17 février 2019

Projet 52 de Virginie #7

Ce qui nous lie (lit)

En principe, rien ne nous lie : ils bénéficient, à plus ou moins long terme, d'une aide alimentaire. Nous n'en avons jamais eu besoin, même dans nos difficiles débuts de jeune couple d'étudiants. Ils ont, pour la plupart, quitté leur pays. Nous nous sommes à peine éloignés de notre Normandie natale. Cette soirée est une rare occasion de sortir de leur quotidien. Nous aimerions limiter un peu nos activités extérieures. Ils ne savent pas où ils seront logés dans quelques semaines. Nous sommes bien installés, dans une maison qui est désormais complètement à nous.

Mais ce soir, nous avons partagé un bon moment, comme chaque année. Cette fois, c'était un peu exceptionnel car la banque alimentaire fêtait ses 20 ans. Il y a eu des chansons, reprises en chœur, des jeux pour les enfants, quelques discours, des contes (avec la musique de Vivaldi), un repas où chacun avait apporté ses spécialités (mais point de poulet au gingembre cette année, Simone n'était pas là), un bal. Il y avait des petits et grands enfants, nombreux, des mamans seules, de jeunes couples dont le bonheur se lit dans les sourires (ceux-là, on espère ne pas les revoir l'an prochain), des familles que l'on côtoie depuis bien trop longtemps pour avoir l'espoir de les voir devenir autonomes, d'autres qui sont passés de l'autre côté et sont désormais bénévoles, la chorale dirigée par cette dame qui ne parlait pas un mot de français à son arrivée…

17 février - 1

 

Notre association avait, lors de sa création clairement affiché ses objectifs : « Cette association a pour objet de collecter, de faire connaître, de promouvoir et de partager danses, musiques, chants traditionnels et arts populaires de France, d'Europe et plus généralement du Monde. Elle a pour buts de créer, de renforcer le lien social, de favoriser les relations intergénérationnelles, de rapprocher des personnes de différents milieux et de différentes cultures. Elle a pour vocation d'être accessible à tous et de lutter contre les exclusions. » On y est presque, non ?

 

Posté par Agdel à 17:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :