11 janvier 2015

10 du 10 : papier

Thème proposé ce mois-ci par J'habite à Waterford pour le 10 du 10.

Une journée de samedi qui commence trop tôt… je rassemble mes feuilles de musique : une suite de Marin Marais, dans l'édition originale gravée en 1711 *, avec les magnifiques ornements que le graveur a dessinés à la fin des parties de basse. 

10 janvier1

Un livre dans la boîte aux lettres : parce que je cherche depuis longtemps à identifier cet arbre et que ma fille n'a pas su m'aider, j'ai commandé un ouvrage qui nous sera, je l'espère, très utile à toutes les deux (et l'arbre en question est donc un tulipier de Virginie !).

10 janvier4

Autre colis arrivé également, une nouvelle carafe pour remplacer celle que j'ai cassée mardi. Le carton contient tant de papier d'emballage qu'elle ne risquait pas d'accident de transport !

10 janvier3

Je ne cesse de regarnir le stock de mouchoirs en papier qui fond comme neige au soleil, avec deux enrhumés chroniques et une petite Aurore pas encore remise de sa maladie des vacances.

 10 janvier6

Les papiers, la paperasse… chaque mois au moins, je classe, trie, range ce qui doit être conservé, vérifie que les factures sont bien payées… et une fois par an, je jette ce qui doit l'être (par exemple, la notice de notre réfrigérateur défunt) et scanne les nouveaux documents à conserver (comme les factures), fichiers que je conserve au bureau, car en cas d'incendie, les papiers disparaîtraient eux-aussi.

 10 janvier9

Papier cadeau, c'est jour de fête !

10 janvier2

 Papier d'écolier… je suis toujours admirative des cahiers d'Aurore, à son âge j'écrivais très mal, mon mari aussi.

10 janvier5

Après Noël, j'ai souvent de nouveaux papiers de soie à ajouter à ma reserve ; cette année, c'est du doré ! Je les utilise pour emballer, décorer, bricoler ou réaliser des bouquets de bonbons.

10 janvier8

Un autre papier utile pour moi : les patrons. Je les décalque à l'aide de bâche de protection pour peinture, plus transparente que le papier de soie (celles qui utilisent les patrons Ottobre ou japonais me comprendront) et plus résistante aussi.

10 janvier7

… et parce que le papier, ce sont aussi les journaux, la dernière photo n'est pas de moi, mais illustre très bien ma tristesse, mon incompréhension, ma révolte devant ces assassinats lâches et totalement indéfendables (surtout pas au nom d'une religion, quelle qu'elle soit):

 

* L'invention de la gravure a libéré l'édition musicale française, jusque-là soumise au monopole de “seul imprimeur pour la musique” de la dynastie Ballard, qui imprimait à partir de caractères mobiles — comme le texte — méthode lente et coûteuse. Ces œuvres étant depuis bien longtemps dans le domaine public et parfaitement lisibles dans leur édition originale, je télécharge directement les pièces que je travaille sur le site de la BnF, à moins que je n'ia beosin de la totalité d'une œuvre, dans ce cas, je vais évidemment acheter une édition imprimée et reliée. Rappelons que la photocopie de la musique est encadrée par des règles très précises !

Posté par Agdel à 15:36 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :


10 décembre 2014

10 du 10 : lumière(s)

C'est le thème de ce mois, proposé par J'habite à Waterford. En période d'avent, c'est trop facile, me suis-je dit !

Bon, au réveil, je vois que la lumière naturelle, c'est pas gagné… après un mardi froid et ensoleillé, voici un mercredi frais et pluvieux. Mais je dois aller courir quand même, je n'ai pas assez d'entraînement pour pouvoir sauter impunément une séance… je choisis juste un chemin moins boueux que d'ordinaire. On ne le croirait pas, mais il est déjà 10 heures !

10 décembre01

Je vais donc garder la lumière allumée en permanence dans la maison. Il n'a pas été évident de trouver des ampoules économiques adaptées au style de notre lustre, acheté chez un brocanteur à Versailles lorsque nous avions l'appartement assorti (moulures et boiseries XVIIIe). Ces ampoules à LED sont un peu faibles, mais nous ont permis de passer de 240 à 15 W au total ! Quant aux boules de verre, elle y restent toute l'année, je n'ai pas envie de les ranger une fois les fêtes passées.

10 décembre03

En début d'après-midi, le soleil vient nous faire une petite visite (mais il ne s'attarde pas, hélas)

10 décembre02

Je copie des patrons, je coupe, je range… il est temps d'aller chercher ma lumière, mon rayon de soleil, mon Aurore (la bien-nommée) à l'école de musique. Remarquez les lumières allumées en grand dans cet immeuble de bureaux vide, car pas encore aménagé. Quel gâchis !

10 décembre04

Deux heures plus tard (pour une fois que l'orthodontiste était à l'heure, c'est la nouvelle secrétaire qui a oublié de signaler notre arrivée), nous rentrons dans la nuit. Le centre commercial s'est paré de ses lumières de fête.

10 décembre05

Les dalles mouillées (très glissantes) jouents aux miroirs

10 décembre06

Je me suis demandé comment photographier ces illumations très colorées (qui ne font pas trop Noël), dont les couleurs sont tellement affadies par l'appareil, j'ai exploré un peu les menus que je connais si mal et trouvé un mode "feu d'artifice" qui rend bien les couleurs (mais j'ai un peu bougé, on dirait…)

10 décembre07 10 décembre08

Sous la roseraie, des projecteurs dessinent des pétales de fleurs sur le sol, l'effet est très réussi.

10 décembre09

Un réconfort qui se mérite : j'ai dû allumer trois fois le feu pour qu'il prennne, ce soir ! Mais nous risquons d'être bientôt privés de ce plaisir quotidien (sans compter une économie de chauffage électrique conséquente), nous habitons dans la zone "sensible" dans laquelle seuls les appareils labellisés flamme verte seront autorisés, or notre insert date d'une époque où ces questions ne se posaient pas…

10 décembre10

 

 

 

Posté par Agdel à 23:45 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

11 novembre 2014

10 du 10 : signes

Sur la proposition de J'habite à Waterford, 10 photos prises dans notre quotidien, à la recherche des signes et des signaux. J'ai bien failli le manquer, ce 10 du 10, j'étais pourtant partie avec mon appareil le matin, mais je travaillais, je ne suis pas sortie le midi, j'ai retrouvé mon mari à la gare à 16h pour le don du sang (on a bien voulu de moi cette fois-ci, ouf, les lubies de certains médecins sont inexplicables), nous sommes rentrés directement nous mettre au chaud et prendre un thé… un coup de fil à passer, le dîner, une réunion et notre répétition du lundi… ce n'est qu'après 23h que je me suis mise à la recherche de signes évocateurs dans la maison. Et ensuite, impossible de charger des photos sur mon blog… bon, ça semble fonctionner enfin, alors j'en profite !

7h, le ciel est dégagé, signe qu'il va faire froid (3°). Marie est en stage en ce moment,
je préfère la savoir travailler dehors dans le froid plutôt que sous la pluie.

10 novembre01

Manteau, écharpe, gants, c'est parti ! Je m'arrête pour photographier ces grands
signes bizarres au sol (la rosée qui a goutté des croisillons de la pergola)

10 novembre02

À la gare, le parking vélo est signe d'un jour de pont ;
pour une fois, je n'ai pas de mal à trouver où m'accrocher.

10 novembre03

Signes d'automne : les feuilles mortes (attention à ne pas déraper !)
et ce magnifique arbre que j'admire à chaque fois que je passe devant.

10 novembre0410 novembre05

 

Autre signe que nous rentrons dans la période hivernale : j'ai ressorti ma bouillotte

10 novembre06

Signes à déchiffrer, mais pour cela, il faut la clé ! « Maman, en clé de sol, quand je lis un si, je dois jouer un la ? » (oui, Aurore a toujours eu une manière particulière d'apprendre à lire la musique, quand elle voyait une note, elle pensait au doigt sur la corde et en déduisait son nom ensuite… classique m'a dit son professeur)

10 novembre09

 

J'ai trié et lavé les chaussures de randonnée : l
es nombreuses paires à donner sont signe que les enfants ont grandi.

10 novembre07

Un peu de ménage a été fait : signe que quelqu'un a fait le pont (pas moi !)

10 novembre08

Signe qu'il y a de la musique vivante dans cette maison (et tout le bazar qui va avec !)

10 novembre10

 

D'autres signes à déchiffrer ?

 

 

 

 

Posté par Agdel à 11:05 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

10 octobre 2014

10 du 10 : à la recherche de l'automne

Inspiré du 10 on 10 de Rebekah Gough, ce défi photo mensuel avait été repris par FrenchLily de novembre 2012 à août 2014, il est désormais hébergé par J'habite à Waterford. Elle nous invite ce mois-ci à guetter l'automne dans notre environnement.

Après un fort court été (3 semaines en juillet), un mois d'août froid et pluvieux qui faisait croire à la rentrée avant l'heure, nous avons eu un bel été indien. Samedi, j'étais encore en robe d'été et sandales… le choc a donc été rude ! Mais à part la baisse brutale des températures dimanche (qui sont bien remontées depuis), les signes de l'automne sont plutôt discrets :

Il fait nuit noire lorsque nous nous levons, le ciel s'éclaire à peine quand j'ouvre tous les volets après le petit-déjeuner.

10 octobre1

10 octobre2

 

Puisqu'il ne devrait pas pleuvoir, je vais sortir ce midi, je prépare des sandwiches : tapenade, bressaola, épinards (cuits, je suis arrivée trop tard hier pour sauver quelques feuilles), parmesan, tomate. Je ne sais pas si j'arriverai encore à manger du melon et des pêches, mais les poires et les figues font mon régal à cette période.

 

 

Le bois est encore très vert (un été pluvieux conjugé à un mois de septembre particulièrement doux ?)

10 octobre3

Direction la mercerie pour un repérage, je fais un détour par le marché (mais c'est déjà l'heure du remballage) : de beaux étals de champignons, quelques courges

10 octobre 110 octobre 3

Plus surprenant, ce voisinage des melons et des clémentines (déjà !)

10 octobre41

C'est au marché aux fleurs que je trouve vraiment des couleurs de saison, avec les crysantèmes.

 10 octobre 4

10 octobre 2

En fin d'après-midi, en arrivant à la gare, je me dis qu'il y a un problème. Effectivement : colis suspect, évacuation en cours, plus de train durant une bonne heure, j'appelle mes ados pour les prévenir. Paul est rentré et m'informe du passage d'un bus à Rive Gauche dans 12 minutes ; je cours, le bus est bondé évidemment mais je parviens à y monter.
J'atteins ma destination avec 45 minutes de retard (pour un trajet théorique de 9 minutes), mais au moins je suis rentrée.

10 octobre 3

 

 

 

 

Pour me remettre, je vais faire un tour en forêt avec Marie, à la chasse aux châtaignes. Récolte frugale car nous n'avons pas beaucoup de temps : elle a son cours de zumba !
Mais finalement, elle attendra un moment devant une salle fermée… elles ne sont que deux sur place, visiblement une info est passée, mais pas passée pour tous. Je verrai cela la semaine prochaine.

Et en dessert… châtaignes grillées !

10 octobre 4

Posté par Agdel à 22:22 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

10 septembre 2014

Les 10 du 10 : mercredi

Ce matin, je suis allée voir si Frenchlily avait fixé un thème pour cette journée, et constaté qu'elle ne souhaitait plus continuer ce défi… j'ai tout de même commencé à prendre mes photos, puis ai été happée par la grosse tâche de ce jour : la gelée de grenadine * donc je retardais la cuisson de semaine en semaine. Et ce soir, je découvre que J'habite à Waterford a repris le flambeau, un grand merci à elle ! Mine de rien, j'ai pris goût à ce rendez-vous mensuel et pense avoir beaucoup de plaisir à regarder dans quelques années, les photos de ces journées ordinaires… ou pas.

8h, tout le monde est parti ! En attendant de partir courir (il faut digérer le petit déjeuner, d'abord), j'égraine ma première récolte de lavande, je suis contente : après 4 pieds plantés et morts peu après, le cinquième a enfin accepté de prendre racine.

10 septembre01

Je pars courir sans grand enthousiasme : lundi, j'ai vraiment peiné, j'avais l'impression d'avoir perdu tout mon entraînement… mais il fait beau et pas chaud, c'est le moment idéal !

10 septembre0210 septembre03

Les traces de sangliers sont vraiment très nombreuses ! Aux dernières nouvelles, ils seraient plus d'une centaine dans la petite forêt de Versailles, des battues vont être organisées… je n'aimerais pas me trouver nez à nez avec une horde, un matin !

10 septembre04

Ouf, c'était vraiment dur au départ, mais finalement j'ai couru plus de 7 km avec une bonne moyenne ! Je serai prête pour la course des princesses, si je n'ai pas de problème physique d'ici-là (dire que pendant ce temps, Marie se froissait un muscle en courant au lycée…)

10 septembre05

 

Je dois me mettre à ma confiture. Je descends à la cave récupérer des pots vides, je les lave et les ébouillante.

10 septembre06

Durant l'été, j'ai cueilli plus d'un kg de framboises que j'ai congelées au fur et à mesure, je les avais sorties ce matin, il est temps d'en extraire le jus. Le jus de groseilles et de cassis attendait aussi au congélateur, je trouve plus confortable de répartir le travail (cueillette, extraction du jus, cuisson…) en plusieurs fois.

10 septembre07

J'ai 5 kg de jus, avec le sucre, ça tient tout juste dans la bassine de cuivre, attention aux débordements ! J'ai trouvé une astuce pour que ma cuillère en bois ne plonge plus dans la confiture dès que je la lâche.

10 septembre08

 Voilà, c'est cuit, j'ai eu bien chaud ! Il reste à remplir les pots (27 au total), laver casserole et ustensiles, marquer les pots (au feutre blanc), les ranger, nettoyer la cuisine… je voulais accompagner mes filles à l'atelier lutherie organisé à l'école de musique, mais je n'ai pas eu le courage. Finalement, Marie est allée nettoyer son violoncelle, Aurore va avoir un alto neuf… j'irai l'an prochain avec mon violon.

10 septembre1010 septembre09

Et comme nous nous demandions justement dimanche où l'on pouvait trouver de la saucisse bretonne près de chez nous, lorsque j'ai vu cela en faisant les courses hier, je n'ai pas résisté **. Ce soir, galettes-saucisses !

Et voilà une journée vite passée, qui a dit que je ne travaillais pas le mercredi ?

* En proportions : 1 kg de jus de framboises, 3 kg de jus de groseilles, 1 kg de jus de cassis, 1 belle gousse de vanille fendue en deux (j'achète ma vanille bio en gousses chez Aroma-zone, rapport qualité-prix imbattable, je crois), 4,5 kg de sucre.

** Surtout que c'est la première fois, et probablement la dernière, que j'en vois dans mon hyper.

 

 

Posté par Agdel à 23:23 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


11 août 2014

Les 10 du 10 : journée pluvieuse

À l'initaiative de FrenchLily, dix photos d'une journée pour se souvenir plus tard de ce dernier jour de vacances à deux, à la maison. Paul et Aurore rentreront demain.

Une journée qui a débuté par l'animation d'une messe… merci à notre cher vicaire qui nous a inscrits pour 6 animations ce mois-ci, apparement nous étions les seuls présents mais je n'avais pas dit oui pour être au micro tous les week-ends ! Samedi soir et dimanche, donc, plus le 15 août, je vais faire grève en septembre-octobre !

10 août02

 

Ensuite, vu le triste temps, j'ai fait du ménage (la salle de bains des enfants était dans un état apocalyptique, je pense que je vais laisser des consignes écrites près de la porte et multiplier les rondes de vérification).

 

 

10 août01

Décidément, la broderie faite jeudi ne me plaît pas… je vois s'il est possible d'en découdre une partie sans trop de dégâts sur le tissu (parfois, c'est possible), puis j'abandonne et coupe une nouvelle pièce.

 

Une éclaircie ! Vite, je vais essayer de faucher ce coin de jardin bien défleuri. Le fil du coupe-bordures ne cesse de casser, je n'arrive pas, malgré la notice, à installer la bobine dans le support, alors je coupe des morceaux de la bonne longueur. Mais je me lasse vite de répéter cette opération toutes les 30 secondes ; il faut que je trouve du fil plus épais !

10 août0310 août04

J'inspecte les tomates, elle sont en retard, cette année, et le mildiou guette déjà…

10 août05

Revoilà la pluie, j'ai de quoi faire aussi à l'intérieur : ranger les sacs de voyage dont le contenu a été lavé, séché, plié, regarni. Pour ceux qui seraient intéressés, je vous offre le contenu de mes listes pour une ou deux semaines en gîte. Ces deux sacs sont toujours prêts un vrai gain de temps !

10 août06

Et puis j'ai aussi récolté plein de rhubarbe, je note le contenu sur les pots de confiture : rhubarbe-tatin. Comme la tarte du même nom, cette recette est issue d'une bêtise, la confiture était à deux doigts de brûler… elle en garde un délicieux goût de caramel (mais il était temps, vraiment !)

10 août07

Chez nous, les dimanches de pluie sont baptisés "temps à gaufres" : un peu de réconfort pour le goûter :

10 août08

10 août09

 

Enfin, la météo semble s'arranger. Il est tard, mais j'ai encore le temps d'aller courir une demi-heure. Les traces du passage des sangliers sont flagrantes cette année, oups, je n'aimerais pas les rencontrer !

 

Un dîner léger : pizza thon-légumes, salade, pêches à la verveine.

 

10 août10

 

 

 

 

 

Posté par Agdel à 12:16 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

10 juillet 2014

Les 10 du 10 : vacances

L'idée de Frenchlily ce mois-ci est d'intégrer dans nos photos du jour un objet, une figurine, qui nous suivrait tout au long de la journée. C'est facile ! À quelques jours de notre départ, je viens d'imprimer la liste de ce que nous emportons habituellement pour une semaine au bord de la mer et cette liste ne me quitte guère, que ce soit pour faire les bagages ou pour y ajouter, quand j'y pense, quelques objets qui me semblent indispensables. Voilà… plus de 12 ans (car il y figure une page “spéciale maternité”) que ces listes, adaptées à chaque type de séjour, sont stockées dans l'ordinateur et enrichies ou mises à jour régulièrement (plus de couches, plus de feutres pour les enfants, plus de coussin réhausseurs, mais depuis l'an dernier, un lot de petites cuillers car il en manque toujours cruellement dans les locations avec lave-vaisselle, ou de nouveaux médicaments au long cours)

Réveil pluvieux, après une journée et une nuit de pluie… ce n'est pas très gai ! Encore pire que le mois dernier, il fait froid et sombre.

10 juillet01

10 juillet02

 

 

Dans le train, le chauffage a été remis en route !

 

La matinée est passée à toute vitesse, je commence à manger en tête à tête avec ma liste, mes collègues déjeunent de plus en plus tard… j'ai préparé des salades colorées pour conjurer le mauvais temps.

10 juillet03

Le midi, je profite de la fin des averses pour faire quelques achats : des chèches (je les dispute avec mes filles désormais), des élastiques car ils disparaissent à grande vitesse chez nous… et une ceinture : je perds mes pantalons, - 9kg tout rond ce matin ! (vais-je emporter le pèse-personne ou m'en passer pendant une semaine ?)

10 juillet05

 

10 juillet04

Des petits trous, des petits trous… deuxième épreuve de ce gros livre, prévu pour la fin de l'année (qui n'avance pas vite)

 

 

Je rentre fatiguée, glacée, le mal de tête pointe… un bon goûter en préparant quelques réserves d'épicerie.

10 juillet06

Petit à petit, ça avance !

10 juillet07

Le problème de faire ses bagages un jour de pluie, c'est d'emporter 10 fois trop de pulls !

10 juillet08

10 juillet09

 

N'oublions pas les chargeurs (encore un ajout récent sur les listes)

 

En voilà une qui n'a pas envie d'aller au lit, elle a bien récupéré de ses extractions dentaires de lundi et a presque terminé la préparation de son sac à dos pour le camp.

10 juillet10

D'autres 10 du 10 de juillet par là.

Posté par Agdel à 23:07 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

10 juin 2014

Le 10 du 10

5h45, je suis déjà réveillée, avec la liste des choses à faire qui tourne dans ma tête, après un réveil dû à la grêle à 2h30… la fatigue s'accumule ! Frenchlily nous propose ce mois-ci un défi : sortir de nos habitudes de prises de vues, de traitements de photos… je ne suis pas photographe, mais j'ai essayé quelques effets, tenté le noir et blanc, retouché mes photos, ce que je fais rarement à part un recadrage, en conservant quelques touches de couleur pour les moments positifs de cette journée riche en soucis et contrariétés !

7h00, ma balance n'est vraiment pas conciliante ! 3 mois de régime pas trop restrictif mais suivi très sérieusement, avec juste quelques écarts =7,5 kg perdus, je ne viendrai pas facilement à bout des 14 kg que je me suis fixés.

10 juin1

8h00, malgré les flaques, je décide d'opter pour les sandales, 10 juin2
espérons que je ne vais pas le regretter.

 

 

9h00, entre deux tâches, j'essaie de passer efficacement mes coups de téléphone : joindre le lycée pour lui communiquer le certificat médical, un orthopédiste pour qu'il voit Paul vendredi, la radio pour un contrôle, l'orthoptiste pour décaler les rendez-vous de Marie dont l'emploi du temps change à la dernière minute.

10 juin4

 

 

 

 

 

 

11 minutes de musique d'attente

 

 

10 juin5


10h00, la pause-café entre collègues (dans mon bureau, toujours) sera entrecoupée de coups de fil du lycée (il est encore possible de mettre en place un secrétariat pour le bac), au médecin (pas un seul créneau disponible), à la clinique.

 

11h00, la météo prévoyait un ciel changeant avec un léger risque d'averse… il pleut sans discontinuer depuis une heure (je regrette d'avoir mis mes sandales et laissé le blouson de pluie à la maison)

10 juin3

10 juin1 13h00, ma pause déjeuner se fait aux urgences (après 20 minutes de marche sous la pluie, sans avoir trouvé à emprunter un parapluie), à attendre qu'un médecin confirme par écrit que Paul ne peut pas écrire avec son plâtre (ils ont son dossier, hein, je ne leur demande pas de me croire sur parole). J'ai apporté ma salade de poulet-maïs-poivrons mais oublié la sauce, je la mange sur mes genoux en compatissant pour mes voisins : ce monsieur au pied bandé, cette jeune fille qui repart avec plâtre et béquilles, cet autre monsieur plié en deux qui semble avoir si mal au dos, cette dame qui a avalé de l'eau de javel pure (on la fait passer devant tout le monde, je n'oublie pas le jour où moi aussi, j'ai doublé toute la file d'attente, prise d'une violente et soudaine migraine)

 

 

 

 

 

13h45, je passe devant le moulin, il me fallait justement un sachet de levain ! Et flûte, c'est fermé le midi…

10 juin2

16h30, puisque Marie ne peut pas se rendre à son rendez-vous d'orthoptie, j'y vais à sa place (je devais pour ma part commencer les séances demain). Tiens, une autre enseigne de mosaïque ! Justement nous avons revu le film samedi soir… savez-vous lequel ? (ce magasin en est un personnage à part entière)

10 juin4

 

J'emprunte un passage piétons joliment mis en valeur

10 juin3

 

 

 

 

 

 

 

 

bleuets, géraniums et quoi d'autre ?


Au retour, je m'aperçois qu'une de mes sandales est complètement décollée d'un côté, quelle contrariété, je les ai depuis moins d'un an… trouver des chaussures confortables avec juste ce qu'il faut de talons est difficile, alors si elles ne durent pas, comment faire ? Heureusement, je trouve du réconfort en arrivant dans le jardin (sous le soleil, enfin)

10 juin5

 

 

Un bocal de plus au congélateur

 

 

Les autres 10 du 10 de juin sont ici

 

 

 

 

 

Posté par Agdel à 23:02 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

11 mai 2014

Les 10 du 10 : enfin le week-end !

C'est le thème proposé par FrenchLily pour ce 10 mai. Mais, ce samedi suivant une semaine peu ordinaire, je ne l'ai pas vraiment ressenti comme le début du week-end… en revanche je pourrais intituler ce jour "pluie et musique".

Cette semaine, j'ai perdu tout repère temporel : lundi habituel, mardi, congé pour aller consulter un dentiste spécialisé à Paris (3h30 de trajets pour 20 minutes de rendez-vous : le bilan est un devis très salé pour deux interventions d'1h30 chacune afin de nettoyer correctement tous les canaux de la dent responsable de mes derniers ennuis, le prix à payer lorsque l'on a des racines tabariscotées et des canaux trop fins pour les instruments du dentiste), mercredi matin, obsèques d'une amie, célébrées avec chaleur et émotion par toute la paroisse, jeudi férié, vendredi travaillé (mais j'étais seule à mon étage).

Ce matin, je me suis réveillée à 7 heures, normal puisque je pouvais dormir jusqu'à 8, pfff ! Le ciel est peu engageant

10 mai01

Je range les partitions des dernières messes et tombe sur celle-ci, je ne résiste pas à l'envie de la chanter de nouveau (de bon matin, quelle idée !)

10 mai02

10 mai03

J'accorde ma viole au bon diapason, c'est agaçant de devoir changer de diapason sans cesse en fonction des ensembles. Il faut que je change ma corde de ré de toute urgence ! (je me le dis depuis un bon mois, mais elle va casser la veille du concert, c'est sûr)

 

10 mai04Je pars sous une petite pluie et en retard, heureusement, je ne vais pas loin ! L'école de musique est neuve, vaste  et fonctionnelle, mais n'a pas le charme de celle de mes débuts, une vieille maison de maître aux parquets grinçants.

 

 

 

 

Je rentre prendre un café et bâtir l'emplacement des pinces sur la robe en cours (j'ai horreur de coudre des pinces, mais sur ce tissu transparent et glissant, ma détestation atteint des sommets)

10 mai05

10 mai06

 

 

Aurore a une nouvelle étude à travailler et visiblement, elle lui plaît, du coup le travail avance à grande vitesse et l'alto sort de sa boîte bien plus souvent que d'ordinaire

 

Je repars répéter avec le clavecin, sous une bonne pluie cette fois.

 
Une petite éclaircie dans l'après-midi, je vais faire quelques achats : la pharmacie, la mercerie et retour par le parc. Tiens, les sangliers ont fait des dégâts ici aussi, en dix ans, je n'avais jamais vu ça !

10 mai07

Le départ pour l'église se fait sous un véritable déluge. Mais l'intérieur, refait il y a deux ans, est un havre de paix, c'est la troisième fois que nous y venons cette semaine (j'ai été distraite par les pitreries d'Amandine, ce soir) et les vitraux m'ont été d'un grand secours, mardi, lorsque je devais chanter et cherchais où poser mon regard pour ne pas pleurer.

10 mai08  10 mai09

Pas de menu fixe chez nous, sauf le samedi : poisson le midi et pizza le soir. Celle-ci est au poulet et aux poivrons. À table !

10 mai10

Et comme je n'ai pas réussi à poster mes photos hier soir, je peux faire un petit bilan de cette journée : toutes les pinces sont piquées, j'ai attrapé un bon mal de gorge et ce dimanche a commencé sous un soleil radieux (mais qui ne va peut-être pas durer)

Posté par Agdel à 08:08 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

10 avril 2014

Les 10 du 10

Comme chaque mois, à l'initiative de French Lily, 10 images du quotidien : merveilles de technologie ou appareils tout simples, 90 % d'entre eux n'existaient pas dans mon enfance. J'ai cherché aujourd'hui ceux que j'utilisais au quotidien (ou presque).

Nous ne sommes pas à l'affut du dernier modèle sorti, de la dernière innovation, bien au contraire, et j'ai beaucoup de mal à m'adapter à un nouvel appareil si je n'en vois pas la nécessité absolue (pour allumer la télévision ou passer un DVD, je dois demander l'aide d'un de mes enfants, maintenant qu'il ne suffit plus d'appuyer sur un bouton mais qu'il faut régler tout un tas de connections…), cependant il y a quelques appareils dont je ne saurais plus me passer :

Le sèche-linge : nous l'avons acheté avant la naissance de Paul, il devrait durer encore bien longtemps, c'est du costaud ! Mes parents avaient le même et l'ont acheté quand j'étais encore en primaire. Je le mets en route au saut du lit, quand le lave-linge a tourné la nuit, ainsi le linge est sec avant la fin du tarif heures creuses et je peux en plier une bonne partie avant de partir travailler, ce qui m'épargne une grosse part du repassage.

10 avril01

La bouilloire à température réglable : 10 avril02

c'est notre deuxième, la première a rendu l'âme après 9 ans de bons et loyaux services, elle nous permet d'avoir de l'eau à 80 °C pour un café qui n'a pas un goût de brûlé ou un thé vert pas trop amer, à 90°C pour un thé noir parfait, à 100 °C pour cuire les pâtes plus vite, blanchir les légumes, à 60 °C pour remplir ma bouillotte le soir, à 40 °C pour le pain. Mes parents n'en avaient pas, il fallait mettre la casserole d'eau sur la plaque électrique, si longue à chauffer… lorsque je suis entrée au collège, mon grand plaisir était de préparer mon goûter avec du chocolat en poudre, du lait en poudre et… de l'eau chaude du robinet ! Nous avions un cumulus et une chaudière à Fuel, j'ai échappé par miracle à la légionellose !

10 avril04

 

 

Ma liseuse : elle me suit partout depuis un peu plus d'un an, allège considérablement mon sac (et raccourcit les heures passées dans les salles d'attente). En ce moment, après Zola et jane Austen, c'est Barbey d'Aurevilly qui m'accompagne tous les jours, avant de passer à Dostoïevski dans quelques semaines. Inutile de dire que je n'aurais jamais imaginé qu'un tel objet puisse exister il y a seulement 10 ans.

 

 

10 avril10Mon lecteur mp3 : j'ai découvert, voici quelques années la possibilité de réécouter mes émissions préférées sur l'ordinateur. Je peux désormais les écouter en cousant (j'ai une base avec enceintes dans la lingerie), en marchant, voire pendant mes insomnies (dans ce cas, je mets le son au minimum et un seul écouteur et m'endors assez rapidement, le plus souvent). Enfant, évidemment, cela n'existait pas. Adolescente, j'aurais aimé avoir un baladeur à cassettes… je me contentais d'enregistrer parfois une émission, moins les quelques minutes perdues au milieu, lors du retournement de cassette.

10 avril06

Mon téléphone : c'est le dernier venu ! Je n'ai un téléphone mobile que depuis 2007 et celui-ci était… un téléphone ! Même envoyer un SMS était compliqué. Depuis Noël, celui-ci remplace l'agenda encombrant que je transportais tous les jours, le carnet où je notais idées, projets et listes de courses, je peux envoyer des SMS à mes ados (essentiel !), photographier un plan, une partition ou tout simplement un paysage, une scène insolite… je téléphonais assez peu avant de l'avoir, ça n'a pas changé.

10 avril05Le four à micro-ondes : nous avons choisi celui-ci avant la naissance de Marie car on pouvait y placer un biberon debout (c'était imposssible avec l'ancien). Tombé en panne juste avant la fin de la garantie, il a été réparé, nous a lâchés de nouveau il y a 10 ans, nous avons opté pour une coûteuse réparation, bien nous en a pris ! Mes parents en avaient acheté un vers 1985, dès que les prix sont devenus accessibles, cet appareil nous semblait miraculeux, plus besoin de prévoir à l'avance de décongeler un produit, plus besoin de sortir une casserole pour réchauffer un plat… L'usage n'a pas évolué, je m'en sers très rarement pour la cuisson, un peu pour précuire certains plats avant de les mettre au four.

10 avril09 La machine à pain : la première a duré 7 ans, les deux boulangeries les plus proches font un pain exécrable, je devais sans cesse surveiller le stock de pain au congélateur, je préparais parfois du pain maison, lorsuqe j'avais el temps, mais notre four n'est pas idéal pour cela… nous mangeons essentiellement des pains spéciaux pendant la semaine, j'ai la chance d'avoir un moulin sur le chemin de mon travail. Je fais 3 gros pains par semaine, une pâte à pizza tous les 15 jours, parfois des brioches (et ce soir, le pain est un peu compact, une erreur de manipulation au moment d'enlever les pales, la plupart du temps il est bien plus réussi). Je ne saurais plus revenir en arrière .

10 avril07

Le cuiseur à riz : c'est une amie ivoirienne qui nous l'a fait découvrir, c'était, je crois, son premier achat d'électroménager en arrivant de France, tant le riz est essentiel dans la cuisine africaine. Auparavant, nous pratiquions la double-cuisson à la cocotte-minute. Si j'écoutais mon mari, nous mangerions du riz du jour sur deux, mais cet appareil m'a sauvé la mise lorsque je me suis retrouvée seule (avec enfants) pendant 10 jours pile quand il fallait : concert de l'orchestre à cordes mercredi, cours de solfège jeudi, répétition avec piano vendredi, anniversaire d'Aurore samedi, messe animée par mes soins dimanche puis récupération de scouts en vadrouille, examen de violoncelle lundi soir (pendant 2h45, si, si !). Et là, j'ai redécouvert mon cuiseur à riz : dans la cuve, je place riz, pâtes, semoule ou quinoa, dans le panier vapeur, je mets un mélange de légumes surgelés, j'appuie sur le bouton et je pars faire autre chose pendant 25 minutes, à mon retour, un dîner équilibré nous attend.

10 avril03 Mon pass navigo : tant que j'ai eu une carte famille nombreuse, il était plus rentable, sur mon trajet court (2 stations de train) de prendre des carnets de tickets, tickets que je devais stocker durant 2 ans au cas où mon employeur serait contrôlé par l'Urssaf. Désormais, je bippe tous les matins, je peux aussi prendre le bus en cas de flemme et surtout, surtout, il vient d'être dézoné pendant les petites vacances scolaires, youhou, Paris, me voilà ! (je sais, c'était déjà le cas le week-end, mais le samedi, je fais de la musique, je ne peux pas en profiter pour vadrouiller)

 

10 avril08Et l'ordinateur : évidemment ! Et pourtant… quand j'étais au collège, Papa pouvait en emprunter un au CE, il fallait le brancher sur la télévision, et en entrant toute une série de commandes cryptées, on pouvait réussir à afficher un trait sur l'écran ! Je n'y voyais aucun intérêt. Plus tard, au lycée, certains étaient divisés en deux camps : Amstrad contre Atari aucun intérêt, non, vraiment, comme ne m'intéressaient pas non plus les petits jeux électroniques de poche… et puis j'ai dû laisser ma machine à écrire pour un traitement de texte afin de rédiger ma maîtrise, puis nous avons acheté un PC (15 000 francs ! Une fortune pour un couple d'étudiants), nous l'avons gardé 10 ans avant de faire un grand bon en avant en 2004 : ordinateur avec lecteur/graveur de CD ET internet, nous étions entrés avec bien du retard dans la modernité (mais nous avons encore notre bon vieux minitel dans un placard et quelques boîtes de disquettes) — je vous rassure : informaticien et maquettiste, nous étions "modernes" au boulot. Le changement dans notre quotidien est indéniable : trouver une information sans devoir aller à la médiathèque, envoyer et recevoir des mails, commander toutes sortes d'articles que nous mettions des mois à trouver avant, échanger photos, partitions, documents… mais le temps passé devant les écrans n'est pas négligeable, hélas.

Chacun de ces appareils a été choisi avec soin, après mûre réflexion, comparaison de modèles, étude de prix, et nous nous en séparerons quand il aura rendu son dernier souffle. Le seul achat que nous ayons fait sur un coup de cœur a été … notre maison !

 

 

Posté par Agdel à 22:23 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,