Cette fois, c'est dans notre maison que s'est faite l'étape. Un mail de Loulou, la semaine précédente, m'avait fait grand plaisir : nous étions sur la route de leurs vacances normandes, est-ce que c'était possible de passer par chez nous ?

Évidement, lorsqu'ils sont arrivés lundi dernier, j'avais pris du retard pour rentrer du boulot, Guilaume et Aurore étaient en visio, alors nos visiteurs suisses sont allés faire un petit tour d'étang. Puis nous avons partagé une soirée crêpes, rattrapé toutes les nouvelles que nous n'avions pas échangées par mail et ils sont repartis au matin vers leur première destination, et une autre rencontre.

C'est passé trop vite, mais ils nous ont laissé quelques gourmandises de leurs montagnes !

8 août - 1 
(et puis du gruyère sans trous et une bonne bouteille, merci encore !)

Me voici enfin en vacances, avec du temps libre pour m'occuper de quelques petits problèmes en souffrance, comme l'organisation des œufs : noter la date de ponte au crayon est fastidieux, j'ai donc mis en place un collecteur pour 2 semaines. Reste à faire comprendre aux récalcitrants le principe des semaines A et B, bien connu des collégiens et tout devrait rouler.

8 août - 5

Maintenant, je m'attaque au récupérateur d'eau de pluie dont l'eau ne reste jamais propre : trouver un système de filtrage au bout de la gouttière, c'est fait.

8 août - 4

J'ai même balayé le toit avant l'orage tant espéré (qui n'a pas apporté beaucoup d'eau, hélas, la réserve est déjà vide). Reste à remédier au couvercle qui ne ferme pas, pour empêcher les moustiques d'y pondre… j'ai une idée.

8 août - 28 août - 3

Et le petit bonheur du jour : j'ai trouvé un minuscule trou dans notre matelas pneumatique, celui sur lequel nous débutions des nuits confortables avant de les terminer sur un sol dur et froid.