28 mars 2019

Hip, hip, hip… hippie !

Attention, je vais prononcer un mot qui doit faire peur à tous les parents de lycéens : TPE !

Pour ma part, je dois dire que ça s'est plutôt bien déroulé : Paul, en bac techno, avait réalisé le sien tout seul, à sa façon (un peu superficielle mais avec beaucoup d'efforts de présentation = bricolages). Sa reproduction, à base de morceaux de protections de roller, bouteille d'eau et beaucoup de scotch toilé noir, des prothèses d'Oscar Pistorius, lui avait valu une note très honorable, rattrapant largement ses points perdus au bac de français. Marie, en bac pro, n'était pas concernée. Cette année, c'était le tour d'Aurore, avec la dernière session de TPE (l'an prochain, ça disparaît). Elle a commencé par soigneusement choisir son trinôme (enfin, elles se sont choisies mutuellement), de sorte que leur petit groupe a travaillé régulièrement, assidûment et équitablement depuis octobre, c'est le seul groupe dans lequel il n'y a pas eu de conflit à ce sujet (= elles sont toutes les trois perfectionnistes). Une fois leur sujet choisi, elles ont fait des recherches poussées à la bibliothèque universitaire et sur CAIRN, grâce à leurs frère et sœur étudiants. À la fin des vacances de Toussaint, leur plan était, à mon avis, celui d'une thèse ; avis partagé par le professeur d'histoire qui les suivait et leur a fait réduire leur champ d'étude des trois quarts.

25 mars - 8

Nous avons soutenu Aurore dans son travail en visionnant avec elle divers films sur la guerre du Vietnam, en version longue, programme fort réjouissant ! Les demoiselles ont décidé de présenter leur travail sous la forme d'une boîte à souvenirs laissée par un grand-père, vétéran, à son petit-fils. Elles voulaient la remplir d'objets d'époque et ont dû renoncer, faute de matériel, ou plutôt de budget (quand je pense que dans ma jeunesse, il y avait un magasin qui vendait à prix dérisoires les surplus de l'armée américaine…). Une collègue m'a donné une vieille boîte à biscuits idéalement rouillée, un grand-père a prêté les photos prises pendant son service militaire, la correspondante américaine de ma maman en 1965 a été parfaite pour incarner la fiancée, un beau carnet relié a été acheté pour y copier le "journal" du soldat, des articles de journaux ont été écrits, ainsi que des lettres…

25 mars - 125 mars - 3

25 mars - 225 mars - 4

Enfin, durant les dernières semaines, le "matériel" a été réalisé : l'une a recopié le carnet (110 pages !), d'autres les lettres (en respectant les écritures), Marie et moi avons mis en pages les journaux, avec des polices de caractères adaptées aux époques et en complétant les hauts ou bas des pages (pour les versos, j'ai trouvé un éditeur de faux-textes variés, parce que le Lorem Ipsum est lassant, à la longue), les vieilles photos ont été photocopiées sur du bristol ivoire, puis découpées aux ciseaux crantés, une soirée a été consacrée au vieillissement de tout cela, à l'aide de thé très fort et du sèche-cheveux et j'ai passé un samedi matin à faire entrer une clé USB dans une vieille cassette audio.

25 mars - 525 mars - 625 mars - 7

Les filles ont été déçues lorsque je leur ai dit qu'elles ne récupéreraient pas leur précieuse boîte avant longtemps, peut-être même jamais : elles avaient déjà prévu une garde partagée de "leur" soldat. Le travail a été remis et le jury suffisamment intrigué pour l'ouvrir assez vite, tout lire dans l'ordre (il y a un mode d'emploi) et en parler à d'autres professeurs. Elles sont donc rassurées sur la façon dont ce travail original a été reçu. Mais tout de suite, elles se sont attelées à préparer la soutenance, sous forme théâtrale. Aurore joue le rôle de la sœur du soldat, une jeune fille antimilitariste qui manifeste contre la guerre. Le tissu adéquat a été trouvé sur le marché, le patron choisi par elle. Ce n'est qu'une fois les pièces coupées que j'ai réalisé que le modèle (Ottobre 2015/2, la robe en couverture) était prévu pour du jersey, mais avec l'ajout d'une fermeture à glissière, c'est passé pile-poil. Nous avons commandé quelques accessoires chez Butinette. Elle a participé à sa première manif, histoire de se mettre en condition, elle est fin prête !

25 mars - 2 (1) (hippie de la tête aux pieds !)

25 mars - 1 (1)

Posté par Agdel à 08:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,