C'était à la fin de l'hiver. Aurore, complètement sevrée depuis une quinzaine de jours, n'était pas en forme : une bronchite qui traînait, nécessitant des séances de kiné, et l'épidémie de gastro qui sévissait à la crèche. En la récupérant ce soir-là, je l'ai trouvée vraiment atone. J'ai appelé mon pédiatre : il avait pris une (rare) semaine de vacances. J'ai pris la température de ma fille : 35,5°C. Alors j'ai appelé ma collègue-amie C. pour avoir le numéro de son amie pédiatre (c'était avant internet). Je n'avais pas de voiture, me rendre aux urgences en bus, à 5 km de là, avec 3 jeunes enfants était au-dessus de mes forces, un vendredi soir. J'ai appelé ce médecin, elle m'a longuement écoutée et conseillée. Ma petite fille a bu un peu du biberon bien chaud et très sucré que j'avais préparé, elle a pris un bain chaud, je l'ai couverte chaudement, elle a repris un biberon sucré et retrouvé son énergie. Je ne suis pas allée aux urgences. Le lendemain matin, après la kiné respiratoire, nous sommes allés visiter cette maison (avec un léger fond de culpabilité). Nous l'avons achetée en fin d'après-midi. J'ai toujours gardé en moi une immense gratitude pour cette pédiatre que je n'ai jamais rencontrée.

Alors, lorsque C. est entrée dans mon bureau pour me demander de lui coudre deux trousses bébé pour les premiers petits-enfants de son amie, j'en ai été très heureuse et j'ai confectionné ces petits cadeaux avec tout mon cœur.

Bienvenue donc à Mathide

26 janvier - 126 janvier - 2

 

et Hugo !

26 janvier - 326 janvier - 4

26 janvier - 5