurs !)