05 juin 2016

Sweat : le troisième

Le samedi a été un peu chargé : portes-ouvertes de l'école de musique auxquelles je jouais le matin, suivies d'un départ vers la petite chapelle du XIe siècle où se produisait l'orchestre à cordes, à 1h30 de route ; arrivés sur place, nous avons constaté que la chapelle, fermée la plupart du temps, était glaciale et humide… c'est peu dire. Toutes les portes et fenêtres ont été ouvertes pour y remédier un peu. Les jeunes ont répété une partie l'après-midi pendant que nous sommes allés chercher un café dans le village voisin.

À 17 heures, le public était prêt : l'association qui œuvre à la rénovation de la chapelle, les parents des musiciens et quelques curieux. Prêts aussi les voisins de la chapelle qui ont démarré leur tondeuse auto-portée, ainsi que leurs amis (?) motards, une bonne vingtaine, qui ont commencé à passer devant la porte toutes les 10 minutes… comment peut-on être aussi bête et méchant ? Quelle "nuisance" peuvent représenter un concert et une messe par an ? (évidemment, nous avons cru à un hasard, mais les habitués nous ont informés que cette petite comédie se répétait à chaque fois).

Après le concerto pour 4 altos, les portes ont été fermées et là, les violonistes ont commencé à flancher les uns après les autres : le taux d'humidité rendait leurs instruments incontrôlables, les cordes se détendaient ainsi que les mèches des archets, et les doigts collaient aux cordes. Il a fallu rouvrir les portes et faire avec le bruit des moteurs, donc… (pas en continu, je vous rassure). Enfin, un vin d'honneur fort sympathique a réuni tout ce petit monde, nous avons commenté les progrès des uns et des autres (le concert avait déjà été donné en avril), discuté avec les professeurs…

Ce dimanche, donc, après une animation de messe un peu improvisée (oublier le programme ainsi qu'une partie des partitions à la maison n'est pas une bonne idée), je me suis installée au chaud dans ma lingerie (j'ai pris froid hier, en plus de mon bain de pieds de mercredi) et j'ai cousu le dernier sweat, pour Paul.

Modèle déjà cousu, Louis de Farbenmix. Les manches du patron sont très serrées, je les ai élargies grâce à cette technique.

5 juin35 juin4

capuche croisée sur le devant, appliqué "dragon" au dos (avec quelques traces de colle temporaire qui partiront au lavage)

5 juin25 juin1

Mon appareil photo fait un blocage sur le bleu canard, apparemment, en plus du violet !

5 juin5

Paul trouve le bord-côtes trop coloré, mais il s'y fera…

5 juin 15 juin 2

Maintenant, je vais peut-être pouvoir commencer un peu de couture estivale ?

Posté par Agdel à 19:13 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


22 novembre 2015

De la couleur !

Un beau sac coloré, léger et solide pour les prochaines vacances, ça aide à retrouver le moral, non ? Je l'ai terminé à la fin de ma période "travaux-vacances", il ne lui manquait que la poignée et la bandoulière.

22 novembre522 novembre1

Pour la seconde, ça attendra que j'aille à Paris : j'avais acheté un métrage suffisant de sangle mais j'en ai utilisé un bon morceau pour un autre sac. Pour la poignée, après avoir pensé qu'elle serait superflue, je me suis décidée à la coudre pour deux raisons, aussi importantes l'une que l'autre : 1. le premier sac cousu d'après ce patron a des anses trop longues, je les ai donc raccourcies cette fois… trop ! Du coup, les anses ont tendance à scier un peu la main qui les tient (et encore, je n'ai testé qu'en remplissant le sac avec des oreillers). 2. il fallait ABSOLUMENT que je case un petit bout du ruban assorti aux broderies !

22 novembre6

22 novembre4

Ce modèle est un plaisir à coudre, surtout la deuxième fois et après quelques éclaircissements apportés par mes copinautes Gloubichamalu et La clé des champs quant aux explications pas toujours très claires (et en allemand…) du tutoriel. Je pense donc qu'il y en aura d'autres, d'autant que notre collection de sacs de voyage montre des signes d'usure allarmants. Reste à voir comment vieillit ce tissu nylon de Rijstextils… mon sac quotidien est déjà abîmé par endroits, mais la toile était moins souple que celle-ci.

22 novembre222 novembre3

 

 

 

Posté par Agdel à 15:55 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 avril 2015

Un sac peu discret…

Il me fallait un nouveau sac, parce que ces deux-là arrivent en fin de course (le tissu, ça s'use) et que celui-ci a besoin d'anses plus longues, à chaque fois, c'est la galère pour le mettre sur l'épaule avec un manteau (un jour, je découdrai et changerai les anses, mais c'est un peu un sac pour l'hiver, aussi…)

J'avais commandé chez Rijstextils du “pouf en tissu nylon” (la traduction automatique donne parfois des résultats surprenants) dont je me disais qu'il devait être bien pour des sacs de voyage. À l'arrivée, j'ai été enchantée par cette toile solide, soyeuse, plastifiée sur l'envers et j'ai aussitôt repassé une commande (oui, ils sont malins chez Rijstextils, ils t'envoient un bon de réduction valable 15 jours juste après que tu aies reçu ta commande précédente) avec de la toile bleu azur et du coton à motif “plumes”. Pour le bleu azur, je n'ai pas été déçue ; en revanche, la toile reçue est beaucoup plus rigide que les autres, ce qui l'a rendue très difficile à travailler, je crois que j'ai battu mon record d'épingles tordues ou enfoncées dans les doigts et je ne compte plus mes blessures et les interruptions inopinées de couture pour éviter les taches rouges.

27 avril2

Pour le patron, j'ai repris celui du sac Pepita que j'ai agrandi. Comme j'avais dû retoucher le précédent pour cause de manque de poches, j'ai bien réfléchi à mes besoins avant de coudre : des poches pour le téléphone, le porte-monnaie, le trousseau de clés, le stylo, le portefeuille pour éviter les recherches frénétiques, une profondeur étudiée pour chaque poche afin de ne pas perdre le téléphone en me penchant (c'est du vécu) ou ne pas frôler la crise cardique en constatant la disparition du porte-monnaie en pleine Aiguille en fête, alors qu'il est simplement au fond d'une poche trop profonde (c'est du vécu aussi).

27 avril4

Un mousqueton pour mes clés de bureau et de voiture

27 avril5

Une poche extérieure pour le pass navigo (et tant qu'à faire, loin du bouton magnétique, quoique je n'ai pas eu de souci de ce côté-là mais j'étais une démagnétiseuse de tickets de train redoutable à l'époque où je n'avais pas de pass, alors ne tentons pas le diable)

27 avril3

Un biais solide pour border le rabat et éviter ceci : j'ai pris de la toile de montgolfière, qui est d'une remarquable résistance à l'usure.

27 avril927 avril8

 

 

Et une poche zippée au dos, pour les documents importants

27 avril6

Tissu, broderies et ruban ne sont pas prévus pour être assortis, mais j'aime bien le résultat.

27 avril7

Testé aujourd'hui dans Paris : un peu raide, mais parfaitement opérationnel, assez grand pour contenir un livre, une bouteille d'eau et quelques achats, voilà le sac parfait pour les beaux jours !

27 avril1

 

 

 

Posté par Agdel à 21:50 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 avril 2015

#52xMerci—13

En retard, en retard… j'ai beaucoup de retard, mais le thème de la semaine 13 était "un cadeau reçu ou une attention particulière"… j'ai donc attendu une occasion, mais les deux semaines passées ont été particulièrement difficiles, très chargées sur le plan familial, très négatives côté boulot, et rien n'est venu à mon aide, mes ados ont été particulièrement pénibles, malchanceux et exigeants…

… alors j'ai décidé de m'offrir moi-même un petit cadeau ! J'ai vraiment besoin de me coudre un nouveau sac, les miens sont défraîchis. Or, Farbenmix a sorti depuis peu un superbe ruban à plumes, un motif que j'avais désespérément cherché au moment de coudre ce sac.

Et ce soir, j'ai trouvé l'enveloppe dans ma boîte, avec comme toujours un emballage soigné et de jolis timbres !

13 avril1

Évidemment, j'ai pris deux rubans supplémentaires pour rentabiliser les frais de port

On n'est jamais mieux servi que par soi-même, n'est-ce pas ? Bon, maintenant, y'a plus qu'à trouver du temps !

Mais chez Frenchlily, d'autres ont eu la chance de recevoir un cadeau.

Posté par Agdel à 17:03 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

02 mai 2014

Style marin

Avec un rythme de couture on ne peut plus décousu (10 minutes, par-ci, par-là), parce qu'il y a toujours autre chose de plus urgent à faire), je suis quand même venue à bout de ce nouveau tee-shirt, qui répond parfaitement au cahier des charges fixé par Marie : des rayures, du biais noir (Hum, tu es sûre ? À la lumière du jour, on voit bien que les rayures sont bleu marine… Elle voulait des détails noirs, elle a eu du noir !), des pattes boutonnées aux épaules. Malgré les soucis de taille du patron, mes doutes sur les coloris, les trous dans le jersey noir (!), le décousage à 3 reprises des pattes qui n'étaient jamais droites, la difficulté à trouver 2 boutons qui vont bien (dans un stock de quelques centaines), la destinataire est pleinement satisfaite de son nouveau tee-shirt *

2 mai22 mai 3

 2 mai1

* Ce qui n'est tout à fait pas le cas de sa sœur qui m'a redonné le sien avec pour mission de le rallonger par une bande rose… mais c'est vrai, ça, il n'est pas bien long en fait !

Posté par Agdel à 17:52 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,


23 avril 2014

Cette fois, c'est la bonne !

… la bonne taille, pour ce tee-shirt Antonina qui taille si grand. J'ai imprimé le patron à 90 % et coupé une taille 32-34 sans valeurs de couture, pour une Miss que j'habille en 12-14 ans du commerce.

23 avril123 avril2

Un léger regret de sa part cependant : elle aimait beaucoup le jersey en vert (elle a hésité au moment de commander), mais Marie, dans sa grande générosité, accepte de lui donner le tee-shirt vert dans 3-4 ans, même s'il sera toujours à sa taille, vu qu'elle ne grandit plus… voilà deux filles contentes, donc ! *

23 avril3 J'ai surpiqué l'empiècement du dos au ras du biais cette fois, trouvant que la surpiqûre par-dessus la couture du biais n'était pas très esthétique. Mais la prochaine fois, je ne couds le second côté du biais qu'une fois l'empiècement appliqué sur le dos, je pense que c'est la bonne méthode.

* Mouais, Marie m'a quand même demandé où en était le sien… toujours en pièces détachées, ma grande, avec un ou deux RV médicaux par jour et mes douleurs dentaires qui deviennent intolérables (autant qu'incompréhensibles), je ne suis guère productive !

 

 

Posté par Agdel à 19:09 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 avril 2014

Un sac d'anniversaire

Aujourd'hui, c'est au tour de Marie d'être la reine du jour ; 16 ans ! Un repas tout simple composé de ce qu'elle aime, un gâteau qui ne s'est pas effrondré (voilà, il fallait 5 feuilles de gélatine…) et j'ai pu lui offrir le tee-shirt cousu pour sa sœur, offrir deux fois le même cadeau, voilà des heures de couture bien rentabilisées !

15 avril115 avril2

15 avril3

Enfin, pour ma future paysagiste, passionnée apr le Japon où elle se rendra peut-être en voyage d'études, qui sait, j'ai pu terminer ce matin le sac qu'elle m'avait commandé (ayant enfin remis la main sur mes fermetures magnétiques)

15 avril415 avril5

15 avril615 avril7

15 avril815 avril9

Modèle Pepita de Farbenmix avec ajout de poches intérieures, extérieur en jean (extensible, pas très pratique), tissu à motifs japonais de l'aiguille en fête, ruban Tendance ruban (note à moi-même : 1 m ne suffit pas, pour un sac en bandoulière, prendre 1 m 20 !)

Je dois rectifier les pièces de son tee-shirt (coupé avant de m'apercevoir du problème) mais nous profitons du beau temps de ce printemps pour réaliser un projet remis deux années de suite pour cause de vacances pluvieuses : peindre mur et sol du garage. Le garage en question n'accueillant pas de voiture, mais un congélateur, le matériel de bricolage et jardinage, les chaussures, les réserves de nourriture, les vélos… (nous n'avons ni sous-sol, ni débarras), il a fallu vider tout cela (dehors, pour le principal, à part le congélateur qui trône au milieu du salon) et dépoussiérer murs et sol. Les murs (en parpaings) sont peints, la première couche du sol est faire, ça prend forme ; encore deux couches puis 48h de séchage avant de remettre les meubles. C'est dans ce chantier qu'Aurore a fêté son anniversaire hier, avec ses amis… pas de thème, pas de jeux organisés, pas de gâteau fait maison, quelle honte ! Mais elle semblait contente de son après-midi. Pour ma part, j'ai trouvé que les filles criaient bien trop fort et trop souvent, j'étais épuisée en fin d'après-midi !

Pas de stage de violoncelle cette année, mais un autre stage qui va commencer dans quelques jours, pour plonger dans la vie professionnelle, avec la chance de commencer à 7h30 le matin… mais à 10 minutes de la maison, ce qui la fera partir à la même heure que d'habitude. J'espère que son enthousiasme, presque intact depuis septembre (avec quelques coups de mou après un TP fatigant dans le froid ou/et la pluie) ne faiblira pas !

Et nous avons fait une sortie entre filles… chez l'orthoptiste ! Encore un de mes problèmes que je partage généreusement avec elle, pauvre enfant… (bon, elle semble en revanche échapper à la myopie, pourvu que ça dure)

Posté par Agdel à 19:45 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 mars 2014

Oh, what a beautiful bag!

Après avoir vu ce sac, Aurore m'a demandé si elle pouvait avoir un sac Londres, elle aussi. C'était juste avant l'Aiguille en fête, j'ai donc pu m'approvisionner en conséquence. Elle a choisi le modèle Urshult de Farbenmix, un sac qui a la particularité d'avoir deux rabats différents, selon le sens qu'on choisit pour le porter. Il me restait tout juste assez de cette toile fabuleuse, utilisée ici et , rigide et imperméable, pour le confectionner (j'ai imprimé le patron à 80 % car il me semblait trop grand pour ma Miss)

31 mars131 mars2

Du fait des tissus imprimés, je n'avais pas beaucoup de place pour caser des broderies, mais j'ai réussi à en placer quelques-unes :

31 mars731 mars8

31 mars9

 

La fermeture du sac était en option (indispensable, à mon avis), je ne trouvais pas le montage très esthétique, j'ai donc cousu les deux bandes lors de l'assemblage du sac, puis piqué la fermeture à la fin… sans penser qu'elle n'était pas séparable, donc impossible à coudre à la machine jusqu'au bout ! J'ai cousu les derniers cm à la main, ce que je déteste…

 

 

J'ai ajouté des poches à l'intérieur, deux petites plaquées, une grande fermée par zip, ainsi qu'un mousqueton pour les clés.

31 mars331 mars4

31 mars531 mars6

J'avais vu un peu juste pour le ruban (1 mètre, pour une bandoulière réglable, c'est à peine suffisant), j'ai donc utilisé un ruban Farbenmix.

C'est Aurore qui a tenu à la sangle bleu roi !

Maintenant, ce sac va attendre sagement le jour de l'anniversaire de l'heureuse destinataire… et je vais m'atteler au second (déjà coupé et brodé)

 

 

 

 

 

Posté par Agdel à 17:50 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 juillet 2013

Ça devrait être calme…

… ils sont tous partis ce matin, les grands dans le Jura, marcher avec cheval et roulotte et présenter leur spectacle itinérant, la petite en Normandie (et le campement des jeannettes a été épargné par les orages violents, ouf !) pour vivre une aventure de pirates. Aucun n'a pleuré de nous quitter !

27 juillet127 juillet2

Vendredi, nous récupérons la jeannette, samedi la caravelle sur son lieu de camp. Le pionnier rentrera avec le groupe et nous rejoindra par ses propres moyens. Oui, vous lisez bien, la SEULE fois que deux de nos enfants partent ensemble en camp, Marie ne reste pas jusqu'au bout, nous la prenons au passage (au prix d'un "léger" détour) pour lui faire respirer le bon air des Alpes et voir si l'on peut avancer des hypothèses sur ses rhumes permanents.

Au programme de ce samedi, c'était couture : j'ai terminé le pantacourt aux 6 poches. Le modèle me semblant un peu large, j'ai ajouté un élastique dans le dos et des passants pour une ceinture. J'ai finalement cousu le rabat sur la poche à fermeture-éclair.

28 juillet128 juillet3

Les points qui m'avaient plu dans ce patron : la découpe originale du dos des jambes et les plis aux genoux (bon, il a fallu bien les repérer les genoux, vu comme le patron est trop grand !)

28 juillet528 juillet2

Impossible de faire une boutonnière correcte devant, le tissu n'était pas bien entraîné, bloqué par le bout de la fermeture pris dans la ceinture *. Après avoir décousu 2 boutonnières, j'ai mis une pression.

28 juillet528 juillet6

* Vous ai-je déjà dit que ma machine est une catastrophe, en terme de griffes d'entraînement ? C'est la championne du sur-place quand le tissu ne lui plaît pas !

Patron Farbenmix (cool summer), tissu Petit Faune de plus de 10 ans

Pas de photos portées, évidemment, mais il l'a essayé avant que je ne couse la ceinture et ça allait.

Posté par Agdel à 21:42 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 juillet 2013

Avalanche de sacs #3

Le troisième et dernier… pour ce mois-ci, parce que là, je sature un peu, surtout qu'à de nombreuses étapes, le repassage est obligatoire (un peu de chauffage en plus !)

Celui-ci est un cadeau d'anniversaire (enfin, les deux précédents aussi, mais ce n'est pas moi qui vais les offrir). Le tissu a été acheté… en mai 2001, au magasin d'usine des Olivades, lors d'un séjour en Provence. À l'origine, je devais en faire une jupe, mais le temps de trouver le bon patron, d'obtenir les mesures de la destinataire… de refaire un bébé, de me faire opérer, de déménager… le temps a un tout petit peu filé ! Quand nous avons cherché une idée de cadeau, le sac s'est imposé et utiliser ce tissu était une évidence. Encore une fois, j'ai séché d'abord sur le choix des broderies avant de tomber sur cette série de dessins inspirés de planches entomologiques (Urban Threads).

20 juillet220 juillet1

Quant au tissu blanc (Petit Faune), j'en avais fait un petit ensemble corsaire et corsage à Marie (2 ans)

20 juillet420 juillet5

Il m'a été impossible de dénicher un galon assorti dans les trois merceries à proximité. Je me suis donc rabattue sur du croquet, dont certains proviennent de la boîte de Tante Jeanne : une grande boîte à biscuits en métal, remplie de dentelles et galons, récupérée chez Mamie Suzanne, celle qui m'a donné le gène de la couture, sans aucun doute, mais ne m'a pas appris à coudre, tellement elle faisait mieux et plus vite elle-même. J'entends encore le bruit des ciseaux coupant l'étoffe, amplifié par le bois de sa grande table de salle. Je me souviens des séances d'essayage, avec la peur de me piquer aux épingles, la fois où je me suis électrocutée en touchant à la prise mal isolée de sa Singer…

20 juillet3

Ce sac est donc plein de souvenirs heureux, puisse-t-il servir durant de très nombreux étés !

 

 

Posté par Agdel à 22:36 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,