30 juin 2019

Projet 52 de Virginie #26 : pique-nique

Nous voici à la moitié de l'année ! Avec un thème qui tombe à pic, puisque cette semaine, j'ai fait non pas un, pas deux, mais trois pique-niques.

Mardi midi, devant le Casino de Contrexéville, melon et sandwichs italiens : jambon de Parme, roquette, tomate

Mercredi, dans un parc d'Épinal : coleslaw, charcuterie vosgienne, tomates cerises et abricots

Jeudi, sur l'aire de Troyes : thon, tomates, haricots verts et cantal

30 juin

… et ce soir, entre le filage et la représentation théâtrale, donc je file en cuisine préparer quelque chose de bon ! 

Posté par Agdel à 17:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


28 juin 2019

Épinal, dernière

… ou la suite de la semaine la plus longue de l'année.

Lundi, entre la chaleur, la répétition houleuse de la soirée, les coups de fil, messages et mails avec les scouts et les problèmes professionnels à régler, nous nous sommes couchés épuisés à une heure tardive. Mais mardi matin, nous étions prêts de bonne heure pour le grand voyage ! Première satisfaction : le coffre de toit et le porte-vélo cohabitent dans problème (les barres de toit sont plus courtes que sur notre ancienne voiture).

Marie a RV chez son kiné en début d'après-midi, nous décidons donc de faire une pause à Contrexéville, pour déjeuner. Je n'avais gardé aucun souvenir de l'architecture, entre le faux thermes romains et les fontaines futuristes des années 80.

25 juin125 juin2

25 juin725 juin3

Une fois repartis, nous réalisons que nous avons oublié de remplir nos gourdes. Pas de problème, nous passons ensuite près de Vittel… mais là, toute la station thermale est en travaux et les sources sont inaccessibles.

25 juin525 juin4

25 juin6

C'est donc assoiffés que nous arrivons chez Marie. Elle a déjà bien préparé son déménagement et nous vidons peu à peu sa chambre, casant les ustensibles de cuisine ou les livres dans le moindre recoin disponible. Le mini-réfrigérateur dévoile des capacités de stockage insoupçonnées (en le vidant, j'avais l'impression d'avoir le sac d'Hermione). Enfin, tout est à peu près chargé, il ne restera que le vélo. Nous gagnons notre hôtel (climatisé), un restaurant et au lit !

La nuit a été entrecoupée par la télévision qui s'allumait toute seule… à 9 heures, nous sommes de retour à la cité U : quelques dernières affaires à vider et nous attaquons le ménage dans la joie, la bonne humeur et la transpiration. 10h30, l'état des lieux est parfait, le vélo sur son support, nous avons déposé à la recyclerie quelques-uns des objets achetés en septembre, nous sommes libres pour un peu de tourisme.

26 juin01
Un pique-nique au parc

26 juin02
une sieste sous un cèdre, en admirant les feuilles argentées du bouleau ou les fleurs du tilleul

26 juin03

une mini-cuisine de voiture fort pratique !

Au printemps, nous n'avions pas visité l'imagerie, une imprimerie qui était encore active il y a quelques mois.

26 juin04

Je suis toujours passionnée par les anciennes presses et outils d'imprimerie. ici, nous découvrons la technique de colorisation au pochoir et la reproductiond es images par lithogravure (ça semble tellement improbable, cette bibliothèque de pierres !)

26 juin0726 juin09

La presse Gutenberg

26 juin06

la hotte du colporteur d'images

26 juin05

Une publicité que j'ai lue avec intérêt

26 juin08

et l'atelier, actuellement vide de ses ouvriers

26 juin10

Puis nous avons comblé une autre lacune : la maison romaine, magnifique en cette saison avec ses rosiers !

26 juin1126 juin12

le lion semblait écrasé par la chaleur (nous aussi)

26 juin1326 juin14

Je me serais bien baignée dans la Moselle !

26 juin15

Nous avons parcouru le centre-ville, à la recherche d'un glacier (en vain), avons admiré les travaux autour de la basilique

26 juin16

et clôturé la journée de façon sympathique !

26 juin17

Marie n'est plus spinalienne, mais elle a beaucoup aimé cette ville et ne serait pas contre l'idée d'y retourner un jour…

26 juin - 1

 

 

Posté par Agdel à 22:15 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

24 juin 2019

Un jour, on dormira (édition 2019)

Oh, quelle surprise, la semaine la plus longue tombe encore aux alentours du 21 juin !

L'an dernier, il y avait l'oral de BTS de Marie et son concert. On prend (presque) les mêmes et on recommence :

Cette fois, le rythme est pris dès le samedi : cours de musique et répétitions habituelles pour moi, puis je rejoins Guillaume et les compas (qui ont fait les courses) et nous attaquons la préparation de bœuf Loc Lac et de nouilles Loht cha, avant d'aller les livrer à nos clients au local scout. Un joyeux moment, intense (nous avons été un peu débordés par les temps de cuisson) et une opération nettement plus rentable que les 110 nems confectionnés début avril. 

Dimanche, après un réveil un peu tardif (8h45 !), le temps passe trop vite pour tout ce que j'ai à faire. En fin d'après-midi, nous retournons au local scout pour la présentation du camp d'Aurore. Dans la soirée, je tente d'acheter un complément de parcours pour mon voyage du lendemain, sans succès : le guichet vient tout juste de fermer, les automates fonctionnent mal, le nouveau système n'est pas du tout intuitif (pourquoi changer ce qui fonctionnait si bien ?).

Lundi, réveil à 5h45, pour aller dire un dernier adieu à ma chère Tatie. 6h45, premier train, 7h45 j'arrive gare de l'Est, 10h, mon cousin me récupère à Metz, retrouvailles, déjeuner rapide, départ pour le funérarium, puis vers l'église, le cimetière, puis la gare de Thionville où je reprends le TGV, un peu de retard, traversée souterraine de Paris, 22h à Montparnasse, Paul vient me chercher à Versailles.

22 juin - 5 

Petit mot laissé à ma candidate : j'y avais pensé pendant la nuit.

Mardi, je peine à sortir du lit ! Le beau temps aide à passer la journée. Le soir, nous avons enfin un entretien avec l'une de nos compas qui avait rompu toute communication.

Mercredi, j'essaye de courir, en vain, tant pis, ce sera de la marche pour cette fois. Paul cueille inlassablement des kilos de cerises, qu'il dénoyaute et congèle ; à sa demande, je démarre une nouvelle fournée de cerises confites (10 minutes seulement/10 minutes de plus chaque jour). Aquagym : je me motive pour y aller en vélo. Puis je vais récupérer le violoncelle chez le luthier et je passe expliquer les "scouts de France" à une nouvelle maman complètement perdue. En fin de journée, Aurore a "son" grand concert, celui pour lequel il y a eu tant de répétitions, séances de photo, enregistrements, quel travail magnifique ! Quel dommage que trois années soient restituées en une seule séance de 35 minutes. Nous restons un bon moment discuter avec les professeurs et les parents de cette petite équipe de 3 altistes.

Amati-Land

Jeudi, il ne faut pas laisser passer le mois Molière : ce soir, c'est Macbeth. Et malgré nos pulls, nous avons apprécié le chocolat chaud du retour (ah, ce vent !). Pendant ce temps, la conversation WattsApp des compas va bon train (la mairie qui leur a accordé une subvention exige en retour qu'ils passent une journée tous les cinq à aider une association de la ville… information transmise après-coup, ratio heures de travail/montant de la subvention, refus qu'ils aident une association d'une commune limitrophe ou reportent cette action à septembre, heures passées au téléphone à chercher un interlocuteur : tout me semble discutable et de mauvaise foi, mais ils n'ont guère le choix) : Paul leur a trouvé une association intéressée un jour où tous les cinq sont un peu disponibles, y'a plus qu'à.

Vendredi, rien, youpi ! Je n'ai aucune motivation pour participer à l'une ou l'autre proposition pour la fête de la musique, je n'ai même pas ouvert les mails reçus à ce sujet. Je vais profiter de la soirée pour avancer quelques dossiers en souffrance (un livre qui m'attend à la médiathèque, mon pass navigo à changer, les cerises, le repassage, les salades à trier et laver)… sauf qu'au moment de faire bouillir le sirop des cerises, la bouteille de gaz me lâche. Et je n'ai pas changé la réserve depuis avril. Un coup de fil au magasin : ils sont ouverts jusqu'à 19h, hop, je saute dans la voiture (enfin, façon de parler, parce que 2 bouteilles, même vides, c'est lourd).

22 juin - 122 juin - 2

Samedi, répétition du consort, livraison de 5 stères de bois (mais qui a eu cette idée ?), mini-spectacle sur le thème des pirates, sous un soleil écrasant, mini-spectacle musical dans la médiathèque, fête de la musique, prestation prévue de 22h30 à 23h30… mais le retard accumulé des différentes groupes est tel que nous commençons à jouer avec 1h de retard et rentrons à la maison vers une heure du matin. Merci à notre fidèle public de nous avoir attendus jusque-là ! Merci à ma corde de LA, qui visiblement n'a pas aimé la prestation surchauffée de l'après-midi et se débobine, au risque de m'entamer les doigts, mais a tenu le coup jusqu'à la fin. L'année musicale du violon est finie, il a mérité ses vacances ! (je l'enverrais bien chez le luthier, lui aussi)

22 juin - 4

Dimanche, après la messe de fin d'année, nous séchons le repas paroissial pour déjeuner tranquillement dans notre jardin, ranger un peu la maison, faire une courte sieste, terminer la première fournée de cerises confites, puis il est déjà temps d'aller retrouver nos compas pour une réunion tendue, qui ne résoud rien. Une décision doit être prise au plus vite et ce n'est simple pour personne.

 

Et les poireaux ? C'est pour le week-end prochain !

 

Posté par Agdel à 18:02 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

23 juin 2019

Projet 52 de Virginie #25

La journée la plus longue, théoriquement c'était vendredi, mais la fatigue a été la plus forte, j'étais endormie avant la tombée de la nuit, Paul et Aurore m'ont réveillée en rentrant de leur promenade au-dessus des étangs pour filmer le coucher de soleil. Ce soir, j'ai résisté plus longtemps et si le soleil est couché depuis 45 minutes, il éclaire encore bien le ciel, malgré les nuages ! 

23 juin - 1

Et comme j'arrive au bout de la semaine la plus longue de l'année, et que la suivante promet d'être assez semblable, je file au lit !

 

Posté par Agdel à 22:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

16 juin 2019

Projet 52 de Virginie #24 : contraste

J'ai pris cette photo dimanche dernier : j'avais reporté les thèmes proposés par Virginie dans mon agenda et j'avais oublié "bleu", mais au moment de publier ma photo, j'ai vu les titres des posts des autres participants ! J'ai toutefois conservé ma photo, car elle était appropriée :

- l'acidité de la rhubarbe et la douceur de la glace à la vanille

- le moelleux de la compote, l'onctuosité de la glace et le croustillant du crumble

- la tiédeur et le froid

Un délicieux dessert plein de contrastes dont j'ai trouvé, une fois de plus, la recette chez Sécotine (et j'avais justement des amaretti !)

16 juin - 1

Posté par Agdel à 10:54 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


11 juin 2019

10 du 10 : la lettre L

J'habite à Waterford nous demande ce qui commence par L, ce Lundi de Loooong week-end. Et je ne suis pas inspirée, pas du tout ! Rien ne commence par L aujourd'hui. Je vais devoir chercher parfois loin le Lien entre mes photos et le thème du jour, voire m'aider de ce Livre reçu à Noël.

11 juin3

L comme Lavande, qui a largement débordé de l'espace qui lui était imparti. Ça se déplace facilement, un pied de lavande ? Je la replanterais bien un mètre plus haut.

11 juin1

L comme Labeur. Astreinte pour un gros projet à livrer mardi — c'était prévu — et gros imprévu vendredi, qui oblige l'équipe à y passer le week-end, voire les nuits.

11 juin - 4

L comme Lecture, sieste après sieste, en 10 jours, j'ai bien avancé dans mon gros livre.

11 juin - 3

L comme Liquidation des restes sans que ce soit une punition : les fanes d'oignons, mixées avec un avocat trop mûr et le fond d'une barquette de fromage frais, sur des morceaux de la baguette d'hier, grillée, les chutes de pâte à pizza recyclées en gressins et un fond de bouteille de Pineau qui accompagne un melon pas terrible.

11 juin - 2

L comme Lourd, c'est normal pour un cale-porte, n'est-ce pas ? Un sac intérieur rempli de sable et un petit sac marin en chutes de tissus pour l'esthétique (celui-ci sera pour Dinard, probablement)

11 juin - 5

L comme… Loupé ! Je voulais verser la purée de cerises dans le bac de la sorbetière mais j'ai sous-estimé la capacité des matières visqueuses à faire n'importe quoi.

11 juin - 7

L comme Laize. Je pensais avoir acheté un tissu en 150 cm, la laize ne fait que 138, mais je pense que je réussirai peut-être à caser un Datura en plus du chemisier prévu.

11 juin4

L comme Liesse (j'utilise un dictionnaire de synonymes si je veux !) de la plus jeune, de retour du Frat où elle était en service (quand elle parle des "jeunes", ce sont les collégiens… deux ans de moins, ça fait une bonne différence)

11 juin - 9

L comme dernières Lueurs du jour, nous sommes tous fatigués et nous n'attendrons pas la nuit pour rejoindre nos Lits.

11 juin2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Agdel à 17:20 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

10 juin 2019

Les carrés de 2019 #3

Semaine 23 et j'ai cousu 20 carrés cette année, j'ai presque rattrapé mon retard ! 

Un peu de tout : de l'assemblage avec ou sans papier et de l'appliqué, du "bien aligné" et du "un peu de travers", des points invisibles et d'autres un peu trop visibles… j'ai progressé pendant ces 3 ans mais les motifs sont de plus en plus compliqués.

10 juin - 110 juin - 2

10 juin - 310 juin - 4

10 juin - 510 juin - 6

10 juin - 7

 

Dear Jane-2

Posté par Agdel à 14:16 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

09 juin 2019

Projet 52 de Virginie #23 : bleu

Cette semaine, le bleu est à l'honneur… mais ce n'est pas la couleur du ciel ! Si la pluie a enfin cessé, le beau temps n'est pas revenu après la funeste tempête Miguel. 

J'ai fait un tour de jardin mais les myosotis sont passés, les pervenches font une grève de floraison (elles sont trop occupées à coloniser le sol) et la lavande, qui devient immense, est encore en boutons. Alors, entre deux cueillettes et dénoyautages de cerises (qui ne sont pas bleues), je suis montée dans la lingerie : j'ai cousu du bleu ces derniers jours, je me suis remise au Dear Jane. En verrai-je le bout un jour ?

9 juin - 1

 

Quatre tissus bleus (chutes d'une banière de Poudlard, récup d'un mignon petit short usé par mes filles et tissus envoyés par mes copinautes Rachel et La clé des champs), quatre carrés cousus.

Posté par Agdel à 17:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

05 juin 2019

Bientôt l'été ?

On y a cru, un peu… assez pour que je m'attaque à renouveler ma garde-robe. J'ai une robe qui n'en peut plus d'avoir été portée et re-portée. Une robe en jersey, tellement agréable pour les vacances. Ça a commencé par une déchirure sur le côté suite à un accrochage avec un rosier. J'avais mis une pièce à l'intérieur et fait une couture. Mais au fil du temps, j'ai vu apparaître des trous un peu partout, surtout le long des coutures.

5 juin - 7

 

Mon problème, pour refaire ce modèle, était de trouver deux jerseys parfaitement assortis : un uni et un autre à rayures larges. J'avais beau chercher, ça n'allait jamais, les couleurs juraient entre elles. Et puis au Stoffenspektakel, parmi les coupons, j'ai enfin déniché la perle rare, j'ai même eu le choix parmi plusieurs coloris ! J'avais pris soin depuis longtemps de mesurer le métrage nécessaire, aussi je n'ai pas hésité : un coupon de 50 cm pour le haut, deux coupons d'un mètre pour le bas.

5 juin - 45 juin - 5

En fait, j'ai pu couper le "débardeur" dans la moitié du coupon et la jupe dans un seul mètre, en plaçant les panneaux tête-bêche, si bien que je pourrais me coudre une seconde robe (non, évidemment, mais un pyjama d'été peut-être ?)

5 juin - 3

 

Cette fois, j'ai pu poser un biais classique sans difficulté, un peu plus étroit que sur le modèle d'origine.

5 juin - 65 juin - 2

Me voilà équipée le soleil peut revenir ! 

5 juin - 1

 

 

 

 

Posté par Agdel à 19:35 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

03 juin 2019

Bonheurs de mai

C'est important de noter ici les petits et grands bonheurs de mes journées, parce que si je fais le bilan de ce mois de mai, c'est plutôt déprimant : des proches qui vont mal, physiquement ou moralement, un décès (après une maladie foudroyante), un ordinateur cassé, la radiologue d'Aurore qui demande à me parler en privé (rien de vital, rassurez-vous, mais c'est très embêtant), le projet de camp de nos compas qui m'empêche parfois de dormir, tant ils semblent prendre certains points à la légère, mon thermomètre interne déréglé au point de me réveiller parfois toutes les heures. Et comme en avril, les températures qui ont joué au yoyo, accentuant la fatigue. Mais aussi Paul qui a trouvé (facilement) un CDI proche de la maison pour la rentrée prochaine, Marie qui valide ses partiels et Aurore… pareille à elle-même (un courant d'air)

3 juin - 1

1/ Une journée parfaite : voyage sans problème, location agréable, temps splendide ! 2/ La bonne humeur persiste malgré la météo. 3/ L'un de mes tableaux préférés est dans ce musée, je l'ignorais; la peinture, c'est toujours mieux en vrai. 4/ Une sortie dans un pub à l'ambiance… animée. 5/ J'ai le cœur beaucoup plus léger qu'il y a huit mois, en laissant Marie dans sa chambre. 6/ Chocolat-framboises, c'est vraiment le duo gagnant. 7/ Une soirée détente, avec l'impression d'être déjà vendredi. 8/ Un dîner chez des amis, pour nous remettre d'un après-midi intense. 9/ Enfin une bonne nouvelle, parmi toutes les mauvaises qui pleuvent en ce moment ! 10/ La traduction en ligne est parfois surprenante (réponse du relecteur — que je ne connais absolument pas : « You save my day! Un gros bisou à vous ! ») mais c'est toujours bon signe quand mes interlocuteurs commencent à glisser quelques phrases en français dans leurs mails. 11/ Une joyeuse répétition de bal renaissance, suivie d'un joyeux bal folk. 12/ Enfin, le déluge s'est arrêté ! J'en profite pour acheter quelques jolis plants et rêver à nos futures récoltes. 13/ Quel soulagement lorsque le compacteur en action sous mon bureau depuis quelques heures s'arrête enfin (le sol, la table, le plafond, l'ordinateur tremblaient et mon niveau de concentration était proche de zéro— témoins les coquilles constatées le lendemain). 14/ Une recette à conserver : les pancakes aux épinards. Après le curry épinards-pois chiches, la salade betterave-épinards-orange, la pizza épinards-mozzarella-coppa, la tourte aux épinards, les jeunes feuilles d'épinards en salade… nous en sommes venus à bout (L'Amap, un sacerdoce !) 15/ Je teste deux nouveaux patrons : le premier (gratuit), à oublier, le second tombe impeccablement sans retouches ! Et je trouve le tissu idéal dans mon stock. 16/ Enfin, le professeur de musique de chambre a déplacé cette répétition du week-end de Pentecôte, qui mettait Aurore au supplice de devoir choisir entre deux projets essentiels pour elle (3 mois de pressions de part et d'autre). 17/ J'aurai terminé ma jupe pour la représentation, demain. 18/ C'était joyeux, quoique un peu désordonné, ce bal ! 19/ Enfin, voilà le potager installé pour l'été. 20/ Chaque matin, je fais un tour du jardin et je me réjouis des salades, courgettes, tomates qui poussent. 21/ Quelques mails et coups de fil pour faire remonter des problèmes (je suis bien remontée moi aussi, et ça soulage !). 22/ Aller à la piscine en jupe/tee-shirt/sandales, quel confort ! 23/ Grâce à un passage de J. (qui est à la retraite mais avec qui j'ai plusieurs projets en cours), mon gros travail du moment est bouclé et envoyé. 24/ Au marché, j'ai acheté les premiers abricots et melon de la saison (et des fraises, des courgettes, des tomates… je suis rentrée chargée comme un baudet) 25/ Mon pavot géant a fleuri, quelle merveille ! Et cette année, il a au moins 9 boutons, ça change de la fleur unique et éphémère des premières années. 26/ Un joli déjeuner ce midi, Paul qui a fait le ménage, une couture bouclée dans la journée, une réunion avec nos compas pour faire avancer leur dossier de camp : un beau dimanche. 27/ Une heure et demie de thé-papotage chez une amie. 28/ Une journée seule à la maison (enfin, avec Paul) pour bien avancer dans mes projets couture. 29/ Je récupère (avec retard) ma lycéenne enchantée de sa sortie sur les traces de la Grande Guerre. Tous les sujets d'étude d'histoire l'enthousiasment, ce sera difficile de faire un choix le moment venu. 30/ Un jour férié bienvenu pour se reposer, recevoir une amie à déjeuner, bricoler un peu. 31/ Nous jouons les touristes à Versailles : marché, expositions, restaurant corse (et retour à vélo sous le soleil).

Posté par Agdel à 07:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :