Vous vous demandiez quel ouvrage au crochet j'ai commencé la semaine dernière ? Nous fêtions les rois, hier soir, à Calibeurdaine. Notre nouvelle guitariste est une pâtissière hors pair et elle avait promis d'apporter des galettes de sa fabrication, mais nous a annoncé qu'eile n'avait pas de couronne chez elle.

Il y avait longtemps que je voulais refaire cette couronne crochetée avec un fil métalllisé, afin qu'elle fasse moins "coiffe bretonne". Le fil, je l'avais acheté sans lire l'étiquette, grave erreur ! Comme il est destiné au tricot, il n'est pas torsadé et se dédouble à chaque point, le fil métallique accroche et je n'avais qu'un crochet n°2, un peu trop fin. La brillance du fil métallique m'a gênée pour compter les mailles (il aurait fallu crocheter en plein jour). Mais j'en suis venue à bout, en partie grâce à l'astuce de Zenobia : passer le fil sur une bougie chauffe-plat.

J'ai retrouvé le diagramme, j'ai dû encore une fois rechercher l'explication des points, parce que j'avais tout oublié et quelques jours plus tard, j'avais ma couronne. Restait à la rigidifier. Je ne voulais pas l'amidonner comme la fois précédente car j'avais peur d'abîmer le fil ou de le ternir au repassage. J'ai vu qu'il existait du durcisseur pour tissus et j'ai eu l'idée de le remplacer par du vernis-colle.

15 janvier115 janvier2

J'ai donc placé mon ouvrage sur un saladier qui avait juste les bonnes dimensions et je l'ai tendu grâce à  des fils de coton entrecroisés. Une fois installée ma toile d'araignée, j'ai dégainé mon pinceau et… j'ai été prise d'un doute : le vernis-colle, je m'en sers pour les étiquettes de mes pots de confiture, ça tient très bien, tellement bien qu'elles résistent au passage au lave-vaisselle. Je m'apprêtais donc  à coller solidement ma couronne sur le saladier !

15 janvier315 janvier4

Comme je n'avais pas envie de défaire toute mon installation, j'ai glissé tant bien que mal quelques morceaux de film plastique entre la dentelle et le verre, puis j'ai largement imbibé ma couronne de colle et laissé sécher quelques heures. Puis j'ai coupé les fils et testé le résultat, c'était un peu trop souple à mon goût, j'ai donc reposé la couronne sur son support et remis une couche de colle, en activant le séchage à l'aide du sèche-cheveux. 2h plus tard, c'était prêt.

15 janvier615 janvier7

15 janvier815 janvier9

Ma couronne a fait sensation (pas autant que la galette, mais presque !). Je la trouve cependant toujours trop inclinée vers l'extérieur (un problème de saladier ou de diagramme ?) et trop petite, il aurait fallu un motif de plus, pourtant la chaînette de départ semblait trop longue, il faudra que je le note sur le modèle.

15 janvier5