10 septembre 2018

10 du 10 : P comme…

C'est le thème proposé par J'habite à Warterford« Je ne sais pas chez vous mais ici il fait un vrai temps d'automne aujourd'hui. Pluie, vent, les arbres qui commencent à changer de couleur, la canicule est oubliée! Mais le sol est toujours en déficit d'eau selon les dernières nouvelles. Ce mois-ci je n'ai pas oublié... et sans arrière-pensée aucune je propose comme thème la lettre P. Comme Pluie. »

Pas de pluie chez moi, du soleil, toujours du soleil, une Pelouse qui avait vaguement commencé à reverdir fin août et jaunit de nouveau.

10 septembre - 8

Mais je trouve d'autres mots en P :

Au moment de boucler mes sandales, je m'aperçois que mes Pieds ne sont guère présentables. Vite, quelques retouches de vernis ! 

10 septembre - 1

C'était la reprise pour moi ce matin, après 8 semaines de congés, et évidemment, j'ai d'abord rencontré un Problème ! (qui a changé le mot de passe à mon insu ?)

probleme

Heureusement, la suite a été beaucoup plus agréable :

Oh, surprise, un coup de Propre a été donné au couloir ! (je pense que le sol n'avait pas été lavé depuis 5 ans au moins)

10 septembre - 3

Quelques Présents reçus de ma collègue, des pots que j'ai intérêt à bien cacher si je veux les préserver des gourmands qui hantent ma maison ! 

10 septembre - 6

Pour reprendre en douceur, un travail facile, sans urgence et qui ne demande pas trop de réflexion : quelques Partitions à saisir.

10 septembre - 4

Sans être une voyante, je peux Prédire une semaine très très Pénible qui nous attend, avec ce grand événement sportif à venir. Le décompte de nos jours, heures et minutes de tranquillité est affiché depuis plus d'un an. Des centaines de milliers de spectateurs, des routes barrées, une affluence record à la gare… certaines entreprises préfèrent fermer leurs portes cette semaine-là.

10 septembre - 2

Qui dit rentrée dit Paperasses, de moins en moins nombreuses au fil des années. Avec un stylo qui fonctionne moyennement, c'est encore plus rigolo.

10 septembre - 5

Rentrée rime aussi avec Photos d'identité, que bien évidemment Aurore me demande ce soir, pour demain matin au plus tard ! Je me suis absentée quelques jours et personne d'autre dans la maison ne pouvait s'en charger… (soupir du parent référent, charge mentale et culpabilité maternelle…) Je trouve celles de sa troisième et essaye de la persuader qu'elle n'a presque pas changé depuis.

10 septembre - 9

Prunes et Pêches, les bons fruits de la fin de l'été ! Après un après-midi chez nos voisins, avec quelques membres de l'Amap, passé à ramasser les pêches et en faire de la confiture et du chuttney, je me suis attaquée aux délicieuses mirabelles achetées samedi matin sur le bord de la route, entre Épinal et Vittel. Le reste ira au congélateur et dans des bocaux, au sirop.

10 septembre - 7

 

Et cette deuxième partie de journée étant terminée, voici venir la troisième, avec la reprise du violon, que je n'ai pas touché depuis deux mois, ça va être sportif ! 

 

 

Posté par Agdel à 20:10 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :


11 août 2018

10 du 10 : ici

Pas de thème pour le 10 du 10 ? Je pense que J'habite à Waterford est en vacances. Moi aussi ! Nous retrouvons, année après année le bonheur de ce lieu, pour une semaine.

Le déroulement de la journée est relativement immuable : petit déjeuner dans la véranda, un tour au marché ou sous les halles, à deux pas, café, lecture, déjeuner, sieste (et/ou un épisode le la série que nous avons emportée — depuis deux ans c'est Fargo, rafraîchissant pour ne pas dire glaçant), une balade, puis on se prépare pour la plage, nous allons nous baigner lorsque tout le monde commence à rentrer et enfin c'est la préparation du dîner, puis une balade ou un film. Une ou deux sorties par semaine : Dinan, Saint-Malo… un concert parfois (les festivals sont nombreux, les musiciens sur la plage également)

Je ne me lasse jamais du paysage ! 

10 août - 110 août - 3

Nouveauté cette année : j'ai cousu, et si la machine se montre parfois capricieuse (c'est elle qui choisit la vitesse), elle a un entraînement remarquable, bien meilleur que sur ma Brother, c'est idéal pour quilter ! 

10 août - 2

Un tour sur le chemin de ronde 

10 août - 6

Le grand concours de châteaux de sable

10 août - 7

Le premier bain s'était fait au coucher du soleil, un jour de canicule…

10 août - 2

… le dernier se fait par un temps plus frais

 10 août - 8

et nous repartons bien vite sous l'averse

10 août - 9

Notre fameux dîner de fruits de mer (avec moules à l'escabèche et palourdes farcies)

10 août - 10

et un beau ciel breton pour terminer la journée 

10 août - 4

Cette semaine se termine, une autre arrive, avec un peu plus de route, des découvertes, des rencontres, d'autres paysages magnifiques…

Posté par Agdel à 22:21 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

11 juillet 2018

10 du 10 : chaud ou froid ?

C'est malin, mardi 10  je suis partie sans mon appareil-photos, alors je profite de l’autorisation de J’habite à Waterford pour déborder sur le 11 : « Étant donné la saison, la fantaisie de la météo, ça donne quoi chez vous ? Fait-il chaud, et vous recherchez de la fraîcheur, ou au contraire devez-vous faire face à plus de chaleur...? Le 10 juillet, ou aux alentours, hein, on n'est pas à un jour près ! »

10 juillet - 1

Le 10, je recherchais encore la fraîcheur, après 15 jours de canicule. À dîner, nous avons donc mangé des spaghettis… froids, avec des spaghettis de courgette crue, sauce olives-amandes fumées-parmesan. Délicieux et rafraîchissant. Avant de nous installer tous les quatre sur le canapé, devant le match (la dernière fois que j'ai regardé du foot, c'était en juillet 1998), mais en écoutant Par Jupifoot  à la radio, beaucoup plus drôle ! 

10 juillet - 2

Et ce mercredi 11, il fait presque froid (et ça fait du bien)

10 juillet - 3

Le jardin souffre, de la chaleur mais surtout du manque d'eau (plus d'un mois sans pluie), malgré nos arrosages réguliers (un arrosoir ne vaudra jamais une bonne averse)

10 juillet - 4

Je profite de la baisse des températures pour attaquer le repassage, en souffrance depuis 15 jours, avant de partir avec Aurore à la recherche de gants de travail en taille 7 (honte aux magasins de bricolage ou jardineries qui proposent de jolis petits gants fleuris pour désherber ou couper des roses, mais passent aux tailles 9-11 dès qu'il s'agit d'un modèle un peu costaud !), et puis quelques pantalons, quelques indispensables pour le camp.

10 juillet - 5

Nous rentrons tard pour nous attabler avec soulagement devant le poulet au lait de coco bien chaud cuisiné par Marie.

10 juillet - 6

Et puis c'est le moment de jouer… les inscriptions universitaires démarrent cette semaine, Marie vient d'être informée qu'elle n'est plus, officiellement, sur liste d'attente, donc c'est parti ! Marie aux commandes, ma carte bancaire et moi en co-pilotes. Premier défi : payer la CVEC (contribution à la vie étudiante, nouveauté 2018). Elle crée son compte, rentre les renseignements demandés, ah… à quel département de l'université va-t-elle s'inscrire ? Suit une liste de sigles incompréhensibles ; nous supposons que UFR ST signifie "université sciences et techniques", reste à choisir parmi les 5 possibilités. Nous relisons la description de la licence, le site de la fac, les mails reçus… rien. Nous tapons les signes dans un moteur de recherche : on chauffe, ne restent que deux choix : biologie ou informatique ? Nous appelons la secrétaire de la licence : c'est Informatique.

Cette première étape validée, Marie se connecte sur le site de l'inscription administrative. Identifiant, mot de passe, choix de la formation, OK. Dernier diplôme obtenu, OK. Ancien établissement, nous parvenons à le trouver (il était bien caché). Date de l'obtention du diplôme… à la main chaude, je dirais "tu es glacée, tu es au pôle nord" : rien à faire, le site ne veut pas de ses dates. Appel à la secrétaire : elle ne sait pas, elle n'a jamais eu ce problème, elle nous donne le numéro d'une collègue à Nancy… qui ne repond pas, pas plus que le standard de l'université, saturé d'appels. Nous envoyons des copies d'écran par mail, avec un message de détresse.

10 juillet - 7

Au tour de Paul, maintenant, puisqu'il est dans un désert numérique (pas d'internet, réseau téléphonique aléatoire). Il m'a laissé ses identifiants, son dossier de l'an dernier. D'abord, le fameux CVEC (message à Paul pour vérifier qu'il n'avait jamais créé de compte). Ah, pour passer à la prochaine étape, on lui envoie un mail. Message à Paul pour récupérer le mot de passe de sa boîte mail (je promets de l'oublier dès ce soir). OK, ça c'est fait, je passe à l'université, je me connecte, tout va bien… ah non : "Vous n'avez JAMAIS été inscrit à Nanterre auparavant" ! Ben voyons, et sa licence, il l'a trouvée dans une pochette-surprise ? Je regarde un peu partout, trouve un lien "mode d'emploi réinscription" et retrouve son dossier, déjà presque complètement rempli, ouf ! Je fais chauffer ma carte bancaire une fois de plus et télécharge un certificat de scolarité 2018/2019, trop facile ! Ce qui me permet de passer directement au renouvellement de sa carte de transport (cet après-midi me coûte cher).

 

10 juillet - 8

Pour me remettre de mes sueurs froides, je m'accorde une petite pause rafraîchissante, avant de me mettre à la couture pendant la petite demi-heure qui me reste, avant de préparer le dîner.

 

10 juillet - 9

Aurore a demandé, avant de partir en camp, un bo-bun, froid, avec un thé bien chaud.

10 juillet - 10

Mes boissons fraîches attendront demain (tous les fonds de tisane passent en infusion froide, c'est délicieux. Et je m'essaie au kéfir de fruits)

Posté par Agdel à 23:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

11 juin 2018

10 du 10 : c'est dimanche, alors…

Le mois dernier, je n'ai pas eu le temps de prendre mes 10 photos (trop de travail, malgré le jour férié). Ce mois-ci, J’habite à Waterford nous laisse quartier libre : « La tête ailleurs, les amis...  Le 10 tombe un dimanche, ouf. Simple ? que non. Qu'importe! »

Eh bien ce matin, j'ai tout bonnement oublié que nous étions le 10 ! La semaine a été épuisante, notre samedi n'a pas été non plus de tout repos, nous avions un bal hier soir et dès le réveil (je rêvais que nous avions dormi jusqu'à 13h alors que nous étions invités à midi !), je me suis mise en cuisine pour préparer des antipasti (que j'aurais pu photographier), nous sommes partis à vélo pour un repas italien entre amis (là encore, de jolis plats qui auraient été très présentables en photo) et ce n'est qu'en voyant Aurore remplir sa fiche d'inscription en première que j'ai réalisé que nous étions le 10 !

Mais le jardin m'a fourni quelques couleurs pour illuminer ce dimanche un peu orageux :

Les roses trémières étaient encore tout en boutons hier

10 juin - 1

Les fraises sont plutôt abondantes cette année, mais pas du tout sucrées

10 juin - 2

Au-dessus, le géranium bleu explose

10 juin - 3

L'églantier apporte une touche de couleur vive au fond du jardin

10 juin - 4

Je récolte chaque jour un bol de framboises (que je dois disputer aux escargots)

10 juin - 5

 en attendant les laitues (qui ont survécu aux attaques de limaces)

10 juin - 6

et les groseilles que les oiseaux n'attaquent pas encore

10 juin - 8

Mes pétunias Cascada Rim magenta ont bien profité

10 juin - 7

et le petit pot de menthe, ravagé par les limaces, reprend peu à peu vie depuis que je l'ai mis en hauteur

10 juin - 9

Voilà tout ce qui reste des centaines de plants achetés par les Spuntini, leur vente a bien fonctionné ! (on croise les doigts pour la subvention JSI, réponse dans quelques jours)

10 juin - 10

Posté par Agdel à 07:25 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

10 avril 2018

10 du 10 : manuellement vôtre

C'est le thème proposé ce mois-ci par J'habite à Waterford : « Alors  j'explique : avec toutes les machines et tout ce qui est informatisé aujourd'hui il y a encore tout de même ÉNORMÉMENT de choses que nous devons faire MANUELLEMENT, ouvrir la porte (pas celle du supermarché), allumer le feu.... etc. On y va ? »

Certes, les ouvriers sont aidés par des machines : bétonnières, grues… mais il y a beaucoup de travail manuel sur ce chantier, près de la gare, qui avance vite (et je réalise que près de mon autre gare, c'est un chantier de démolition qui est en cours)

10 avril - 1

 

Peinte à la main, probablement, une fresque délirante couvre la palissade du chantier depuis quelques semaines

10 avril - 2

 

Voici revenu le temps du café moulu à la main, chaque matin !

10 avril - 3

 

Il y avait longtemps qu'on ne m'avait pas donné d'exemples musicaux tracés à la main (et d'une fort belle écriture), le plus souvent, j'ai des photocopies, des photographies de manuscrits ou des impressions de fichiers numériques

10 avril - 4

 

Travail manuel toujours recommencé : la préparation du dîner

10 avril - 5

 

Entrecoupée, souvent, d'une petite vaisselle à la main (je me suis équipée d'une belle brosse écologique et durable !)

10 avril - 7

et suivie inévitablement d'un récurage de l'évier (qu'est-ce que ça se salit vite !)

 

10 avril - 6

Travail à quatre mains pour le fraisier : j'étale la crème (un peu grumeleuse) et Paul s'occupe des fraises

10 avril - 8

 

et l'héroine du jour a besoin de ses deux mains pour essayer son cadeau

10 avril - 9

 

À la fin du dîner, je lui emprunte un autre de ses cadeaux pour tenter de tout ranger en un clin d'œil, mais malheureusement, je ne sais pas utiliser de baguette magique ! 

10 avril - 10

Posté par Agdel à 22:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


11 mars 2018

10 du 10 : au féminin

J'habite à Waterford nous a propose d'illustrer ce 10 du 10 de mots au féminin, si je dois retenir le thème principal de la journée, ce sera LA grippe !

Celle qui touche Aurore depuis jeudi matin et l'a clouée au lit pendant deux jours. Ce matin, elle sent un léger mieux (plus que 39,1°) : citron et miel au petit déjeuner !

10 mars - 1 (1)

Journée aussi sous le signe de LA pluie (j'avais nettoyé les vitres !), dommage pour Marie qui va dessiner dehors toute la matinée, c'est jour de concours blanc (elle a eu cependant de la chance : il a souvent fait froid, mais toujours sec jusque-là)

10 mars - 4 (1)

Matinée chargée, je dois préparer une entrée pour demain : grâce à LA magie de l'electricité, tout va plus vite !

10 mars - 3 (1)

Journée sous la signe de LA musique : cours, puis consort de violes, puis répétition générale cet après-midi, avec un ensemble privé de 3 musiciens (une étudiante en partiel et deux malades)… laborieux ! Je fais ce que je peux en passant d'une voix à l'autre pour combler les vides.

10 mars - 6 (1)

Je trouve enfin LA boîte que je cherchais, avec divers accessoires de lutherie, dont des cordes en boyau qui ont pas loin de 100 ans et la mentonnière confortable qui m'évitera peut-être d'avoir mal aux dents après un long bal (je soupçonne les vibrations)

10 mars - 5 (1)

Tant que je suis à inspecter cette armoire, je sors UNE autre boîte oubliée… tiens, les documents qui m'ont servi à enseigner en moyenne section en 1991 ! Direction la benne à papiers.

10 mars - 7 (1)

Je me force à aller courir autour des étangs de LA Minière, même si je ne me sens pas en forme, mais il ne faut pas lâcher, et puis le temps est vraiment printanier.

10 mars - 1 (2)

LA rescapée de la famille est rentrée, bien fatiguée (ça y est, Paul est touché lui aussi)

10 mars - 8 (1)

Une dernière petite pause musicale avant d'aller dormir

10 mars - 10 (1)

et LA lecture du soir, une femme qui a eu une vie extraordinaire pour son époque

10 mars - 1

 

Nouvelles du 11 au matin : Aurore et Paul vont mieux, c'est mon tour… l'essentiel est que Marie passe au travers : elle part à Berlin mardi matin !

 

Posté par Agdel à 11:07 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

11 février 2018

10 du 10 : la vie en rose

La journée d'hier s'est passée dans un tel tourbillon que j'ai loupé les 10 du 10 ! Il fait dire que J'habite à Waterford avait donné les consignes tardivement : « Avec la Saint Valentin qui pointe, et peut-être les roses, sait-on jamais (je sais, elles risquent fort d'être gelées, tiens, pourquoi pas une rose des glaces ? »

Voyons dans mes photos si je trouve du rose…

Nous avons commencé la journée de bonne heure et pas vraiment dans le rose, plutôt dans le blanc de la neige, le gris de l'inquiétude, l'orange de l'alerte neige/verglas : Aurore avait rendez-vous à Roissy à 6h05 et le père de sa camarade qui devait assurer le co-voiturage n'était pas vraiment partant (il a changé 5 fois d'avis entre jeudi soir et samedi matin !), il a re-neigé 5 centimètres hier, aucune petite route n'est dégagée. Nous nous sommes donc levés à 3h30 et préparés pour le voyage : thermos de café chaud, plaids dans la voiture, itinéraire chargé dans nos téléphones. Mais à 4h30 devant le lycée, les angoisses semblaient envolées et nous avons laissé partir notre lycéenne. Recouchés, nous avons tenté de nous réchauffer et de nous rendormir… entre les SMS pour me rappeler que je devais prendre le devoir d'allemand (à rendre impérativement pour le 16 ! terminé vendredi à 22h) dans le cahier rose et le porter dans le casier du professeur, pour me demander où était le rendez-vous, pour me dire qu'ils avaient retrouvé d'autres élèves…

10 février - 10

Deux petites heures de sommeil plus tard, je me suis habillée de rose et j'ai suivi l'avion qui emportait ma petite dernière vers Francfort. 45 minutes de retard, ça va être chaud pour la correspondance !

10 février - 6

Et je suis sortie dans le blanc et le bleu. Tout le quartier avait le sourire !

10 février - 1

Ouf, l'avion les a attendus (un groupe de 40 tout de même…) et les a menés à Athènes avec seulement 20 minutes de retard sur le programme (mais il pleut, là-bas).

Avec la fonte des neiges, quelques fleurettes roses apparaissent dans le laurier-tin

10 février - 9

Sur ma table, un joli tissu doré et rose trouvé à l'aiguille en fête hier

10 février - 7

Et une corbeille offerte par Christina, avec des graines pour le printemps !

10 février - 8

Déjeuner, deux heures de répétition de notre ensemble baroque (notre jeune bassoniste, qui vient de changer d'instrument, joue la moitié des notes… elle a un mois jusqu'au concert pour apprendre les doigtés qui ont changé, la pauvre !), puis je me change rapidement pour passer de la viole au violon : soirée avec les bénévoles et bénéficiaires de la banque alimentaire. Les familles arrivent peu à peu, chargées de leurs spécialités culinaires. Pendant la première partie du bal, j'attends avec impatience de déguster le succulent poulet au gingembre laotien de Simone !

10 février - 2

Elle s'est levée aux aurores (mais finalement beaucoup plus tard que nous) pour préparer un grand plat de beignets fleurs-de-lotus

10 février - 3

C'est au tour de la chorale 

10 février - 5

J'en profite pour faire un petit tour à l'exposition « Doudous ! » et retrouve celui de ma sœur (enfin, son jumeau) que nous surnommions le méchoui, il avait une fleur rose sur le museau.

10 février - 4

La soirée a été très conviviale (bien qu'en effectif réduit, la neige en a découragés certains), au fil des années, des liens se tissent, les jeunes et moins jeunes sont ravis de danser (même des garçons adolescents dansent la bourrée et le cercle circassiens !), de chanter, d'échanger et nous ne sentons pas trop la fatigue à 22 heures.

Posté par Agdel à 18:54 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

10 janvier 2018

10 du 10 : en tous sens

C'est le thème proposé par J'habite à Waterford pour ce mois de janvier : 

Je bouge beaucoup en ce moment, ce qui ne me facilite pas la tâche... 
d'où cette idée de tous les sens, à prendre au litéral et au figuré ! 

Je cours, je cours, je vous retrouve bientôt ! 

J'ai donc pris ce thème à ma façon : les cinq sens

L'ouïe, avec le craquement des noix, nos voisins les plus proches ont un noyer, planté juste à coté du mur de notre allée. Les cerneaux iront dans le pain au seigle, les coquilles ce soir dans la cheminée.

10 janvier01

L'odorat avec l'une des meilleures odeurs pour moi : celle du pain qui cuit.

10 janvier02

Odorat toujours, mais avec une odeur nettement moins agréable ! Le réservoir était vide.

10 janvier03

La vue et le toucher : j'ai beaucoup de mal à acheter un tissu sur internet, je dois voir de mes yeux si la couleur est bien celle que je cherche et apprécier la tenue, la souplesse et le tomber du tissu en le palpant  (je n'ai pas trouvé)

10 janvier04

L'ouïe avec une échographie cardiaque, les sons variés des systoles-diastoles qui pourraient servir de boîte à rythme… je me laissais bercer quand La Marche de Radetsky m'a fait sursauter (le téléphone du cardiologue). Tout va bien, rendez-vous dans 4-5 ans.

10 janvier07

La vue et l'ouïe : pour fêter cette bonne nouvelle, je fais un petit tour au marché tout proche (et puis j'ai eu tellement de mal à me garer que je dois profiter de l'occasion). Partout, ça crie "2 euros, 2 euros, 2 euros" ; mes vendeurs de tissus préférés ne sont pas là, je m'apprête à repartir quand je vois un superbe satin de coton rouge et des fermetures invisibles que je ne peux pas ignorer !

10 janvier05

La vue d'un peu de ciel bleu, si rare ces temps-ci, et mon étonnement devant les changements de ce quartier (terrains vagues il y a un an), j'ai même repéré une épicerie roumaine !

10 janvier06

Et pour terminer cette journée, le goût (et la vue car j'ai soigné la présentation)

Tartelettes fines aux St Jacques, topinambours et noisette

10 janvier08

Saumon basse température, fenouil et brocolis

10 janvier09

Je suis partie de cette recette, sans la chantilly, en ajoutant du mélange cinq parfums au sel et sucre (Sécotine, si tu passes par là, avec le Gewurtz pas trop sucré, c'était parfait !)

Tartelette au citron (pas très présentables car j'ai voulu finir la pâte feuilletée et elle a trop gonflé à la cuisson), mousse au praliné, crumble aux poires sarrazin-noisette

10 janvier10

 

Posté par Agdel à 22:40 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

10 décembre 2017

10 du 10 : lumières

C'est le thème proposé pour ce dimanche par J'habite à Waterford.

La lumière, aujourd'hui, il va falloir la créer artificiellement ! La pluie a battu les volets toute la nuit, c'est la tempête annoncée qui débute.

10 décembre01

Ce matin, c'est couture au programme ! Mon ampoule "lumière du jour" m'est une aide précieuse, surtout pour assortir les couleurs.

10 décembre02

De temps en temps, le vent chasse les nuages et le soleil fait son apparition

10 décembre03

Près de l'ordinateur, une lampe en galets et bois flotté nous rappelle nos origines normandes

10 décembre04

Nous avons reçu deux orchidées supplémentaires pour notre anniversaire de mariage, une étagère les accueille désormais, juste sous le vélux au nord, elle s'y trouvent bien apparemment (notre voisine, qui noius avait confié la sienne pour un mois de vacances, n'en revenait pas de la voir pleine de jeunes pousses)

10 décembre05

C'est l'heure de partir au bal du téléthon ! La tendance lumineuse est au rouge cette année.

10 décembre06

10 décembre09

Rouge aussi la petite lampe qui s'allume quand la danse va se terminer (si le chef a bien pensé à l'éteindre en début de morceau…). En principe, on s'arrête quand le chef a levé le pied, mais lorsque nous sommes nombreux, c'est plus compliqué.

10 décembre07

L'une des danseuses a opté pour une tenue "particulière" : jupe Père Noël et ceinture lumineuse !

10 décembre08

Les lumières me guident le long du chemin, afin que je ne me perde pas dans la forêt

10 décembre10

 

Posté par Agdel à 21:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 novembre 2017

10 du 10 : léger

C'est le thème proposé par J'habite à Waterford pour ce 10 novembre.

Pas du tout légère, ma charge mentale, ces jours-ci ! Pour me décharger des préoccupations
qui m'ont assaillie cette nuit, je note tout ce que je dois régler d'ici ce soir, vais-je tenir le défi ?

10 novembre - 1

Légère, douce et chaude, une écharpe parfaitement assortie à mon pull gris et mon pantalon jaune.

 10 novembre - 2

En raccrochant, je me sens plus légère : parfois, il faut savoir dire non (mais c'était difficile).

10 novembre - 4

Léger, mon déjeuner ! Restes de légumes rôtis de la veille, houmos à la betterave et clémentines. Et la conversation d'Aurore, qui avait trois heures de trou ce midi (son lycée est presque en face de mon bureau).

10 novembre - 3 

Légères, les traces de l'incendie de mardi matin. Et pourtant cette famille de 7 personnes a tout perdu… sauf la vie ! Les dons de vêtements et petits objets affluent à l'école primaire du quartier, j'attends que les volontaires fassent le tri pour proposer les sacs de vêtements et chaussures que j'allais justement porter à la Croix-Rouge, et puis des livres aussi, peut-être ?

10 novembre - 5

Légère, cette fuite. Ma petite installation semble suffire à éviter la flaque que j'essuie chaque matin depuis lundi, espérons que la situation n'empire pas avant la venue du plombier mercredi (quelle chance, ils attendaient justement l'occasion de passer dans notre ville pour nous apporter le marchepied de la baignoire, dans leurs locaux depuis trois mois !)

10 novembre - 6

Pas légers les sacs de légumes que j'ai récupérés à l'Amap. Pommes de terre, carottes, oignons, betteraves, chou chinois, romanesco, blettes, céléri-branche, scarole, potimarron, radis blanc, persil, poivrons et une mini-aubergine. Il n'y a plus qu'à partager tout cela en deux parts, puisque nous sommes en binôme avec des voisins.

10 novembre - 7

Légères, les bulles du Vouvray, une bouteille rescapée de notre anniversaire de mariage, pour fêter le week-end.

10 novembre - 10

Pas léger du tout, le dîner, mais parfait pour se retrouver en famille à la fin d'une journée froide et pluvieuse.

10 novembre - 9

Et c'est allégée d'un certain nombre de tâches (vous remarquerez combien la liste s'est alourdie au fil de la journée) que je vais me coucher. Nul doute que je dormirai mieux cette nuit ! 

10 novembre - 8 

 

Posté par Agdel à 22:05 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :