Un joli mois de novembre, qui a commencé par des vacances et s'achève sur un rythme trépidant. Beaucoup d'activités pour les uns ou les autres et pas trop de microbes encore. Noël qui semble loin, pourtant il va falloir se mettre pour de bon aux préparatifs…

30 novembre - 1

1/ Nos amis nous ont pris hier soir nos paniers de fruits et légumes et nous invitent à déjeuner pour que nous les récupérions (et nous admirons au passage leur nouvelle cuisine). 2/ Jardinage, rangement, couture, bricolage, échographie, séances de travail en groupe dans les BU… tout le monde est bien occupé ! 3/ Nos compagnons ont un beau projet pour l'été prochain, nous leur souhaitons une pleine réussite ! 4/ Nous laissons Marie à la gare le cœur léger : elle est ravie de reprendre la fac, même si 7 semaines avant son retour, c'est long. 5/ Réveil 3h30, récupération de la copine, arrivée à Orly à 4h45, de retour dans mon lit à 5h30 sans aucun ratage (la journée va être longue, je ne me suis pas rendormie…), lycéens bien arrivés à Rome à 9h. 6/ La blogosphère réserve de belles surprises : merci pour les conseils ! 7/ Paul m'a préparé un joli repas, je n'ai qu'à me mettre les pieds sous la table au retour de l'aquagym. 8/ J'adopte définitivement le chou-fleur rôti au four, c'est tellement simple à préparer et délicieux. 9/ Soirée des parents scouts nouvelle formule, avec rétrospective des camps d'été : tout le monde est ravi et les compas ont établi des contacts précieux pour leurs extra-jobs, entre autres. 10/ Elle est revenue ! Et passe la soirée à nous raconter sa merveilleuse semaine à Rome. 11/ La pluie dehors, la cheminée dedans… et une soirée avec les pionniers-caravelles, chefs et parents. 12/ J'appelle, une fois de plus, ce numéro qui ne répond jamais et… ça décroche ! (mais combien de temps encore allons-nous attendre le remboursement promis ?) 13/ Et j'ai enfin une interlocutrice pour débloquer le problème de sécu de Marie (bon, ça commence mal : elle m'a promis de me mettre en copie du mail au service compétent et… je n'ai rien reçu)  14/ Notre nouveau facteur, qui fait sa tournée en courant, avec le sourire (et sans erreur), nous a déposé une jolie carte confectionnée à la main pour nous informer de son prochain passage pour les étrennes : en voilà un qui ne repartira pas les mains vides. 15/ Un bel hommage rendu à ce collègue qui nous a quittés il y a 20 ans : retrouvailles des anciens, anecdotes et beau concert. 16/ Deuxième soirée théatrale de la saison : Shakespeare, avec notre lycéenne. Je m'attendais à quelques longueurs, je ne me suis pas ennuyée une seconde (mais c'était sanglant !) 17/ Elle est encore plus occupée que moi ! 18/ Quel plaisir, ces fruits et légumes bien rangés dans le garage ! 19/ Ça y est, j'ai tout le nécessaire pour ce colis-surprise, reste à tout emballer. 20/ La première neige, même furtive, met tout le monde en joie. 21/ Une journée épuisante mais tellement efficace : deux grosses tâches annuelles effectuées, deux problèmes administratifs réglés, deux RV importants fixés et plein de sport. 22/ J'expédie à Marie un calendrier de l'avent fait-maison, un peu de réconfort chaque jour pour aider à passer les semaines avant les vacances. 23/ L'un de mes auteurs les plus sympathiques est venu exprès pour me rencontrer (de Suède… enfin, il avait un colloque à Paris), après un an d'échange de mails. J'aurais grand plaisir à retravailler avec lui si son prochain livre est accepté. 24/ Animation musicale dans la galerie-marchande : quelques personnes ont franchi la porte, certains sont allés jusqu'à une ou deux danses. Et soirée Voyage au bout de l'enfer avec Aurore (devinez son sujet de TPE ?) 25/ Par une journée aussi maussade, rien de tel qu'une tartiflette entre amis, suivie de quelques parties de belote (comment ça, bientôt la retraite ?) 26/ Et encore une répétition qui s'achève autour d'un verre et d'un gâteau. 27/ Une belle journée lumineuse, le prochain livre qui vient d'arriver dans ma boîte mail et un auteur (danois) qui semble avoir travaillé proprement. 28/ Dès qu'on commence à se connaître un peu mieux, on est tout de suite moins efficaces en réunion… mais l'ambiance est plus détendue. 29/ Mais pourquoi ai-je attendu tant d'années avant de faire des calissons ? C'est facile et délicieux. 30/ Après une fin d'après-midi compliquée (accident de train, donc débarquement – rapide, merci au conducteur – dans une autre gare et marche forcée pour arriver à l'heure chez le médecin, puis guidage par téléphone des différents membres de la famille, en vue de leurs rapatriements), un concert dynamique de Mes souliers sont rouges en compagnie d'Aurore et de son prince, où la musique nous incite à danser malgré la fatigue. Trois soirs à minuit dans la semaine, ça fait beaucoup !