Deux soupes cette semaine mais personne n'a râlé, même lorsque j'ai proposé de manger cette soupe le midi pour affronter les grands froids : Marie et moi revenions d'une randonnée à l'hypermarché, pour un ravitaillement indispensable (nous n'avions plus de café ni de chocolat, question de survie !), Guillaume avait obtenu, grâce à la grande mansuétude de la DRH, le droit de télétravailler (quelle générosité : il n'y avait plus aucun train pour La Défense, quelle que soit la ligne !), Paul s'apprêtait à partir pour son Centre hospitalier, 9 kilomètres de vélo dans la neige, ça nécéssite de prendre des forces. 

J'avais prévu une soupe aux pois hollandaise : snert, ou erwtensoepet nous étions complètement dans l'ambiance : « Aux Pays-Bas, le snert a fait son apparition au XVIe siècle à la suite d’un hiver très rigoureux. D’ailleurs, aujourd’hui, lors des hivers particulièrement froids, lorsque les Hollandais ont la chance de pouvoir patiner sur les canaux de glace, il y a des huttes le long des rives où les patineurs peuvent consommer quelque chose de chaud. Et, évidemment le snert est de la fête ! Une tasse de soupe aux pois bien chaude accompagnée d’un morceau de saucisse fumée revigore, fortifie et surtout réchauffe ! »

Voici donc notre rue au réveil hier matin :

7 février - 17 février - 2

 Pas facile d'ouvrir le vélux de la lingerie sans provoquer d'avalanche sur mes machines, juste au-dessous !

7 février - 3

En 15 ans, ce n'est que la troisième fois que je dois forcer pour ouvrir les volets

7 février - 4

et nous ne reconnaissons plus le jardin

7 février - 57 février - 6

7 février - 7

 Le portail était bloqué (et la poignée gelée)

7 février - 8

Sur le chemin, nous nous croyions dans le Jura !

7 février - 9

L'hypermarché à l'heure de pointe, une ambiance très particulière : quelques clients dispersés  (d'habitude, on peut à peine circuler dans les allées), pas de musique ni d'annonces promotionnelles et aucun chariot, tout le monde était venu à pied

7 février - 10

Et le réconfort à notre retour :

7 février - 11

Notre voisin, très content d'utiliser pour la première fois sa belle pelle à neige toute neuve (achetée il y a 5 ans), a passé la matinée à dégager la rue, dans l'espoir que le facteur passerait (il n'est pas passé depuis les premiers flocons lundi, pas de camion poubelle non plus)

7 février - 12

d'autres se sont bien amusés en rentrant du boulot 

7 février - 13

Bref, la soupe aux pois était idéale pour cette journée ! Aurore l'a mangée le soir, après être partie la première au matin, dans 20 cm de neige, pour la gare, avoir fini par voir arriver un train, eu quelques cours (pas tous), construit avec des camarades un « professeur de maths des neiges », échangé quelques boules, avant de rentrer, repartir pour l'orthodontiste, revenir, ressortir à la recherche de chaussures pour son proche voyage (nous n'avons pas trouvé, ça devient critique), je pense qu'elle a bien dormi cette nuit !