28 février 2018

Bonheurs de février

Un mois éprouvant, fatigant : après le RER arrêté pour cause de crue de la Seine, c'est la neige qui a fortement perturbé les transports, suivie immédiatement d'une panne informatique au boulot (10 jours sans internet, ça use), plus un gros rhume qui m'a fait craindre de repartir comme au mois d'octobre… j'étais vraiment contente de voir arriver les vacances ! Et elles sont (pour l'instant) comme je les souhaitais : repos, couture, avancée de projets et… lumière !

28 février - 1

1/ J'ai découvert comment résoudre un problème technique, après des heures d'essais… c'est toujours aussi incompréhensible pour moi, mais je sais désormais comment avoir de belles images dans mes pdf. 2/ Soirée crêpe en famille élargie : mon filleul et son amoureuse profitent de la chambre d'amis pour aller à Paris-Manga. 3/ La formation des scouts nous permet de partager nos préoccupations avec d'autres accompagnateurs. 4/ Retour au soleil, à temps pour voir A. et J. avant leur départ ; nous trouvons notre maison bien chauffée ! 5/ Aller chercher un colis chez des amis et décider que je peux rester prendre un thé. 6/ Rencontrer une amie au bord de la forêt enneignée, rester un quart d'heure à discuter de ses problèmes de santé, des préoccupations maternelles qui en découlent, constater qu'elle garde son optimisme et son sourire. 7/ La neige qui craque sous les pieds. 8/ Le trajet vers la gare, en mode "sports d'hiver" et "la ville sans voitures" était un vrai bonheur (malheureusement, le mode "boîte à sardines" ou "comment faire entrer les voyageurs de 2 trains longs bien pleins dans un train court" était au programme également). 9/ Journée à l'aiguille en fête, en petit comité. 10/ Aurore est bien arrivée en Grèce, notre journée est pleine d'activités sympathiques, profitons. 11/ Une partie de Carcassonne chez nos amis, avec le filleul de  Guillaume qui a tellement changé depuis septembre. 12/ Rassurée sur ma mémoire : partie sans la (très longue) liste de courses, je me suis souvenue de 41 articles sur les 42 qui y étaient notés. 13/ Notre dîner totalement déséquilibré de mardi-gras : charcuterie et fromages (mon contrôle annuel de cholestérol était passé, ouf !). 14/ Le replay de cousu-main fonctionne à nouveau. 15/ Partager un bureau avec une collègue aussi frileuse que moi, c'est primordial, surtout en cas de rhume ! (celle d'avant passait son temps à s'agiter, du coup elle avait trop chaud et ouvrait sans cesse porte et fenêtre en hiver) 16/ J'ai réussi à sortir seule la voiture de l'allée (déjà, il fallait savoir la démarrer et enlever le frein…), aller à Roissy sans GPS (2h30), revenir (1h45) et déposer tout le monde à divers endroits de Versailles. 17/ Enfin, les vacances ! Nous en avions tous besoin. 18/ un dimanche sans rien à faire et ensoleillé. 19/ Avec Paul comme co-équipier, les courses de la semaine durent (presque) deux fois moins longtemps. 20/ Une longue consultation chez le podologue, est-ce que j'aurai enfin les semelles adéquates pour éviter toute blessure ? 21/ Deuxième séance de course (je reprends de zéro), pas de douleur musculaire, pas (trop) d'essoufflement. 22/ Réunion-raclette avec “nos” compagnons dont le moral semble avoir remonté… reste à voir s'ils avanceront sur les points de blocage que nous avons soulignés. 23/ Quelques objets dont nous n'avions plus l'usage ont trouvé preneurs… le désencombrement avance. 24/ J'apprécie toujours autant mes nouvelles chaussures de course. 25/ Un beau dimanche, tranquille, ensoleillé (surtout, ne pas mettre le nez dehors !) et pouvoir répondre “oui” aux amis qui comptent sur nous. 26/ Presque 4h de train-métro pour 30 minutes dans le magasin, mais nous avons à peine hésité sur le choix du modèle et le coloris du futur canapé. 27/ Pouvoir prendre le temps, sans me soucier de l'heure, et finalement j'ai bien avancé. 28/ J'ai essayé de faire geler des bulles… tentative mitigée mais je me suis amusée.

 

Posté par Agdel à 13:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


27 février 2018

Le tour du monde des soupes #8

Partons en Chine avec un potage pékinois. Une recette très classique, avec du bouillon de volaille, un peu de poulet, du tofu, des œufs battus et des pousses de bambou, une soupe qui nous a bien réchauffés après notre expédition à Paris par une journée glaciale (je n'ai aucune peine à croire que ce vent vient directement de Moscou !)

26 février - 1 (1)

Nous continuons à nous régaler de soupes variées et je commence à chercher des recettes pour le prochain tour du monde culinaire…

Posté par Agdel à 12:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 février 2018

Éliminée !

Si j'avais participé à Cousu-main, je serais éliminée ! J'ai additionné les bêtises sur cette jupe. Une fois mes six panneaux assemblés, j'ai posé la fermeture invisible. Et puis j'ai coupé et cousu la ceinture, commencé à la replier… et j'ai vu le problème : la fermeture devait démarrer en haut la ceinture, pas au-dessous !  Alors j'ai décousu ma fermeture, et puis je l'ai recousue… sur l'envers ! (la faute à la ceinture, piquée initialement du mauvais côté). Alors j'ai décousu… (dans du noir, heureusement qu'il faisait beau). Allez, un coup de fer, on respire et on recommence. Couture de la ceinture, repli, bâti et surpiqûre… sans fil de canette. Bon. Bobinage, renfilage, surpiqûre et… les 3/4 de la ceinture intérieure ne sont pas pris dans la couture ! Là, j'ai un peu lâché l'affaire et j'ai tout bonnement refait une piqure à 1 mm de la première, je ne me voyais pas défaire une couture serrée, surtout le soir.

26 février - 4

L'alignement n'est pas parfait non plus, on ne gagne pas à tous les coups.

26 février - 3

À côté de cela, l'ourlet a été une promenade de santé : ça y est, j'ai dompté le pied ourleur, reste la difficulté du passage des coutures, mais ça s'améliore peu à peu.

26 février - 2

Cette viscose fluide (un peu fuyante) a un toucher peau de pêche très agréable, mais ça la rend impossible à photographier ! J'ai essayé avec deux appareils puis cédé : ce sera gris (alors qu'en vrai, c'est un noir profond). Pas de photo portée, la destinataire est au Salon de l'agriculture et de toutes façons, je ne pense pas réussir à la persuader de se mettre en jupe ces jours-ci, même pour 5 minutes (tiens, revoilà la neige !).

26 février - 1

 

 

 

Posté par Agdel à 22:41 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 février 2018

Une nouvelle trousse

L'objectif de ma semaine de vacances est : une couture par jour (ou presque). Défi relevé aujourd'hui avec cette trousse que j'avais en projet depuis longtemps, pour les marqueurs de Marie. J'ai plus ou moins suivi ce tutoriel, en adaptant les dimensions du patron à mes besoins. J'ai corsé la difficulté en utilisant la si jolie toile enduite trouvée à l'Aiguille en fête.

25 février - 6

L'avantage de cette trousse est qu'elle tient debout et qu'elle peut, une fois ouverte, servir de pot à crayons. Pour rigidifier la partie basse du "pot", j'ai utilisé du Decovil (et la doublure est entoilée, en plus, de Vlieseline H630)

25 février - 5

Ainsi, Marie n'aura pas de difficulté à trouver tout de suite le marqueur dont elle a besoin.

25 février - 225 février - 3

J'ai laissé un peu de marge car elle doit encore acheter quelques nuances de vert

25 février - 4

Le fond contrastant est une erreur ! J'ai mis la pièce à l'envers, mais finalement c'est plus joli ainsi (…dit celle qui n'avait aucune envie de découdre, tant elle en a bavé avec les épaisseurs)

25 février - 1

Et j'aimerais bien savoir comment la créatrice du tuto a piqué la languette au bout de la fermeture sans casser l'aiguille dans les mailles moulées…

25 février - 7

 

 

Posté par Agdel à 18:28 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 février 2018

Revenons à la couture

Pour changer un peu de la cuisine, deux coutures "utilitaires" :

Une amie organisait une réunion-vente de chiffons microfibres (entre autres), j'en ai profité pour renouveler mes vieilles lingettes, qui ne nettoient plus très bien, surtout les vitres. Et là, j'ai appris qu'il ne faut pas les laver avec du linge en coton, sinon les particules de coton se logent dans les microfibres et neutralisent leur efficacité ! Forcément, je lavais mes chiffons avec mes torchons ou nappes… Un filet de lavage à maille très fine évite tout contact. J'avais un métrage de résille fine (offert lors d'un échange de couturières) qui n'avait pas trouvé usage. Je l'ai transformé en filet de lavage (à refaire lorsque j'offrirai des carrés démaquillants). Le biais n'est pas très assorti, mais ses couleurs avaient un peu passé à la lumière, alors pour laver des chiffons, on peut se permettre un fashion-faux-pas, non ? (Oui, je finis de regarder Cousu-main en ce moment, le replay re-fonctionne enfin)

24 février - 524 février - 6

24 février - 7

Puis j'ai transformé un petit coupon acheté à l'Aiguille en fête : Marie s'est équipée d'un bento pour déjeuner, entre autres, lors de ses journées de prépa. Nous avons trouvé une boîte hermétique (indispensable), sans produits louches, qui passe au lave-vaisselle, et dont la solidité est éprouvée (non, je ne fais pas de publicité). Lorsque j'ai vu ce tissu japonais à poisson, il m'a paru idéal pour lui coudre un petit sac de transport. J'ai prévu suffisamment de place pour une boîte supplémentaire, un fruit, une petite bouteille d'eau…

24 février - 224 février - 3

Marie a choisi elle-même la doublure, je trouvais ce jaune un peu vif mais il réveile bien les coloris un peu passés du bleu marine

24 février - 4

Je me suis loupée sur l'emplacement des boutonnières, selon mes mesures, elles devaient être bien symétriques… hum ! 

24 février - 1

 

 

Posté par Agdel à 20:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


23 février 2018

Le tour du monde des soupes #7

Direction le Sri Lanka, avec une Ekor Sop. Le site 196 flavors parle du « doux feu régénérant des épices »… effectivement, les épices sont bien présentes : gingembre, cumin, cannelle, coriandre, girofle, cardamome, anis étoilé, poivre noir, mais j'aurais dû me méfier et n'ajouter le piment qu'en fin de cuisson ! Bon, au moins, cette soupe nous a réchauffés, ce qui n'est pas négligeable en cette semaine glaciale. Et elle a embaumé la cuisine (ou plutôt la rue devant la cuisine, grâce à notre hotte si efficace) durant les quelques heures de cuisson.

21 février - 1

 (oh, j'ai oublé les échalotes frites, pourtant j'en avais !)

Et en prime, la deuxième soupe de la semaine, que je vais appeler Velouté-Sécotine-de-Munich : panais-cacahuètes-coco, dans une version “panais revenus à la casserole” — je ne voulais pas allumer le four pour la deuxième fois de la journée —, c'était délicieux, presque tous ont aimé (la plus récalcitrante aux panais a toutefois calé dès la deuxième cuillère), pour des assiettes dignes d'un restaurant !

21 février - 1 (1)

Vu les prévisions météo, la période "soupe" va durer encore un peu… on ne peut pas faire raclette tous les soirs, n'est-ce pas ?

 

Posté par Agdel à 20:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 février 2018

Garden of Diamonds

C'est une première pour moi : tout d'abord, j'ai acheté la laine, seulement deux pelotes, et pas bien chères, si c'était un échec, je ne perdais pas grand-chose. Ensuite, pour bien faire les choses, j'ai cherché un modèle prévu pour cette laine, ça peut aider. Et puis j'ai commencé à tricoter et j'ai défait, refait, défait… un nombre incalculable de fois. Peu à peu, j'ai maîtrisé les points, compris le principe des jetés tricotés torses sur l'envers. Mais au bout de quelques rangs, je n'avais jamais le bon nombre de mailles. Alors je me suis concentrée, j'ai arrêté de tricoter devant des films, j'ai gardé mon châle pour les longs trajets en voiture ou les vacances. Le 25 mars, j'ai décidé qu'il pouvait y avoir quelques erreurs et que désormais, si besoin, je pouvais ajouter ou supprimer une maille, mais que je ne devais plus défaire, sinon je n'y arriverais jamais ; j'ai trouvé une technique pour marquer le milieu (je n'arrive pas à utiliser les anneaux marqueurs, qui alourdissent mes aiguilles, alors je passe un fil rouge entre mes mailles), une autre pour compter les mailles (au-delà de 250, on se perd !) La longueur des rangs est devenue un problème également (il me faudrait des aiguilles circulaires avec un câble plus long), le tricot s'est alourdi entre mes mains. Début septembre, j'ai entamé la deuxième pelote. Fin novembre, je me suis aperçue que j'avais dépassé le nombre de rangs demandé et j'ai tout recalculé le motif de bordure pour obtenir un châle un peu plus grand. Enfin, le 25 janvier, j'ai rabattu mes mailles !

Restait une étape importante et toute nouvelle pour moi : le blocage. Un châle en dentelle doit être étiré pour que le motif apparaisse. j'ai profité du voyage d'Aurore en Grèce pour l'épingler sur son lit.

18 février - 118 février - 2

Je n'en reviens toujours pas de cette légèreté: un châle d'1m80 de large, avec seulement 70 g de laine

18 février - 3

Forcément, il y a des imperfections; au blocage, j'ai trouvé deux mailles “dans le vide”, quelques augmentations ont laissé des trous plus grands que souhaités, je pense également que j'aurais pu arrondir les petites feuilles de la bordure (je verrai au prochain lavage)

18 février - 518 février - 6

mais il me plaît beaucoup (et puis, on ne verra rien de ses défauts  une fois roulé autour de mon cou), il est extrêment doux ! Je n'ai qu'une envie : recommencer ! Pas de chance, l'Atelier de la création n'avait pas cette laine à l'Aiguille en fête, mais d'autres contenant du mohair (ça me gratte !), il faudra que je leur rendre visite un jour…

Modèle gratuit Drops design: Garden of diamonds, laine Lace (Alpaga et soie) gris-vert clair

18 février - 4

Posté par Agdel à 17:35 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

14 février 2018

Le tour du monde des soupes #6

Direction le Montenegro, avec la Čobanska Krem supa od vrganja ou velouté de champignons. J'ai été séduite par sa rapidité de préparation et le peu d'ingrédients nécessaire (cette semaine, les rayons sont plutôt vides, ce n'est pas le moment de chercher un produit particulier). J'ai fait avec les champignons de Paris blancs et les quelques pleurotes que j'avais trouvés, pas de pommes de terre (nous n'avions pas eu de ilivraison de l'Amap), mais le résultat était particulièrement savoureux, avec un goût un peu caramélisé dont je n'ai pas trouvé la source. 

J'ai accompagné cette soupe de crackers aux graines et d'une purée de betterave-haricots rouges-ail-avocat (faute de pois chiches, on fait avec ce que l'on a dans sa cuisine), pour un repas un peu plus consistant.

12 février - 1

 

 

Posté par Agdel à 18:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 février 2018

10 du 10 : la vie en rose

La journée d'hier s'est passée dans un tel tourbillon que j'ai loupé les 10 du 10 ! Il fait dire que J'habite à Waterford avait donné les consignes tardivement : « Avec la Saint Valentin qui pointe, et peut-être les roses, sait-on jamais (je sais, elles risquent fort d'être gelées, tiens, pourquoi pas une rose des glaces ? »

Voyons dans mes photos si je trouve du rose…

Nous avons commencé la journée de bonne heure et pas vraiment dans le rose, plutôt dans le blanc de la neige, le gris de l'inquiétude, l'orange de l'alerte neige/verglas : Aurore avait rendez-vous à Roissy à 6h05 et le père de sa camarade qui devait assurer le co-voiturage n'était pas vraiment partant (il a changé 5 fois d'avis entre jeudi soir et samedi matin !), il a re-neigé 5 centimètres hier, aucune petite route n'est dégagée. Nous nous sommes donc levés à 3h30 et préparés pour le voyage : thermos de café chaud, plaids dans la voiture, itinéraire chargé dans nos téléphones. Mais à 4h30 devant le lycée, les angoisses semblaient envolées et nous avons laissé partir notre lycéenne. Recouchés, nous avons tenté de nous réchauffer et de nous rendormir… entre les SMS pour me rappeler que je devais prendre le devoir d'allemand (à rendre impérativement pour le 16 ! terminé vendredi à 22h) dans le cahier rose et le porter dans le casier du professeur, pour me demander où était le rendez-vous, pour me dire qu'ils avaient retrouvé d'autres élèves…

10 février - 10

Deux petites heures de sommeil plus tard, je me suis habillée de rose et j'ai suivi l'avion qui emportait ma petite dernière vers Francfort. 45 minutes de retard, ça va être chaud pour la correspondance !

10 février - 6

Et je suis sortie dans le blanc et le bleu. Tout le quartier avait le sourire !

10 février - 1

Ouf, l'avion les a attendus (un groupe de 40 tout de même…) et les a menés à Athènes avec seulement 20 minutes de retard sur le programme (mais il pleut, là-bas).

Avec la fonte des neiges, quelques fleurettes roses apparaissent dans le laurier-tin

10 février - 9

Sur ma table, un joli tissu doré et rose trouvé à l'aiguille en fête hier

10 février - 7

Et une corbeille offerte par Christina, avec des graines pour le printemps !

10 février - 8

Déjeuner, deux heures de répétition de notre ensemble baroque (notre jeune bassoniste, qui vient de changer d'instrument, joue la moitié des notes… elle a un mois jusqu'au concert pour apprendre les doigtés qui ont changé, la pauvre !), puis je me change rapidement pour passer de la viole au violon : soirée avec les bénévoles et bénéficiaires de la banque alimentaire. Les familles arrivent peu à peu, chargées de leurs spécialités culinaires. Pendant la première partie du bal, j'attends avec impatience de déguster le succulent poulet au gingembre laotien de Simone !

10 février - 2

Elle s'est levée aux aurores (mais finalement beaucoup plus tard que nous) pour préparer un grand plat de beignets fleurs-de-lotus

10 février - 3

C'est au tour de la chorale 

10 février - 5

J'en profite pour faire un petit tour à l'exposition « Doudous ! » et retrouve celui de ma sœur (enfin, son jumeau) que nous surnommions le méchoui, il avait une fleur rose sur le museau.

10 février - 4

La soirée a été très conviviale (bien qu'en effectif réduit, la neige en a découragés certains), au fil des années, des liens se tissent, les jeunes et moins jeunes sont ravis de danser (même des garçons adolescents dansent la bourrée et le cercle circassiens !), de chanter, d'échanger et nous ne sentons pas trop la fatigue à 22 heures.

Posté par Agdel à 18:54 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

09 février 2018

Ah, le crococo, le crocodile !

Quand Marie avait un peu plus de deux ans, elle s'était passionnée pour un disque de chansons enfantines et nous gratifiait, de sa si jolie voix, de « Pan pan, qu'est-ce qu'est là ? C'est Polichinelle Mamzelle » et « Ah les crocrocro, les crocrocro, les crocrodiles » avec toute l'approximation de prononciation due à son jeune âge… je regrette de ne pas l'avoir enregistrée ! De mon temps, cette chanson était sur la face 2 du 45 tours de Pipiou, avec « Arlequin dans sa boutique » et « Ah mesdames, voilà du bon fromage ».

Ce mot de crocodile semble particulièrement plaire aux petits. C'est du moins le cas de Gustave et c'est donc en toute logique que sa Mamina m'a demandé de lui coudre un crocodile (elle avait vu celui de Marceau, oui, parfois j'apporte mes cousettes au bureau). J'ai procédé à quelques améliorations, supprimé quelques languettes inutiles, rectifié la queue, ajouté de petites brides de simili-cuir au niveau des boucles. Il va pouvoir s'amuser à démonter-remonter l'animal, lorsqu'il sera fatigué de parcourir l'appartement à dos de requin… oui, cet enfant reçoit des cadeaux peu conventionnels (mais on admettra qu'un ours n'est pas un animal très rassurant non plus, n'est-ce pas ?)

9 février - 19 février - 29 février - 3

9 février - 49 février - 5

Photos faites à la va-vite sur un coin de bureau… 

 

Posté par Agdel à 07:44 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,