25 juillet 2016

Ils sont partis

Aurore, avec les scouts et guides en Bretagne, Paul et ses louveteaux en Bourgogne, quant à Marie et ses compagnons, après un départ très matinal (réveil à 4h45, ouille), un long après-midi à passé Nice, ils ne sont pas encore arrivés mais doivent être à cette heure sur le bateau. Direction un tout petit village de Corse et ses sentiers de randonnée à entretenir.

25 juillet125 juillet2

25 juillet3

De mon côté, j'ai profité du calme pour faire… un grand ménage ! (enfin, j'ai surtout profité de la baisse des températures)

 

Posté par Agdel à 22:24 - Commentaires [3] - Permalien [#]


22 juillet 2016

Encore pour le camp…

… mais pour Marie cette fois. Comme son groupe de compagnons part en autonomie, il leur a fallu répartir le matériel collectif entre eux. Elle a hérité des piquets de tente. Mais j'ai jugé qu'il lui était impossible de prendre deux trains, puis le bateau, ainsi :

IMG_0017

Elle risquait d'éborgner les autres voyageurs !

J'ai donc confectionné un sac, rembourré à l'intérieur et bien visible à l'extérieur, grâce aux chutes de cette veste (il faut toujours garder les chutes, ça peut servir). Celui qui se cognera la tête sera vraiment distrait…

22 juillet222 juillet3

 

 

 

 

Posté par Agdel à 20:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

20 juillet 2016

Toujours pour le camp

Aurore avait besoin d'une trousse de toilette ni trop grande, ni trop petite, une trousse comme celle de Marie, mais plus petite et avec quelques poches à l'intérieur, un modèle sur mesure en quelque sorte !

Après lui avoir soumis quelques tissus enduits, son choix s'est porté sur les chutes de ce sac et sur un marron à pois pour l'intérieur (elle est dans une période pois, apparemment). Un tissus fleuri de Butinette pour le biais (que j'ai plié au fer en me brûlant les doigts), quelques cogitations pour trouver le bon ordre d'assemblage* et quelques heures plus tard, la trousse est prête ! (et du coup, je n'ai pas cousu de carré Dear Jane aujourd'hui)

20 juillet1

20 juillet220 juillet3

J'ai eu beaucoup de mal à piquer le biais tout autour, ma machine sautait des points… en fait, mon aiguille était légèrement tordue. Une aiguille neuve plus tard, les embouts de fermeture-éclair sont parfaits.

20 juillet4

 

 

* mais un pas-à-pas existe, mais il m'a suffi de regarder les photos de la trousse finie, ce ne sont que des rectangles et du biais, somme toute.

 

Posté par Agdel à 22:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 juillet 2016

Il n'a pas visité Cholet…

…mais nous avons visité l'Institut du Monde arabe ! L'objectif de la journée était que l'un de nous se trouve à la gare Montparnasse entre 12h et 13h et rentre à la maison ensuite. Nous avons donc choisi l'exposition Jardins d'Orient comme destination matinale et c'était une bonne idée : pas de file d'attente, un musée où nous n'étions jamais allés… il ne nous a manqué qu'un café, le salon de thé du musée n'était pas encore ouvert et le quartier totalement désert en ce dimanche de juillet.

Tout commence par un passage par la terrasse, au 9e étage, pour admirer la vue.

19 juillet119 juillet2

Puis une alternance de dessins, tableaux, photos, tapis, faïences, maquettes de systèmes d'irrigation, éléments de fontaines… provenant d'Asie, du Moyen-Orient, d'Arabie ou d'Andalousie, le tout très bien décrit et documenté.

19 juillet3

19 juillet519 juillet4

L'exposition se termine par le jardin, j'ai eu du mal, malgré mes séances d'orthoptie, à voir l'anamorphose, alors que mon appareil photo en rétablit les proportions sans difficulté, étonnant !

19 juillet619 juillet7

C'est ensuite que ça s'est gâté : les filles et leur père sont rentrés pour préparer le déjeuner pendant que j'attendais des nouvelles de Paul, qui devait arriver en taxi de Bercy avec deux petits de sa colo, leur trouver un repas puis repartir pour Cholet. Ma mission était de me charger de ses bagages à lui, il allait être suffisamment encombré des deux grosses valises des enfants, sachant que leur trajet n'était pas direct.

Il a donc eu : un trajet en car plus long que prévu, avec passage par Orly pour déposer/récupérer des gamins *. La petite fille sur sa liste absente, partie la veille avec ses grands-parents, et puis non, finalement, elle était là mais descendait d'un autre car, en provenance d'une autre colo, elle portait juste le même prénom que l'autre… Un TGV en retard, lui faisant rater sa correspondance à Angers (et par conséquent les trains du retour), donc changement de programme et transit par Nantes… et à partir de ce moment, ses billets n'étaient plus valables. Une gare de Nantes blindée de voyageurs désorientés mais aux guichets fermés (un dimanche de grands départs, surréaliste !). Une arrivée à Cholet avec deux heures de retard, mais les parents étaient bien là à l'heure, ouf (ils auraient pu en profiter pour aller faire un tour). La possiblité de prendre le train juste une heure plus tard que prévu, mais sans pouvoir s'acheter un sandwich. Le wagon-bar fermé. Le TGV en retard au retour aussi (tant qu'à faire).

Et donc, dans ce cas, que fait l'animateur ? Il fait son boulot, déjà, prévient les parents des enfants concernés, répond à leurs SMS inquiets, occupe les petits, leur trouve un goûter imprévu au fond de son sac (quelle bonne idée il avait eu de s'acheter un paquet de biscuits quelques jours avant), reste calme et détendu en apparence. Et puis il appelle sa maman, pour qu'elle regarde les horaires des trains, se renseigne sur les échanges de billets en temps réel, qu'elle se tienne prête à lui faire un virement bancaire si nécessaire. Quand je l'ai sommé d'appeler le numéro d'urgence de son employeur, pour au moins l'informer de la situation et savoir jusqu'où ses frais supplémentaires seraient pris en charge, il m'a répondu que c'était pour les "vraies urgences" ("tu vois, le responsable, il prend sa voiture et vient te chercher"). Bon, il a appelé, quand même !

Merci au chef de train du TGV Paris-Bordeaux qui a pris soin d'informer (quoique un peu tard) les voyageurs du retard et d'indiquer les solutions de repli en fonction des différentes correspondances prévues.

Merci aux parents qui ont proposé (mais trop tard, l'arrêt était passé) de venir chercher leurs enfants à Angers, ça aurait bien arrangé Paul.

Merci au contrôleur du TER Nantes-Cholet d'avoir laissé tranquilles les voyageurs munis d'un billet Angers-Cholet.

Merci à l'agent au guichet de Cholet, qui s'est débrouillé pour changer, sans frais, les billets de Paul et lui trouver une place assise dans le TGV (au passage, il s'est étonné de le voir faire un si long voyage pour passer seulement 1h20 sur place) et lui a présenté les excuses de la SNCF pour tous ces désagréments.

 Afficher l'image d'origine

 * dont 6 qui repartaient vers Nice, par chance, aucun n'a eu de victime dans sa famille.

Posté par Agdel à 18:40 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

17 juillet 2016

Coutures estivales

Contrairement à son père, Aurore a tout de suite a-do-ré le tissu ananas, au point de soupirer à chaque fois que je lui disais qu'il était destiné à une chemise. Et puis elle m'a demandé si je pouvais lui coudre un pyja-short avec les chutes. Après moults essais de placement, j'ai réussi à optimiser au mieux ma petite chute !

17 juillet1

Et autre demande de la demoiselle : un étui pour ses lunettes de soleil, pas trop rigide ni trop souple. L'occasion de tester un e-book que j'avais en stock. Je n'avais pas les bons matériaux sous la main : feutre et tissu enduit pour la doublure, donc j'ai fait avec un lainage épais et un coton en surjetant les pièces avant de les coudre et j'ai entoilé mon lainage avec du décovil. Le résultat est moins net que sur le modèle, mais la tenue est parfaite. Je pourrai réduire légèrement les dimensions une prochaine fois.

17 juillet217 juillet3

 

Posté par Agdel à 21:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


16 juillet 2016

Festival des jardins 2016

Le réveil hier a été brutal : directement les infos de 7h30, ma première pensée a été “Ça y est, encore une fois !”

Mais nous avions un tout autre projet que d'écouter les infos en boucle (à part dans la voiture) : nous partions pour Chaumont-sur-Loire, passage obligé pour Marie (bien que j'ai du mal à comprendre pourquoi les étudiants en paysage ne bénéficient pas d'un tarif spécial, réservé aux seuls étudiants en architecture !). J'ai été un peu déçue par cette édition, moins variée en terme de plantes que celle de l'an dernier. Beaucoup de lauréats ont choisi le thème de la nature reprenant ses droits sur une ville envahissante, de la montée des eaux ou de la préférence pour les plantes comestibles.

Une idée pour recycler mon secrétaire de lycéenne ? (que Marie a achevé, nous renonçons à une ennième réparation des charnières et la surface de travail est trop petite)

15 juillet02

Le jardin aménagé (suivant les consignes des scénographes et paysagistes qui l'ont conçu) par l'entreprise où Marie était en stage l'été dernier !

15 juillet0315 juillet09

Le mur de pisé de la fille de nos voisins (qui a tenu le coup malgré le déluge de début juin)

15 juillet05

 

La nature qui surgit du sol

15 juillet0715 juillet10

Des maisons envahies par les plantes

15 juillet0815 juillet01

Des plantes grimpantes, à mon avis, qui n'ont pas poussé comme prévu… (une profusion de végétaux dominant le visiteur, disaient-ils)

15 juillet06

Des pois de senteur de toutes les couleurs

15 juillet11

Un jardin en ville

15 juillet12

Après les crues

15 juillet13

Les tons pourpres des plantes potagères

15 juillet1415 juillet15

Un rêve

15 juillet04

Une petite touche de couture !

15 juillet16

Une belle journée, donc, pour faire oublier l'actualité révoltante devant laquelle nous sommes si désarmés.

 

Posté par Agdel à 19:34 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

13 juillet 2016

Défi 52 carrés #26-27

J'aurais pu emporter en vacances des appliqués à coudre à la main… si j'avais eu le temps de les préparer avant ! Voilà donc un seul carré pour deux semaines, je vais devoir me rattraper plus tard pour tenir le défi du Dear Jane en trois ans. D'un autre côté, les blocs sont de plus en plus compliqués. J'ai passé deux bonnes heures sur celui du jour… peut-être que je finirai au bout de quatre ans, finalement ?

13 juillet2

 

(il est bien carré, c'est l'inclinaison de l'appareil photo qui le déforme)

Et pour le dîner du jour, un bo-bun, mais au canard, pour changer.

13 juillet1

Et maintenant, en route pour le feu d'artifice. En général, nous y allons en vélo, mais celui de Marie est chez le réparateur, alors nous marcherons…

 

 

Posté par Agdel à 22:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

11 juillet 2016

10 du10 : abstrait ou géométrique

C'est le thème proposé par J'habite à Waterford pour cette journée du 10, un dimanche de fin de vacances pour moi.

Comme chaque matin, j'essaie de deviner la couleur du ciel en fonction de la lumière qui filtre au travers du volet roulant

11 juillet 01

Le papier-peint de la chambre est apaisant (peut-être parce que je ne le vois que pour une semaine de vraies vacances chaque année)

11 juillet 02

Ainsi que la toile cirée de la véranda, assortie à la peinture des chaises

11 juillet 03

Les chiffons microfibres ont de belles couleurs, pour rendre le ménage plus gai !

11 juillet 04

Comme  nous avons emprunté le linge de maison aux propriétaires, je vais le sécher au lavomatique
situé, par chance, juste au pied de l'immeuble

11 juillet 05

Le ménage est presque terminé, nous allons nous baigner une dernière fois

11 juillet 06

À notre arrivée, nous nous sommes demandé quels étaient ces drapeaux. Sauf Aurore, qui a demandé pourquoi la ville était pavoisée aux couleurs du Pays de Galles (elle m'épate toujours par ses connaissances). Réponse : Dinard accueillait l'équipe du Pays de Galles

11 juillet 07

Voilà, nous avons rangé, nettoyé et fermé l'appartement et pris la route. Une petite pause pour changer de conducteur (et nous rafraîchir : après une semaine au grand air, nous étouffons dans la voiture)

11 juillet 08

Cet escargot, probablement venu de nos framboisiers, a fait 400 km sur le capot de la voiture (je l'avais remarqué à la pause), passé une semaine dans le garage, sans eau ni nourriture, puis refait 400 km en sens inverse blotti contre le rétroviseur ! 

11 juillet 09

Nous retrouvons notre jardin fleuri ; apparemment il a fait beau ici aussi.

11 juillet 10

Posté par Agdel à 07:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

10 juillet 2016

Une pause méritée

La semaine s'est terminée sur les chapeaux de roues : après 18h d'attente, Marie a appris qu'elle était reçue au bac et nous l'avons fêté, en attendant d'en savoir plus.

10 juillet1

Le lendemain, j'étais en formation à Tours lorsqu'elle m'a appelée, déçue, car elle avait raté la mention Bien (mais elle a bien mérité sa mention Assez Bien, en obtenant 16 à l'oral de soutenance de stage qui était un véritable défi pour elle).

À peine descendue du TGV, j'ai couru dans une gare Montparnasse bondée, attrapé un train, acheté des chocolats et n'ai passé que quelques minutes à la maison avant de partir pour un dîner d'anniversaire. Samedi, j'étais vidée au point de ne pas terminer les bagages, j'ai donc délégué le chargement de la voiture aux filles pendant que je finissais de remplir mon sac, vidais le réfrigérateur, donnais les dernières consignes à Paul… ce n'est donc qu'une fois arrivés à Dinard que j'ai constaté l'oubli, une fois de plus, du sac contenant nos draps et serviettes et de tout le petit matériel pour la cuisine, le ménage… rien d'irremplaçable, puisque nous avions tout sur place, mais avant de partir en gîte, je préparerai une liste à cocher.

Après tant et tant de pluie (400 km avec les essuie-glaces, ça use), nous avons trouvé le beau temps au bord de la mer et ne l'avons pas lâché de la semaine ! Certes, il y a eu un peu de grisaille, du vent frais, de l'eau… froide mais enfin : l'été, le calme (à part les cris des mouettes), aucun horaire (sauf ceux des marées), des balades sur les sentiers côtiers, des moules-frites, des baignades (les vagues, ça aide à se mouiller dans une eau à 16°C), des galettes-saucisses et du kouign amann, des glaces, un téléphone tombé à l'eau*, du sable partout, de la lumière !

10 juillet210 juillet3

10 juillet410 juillet5

10 juillet710 juillet8

10 juillet 310 juillet 4

Cerise sur le gâteau (et vraie surprise pour nous, la présence de l'Hermione (dont nous avions visité le chantier en 2004) et son départ de Saint-Malo samedi matin, accompagnée de l'Étoile du Roi et du Renard (et de quelques dizaines d'autres voiliers, patrouilleurs, vedettes…), un beau spectacle que tous ces bateaux voguant ensemble, comme portés par un grand courant.

10 juillet6

10 juillet 210 juillet 1

Juste une semaine de vacances, mais qui compte double en terme de forme retrouvée. Paul est parti pour sa colo, après une petite soirée à la maison, qu'il semble avoir laissée en bon état, mis à part quelques trous inexpliqués dans la pelouse (il s'expliquera avec sa sœur). Paraît-il qu'il a laissé des copines lui couper les cheveux, mais refuse de nous envoyer une photo du résultat désastreux…

 

 

* Oui, encore ! Toujours Aurore, en espérant que cette grosse frayeur lui serve de leçon. 48 h d'immersion dans le riz (mais sans pouvoir le démonter, faute d'outil adéquat) semblent l'avoir sauvé. Celui de Marie s'en tire avec un bouton défectueux, remplacé par une application. Nous avions pourtant commis deux erreurs : le sécher au sèche-mains, puis le rallumer trop tôt, et il affichait un message de surchauffe.

Posté par Agdel à 21:38 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 juillet 2016

Une Datura à manches

J'avais vu plusieurs réalisations de Datura avec des manches. Le conseil de Deer and Doe est de modifier l'emmanchure à partir du patron de la robe Sureau, mais je ne l'ai pas, je n'ai d'ailleurs aucun patron de cette marque avec des manches. J'ai donc superposé les emmanchures sur tous les patrons que j'avais, mais il y avait toujours une énorme différence de courbes… jusqu'à ce que je réalise que superposer un patron coutures comprises sur un patron coutures non comprises ne pouvait pas fonctionner ! Une fois cette erreur rectifiées, j'ai fini par trouver un patron japonais qui s'adaptait à peu près, à condition de décaler de quelques cm la couture d'épaules vers le devant. Et puis j'ai fait une toile et ça tirait terriblement au niveau des manches, qui étaient assez étroites. Mais une fois les manches élargies par la méthode du pivot et un petit centimètre ajouté au milieu du dos, c'était parfait ! Comme j'avais remarqué que les pinces de poitrine de mes précédents exemplaires n'étaient pas exactement à la bonne place, je les ai descendues légèrement et c'est plus confortable ainsi.

2 juillet1

Je n'ai pas doublé le haut (inutile quand il y a des manches), mais fait une parementure. Elle ne demandait qu'à sortir… je l'ai cousue aux épaules puis piquée sur les valeurs de coutures, ça n'a rien arrangé. Comme je ne voulais pas la surpiquer, j'ai simplement ajouté un petit bouton devant et elle reste enfin tranquille (non mais, je ne vais pas me laisser embêter par une parementure récalcitrante !)

2 juillet3

Au dos, comme les boutons sont factices, j'ai cousu de petits boutons de nacre carrés (qui ne doivent pas être très pratiques avec des boutonnières). Pour rappeler le motif de triangles, je les ai cousus en biais (et je me suis trompée dans le sens des trous, mais on dira que c'est fait exprès)

2 juillet6

Voilà un petit haut de plus à porter quand il fait chaud, mais pas trop

2 juillet42 juillet5

Tissu du Chien vert : j'ai cousu tous les tissus achetés à l'Aiguille en fête cette année !

Maintenant, c'est le patron Barcelona qui me fait de l'œil…

Posté par Agdel à 17:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :