À force de voir partout vanter les mérites de la double-gaze, j'avais envie de coudre quelque chose dans ce tissu. Et puis j'avais un patron de chemisier à tester, pour lequel j'avais acheté exprès le dernier Ottobre femme. Aussi, lorsque je suis passée (trois fois !) avec Marie chez Self tissus à Épinal et que j'ai vu cet imprimé, je me suis laissée tenter.

Comme j'avais l'idée de transformer ce chemisier en blouse (= sans ouverture devant, en remplaçant la parementure par une patte de boutonnage), j'ai commencé par faire une toile et bien m'en a pris : un peu engoncée dans la taille 42, j'ai ajouté un centimètre de large au dos, baissé les pinces de poitrine (je devrais le faire systématiquement lors de la copie du patron), conservé la longueur des manches (c'est étonnant : j'ai de petits bras, les manches du commerce sont toujours trop longues pour moi, mais ce n'est jamais le cas avec Ottobre), modifié l'ouverture devant. En revanche, j'ai renoncé à mon idée de patte de boutonnage. Avec une encolure comme celle-ci, la patte doit être coupée en forme, en deux parties, et cousue avec beaucoup de précision, ce qui est totalement incompatible avec l'instabilité de la double-gaze et son épaisseur.

Le patron préconise un simple ourlet au long de la fente des manches, j'ai préféré faire une patte indéchirable, plus propre et plus facile à coudre, je trouve (Ottobre propose des pas-à-pas illustrés, bien pratiques). Pour le biais, j'ai dédoublé mon tissu : il suffit de couper le biais, écarter légèrement les deux épaisseurs et couper (ou tirer) un à un les petits fils qui relient les deux gazes entre elles. J'ai quand même trouvé le moyen de mettre le tissu à l'envers pour coudre l'une des fentes ! Vu la capacité  du tissu à s'effilocher, je n'ai pas décousu, ça reste très discret comme défaut.

24 octobre - 8

Je pensais à une couture rapide, mais entre les pinces, le col, les poignets, les boutonnières, mes bêtises (notamment une erreur qui m'a obligée à découdre les poignets, un vrai plaisir…), la recherche des boutons, le tout en veillant à ce que le tissu ne s'étire pas trop (le soutien des têtes de manche est indispensable), il m'a fallu quelques jours pour en venir à bout. Juste le temps que l'automne arrive, en fait…

24 octobre - 1

 Marie me trouve un peu figée… alors j'essaie de jouer les instagrameuses (raté)

24 octobre - 2

 L'entoilage du col et des parementures est un peu raide, j'espère qu'il sera un peu plus souple après lavage
(existe-t-il un entoilage plus léger que la Vlieseline H200 ?)

24 octobre - 6

Deux petites pinces en haut du dos apportent du confort sans élargir les épaules

24 octobre - 7

Pour une fois que je cousais mes boutons à la machine, l'un d'eux a bougé au mauvais moment ! (et j'en avais juste le compte, pas de chance)

24 octobre - 9

Parfait pour me fondre dans le paysage 

24 octobre - 424 octobre - 5

Maintenant, je dois trouver le gilet qui va bien parce qu'il fait un peu frisquet

24 octobre - 3

Patron du chemisier Hazelnut, Ottobre 5/2018 (le patron est prévu pour de la soie). Modifications : 1 cm plus large au dos, encolure légèrement plus échancrée, pas de fentes sur les côtés, poignets coupés sans marge de couture.