25 août 2015

#52xmerci–32 : créativité

Le thème de cette semaine (ou de la semaine dernière, là je ne sais plus trop où j'en suis…) est « ce qui stimule votre créativité ». Sans hésiter, je peux répondre : la créativité des autres ! Sans vouloir copier, sans céder à la mode à laquelle j'ai toujours été indifférente, je suis forcément influencée par ce que je vois sur d'autres blogs. Il m'arrive de remarquer une jolie robe, un bouquet dans une vitrine et prendre discrètement une photo, ou faire rapidement un petit croquis en me disant que ce sera une idée à exploiter plus tard… ma gourmandise est également une source d'inspiration (j'ai notamment imaginé un dessert, juste en choisissant deux boules de glace dans une pizzeria près de Chambord, je vous en reparlerai dans quelques jours). Alors je transforme, j'invente, j'imagine des déclinaisons… et bien sûr, le temps me manque cruellement pour réaliser tout ce que je voudrais.

Et puis surtout, j'aime faire plaisir autour de moi. Savoir que ce que l'objet auquel j'ai longuement réfléchi, sur lequel j'ai travaillé avec soin, va plaire et que le destinataire sera sensible au fait que je lui offre quelque chose de personnalisé est une grande source de motivation. On va dire donc que ce qui me stimule, ce sont les étoiles que je lis dans leurs yeux… même à 20ans, j'ai réussi à surprendre mon hyper-créatif (et pourtant, je n'ai rien inventé, sur ce coup-là) et il m'a alors reparlé des gâteaux qui l'avaient le plus surpris, les clowns sportifs de ses 5 ans ou le ballon de foot de ses 13 ans)

25 août1

 

 

 

Posté par Agdel à 08:41 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


12 août 2015

#52xmerci–31 : la température

Le thème choisi par Frenchlily est vraiment d'actualité ! Aujourd'hui encore, c'est une journée de canicule, le soleil brille et chauffe, la pluie, toujours prévue pour les jours à venir, se fait attendre… depuis le 5 juin, il a plu deux fois, et encore pas bien longtemps. Le jardin se dessèche…

Je suis moitié bretonne-moitié normande, née au bord de la Manche ; j'ai connu, durant mes vingt premières années, un climat tempéré. Par conséquent, l'hiver, j'ai froid, l'été, j'ai trop chaud ! Au printemps et en automne, ça va, sauf quand il pleut trop longtemps (jamais contente, autrement dit)

En ces journées où la température dépasse les 30°C, mon objectif principal est de me rafraîchir : au bureau, brumisateur, ventilateur, eau fraîche (mon bureau est situé sous les toits dans un bâtiment mal isolé). À la maison : pieds nus sur le carrelage, volets fermés côté sud, thé glacé (et très bientôt, notre isolation va être refaite, on pourra respirer à l'étage)

Le thé vert que m'a offert Marie pour la fête des mères est parfait : jasmin, pamplemousse, litchee, pêche ; je le laisse tiédir, je verse dans un grand verre avec beaucoup de glaçons…

12 août1

Posté par Agdel à 18:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

28 juillet 2015

#52xmerci–29 : quelque chose du passé

Loin de la maison, je n'ai pas grand chose  sous la main (et une connection internet bien hasardeuse)… mais finalement, il y a quelque chose de mon passé qui ne m'a pas quittée durant ces deux semaines : ce couteau, que Papa m'a donné lorsque je suis entrée aux guides, et qui était déjà, si j'ai bonne mémoire, à son père ; je l'ai emporté pour tous mes camps, et plus tard lors de nos périples à vélo. Il est resté dans notre matériel de camping, chose étonnante dans cette maison où tout disparaît… et je l'ai donc emporté dans mon sac à dos. Jeudi, alors que nous achetions un pique-nique, une petite dame demandait un couteau à la caissière pour couper proprement sa baguette, j'ai sorti mon canif en disant « il était à mon grand-père », je crois que ça lui a fait plaisir !

28 juillet1

Posté par Agdel à 13:13 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

17 juillet 2015

#52xmerci–28 : confort !

Le thème est, plus exactement, confort de la vie moderne. Il y a 25 ans, nous partions à deux pour une randonnée de 15 jours à vélo.  J'avais cousu moi-même les sacoches, on n'en trouvait pas en France à cette époque. En arrivant dans un département, nous allions dans le premier office de tourisme rencontré pour demander une liste des campings, pour la plupart, c'étaient de petits terrains municipaux à une étoile, très bon marché, avec des douches froides (on achetait un jeton pour 6 minutes d'eau chaude). Le gardien passait le soir, ou pas, il nous est donc arrivé de ne rien payer. Nous avons même séjourné deux fois dans un camping fermé (en plein mois d'août !), sur les bords du stade municipal et une fois, avons assité au match de l'équipe locale en attendant le départ des joueurs pour planter notre tente… les pauvres s'étaient fait laminer, un joueur avait même marqué un but contre son propre camp. Au début, nous tracions notre route au plus court, ensuite nous avons compris qu'il vallait mieux suivre les rivières ! Une fois, nous avons dû nous séparer, suite à une casse de rayons. Je suis partie en avant, Guillaume devait me rejoindre en bus après avoir confié sa monture à un répérateur. Trouvant le camping complet, j'ai connu un grand moment de désespoir en réalisant que peut-être, il n'arriverait pas à me retrouver… aucun moyen de nous joindre, à moins de trouver une cabine, appeler nos parents en espérant que l'autre aurait la même idée…  pour finir, le bus circulait bien et une habitante du village m'avait indiqué le pré communal et m'avait donné de l'eau, ouf !

Mercredi, j'ai commencé à préparer notre matériel pour une courte randonnée. J'ai découvert que j'avais jeté il y a trois ans les fameuses sacoches qui avaient fait leur temps. Après un bref moment de panique, j'en ai commandé de nouvelles sur internet, j'irai les chercher en magasin ce vendredi, si tout va bien. Nous sommes équipés à l'arrière de pneus anti-crevaison (nos mésaventures passées nous ont rendus méfiants). 25 ans après, les petits campings municipaux ont fermé, trop peu de confort… du coup, ça complique un peu, nous devons prevoir notre itinéraire en fonction des points de chute. Mais un site est là pour nous faciliter la tâche ! On rentre le nombre de km à parcourir par jour, on clique sur un point de départ et hop, le lieu d'arrivée apparaît (dans la pratique, ça fonctionne assez mal, il faut recommencer pour chaque étape…)

Capture d’écran 2015-07-15 à 19

 Nos téléphones et l'application GPS nous aiderons également  à ne pas nous perdre, un peu d'aventure en moins, un peu de confort en plus…

 

Posté par Agdel à 08:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 juillet 2015

#52xmerci–27 : moyen de transport

C'est le thème proposé par Frenchlily pour cette semaine. J'ai dû répondre vendredi à une enquête portant, entre autres, sur mes déplacements quotidiens… ce jour-là, j'avais, comme tous les jours, utilisé ma voiture pour 15 km, mon vélo pour 6 km, le train pour 18 km, le bus pour 2 km (ça, c'est plus rare) et marché au moins 5 km. Difficile donc de choisir un seul moyen de transport… cette semaine, donc, je dis merci à mes pieds qui me portent fidèlement là où je veux aller (tant que je supporte mon arthrose de l'orteil droit, les séquelles de ma petite fracture, ma tendinite d'Achille). À moi de les soigner un peu plus que je ne le fais actuellement, si je veux en profiter longtemps encore !

11 juillet1

(pour l'occasion, j'ai vernis mes ongles, ce qui doit arriver 2 fois par an, c'est fête !)

Posté par Agdel à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


30 juin 2015

#52xMerci–26

Thème de la semaine : ce qui vous fait rire ou sourire.

Il paraît que je souris beaucoup, même si j'ai l'impression d'avoir les sourcils froncés du soir au matin, certains jours… Je souris aux amis et connaissances rencontrés dans la rue ou au magasin, je souris aux collègues en arrivant le matin, aux commerçants. Pour ce qui est du rire, je crois que je suis bien servie à domicile (je vais quand même citer deux blogs qui me fournissent un éclat de rire presque quotidien : Angel qui raconte avec beaucoup de verve ses mésaventures familiales et Pomdepin, narratrice irrésistible de tous les petits travers de nos amis d'outre-Manche)

Nos repas familiaux, probablement moins animés que chez Anne, sont toutefois assez gais. Après les mots d'enfants, nous sommes passés aux jeux de mots ou taquineries entre ados, et comme ils s'entendent bien dans l'ensemble, c'est rarement source de tensions. Marie, ce soir, nous expliquait qu'elle s'est quasiment brûlé les mains cet après-midi (non, voyons, ce n'est pas de cela que nous riions) en ramassant…

30 juin1

… sa pelle à neige !

Franchement, une entreprise de paysage qui prévoit d'emporter une pelle à neige pour travailler par 30°C à l'ombre un 30 juin ne doit jamais, jamais, être prise au dépouvu !

 

(il s'avère que la pelle à neige est un instrument remarquablement efficace pour ramasser les feuilles)

 

Posté par Agdel à 22:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 juin 2015

#52xmerci–25 : été

Thème de cette semaine, proposé par Frenchlily : l'été ! Alors que nous sommes effectivement en plein été, profitant autant que possible de ces longues journées ensoleillées malgré des emplois du temps bien chargés pour tous, je suis allée à la cueillette avec Paul. C'est confirmé : ils n'utilisent pas de désherbant, il fallait bien chercher entre les fleurs sauvages et les orties pour dénicher de délicieuses petites fraises, et la barquette ne s'emplissait pas vite, cette année.

24 juin1

Allez, mes jolies, dans la bassine à confitures, maintenant !

 

Posté par Agdel à 13:22 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

19 juin 2015

#52xmerci–24 : héritage familial

Thème de cette semaine, proposé par Frenchlily : héritage familial, racial, social. Vaste sujet ! Bon, l'héritage racial, pour nos familles bretonnes et normandes depuis des générations, c'est sans surprise. Aucune surprise à attendre non plus sur le plan financier, pas de “tante à héritage” ni même de “cousin d'Amérique”…

Et puis mercredi midi, alors que je râpais mes carottes, il m'a semblé évident que l'héritage familial le plus évident au quotidien, ce sont les recettes de cuisine ou les plats transmis de mère en fille, de grand-mère en petite fille ou de mère en fils… (voire grand-père à petit-fils pour le vin de noix). J'en ai déjà parlé ici : la couronne de pâtes de Mutti, la tarte aux pommes de Mamie, les pommes de terre au chaudron de Maman, la soupe de poissons du collège (oui, bon, ça devient à partir de maintenant une tradition familiale) et ce plat simplissime dont j'ignore totalement l'origine, que nous mangions surtout lors des vacances en caravane… de quel chanoine s'agit-il ? Qui nous a transmis cette idée ? (je n'ose parler de recette)

Voici donc le hors-d'œuvre du Chanoine

19 juin1

(oui, oui, des carottes râpées et du saucisson en tranches, c'est tout, c'est frais et c'est bon ! Toute la difficulté réside dans la disposition des tranches de saucisson… )

Posté par Agdel à 21:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

12 juin 2015

#52xmerci–23 : l'odorat

Ça commence peu après le réveil : le linge à étendre, une douche parfumée (selon la saison et mon humeur , lavande, pamplemousse, vanille-citron, fleur d'oranger…), puis l'odeur de pain grillé du petit-déjeuner, le thé à l'orange ou à l'amande, la menthe du dentifrice, un soupçon de parfum. Les bisous aux filles et leurs eaux de toilette sucrées d'adolescentes.

Il est temps de partir, l'humus, la fraîcheur du sous-bois, la traversée de la roseraie, bien agréable en ce printemps, la gare… hum… les odeurs sont moins agréables, quoique nous sommes enfin libérés des "petits trains gris" et de leur odeur de brûlé au freinage, mais il reste les fumeurs dispersés sur toute la longueur du quai et… le parking à vélos dont les recoins servent d'urinoirs.
Les jeunes filles qui se maquillent ou se vernissent les ongles dans le train (j'ai déjà du mal quand rien ne bouge !), l'arrivée en gare, le passage devant la boulangerie et la rôtisserie, ou les gaz d'échappement des camions, nombreux à emprunter cette rue. Ce soir, je passerai devant le lycée hôtelier et ses apétissantes effuves, puis il y aura les odeurs de cuisine quand je préparerai le dîner, le pain qui cuit.

Sans parler des odeurs peu fréquentes qui, instantanément, nous rappellent des souvenirs : un vieux livre, un vêtement, une cave, un grenier, l'intérieur d'un meuble… Souvenez-vous comme, enfants, nous nous jetions sur les feuilles polycopiées et leur odeur d'alcool à brûler, la colle Cléopâtre à l'amande… cette habitude de "sentir" chaque nouveau produit m'a valu une cruelle leçon, le jour où j'ai ouvert la bouteille d'ammonique que Maman venait tout juste d'acheter et reniflé direct au goulot ! Cette mésaventure m'a rendue bien prudente par la suite.

Il est, je crois, une odeur que tout le monde aime, même ceux qui n'en boivent pas : le café, encore mieux lorsqu'il est fraîchement moulu ! Et ces dix derniers jours, grâce à une collègue qui avait acheté par erreur un paquet de café en grains, j'ai eu la chance de pouvoir me muscler les bras chaque matin, avant d'entamer ma journée de travail :

13 juin1

J'ai rapporté le plus grand de mes trois moulins à café et il fonctionne très bien ; cela m'a donné l'idée d'esssayer le tout-petit pour moudre des épices, c'est parfait également, moi qui pestait contre les moulins à poivre qui s'usent si vite…

(et mon chef, qui rigolait déjà devant la table de nuit de mon arrière-grand-mère que j'ai apportée dans mon bureau faute de place à la maison, a pu en rajouter une couche !)

 

 

 

Posté par Agdel à 18:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

04 juin 2015

#52xMerci–22

Tout d'abord, un petit avertissement : attention, certaines images peuvent choquer les âmes sensibles !

 

Le thème de la semaine est “animal de compagnie”. Bon, les enfants ou le conjoint n'entrent pas sous cette dénomination, n'est-ce pas ?

 

Nous n'avons pas d'animal de compagnie à la maison, je n'ai pas eu envie de subir toutes les complications que cela implique en termes de rythme de vie, de départs en vacances, d'alimentation (je trouve que je charrie suffisamment de kilos de nourriture chaque semaine), de ménage supplémentaire. Nous avons eu deux poissons rouges chargés de nous débarrasser des larves de moustiques dans notre réserve d'eau. Nous les avions appelés Picard, puis Picard II, après avoir observé leur stupéfiante résistance aux hivers les plus rigoureux, alors que le tonneau semblait entièrement rempli de glace durant plusieurs jours ; vu l'hiver particulièrement doux qui vient de s'écouler (et donc une invasion de moustiques bien précoce dans la saison) il va peut-être falloir en racheter un, mais il vivra dehors et se débrouillera pour trouver sa nourriture (le tonneau étant placé juste à coté du compost, ça ne pose aucun problème).

 

En revanche, nous avons quelques animaux domestiques… j'ai réussi à photographier la plus fidèle, celle qui vit depuis au moins trois ans dans notre seuil de porte. Bon, elle pourrait faire le ménage de sa chambre, de temps en temps !

4 juin1

Nous avons également en principe une famille de toutes petites araignées filiformes au plafond de la douche (mais là, elles sont parties, elles n'ont peut-être pas apprécié mon passage d'aspirateur dans les coins), des abeilles solitaires qui installent leurs œufs – avec réserves de pollen et porte en cire – dans les trous d'aération des fenêtres, sans parler des lézards, des sauterelles ou des fourmis (qui ont tenté une nouvelle incursion la semaine dernière). Il paraît que c'est le signe d'une maison saine ! Tant mieux pour nous, alors. Pour ma part, j'accepte la cohabitation tant qu'elle n'empiète pas sur mon espace vital : l'araignée qui parcourt le salon en journée ou descend dans la douche finit mal, mais je leur laisse volontiers le dessous des meubles !

Posté par Agdel à 20:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :