Si j'avais participé à Cousu-main, je serais éliminée ! J'ai additionné les bêtises sur cette jupe. Une fois mes six panneaux assemblés, j'ai posé la fermeture invisible. Et puis j'ai coupé et cousu la ceinture, commencé à la replier… et j'ai vu le problème : la fermeture devait démarrer en haut la ceinture, pas au-dessous !  Alors j'ai décousu ma fermeture, et puis je l'ai recousue… sur l'envers ! (la faute à la ceinture, piquée initialement du mauvais côté). Alors j'ai décousu… (dans du noir, heureusement qu'il faisait beau). Allez, un coup de fer, on respire et on recommence. Couture de la ceinture, repli, bâti et surpiqûre… sans fil de canette. Bon. Bobinage, renfilage, surpiqûre et… les 3/4 de la ceinture intérieure ne sont pas pris dans la couture ! Là, j'ai un peu lâché l'affaire et j'ai tout bonnement refait une piqure à 1 mm de la première, je ne me voyais pas défaire une couture serrée, surtout le soir.

26 février - 4

L'alignement n'est pas parfait non plus, on ne gagne pas à tous les coups.

26 février - 3

À côté de cela, l'ourlet a été une promenade de santé : ça y est, j'ai dompté le pied ourleur, reste la difficulté du passage des coutures, mais ça s'améliore peu à peu.

26 février - 2

Cette viscose fluide (un peu fuyante) a un toucher peau de pêche très agréable, mais ça la rend impossible à photographier ! J'ai essayé avec deux appareils puis cédé : ce sera gris (alors qu'en vrai, c'est un noir profond). Pas de photo portée, la destinataire est au Salon de l'agriculture et de toutes façons, je ne pense pas réussir à la persuader de se mettre en jupe ces jours-ci, même pour 5 minutes (tiens, revoilà la neige !).

26 février - 1