Virginie me demande, ce dimanche, ce qui me rend heureuse. Je ne vais pas enfoncer de portes ouvertes : l'amour, la famille, les amis, un métier que j'aime, toussa, toussa… oui, c'est évident ! 

Mais juste aujourd'hui, ce qui m'a rendue heureuse, c'est d'avoir réussi (avec un peu d'aide de la part de Paul pour le bêchage) à planter 9 pieds de tomates et 3 plants de courgette (entourés de barrages anti-limaces à base de cendre et coquilles d'œufs broyées). Parce qu'hier, ça n'était pas gagné cette histoire : il m'a fallu me tailler un passage à coup de mâchette au travers des pommiers qui, à défaut de pommes, font des branches immenses et désordonnées, puis arracher des orties, pissenlits, laiterons, chardons parfois hauts de 60 cm, juqu'à ce que je retrouve l'emplacement de ce qui était notre potager l'été dernier. Visiblement, l'apport de compost début mars a bien profité aux indésirables ! 

19 mai - 1

Ce soir, j'ai mal aux bras, mal au dos, mes poignets sont brûlés par les orties mais je peux rêver à mes futures salades de tomates de toutes les couleurs, aux courgettes farcies et autres délices de l'été.