22 novembre 2018

Merci !

Il y a un peu plus de trois ans, je rendais hommage, grâce à Frenchlily, à notre factrice qui faisait son travail en vraie professionnelle, voire un peu plus. Malheureusement, elle a été mutée sur une autre tournée et nous avons retrouvé la distribution aléatoire, les erreurs d'adresse (une semaine, j'ai reçu trois courriers avec le bon numéro, le bon nom de rue mais… pour trois autres communes), les retards. Et puis au début de cette année est arrivé un jeune homme dynamique qui fait sa distribution en courant, chaussures de sport aux pieds (pour le reste, il a l'uniforme réglementaire). Nous recevons donc le courrier de bonne heure, tous les jours (enfin, il me semble) et seulement le nôtre. Pas moyen en revanche de parler au facteur, il passe trop vite !

Et puis, alors que je pestais contre Chronopost, qui nous a prévenus de la livraison d'un colis (qui n'a pas été effectuée), puis nous a laissés 2 jours sans nouvelles avant que le service client, contacté, nous informe de "ne pas être en mesure de localiser ce colis" et nous invite à faire une réclamation auprès de l'expéditeur (au Royaume-Uni, ça va être simple !), alors que nous recevons 12h plus tard un avis de livraison entre 12 et 13h, puis ce suivi « instruction de livraison reçue. Destinataire via appel livreur. Instruction choisie : lieu sûr ou complément d'adresse » (ce qui veut dire, en langage chronopostier « le colis est dans votre boîte aux lettres »)…

…bref, alors que je pestais contre ces incapables (jamais un colis Chronopost ne nous a été livré comme prévu), j'ai trouvé une enveloppe rouge avec notre adresse soigneusement rédigée au feutre argenté et cette adorable carte (faite main) à l'intérieur.

22 novembre - 122 novembre - 2

Passé le moment de surprise, je me suis dit qu'évidemment, il serait reçu le 24 novembre, et bien reçu ! Parce que non seulement il fait bien son travail, mais il y met du cœur. Les facteurs restent en moyenne 2 à 3 ans dans notre quartier, puis sont mutés ailleurs contre leur gré (car tous nous disent désirer conserver cette tournée). pourvu que nous le gardions longtemps, celui-ci ! 

 

La vie serait tellement plus simple si chacun faisait son travail : pour une (grosse) négligence de l'ancienne infirmière du lycée de Marie, j'ai dû passer depuis un an 60 coups de fil (dont une partie surtaxés avec de longues minutes d'attente), envoyer plusieurs courriers volumineux, une quarantaine de mails, rechercher des dates, des justificatifs de paiement. La nouvelle infirmière, pleine de bonne volonté, n'a pu que compatir tandis que je la plaignais pour avoir hérité d'un bureau en désordre, rempli de feuilles volantes égarées de dossiers étalés sur 5 ans au moins… des angoisses, des heures de sommeil volées, des médicaments pas remboursés (pendant 10 jours), des réponses évasives, des renvois de balle « mais vous auriez dû avoir, vous avez dû recevoir » (mais je n'ai pas eu, je n'ai pas reçu). Enfin, j'ai eu un nom et un numéro de téléphone direct, une comptable a pris ma demande en considération, j'ai reçu copie de ma facture acquittée avec mention du centre de sécu choisi, j'ai descendu la chaîne pour apprendre que le dossier avait de toute façon été transféré à la CPAM en septembre. Mais comment pouvions-nous le savoir ? « Ils ont dû vous envoyer un courrier » (surprise : non !). Enfin, j'ai démêlé l'écheveau, Marie n'a plus qu'à faire les dernières démarches, en espérant que le téléphone pendant sa pause déjeuner, puisque bien évidemment les services sont ouverts du lundi au vendredi de 9h à 17h. Je vais devenir méfiante et faire des copies d'écran à chaque démarche en ligne ! 

(parce que quand ça ne marche pas, ça ne marche pas : les mails de l'administration qui gère cette école, quel que soit l'interlocuteur,  arrivent directement dans la poubelle de la messagerie en ligne de notre fournisseur d'accès, je l'ai découvert par hasard ce matin… je regardais les spams mais pas la corbeille !)

 

Posté par Agdel à 19:12 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,


24 juin 2016

Défi 52 carrés #24

Un seul carré cette semaine, un appliqué à la main, qui aurait nécessité un petit repassage final mais… mon fer est tombé sur le carrelage de la lingerie et n'a pas aimé du tout, le bout de la semelle est tout écrasé et accroche les tissus. Quelques morceaux de toile émeri et une bonne dose d'huile de coudre devraient pouvoir y remédier !

24 juin1

(quand il fera moins chaud)

Posté par Agdel à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

28 avril 2016

Défi 52 carrés #16

Un nouvel appliqué à la main, on dirait que j'y prends goût !

 27 avril6

 

Et puis un report de notre dîner asiatique : mercredi soir, nous avions une répétition (oui, encore !) et notre journée a été consacrée, à la demande d'Aurore, à une virée parisienne, visite du Louvre (enfin, des antiquités, avec une petite incursion à l'étage pour voir quelques tableaux repérés par la demoiselle dans ses livres de classe : La Joconde, évidement, La Liberté guidant le peuple, Le radeau de la Méduse, L'enlèvement des Sabines. De mon côté, je voulais admirer Le Tricheur de La Tour et La Dentellière de Vermeer, mais ces deux salles étaient fermées (et on ne découvre la chose qu'après avoir parcouru de nombreuses galeries, le plan ne signalant pas les parties en travaux ou fermées pour la journée). Elle m'a une fois de plus épatée par sa connaissance des œuvres et de la mythologie, elle est vraiment faite pour des études d'histoire !

 

27 avril127 avril2

Un bagel plus tard, nous sommes passées rapidement chez Fil 2000 et la boutique d'Aroma-zone (espérons que l'huile essentielle de poivre dissuadera le chat des voisins de faire de la patinoire sur nos voitures avec ses pattes boueuses)

27 avril327 avril4

Une journée presque parfaite, si Aurore n'avait bloqué son téléphone tout neuf dans le train du retour, en voulant entrer un mot de passe. J'étais assez confiante en Paul et Marie pour résoudre le problème, mais elle a été au bord des larmes durant tout le trajet. Elle en est quitte pour la perte de ses photos du jour (quel dommage, la photo de la Joconde derrière sa vitre avec juste une tête de japonais dans le champ !)

C'est donc jeudi que je me suis attelée à la recette du jour : un Deok Gook, avec confection maison des Rice cakes (non, je n'ai pas mis ma plus belle robe pour pétrir la pâte, c'était d'ailleurs assez sportif au moment de rouler les boudins, même si j'avais l'impression d'être revenue en maternelle !)

27 avril527 avril7

Une recette parfumée (j'avais ajouté plein d'herbes) , mais qui manque un peu de légumes à mon goût. La farine de riz donne un goût assez particulier aux pâtes, que l'on ne retrouve pas dans celles du commerce, je ne sais pas pourquoi.

 

 

 

Posté par Agdel à 18:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

31 décembre 2015

#52xmerci–52 : paix

Le soleil brille, Aurore est chez sa marraine, les bagages sont défaits, les cadeaux déballés, la maison remise en état après la frénésie d'avant-Noël, ce soir, nous sommes invités et le gâteau est prêt… j'ai pu prendre le temps de coudre et cuisiner sans urgence, quel luxe !

Des maniques à offrir à mon amie ce soir, la transformation des petites chutes d'éponge en lingettes réutilisables (reste à voir si elles trouveront le chemin du filet de lavage après usage, j'ai quelques doutes…) et des orangettes et pamplemoussettes (sauf que le chocolat blanc n'est pas du tout couvrant, mais ce sera bon quand même)

31 décembre231 décembre1

31 décembre3

Plus que quelques heures avant de changer d'année, je ne suis pas pressée de voir filer cette journée si calme.

 

Posté par Agdel à 14:41 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

22 décembre 2015

#52xmerci–5 : l'hiver

Quel hiver ? J'ai rangé mon manteau pour ressortir le trench (j'avoue que le vent était frais, quand même), je n'ai pas encore porté de bottes, la panne de chauffage (récurrente) au bureau passe presque inaperçue, je sors sans gants…

Ah oui, il y a les sapins dans les rues, et les clémentines ! Mais ceux qui ont des doutes sur le réchauffement climatique ne doivent plus être bien nombreux à présent.

22 décembre

Posté par Agdel à 21:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


18 décembre 2015

Il était trois fois Noël : décorations

Je n'ai aucune énergie cette année pour décorer la maison… ça tombe bien, j'ai des ados motivés !

C'est donc Marie, samedi, qui s'est chargée d'installer la crèche (avec sa sœur), puis qui a déplié et garni le sapin, pendant que nous accompagnions Aurore à un Concert à domicile. Plus aucune guirlande lumineuse ne fonctionne, j'attendrai les soldes pour en acheter une nouvelle, à LED tant qu'à faire, parce que c'est tout de même beau, un sapin qui clignote !

17 décembre1

17 décembre2

Et puis nous avons des décos de Noël qui restent en place toute l'année, parfois ça étonne certains de nos invités :

17 décembre317 décembre4

C'est aussi, pour cette semaine, ma participation aux #52 mercis dont le thème est : L'Esprit de Noël

Bon, l'Esprit de Noël, ça serait bien qu'il me donne un petit coup de main, là, parce que les aiguilles qui cassent, les fils de canette qui se terminent sans prévenir, les colis qui arrivent incomplets, ça ne m'aide pas du tout. Et les insomnies non plus ! Je rêve juste de dormir (et ce n'est pas au programme des jours à venir, hélas…

Posté par Agdel à 08:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 décembre 2015

#52xmerci–49 : ce qui m'émerveille

Au matin, profiter du spectacle de la brume qui se lève peu à peu sur les étangs, tandis que je m'évertue à courir malgré le froid, la fatigue, le manque de temps…

14 décembre1

Merci à la collègue qui m'a parlé un jour de cet endroit, au milieu de la grande ville !

Posté par Agdel à 22:29 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

04 décembre 2015

#52xmerci–48 : un film

Quel est le film qui m'a fait du bien, ces derniers temps ? Un film calme, sans élément marquant, ni drame, ni aventure extraordinaire…  Un jeune homme vient d'avoir un accident de ski, il demande à ses parents, séparés depuis longtemps, de venir le chercher, lui et sa voiture, à plusieurs centaines de kilomètres. Cet homme, cette femme vont se retrouver l'espace de quelques jours. Aucune rancœur entre eux, s'il y en a eu, elle s'est apaisée. On se demande parfois si les sentiments passés vont renaître, mais non, bien qu'il leur reste une certaine complicité, quelques habitudes communes. On voit également la grande confiance qu'ils portent encore l'un à l'autre.

J'ai attendu (redouté ?) un rebondissement, un accident… mais rien. Et c'est bien comme cela, c'est la vie, finalement, qui se déroule sous nos yeux, sans tristesse ni regrets.

Afficher l'image d'origine

Posté par Agdel à 20:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

29 novembre 2015

#52xmerci–47 : un(e) ami(e)

Pas facile, dans la vie réelle, de maintenir le lien avec ses amis… ceux que nous avons datent de nos années lycée, pour la plupart. N'étant pas adeptes des réseaux sociaux, nous n'avons que de véritables amis, en chair et en os.

Nous nous sommes éloignés (géographiquement), nos rythmes de vie font que nous ne les voyons pas souvent, nous leur téléphonons rarement, une carte postale lors des vacances, un échange de mails… et puis d'un coup, les liens sont renoués comme si nous nous étions vus la veille, nous passons une journée ensemble (voire une semaine de vacances), et par chance nos enfants s'entendent comme larrons en foire.

Avant de faire quelques centaines de kilomètres pour fêter un anniversaire de mariage, j'ai photographié le bouquet offert il y a peu par mon amie de toujours, amie d'enfance, de lycée, témoin de mon mariage, marraine d'Aurore et, parfois, collègue occasionnelle de travail.

29 novembre1

 

 

Posté par Agdel à 19:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

19 novembre 2015

#52xmerci–46 : invention moderne

Il y a déjà eu des thèmes similaires, ou presque… en cette semaine troublée, je peux cependant penser à ce qui a radicalement changé ma vie, l'arrivée dans notre foyer (très tardivement) d'internet, la possiblilité de trouver un renseignement en un temps record, d'envoyer et recevoir des messages à n'importe quelle heure, de transmettre à distance des documents en un instant. Je ne suis pas très "moderne", je n'ai pas de compte sur les réseaux sociaux, mais je sais que le pire (propos haineux ou fausses rumeurs qui alimentent la psychose) et le meilleur (comme ces portes ouvertes au cœur de la nuit du 13 au 14) a pu y circuler depuis quelques jours. Je suis plutôt adepte de la radio, mais j'avoue avoir depuis lundi une fenêtre de mon ordinateur ouverte sur un fil d'actualité, par besoin de savoir que tout va bien, que rien ne s'est passé dans les quartiers de Paris ou proche banlieue où les miens passent leurs journées… 

19 novembre1

Alors je veux dire un grand Merci à Antoine Leiris pour ses mots si réconfortants, ces paroles d'espoir que je voudrais faire miennes, même si je ne pense pas que j'aurais son courage dans des circonstances similaires. Lorsque j'ai lu son message, mardi, j'ai repris confiance dans l'avenir. Je lui souhaite, à lui et son petit Melvil, une longue vie heureuse.

Capture d’écran 2015-11-19 à 14

Posté par Agdel à 20:50 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :