Thème du jour proposé par J'habite à Waterford : Allez, un peu de douceur(s) dans ce monde de brutes, nous sommes en mai, le soleil essaie de s'établir, on l'aide, de l'intérieur !

Après une nuit entrecoupée de cauchemars, je serais bien restée profiter de la douceur de mon oreiller, mais je dois finir de dégager la lingerie : les couvreurs arrivent ce matin ! (on nous a prévenus hier)

10 mai - 3

Au petit déjeuner : confiture de rhubarbe caramélisée. La douceur du caramel vient compenser l'acidité de la rhubarbe, mais attention, c'est une recette de haute précision. Il faut revenir dans la cuisine juste au moment où la confiture commence à attacher au fond de la casserole (c'est comme la tarte tatin : une invention par inadvertance !)

10 mai - 1

La douceur des températures (et l'absence de pluie) est bienvenue : la maison va rester ouverte à tous les vents pendant 3 heures.

 10 mai - 2

Pendant que les couvreurs travaillaient, je ne suis pas restée inactive : correction de partitions, tâches administratives, taille d'arbustes… il est temps de déjeuner, avec un dessert de saison

10 mai - 4

et douceurs avec le café, avant d'affronter un après-midi bien rempli : je vais réparer des tentes au local scout, je passerai par la déchetterie pour vider trois grands sacs de branchages

10 mai - 5

Ah non, finalement : la déchetterie est désormais fermée le mercredi, j'ai promené mes sacs pour rien.

10 mai - 1 (1)

En rentrant, épuisée (c'est lourd, une tente de 8 places, il faut la sortir, trouver le trou signalé ou découdre la fermeture-éclair, la transporter jusqu'à la machine à coudre, la passer sous le pied — un trou est rarement au bord — coudre une pièce , renforcer un œillet… puis replier la tente, la ranger et passer à la suivante), je m'accorde une pause en tricotant un rang : à ce rythme, j'aurai fini mon châle pour l'hiver 2019 ! (au moins, je n'en suis plus à recommencer du début au bout de 10 rangs, je crois bien que je l'ai refait 12 fois, ce premier motif)

10 mai - 8

Est-ce que c'est doux, une abeille ? Je ne me risquerai pas à la caresser, mais je me réjouis de les voir enfin revenues.

10 mai - 1 (2)

J'essaie de redonner un peu de douceur à mes mains : j'ai commis l'erreur de savonner des taches sans mettre de gants !

10 mai - 10

Et enfin, mon doux lit me tend les bras !

10 mai - 9