C'est cette parodie de Dallas (qui s'en souvient ?) que j'ai eue aussitôt en tête lorsque Marie a reçu sa convocation au bac : écrits au lycée de Saint-Germain-en-Laye (un seul centre d'examen par département), oral de contrôle à Brie-Comte-Robert (un seul centre par région). « Quoi, mais si loin ? » Marie s'était indignée : « Mais enfin, Maman, c'est l'oral de rattrapage, tu ne crois quand même pas que je devrai le passer ! »

N'empêche que cette fois-ci, pour le BTS, si les écrits se sont passés dans son école (on ne perd pas à tous les coups au petit jeu des centres d'examen tournants), il lui fallait bien se rendre à Brie-Comte-Robert pour la soutenance de dossier. Et la convocation était à 7h30 (pour un passage dans la journée). À deux heures de route (en moyenne, en région parisienne, on ne sait jamais combien de temps prévoir pour 45 km). Nous avons donc réservé une chambre d'hôtel (tandis que Paul, convoqué à Noisy-le-Grand pour ses examens terminaux, dormait dans son hôtel à lui), et pris la route en fin de journée.

19 juin - 1 
(vue de notre chambre, directement sur la nationale)

La nuit n'a pas été très reposante pour moi (entre les clients qui rentrent après minuit en parlant fort et ceux qui se lèvent à 5h, sans faire de bruit mais le moindre pas dans le couloir faisait résonner le mur contre mon lit), mais Marie a bien dormi, c'est l'essentiel. 6h : debout, douche (en essayant de ne pas inonder la chambre), petit-déjeuner pique-nique (trop tôt pour celui de l'hôtel) et départ pour le lycée agricole. 7h15, je dépose Marie auprès de ses camarades et je vais me garer plus loin. 7h30, SMS « Tu ne vas pas trop attendre, je suis la première à passer ».

19 juin - 219 juin - 3

Je vais dire bonjour aux bœufs (Pas de doute, c'est un lycée agricole, pas horticole !), puis je prends mon livre. 8h : « les oraux commencent à 9h ». OK, j'ai le temps de chercher un café et visiter la ville. Je repère rapidement l'église et le château, trouve une place, passe par le marché.

19 juin - 419 juin - 5

19 juin - 6

L'église me laisse perplexe, tant son architecture appartient à des époques diverses ! Ces colonnes classiques, ces bas-reliefs… et je ne serais pas étonnée que Viollet-le-Duc soit passé par-là, ces gargouilles sont bien trop imposantes pour être authentiques ! 

19 juin - 719 juin - 8

Le château… est fermé et j'en fais le tour en 6 minutes. Bon. Je prends un café au comptoir, il est 9h, le temps de retourner au lycée et Marie devrait être sortie. J'attends, je lis. Dans les voitures qui m'entourent, des parents font la sieste. 

Visiblement, il y a eu du retard, peut-être des soucis informatiques ? (Marie avait pris sa présentation sur 2 clés USB et emporté son ordinateur, par précaution). Elle est sortie à 10h30 : un membre du jury n'est pas venu, l'ordinateur de la salle a refusé de s'allumer, le vidéo-projecteur n'avait pas la prise adaptée au portable de Marie, elle a finalement commencé sa présentation avec son portable, puis a été interrompue par le technicien qui venait changer l'ordinateur de la salle — nouvel essai, ça ne fonctionne pas — puis repris son exposé, puis nouvelle interruption quand le technicien revient et réussit cette fois à faire fonctionner le vidéo-projecteur (tout ceci a été dûment notifié sur le procès-verbal)… passer la première n'est pas un avantage, finalement ! Enfin, j'étais bien contente de ne pas avoir à l'attendre toute la journée ; à notre retour à la maison, nous avions l'impression d'être parties depuis plusieurs jours (et nous n'avons même pas rapporté de Brie !)