01 juillet 2019

Bonheurs de juin

Naïvement, je pensais que le mois de juin allait s'alléger d'année en année : plus de kermesses d'école, moins de concerts de fin d'année… mais cette fois encore, j'ai l'impression de passer en cycle essorage ! Et encore, j'avais pris 3 jours de congé fin mai et il y a eu le lundi de Pentecôte pour m'accorder un peu de répit. Mais entre le mois Molière dont nous avons essayé de profiter un peu (3 spectacles), le concert d'Aurore, notre participation à la fête de la musique et un projet d'intermèdes dans un spectacle de théâtre amateur (très, très amateur, les deux répétitions auxquelles j'ai assisté étaient catastrophiques), les nuits ont été courtes. On y ajoute un enterrement dans l'Est, le déménagement de Marie, un boulot monstre pour Guillaume, les multiples rencontres avec nos compagnons pour essayer de boucler leur dossier de camp (spoiler : ce n'est pas encore signé !), un gros souci dans l'équipe qui couvait depuis janvier et a explosé le 11 juin (nous nous demandions, la semaine dernière, ce qui nous avait pris d'accepter cette mission, de nous faire du souci pour des jeunes qui ne sont même pas à nous, au point d'en avoir nos nuits perturbées, alors que les nôtres, de jeunes, vont plutôt bien en ce moment… mais cela nous apporte de grandes joies aussi) et les travaux juste devant mon bureau avec en permanence le bruit des marteaux-piqueurs, camions et rouleaux-compresseurs. Mettons la canicule par-dessus tout et nous voilà cuits à point, écrasés de fatigue !

31 mai-Versailles                                        27 juin-Contrexéville

1 juillet11 juillet2

1/ Je ne me suis pas perdue en conduisant les caravelles à Jambville ! Et pendant ce temps, à l'arrière, des choses ont été dites, c'était nécessaire pour repartir sur de meilleures bases (et construire l'année prochaine). 2/ Tarte aux abricots maison, pour fêter l'arrivée de l'été. 3/ Le premier melon de l'année, un délice. 4/ Une version Rock'n Roll des Fourberies de Scapin. 5/ Et une version « historiquement informée » des Fâcheux, quel bonheur, ce mois Molière ! 6/ Un petit rat très mignon (le portrait craché de Ratatouille) vient me faire coucou à la fenêtre ! Je crois un instant qu'il est apprivoisé avant de m'interroger : c'est inquiétant ou pas ? 7/ Enfin, quelques légumes d'été dans le panier de la semaine : concombres et courgettes #marredesblettes 8/ SMS d'Aurore que j'ai déposée hier soir pour une nuit de tempête sous la tente : ouf, elles ont dormi "en dur". 9/ Un week-end un peu spécial, mais il fait presque beau et je fais ce que je veux ! 10/ Les voilà rentrés tous les deux de leurs rassemblements respectifs, avec tant à raconter. 11/ Décidément, ce rôle d'accompagnateurs n'est pas de tout repos… un gros point noir à régler, mais sinon, tout est à peu près bon pour notre équipe. 12/ Le luthier estime la révision du violoncelle bien au-dessous de ce que j'imaginais. 13/ Apprendre un décès n'est jamais agréable, mais vu ce que j'appréhendais au moment du coup de fil, je suis presque soulagée. 14/ Et malgré une semaine chargée, je peux me rendre à l'enterrement. 15/ La cuisine cambodgienne est une excellente activité de team-building ! 16/ Le camp que va faire Aurore me rappelle de bons souvenirs. 17/ Une longue journée pleine d'émotions contrastées. 18/ Le contact est renoué, mais la confiance de l'équipe ne sera pas facile à rétablir. 19/ Quel fabuleux spectacle ! 20/ Sortie théâtrale entre filles. 21/ Mon premier essai de cerises confites est concluant, elles ne sont pas très photogéniques mais bio et sans colorant louche ! 22/ Quelques rencontres à la fête de la musique. 23/ La satisfaction d'avoir localisé et écrasé en 30 secondes chrono le moustique qui était venu nous siffler dans les oreilles à peine la lumière éteinte. 24/ Quel soulagement, quand je m'aperçois que si j'ai aussi chaud, c'est juste que j'ai oublié de rallumer mon ventilateur après la pause du midi. 25/ Laisser (un peu) nos soucis derrière nous pour aller retrouver notre grande fille. 26/ Un déménagement rondement mené qui nous laisse le temps de faire un peu de tourisme. 27/ Retrouver la maison toute propre et rangée (merci Paul !) 28/ Les précisions demandées et des compliments en prime : quel bonheur d'ouvrir ma messagerie ! 29/ Relativiser nos soucis en compagnie des autres accompagnateurs compagnons (et devant une table bien garnie) 30/ Un petit orage est passé et on respire mieux, la réunion tant redoutée s'est plutôt bien déroulée et le spectacle de théâtre également (il faut croire que les acteurs ont été galvanisés par le public au point de retrouver la mémoire)

Posté par Agdel à 19:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :