01 juin 2020

Bonheurs de mai

Je ne l'ai pas vu passser, ce mois de mai, à force d'attendre chaque semaine les nouvelles officielles du peut-être-prochain-semblant-de-déconfinement, et apprendre à chaque fois que oui-peut-être-on-verra-dans-10-jours…

La première quinzaine a donc été semblable au mois d'avril, à quelques détails près. Et notre déconfinement a été très progressif : quelques sorties dans des magasins, un anniversaire en extérieur et en petit comité pour Aurore, les allers-retours de Paul entre sa crèche, l'appartement d'Alice et la maison. Chaque soir, j'ai guetté avec inquiétude les chiffres du jour, tant la vision des ces bandes de collégiens collés-serrés et sans masques dans les rues du centre commercial m'avait paniquée, sûre que nous serions re-confinés très vite. Et je me suis détendue peu à peu, parce que finalement, il semble y avoir suffisamment de personnes prudentes pour contrebalancer les imprudences de quelques-uns.

1 juin - 1

1/ Marie (au chômage partiel) se demande pourquoi nous nous levons si tard. Au programme ce soir : In the mood for love, gros défi pour Aurore ! 2/ Petite entorse au confinement : l'arbre du bout de la rue est tombé, tous les voisins sont dehors à tronçonner, couper, entasser des branches, deux heures de traval qui se concluent par un apéritif, chacun aporte son verre mais je ne suis pas certaine que les distances aient été scrupuleusement respectés (ça va, on est un peu confinés tous ensemble) 3/ La couture du cuir n'est pas impeccable, mais ça se passe plutôt bien. 4/ Petit moral, il fait gris, j'ai mal dormi, j'ai des corrections interminables à faire, je m'enferme avcee un peu de musique et ça va tout de suite mieux. 5/ Avec l'aide de Marie (10 fois plus habile que moi en graphisme), je modifie des cartes pour une collègue, puis elle me filme sur un tutoriel de masques pour une cousine et, enfin, m'aide à préparer des pancakes aux épinards, j'ai un elfe de maison compétent dans tous les domaines ! 6/ Réunion d'équipe sur zoom, une première pour moi, ça fait du bien de voir et entendre les collègues. 7/ Une sortie à la jardinerie avec Marie, à part les masques nous avons l'impression d'être revenues dans "le monde d'avant". 8/ Grosse journée de jardinage, avant le RV à la déchetterie. Notre jardin, qui avait été peu modifié depuis 8 ans, reprend un bel aspect. 9/ Un orage impressionnant, qui dure des heures… enfin de l'eau ! 10/ Dernière balade confinée. 11/ C'est le retour du fils prodigue, après deux mois d'absence ! 12/ L'hortensia grimpant est tombé hier, heureusement le magasin de bricolage a rouvert. Après quelques péripéties (la batterie de voiture à plat), Guillaume et Marie achètent tout le matériel nécessaire. 13/ Je me promettais depuis 50 jours que ma première "sortie" serait pour l'ostéopathe, que ça fait du bien ! 14/ Les premières courgettes chez notre maraîcher de la gare. 15/ Après avoir fait chanter nos voisins, nous les faisons danser. 16/ Fin des saints de glace, le potager est planté. Les cinq continents, ont enfin rouvert. Je mange ma première framboise. 17/ Avec un couple d'amis, nous allons marcher une heure dans la forêt, avant de prendre le thé au jardin.  Moment moins agréable : le vidage de la cuve de réserve d'eau, pleine de déchets végétaux en décomposition, avec odeur pestidentielle à la clé. 18/ Aurore a enfin trouvé un lieu (après 40 coups de fil) pour camper avec son équipe à la suite de leurs 10 jours au service de personnes handicapées en vacances à la montagne, elle est soulagée. 19/ Premières réponses de Parcoursup : une admission (pas son choix préféré), tout le reste en liste d'attente, pas trop loin. Deuxième bonne nouvelle de la journée : la maison de Ste Adresse vendue en 4 jours, au prix demandé, nous voilà beaucoup plus sereins pour l'achat de l'appartement qui était en stand-by depuis le 12 mars. 20/ Notre projet de cueillette se solde par un échec, devant le panneau à Gally : « pas de fraises à cueillir aujourd'hui », mais nous sommes sorties,  nous avons vu l'avancée de la ligne de tramway et plein de coquelicots sur les talus. 21/ J'enfourche mon vélo, pour la première fois depuis 2 mois, pour aller acheter quelques légumes, du basilic et de la coriandre. 22/ J'ai eu du mal à travailler aujour'hui, seule à ne pas faire le pont. Deux bonheurs de fin de journée : un coup de fil de J., avec qui j'ai un nouveau livre en cours, mais dont la santé me donne des inquiétudes, et trois musiciens scouts venus enregistrer deux chants pour notre petit montage vidéo de Pentecôte. Nous avons réussi, malgré la pluie et les soucis techniques. 23/ J'appelle ma meilleure amie, qui voulait des nouvelles de sa filleule (partie chez son amoureux) Entre autres, nous échangeons sur les choix qu'elle doit faire, il n'est pas facile de la conseiller ! 24/ Le confinement aura eu un côté positif : Aurore sait que l'université, avec ses cours en ligne, ne lui plaira pas du tout. La réputation (justifiée) agitée de Nanterre la rebute également, une année tronquée lui suffit ! Et elle n'aura probablement pas la Sorbonne (à peine moins agitée, d'ailleurs), ce sera donc hypokhâgne, pour la proximité avec les professeurs et la stimulation intellectuelle. 25/ Petite virée chez Mondial tissus, beaucoup d'attente à l'extérieur, mais un magasin vide dont les vendeurs courent après les clients, ça change et c'est agréable. 26/ Marie avait découvert une fuite sous la baignoire la semaine dernière et nous penchions pour l'évacuation, alors qu'il n'y a pas de trappe de visite, ce qui nous a passablement inquiétés. Le plombier qui l'a posée, après avoir cassé un carreau, constate que ça ne fuit pas : c'est le joint le long du mur qui s'est décollé ! Il en profite pour resserrer le robinet et coller le nouveau carreau au silicone,  au cas où il y aurait une prochaine fois. 27/ Cette fois-ci, c'est bon pour les fraises, 5 kg récoltées ! La majeure partie est déjà en pots, nous mangerons les autres en dessert. 28/ C'est la reprise pour Marie, elle alternera deux jours au bureau, 3 jours en télétravail, sa collègue faisant l'inverse. Je me suis demandé moi aussi quand je reverrai ma collègue de bureau, d'autant qu'elle part à la retraite à l'automne. Quant à Aurore et son équipe compa, après avoir appris mardi que leur projet de camp en Savoie tombait à l'eau, elle ont retrouvé le lendemain une autre association similaire, établi le contact et se préparent à refaire leur dossier de camp en double : elles doivent aider au même type de séjour, peut-être avec les mêmes vacanciers handicapés, mais dans les Vosges ou en Bretagne. La signature est prévue au plus tard pour le 14 juin et le partenaire ne pourra leur répondre que le 12 ! 29/ Après avoir accepté une proposition Parcoursup, Aurore est 8e sur la liste d'attente pour l'internat… on espère, même s'il n'y a que 12 places. 30/ Alice est là pour la journée entière, elle participe à la cuisine, au bricolage, à la vie de la maison. 31/ Après le déjeuner, nous enfourchons nos vélos pour une petite balade (à 10 km, il faut commencer modestement), avant de cueillir les dernières cerises accessibles, laissant les autres aux oiseaux.

Posté par Agdel à 22:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


01 mai 2020

bonheurs d'avril

Au début du mois, j'avais encore un certain élan : Pâques et les anniversaires en perspective, des coutures à faire, les menus à établir. Mais une fois les vacances terminées, j'ai perdu beaucoup d'énergie. Je ne comprends pas comment je peux être aussi fatiguée en ayant si peu d'activités, je sors moins (à quoi bon tourner toujours dans les mêmes rues ?), je peine à démarrer de nouveaux projets. Côté professionnel aussi, je suis dans des travaux pénibles de corrections de détail qui n'avancent pas, c'est un moment à passer, ensuite reviendront d'autres tâches plus agréables. Nous savons que nous resterons confinés encore plusieurs semaines, mais l'incertitude de la durée et de ce qui sera permis, ou pas, est pesante. Et puis, après avoir tant attendu la pluie, le recul du printemps n'aide pas, même si le jardin en avait grand besoin. Avril a été presque estival, mai débute par les giboulées de mars. Heureusement que dans notre rue, l'entraide et la bonne humeur sont de mise, quelle chance nous avons eue de venir habiter ici !

2 mai - 1

1/ Les filles jardinent dans la bonne humeur : Marie désherbe la rhubarbe, Aurore retourne le mini-potager. 2/ Mon clavier d'ordinateur s'est remis de sa douche forcée (je tremble que cet ordinateur me lâche). 3/ Aurore a officiellement son bac (frustrée de ne pas passer les épreuves mais tout de même soulagée d'échapper à la philo — coeff. 7 — dont le résultat est toujours hasardeux) 4/ En fouillant un placard, je retrouve un sachet de thé et un paquet de farine ! 5/ J'ai juste ce qu'il faut de crêpe pour doubler la robe de Marie. 6/ Sur le site dune petite librairie, je déniche un cadeau d'anniversaire pour Marie et celui d'Aurore nous est livré. 7/ Pas de vent, nous jouons au badminton dans la rue devant la maison. 8/ Un déjeuner par skype avec Rennes, sur la terrasse. 9/ Une belle journée d'anniversaire pour Aurore, aves des petites attentions semées au fil des heures. 10/ Une heure de lecture dans le jardin, l'été est presque là. 11/ Le garage enfin rangé (je sais que ça ne dure pas longtemps, mais c'est toujours satisfaisant) 12/ Un bon repas de Pâques et un jeu de société qui nous tient tout l'après-midi. 13/ Encore un mois à tenir *, je suis presque soulagée tant je m'attendais à de plus mauvaises nouvelles. 14/ Des courses où nous trouvons presque tout ce qu'il y a sur notre liste. 15/ Aurore, levée de bonne heure, pour préparer une petit déjeuner de fête pour sa sœur. 16/ Les livres que je devais donner au collège vont faire un heureux. 17/ Notre concert du vendredi, qui met une joyeuse ambiance dans notre rue. 18/ Ce confinement nous aura au moins permis de rattraper notre retard cinématographique (vive la VOD). 19/ Un bel anniversaire dont je profite bien. 20/ Les echsolzias qui explosent devant la maison. 21/ Dobby est de retour ! 22/ Une longue conversation téléphonique avec ma meilleure amie. 23/ L'enthousiasme des filles, pendant la répétition, ravies de jouer enfin de la "vraie" musique (Mozart) 24/ Je commence un nouveau tricot. 25/ La taille, avec l'aide de Marie, du laurier-tin et la luminosité retrouvée dans la salle à manger. 26/ Aurore se met à la couture et on ne l'arrête plus ! 27/ Paul a enfin des nouvelles de la crèche : il reprend le 11 (mais aucune de ses collègues de section ne peut revenir, encore) 28/ Enfin, il pleut vraiment ! J'appelle une collègue, puis un vieil ami. 29/ C'est le grand jour : nous avons une raison de sortir plus d'une heure ! 30/ Quelle époque : je travaille avec en fond sonore le cours d'anglais d'Aurore sur zoom et la réunion de Guillaume. 

 

* Enfin, on y croyait à ce moment-là.

Posté par Agdel à 18:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 avril 2020

Bonheurs de mars

Oui, ce mois a été plein de bonheurs ! Trois fois plus que les autres, d'ailleurs, puisque j'ai continué, jour après jour, à prendre mes notes pour le parcours Gratitude. J'avais hésité à m'inscrire mais ce thème me parlait plus que ceux proposés les autres années et les exercices sont exactement ce qu'il nous faut en cette période particulière : se réjouir de petits bonheurs, relativiser les contrariétés en se disant que ce n'est pas grave, ne pas s'adresser de paroles négatives, faire face aux épreuves. 
J'ai beau me dire que tout va bien pour nous, je dois avoir beaucoup d'inquiétude en arrière-plan car mes insomnies de fin d'hiver (dues en partie aux bouffées de chaleur qui ont redoublé, après une accalmie au printemps) ont pris des proportions énormes : je me réveille parfois  dès minuit et je peux rester éveillée plus d'une heure, cela plusieurs fois par nuit. Le manque de plein-air doit jouer, les douleurs aux bras et épaules aussi (je ne suis pas très bien installée pour travailler, malgré tous mes efforts, ma table est un peu haute et trop petite, la souris glisse mal).
Pourtant, j'ai conscience qu'un jour, je regretterai cette période, ces journées passées près de nos filles sans conflit, ni ennui, cette impression que, dans la maison, tout est facile et que tout (ou presque) peut être remis au lendemain sans conséquence fâcheuse.

1 avril - 1

1/ Embarquer notre aumônier territorial pour aller célébrer une messe en plein air, alors qu'il pleut et qu'il fait terriblement froid (nous terminons sous la neige). Profiter de ces 2x 45 min de trajet pour mieux faire connaissance. 2/ La panne d'éclairage public nous permet d'admirer un magnifique ciel étoilé. 3/ J'apprends avec soulagement que l'Aiguille en fête est décalé en juin. 4/ Portes-ouvertes à Nanterre avec Aurore (pas très instructives), après des heures de marche et de cohue, nous apprécions de prendre un café au calme. 5/ Un échange de mails avec mon éditeur, où je sens qu'il me fait enfin pleinement confiance (ça prend du temps quand on ne se rencontre pas "en direct"). 6/ La soirée de retraite où nous retrouvons notre petit groupe de partage. 7/ Nous décidons d'aller à pied à l'église, du temps que l'on prend rarement pour parler. 8/ Le délicieux cake de Guillaume, ça faisait si longtemps. 9/ La joie d'Aurore, qui obtient les félicitations alors qu'elle n'y croyait pas. 10/ L'arrivée d'une nouvelle collègue (qui ne nous était pas inconnue), son sourire radieux tout au long de la journée. 11/ Un tour au marché aux tissus avec Marie et la pluie qui s'est arrêtée, enfin. 12/ Une journée mouvementée sur le plan immobilier qui s'achève sur l'acceptation de notre offre… avant que la vie ne s'arrête subitement et que nous basculions dans l'inconnu. 13/ La réunion générale au boulot, qui remet un peu de normalité et d'optimisme dans les esprits. 14/ Nos soirées subitement libres et la famille qui se prépare à faire front. 15/ L'installation de nos espaces de travail et une grande balade au soleil. 16/ Première journée de co-working, dans la bonne humeur, avec Paul au soutien logistique. 17/ Un tour des étangs, si calmes et une petite réunion téléphonique de notre équipe spi au territoire. 18/ Le printemps qui s'est installé, nous pouvons travailler les fenêtres ouvertes. 19/ Le coup de fil de Paul, arrivé sans encombre à Asnières. 20/ Un temps de louange chantée à 4 voix, avec les filles et la guitare d'Aurore. 21/ Un délicieux gâteau aux pommes irlandais et la satisfaction d'avoir enfin installé l'hôtel à insectes. 22/ Les premières fleurs du mirabellier,une belle promesse. 23/ Un coup de fil à Rennes, où toute la famille s'est réunie. 24/ Le repas indien préparé par les filles qui embaumait quand nous sommes descendus. 25/ Première partie de l'Assemblée territoriale en ligne, sérieux et drôle à la fois. 26/ Téléphone avec Cherbourg, tout le monde va bien. 27/ Une journée de travail particulièrement efficace. 28/ Une partie de badminton devant la maison (interrompue pour cause de vent qui se lève) 29/ Profiter de ce temps "sans contraintes" pour organiser une journée anglaise et sortir un jeu de société très chronophage (5 à 7h pour une partie !) 30/ Des amis passent nous déposer un DVD dans le jardin (puisque la médiathèque est fermée, partageons nos films et nos livres !)

Posté par Agdel à 22:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

02 mars 2020

Bonheurs de février

L'impression d'un début d'année 2020 apocalyptique se confirme : le 5, l'une de nos lignes de train coupée par un effondrement de talus et les travaux, prévus initialement pour quelques jours, vont durer près de 3 mois. L'angine qui m'a terrassée et m'a quittée tout aussi vite, même si la fatigue a joué les prolongations. Le vent, avec des arbres qui tombent sur les voies (encore moins de trains), des trajets à vélo plus difficiles ; la pluie qui tranperce les vêtements, le froid qui va et vient. Le coronavirus qui se propage, peu à peu, tout devient incertain (avec une accélération ces derniers jours). Alors relire de temps en temps ces bonheurs du jour permet de relativiser, de se dire que tout va plutôt bien. Nous avons débuté vendredi la retraite de carême proposée par la paroisse, sur le thème de la gratitude. Premier exercice : trouver chaque jour trois raisons de se réjouir, on va y arriver !

2 mars12 mars2

Le tricothé, dont j'ai passé une partie à tirer tout le fil de ma pelote au travers du tricot (mais comment ai-je pu être aussi étourdie ?), puis à démêler tout ça.

1/ Portes-ouvertes de deux universités avec Aurore : l'occasion d'avoir des informations concrètes et une meilleure vision à long terme des formations. Nous terminons par un petit tour au Parc Monceau, pour nous aérer un peu. 2/ Des crêpes et une joyeuse messe de la Chandeleur, avec mes trois musiciens préférés plus un guitariste, ravi de se joindre à nous. 3/ Mini-réunion avec un auteur que j'apprécie beaucoup. 4/ J'ai réussi à ne pas m'énerver lorsque je suis restée bloquée à la caisse pendant 12 minutes parce que mon paiement ne passait pas, du coup la responsable m'a fait un bon d'achat du même montant, pour me remercier de ma patience (flûte, j'aurais dû faire des provisions de café pour le boulot) 5/ J'aime toujours autant aller chez le luthier (j'aime moins les bouchons systématiques sur l'autoroute, à l'aller) 6/ Les réunions en petit comité sont plus efficaces et moins longues, chouette ! 7/ Cette réunion (oui, encore) était fort sympathique mais je suis un peu mitigée sur son efficacité. Bon, au moins, nous avons fait connaissance. 8/ J'ai reçu mon colis de Décocuir et je suis ravie de la souplesse du cuir et de sa couleur 9/ La tempête fait rage, nous allons quand même faire un tour en forêt (enfin, ce que l'ONF nous a laissé de forêt), avant les gaufres du goûter. 10/ Premier cours de "prépa bac musique", mes 3 élèves sont motivés, puis séance de couture avec l'équipe compa d'Aurore (la quantité de paroles que ces 5 là sont capables de produire à la minute est impressionnante — ou épuisante, selon le point de vue). 11/ Cadeau de ma meilleure amie pour nos 50 ans : une soirée au Théâtre des Champs-Élysées. Pas de bouchons à l'aller, j'avais réservé un parking (pas de train en soirée sur nos lignes), zéro stress et un très beau concert en bonne compagnie. 12/ J'ai récupéré mon violon avec un son exceptionnel (il était décollé à trois endroits, probablement depuis longtemps) 13/ Une sortie à deux dans Paris, suivie d'un tricothé en petit comité. 14/ Nos nouvelles chemises scout sont arrivées et… j'ai réussi à tresser une bague de foulard. 15/ Le temps incroyablement doux nous permet de bricoler tout l'après-midi au jardin. 16/ Pouvoir rejouer du violon,  une fois les cordes stabilisées. 17/ Dormir autant que j'en ressens le besoin (3 siestes de 2h, pas mal !) 18/ Un bon déjeuner préparé par Aurore, une grande sieste pour récupérer, puis nous regardons Les Hauts de Hurlevent, je ne dirai pas que c'est la forme olympique, mais ça progresse. 19/ Cette maladie m'aura permis de terminer l'intégrale de Balzac, j'attaque Flaubert maintenant. 20/ Reprise du travail en douceur… demain, je suis en congés ! 21/ Une belle journée ensoleillée, un cours de musique pour boucler la 5e symphonie et la fin de mes foulards scouts. 22/ Dernière (?) raclette de l'année en bonne compagnie et un dessert qui ravit les plus jeunes. 23/ J'avais oublié comme les cristaux de soude nettoient bien : les placards de cuisine sont comme neufs. 24/ Une répétition où l'on déchiffre de nouveaux morceaux, ça change de la routine. 25/ Les vendeurs sur le marché étaient d'excellente humeur (un effet du petit rayon de soleil ?) 26/ J'ai bien fait d'attendre ce matin pour changer mon abonnement de train : contrairement à la très longue file d'attente d'hier soir, il n'y avait personne ! 27/ Ah, enfin, Nanterre a publié le programme de ses portes-ouvertes, et l'histoire y figure toujours (parce que je trouve que c'est une idée bien saugrenue que de remanier le site juste pendant parcoursup et de faire disparaître la moitié des départements) 28/ Ouf, j'ai eu la dernière bouteille de gaz du magasin (depuis deux jours, il faut cuisiner sans…) 29/ Un petit concert qui s'est bien passé, et le spectacle qui suit, jubilatoire.

 

Posté par Agdel à 21:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 février 2020

Bonheurs de janvier

Qu'il m'a paru long, ce mois de janvier ! Comme tout allait bien en ce début d'année, mon cerveau a déclenché une procédure d'urgence pour trouver des raisons de paniquer et de m'empêcher de dormir. Je suis donc arrivée, deux semaines de suite, dans un état d'épuisement total, entre les alternances de grand froid et de douceur humide, les journées bien remplies, les corrections à l'écran qui mettent mes yeux à rude épreuve (il faut que je trouve une solution, ces pages sont trop larges). Nous voici dans la joyeuse période Parcoursup, avec une jeune fille qui hésite sur son orientation (mais qui a de bonnes chances d'avoir vraiment le choix), avec aussi la perspective de voir mes jeunes s'éloigner de la maison, une page qui va bientot se tourner… J'attends avec impatience les prochaines vacances et les jours qui rallongent.

1 février - 1

1/ La joie et le soulagement de Paul d'avoir eu une réponse positive à ce qui le tourmentait depuis 15 jours. 2/ Petite visite à Marie-Antoinette. 3/ Une journée couture sans interruption. 4/ La tranquillité d'un samedi de vacances, sans avoir besoin de sortir. 5/ Le contrat de travail tant attendu (un dimanche !). 6/ Sur le téléphone de ma collègue, la photo de sa petite fille qui vient de naître. 7/ le magnifique ciel bleu qui me redonne un peu d'énergie. 8/ les mélodieux chants d'oiseaux, quand je traverse le bois pour me rendre à la piscine. 9/ La trousse offerte, dont je sais qu'elle est vraiment appréciée. 10/ Raclette de Noël du groupe scout, suivie d'un échange de petits cadeaux. 11/ Une invitée que l'on accueille avec joie. 12/ Boucler la préparation du temps spi pour les compagnons, sur laquelle j'ai passé toute la journée, en espérant qu'elle servira plusieurs années de suite. 13/ Le soulagement de constater que ce qui m'a empêchée de dormir cette nuit n'était qu'une fausse alerte. 14/ Un inventaire rondement mené, sans trop de surprises, pour une fois. 15/ Je récupère enfin le livre et le film que j'avais réservés début novembre. 16/ C'est au tour de Paul de se faire extraire ses dents de sagesse, sans difficulté et en 20 minutes, contre toute attente. 17/ Un mail de Deer and Doe, récupéré dans les indésirables, qui m'appelle à un nouveau défi. 18/ J'ai réussi à me motiver pour préparer 8 pots de confiture d'orange (et c'atait rapide en plus !). 19/ Le temps spi, préparé avec tant de peine, a eu un grand succès, tant auprès des jeunes que de leurs accompagnateurs et formateurs. 20/ Le soleil, les sols et toits givrés, le ciel tout rose (et un manteau bien chaud) : j'aime le froid sec. 21/ Dans le plus grand secret, Marie m'a brodé un petit tableau, pour ma fête. 22/ À la demande de ma voisine, l'ancienne prof de solfège des filles accepte de donner quelques heures de préparation du bac musique à sa fille J. et à Aurore. Je devais m'en charger mais cela me soulagera de l'espèce de plagiat de Vivaldi que je ne savais comment traiter (et je garde Beethoven !) 23/ Deuxième essai (avec de nouveaux codes), inscription sur Parcoursup réussie ! On oubliera pour l'instant le fait que la demoiselle ne soit subitement plus du tout sûre du choix fait depuis un an… 24/ Un très beau concert : belle musique, parfait équilibre entre les voix et les instruments, nous sommes (un peu par hasard) entourés d'amis et cet ensemble débute une résidence de trois ans dans notre théâtre. 25/ Une longue et très dense journée de formation scouts, dont je rentre moins fatiguée qu'en partant, tant le fond et la forme étaient intéressants : nous avons rencontré plein de gens formidables, avec lesquels nous souhaitons poursuivre les échanges, acquis de nombreux outils d'animation, de lancement de débat, des méthodes pour susciter des temps de réflexion et des pistes pour parfaire nos connaissances. Reste à transmettre tout cela à notre petite équipe d'animateurs (et nous équiper de chemises violettes, parce que nous faisons un peu tache avec les vertes). 26/ Pour nous remettre, une mini-grasse matinée (jusqu'à 8h45) car nous avons des invités ce midi : repas indien. 27/ Petite harmonisation d'un nouveau morceau écossais, à six mains (+ les instruments), ça prend un bon quart d'heure sur la répétition mais c'est plus facile que d'échanger nos versions par mail. 28/ Aurore me raconte sa première séance de préparation au bac musique, souvenirs… 29/ Des commandes livrées en un temps record et les deux films réservés à la médiathèque qui sont enfin disponibles : de bons moments en perspective. 30/ Mon planning professionnel est plein jusqu'à fin 2022 (et je vais travailler avec des gens sympathiques) 31/ Je pars 10 minutes plus tôt pour assister à la prestation des élèves de latin-grec à la mairie.

 

Posté par Agdel à 19:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


01 janvier 2020

Bonheurs de décembre

Décembre a été un mois dense : en activités, avec les préparatifs des fêtes, la grève des transports, un bal, une sortie théâtrale, un concert, beaucoup de réunions. En nouveautés, avec 10 jours d'interim pour Marie et son permis tout neuf (suivi de 3 semaines de "conduite accompagnée", car en 6 semaines, les réflexes ne sont pas encore bien affermis). En repas festifs (et les kilos qui vont avec…).

La fin du mois a été (un peu) plus calme, avec cinq jours pleins à Ste Adresse : le temps de faire des choses ensemble, coudre, cuisiner, se promener, aller au cinéma, courir (pour les courageux), jouer. Et puis reprendre la route pour rentrer chez nous à peine 24h, avant de repartir vers Rouen.

Voici également 2019 qui se termine, une année faste pour notre famille : mes deux étudiants sont devenus de nouveaux salariés (l'un a trouvé du travail immédiatement, en CDI, avant même la fin de ses études, et a loupé son master — il n'y tenait pas beaucoup ceci dit, l'autre a réussi sa licence haut la main, et connu une brève — mais stressante — période de recherche d'emploi, qu'elle a mise à profit pour obtenir le code et le permis en un temps record). Tous deux restent à la maison pour l'instant, puisque la cohabitation se passe bien, mais je sais que ça ne durera pas toujours…

31 décembre - 1


1/ Une escapade avec Marie au salon Création et Savoir-faire. 2/ La magnifique lumière d'un petit matin givré. 3/ Je retrouve avec joie ma bouillotte ! 4/ Deuxième sortie avec ma conductrice, qui a déjà pris pas mal d'assurance. 5/ Grâce à nos deux voitures (et à l'invention du télétravail), le premier jour de grève ne se passe pas si mal (en prime : un déjeuner avec Aurore au traiteur asiatique, puisqu'elle ne sait pas encore si elle aura ses 3h de philo ensuite — NDLR : non) 6/ Après une journée fatigante, aller au théâtre tranquillement est un vrai plaisir (même si la pièce de Tennessee Williams était un peu déprimante) 7/ Un sympathique dîner où nous découvrons plein de nouveaux points communs avec nos hôtes. 8/ Voir danser un père et sa petite fille (et il connaissent toutes les danses !), un grand adolescent, des gens de tous âges, à notre bal folk du téléthon. 9/ Une réunion que j'appréhendais un peu mais qui s'est bien déroulée. Découvrir à quel point le scoutisme construit de belles personnes. 10/ Pouvoir aider dans mon domaine de compétence (sauf le chant en latin, là ce sera sans filet) 11/ Deux problèmes agaçants réglés : l'enfilage de ma surjeteuse (après de nombreux échecs, j'ai testé une position illogique et ça marche… et cette fois, j'ai tout noté) et la méthode du burrito pour la housse de couette : là aussi, ça se passait mal mais j'ai inversé deux étapes des vidéos et ça se passe beaucoup mieux. 12/ Profiter de l'accoustique  époustoufante de la cathédrale (à défaut d'un chauffage efficace…). 13/ Repas suédois pour fêter notre lumière. 14/ Assister au concert d'Aurore, puis une joyeuse soirée chez ma meilleure amie : un anniversaire fêté,  son frère qui nous raconte sa vie dans la campagne japonaise, les discussions entre l'éducateur et la future psychomotricienne… nous mènent fort tard dans la soirée. 15/ La jolie célébration pour la lumière de Bethléem et un heureux hasard qui nous fait trouver les animatrices Cléophas que nous cherchions. 16/ Un magnifique lever de soleil qui illumine mon trajet du matin. 17/ J'ai craint un moment que cette semaine ne tourne à la catastrophe : les antibiotiques, parfois c'est fantastique ! 18/ La trouvaille parfaite chez Emmaüs. 19/ Soirée Calibeurdaine, festival des jeux de mots douteux et fous-rires garantis (la fatigue y est pour quelque chose). 20/ Dernière journée au boulot, discours du directeur, repas festif, derniers achats de cadeaux, je commence à souffler. 21/ Je n'y croyais pas mais j'ai réussi à coudre un sac pour chaque cadeau. 22/ Atelier pulls de Noël pendant que la tempête fait rage dehors. 23/ Visite d'apprtement, échange de cadeaux avec nos amis tourangeaux, séance de cinéma, puis restaurant avec nos amis havrais, vivent les vacances ! 24/ À la sortie de la messe, notre ancien aumônier qui est venu de sa cathédrale saluer "ses" anciens jeunes. 25/ Joyeuse journée, 28 petits et grands réunis. 26/ Nous enquêtons contre Sherlock Holmes (mais décidemment, puisqu'il nous a manqué une information essentielle, on ne pouvait pas y arriver). 27/ Le bulletin de notre lycéenne dans la boîte aux lettres (pas de suspense mais ça fait plaisir de lire de bonnes appréciations) et la proposition d'embauche de Marie par mail (les conditions sont très correctes). 28/ Voyage vers Rouen en mode boîte à sardines : 7 dans la voiture et les bagages sur le toit. 29/ Après une courte nuit, rangement et planification de la semaine (pas de surprise : toujours aussi peu de trains pour les travailleurs). 30/ Première fois que le garage m'accueille à l'heure de mon RV, désormais les révions se feront fin décembre (15 jours de retard sur le contrôle technique, c'est jouable ?) 31/ Les savoir tous bien arrivés à leurs réveillons respectifs (Aurore en bus à Versailles, Marie en voiture, en totale autonomie (avec son GPS) et Paul qui emprunte à peu près tous les moyens de transport (train, bus, RER). 

Posté par Agdel à 15:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

03 décembre 2019

Bonheurs de novembre

Une humeur en montagnes russes, ce mois passé : bien reposée et regonflée par de petites vacances, les problèmes d'intendance m'ont vite rappelée à la dure réalité, avec un sentiment de révolte face à la "course à l'armement technologique". Le coup de grâce est arrivé avec deux mails successifs de notre fournisseur d'eau nous avertissant d'une probable fuite. J'ai découvert à cette occasion que nous avions depuis février un compteur connecté et que le crapaud était toujours vivant ! Après avoir passé deux nuits à imaginer le pire (une fuite entre le compteur et la maison avec recherches souterraines à la clé), il s'est avéré que le système d'alerte a des ratés. La situation de Marie m'a aussi donné pas mal d'inquiétudes, mais elle a brillamment terminé le mois avec un entretien (dont elle aura des nouvelles un peu plus tard), le permis obtenu en un temps record et un premier contrat professionnel ! Novembre est toujours fatigant, cette année ne déroge pas à la règle : manque de lumière, manque de sommeil (les réunions tardives se multiplient), trajets rallongés. Mais aussi pas mal de festivités, de spectacles, de sorties : des causes de fatigue réjouissantes ! 

3 décembre - 13 décembre - 2

1/ Un musée très bien conçu, intéressant, riche en documents et objets mais pas trop chargé non plus (Péronne, Historial de la Grande Guerre). 2/ L'objectif jardinage est mené à bien par un duo de choc (Paul, dirigé par Marie) et nous pouvons partir à Rouen l'esprit (presque) tranquille. 3/ Une petite fête d'anniversaire et des retrouvailles bien agréables, malgré le temps qui passe vraiment trop vite. 4/ Après ces petites vacances, je suis contente de reprendre (beaucoup moins de retrouver des problèmes de trains…) 5/ Journée "réunions", qui ouvrent des perspectives enthousiasmantes. 6/ Le réparateur du four est à l'heure, compétent (enfin, je crois) et sympathique (et la résistance défectueuse était à un prix dérisoire — pas le déplacement ni la main-d'œuvre hélas). Y'a plus qu'à s'occuper du lave-linge, maintenant (eh oui, ces choses-là arrivent en série). 7/ Traverser la forêt matin et soir est un enchantement en automne ! 8/ Ouf, j'ai fait mon choix, commandé un nouveau lave-linge qui sera livré demain et le linge sale n'a pas encore débordé de la lingerie. 9/ Une soirée bien agréable, entre les jeux anciens, le mini-bal renaissance, le repas, les animations. 10/ Le diaporama de camp, présenté avec assurance par Aurore et son amie, et la joie de se dire que demain, c'est encore dimanche. 11/ Une joyeuse réunion de retour de camp avec nos compas (il était temps !) 12/ Ma lycéenne qui rentre avec un sourire jusqu'aux oreilles et un 17 en philo. 13/ Préparer, en petit groupe, le jubilé de notre diacre. 14/ L'expérience paie : je me suis épargné le jeu de piste organisé par la SNCF, le train de 16h33 ayant changé 3 fois de quai, j'avais vu venir le coup et j'étais restée tranquillement devant le tableau d'affichage jusqu'au dernier moment, mais d'autres voyageurs ont bien couru et monté-descendu les escaliers. 15/ Une mise en scène poétique d'Othello, dommage que j'aie tant de peine à lutter contre la fatigue. 16/ Notre chanteuse du samedi fait des progrès considérables et nos répétitions sont bien plaisantes, avec de la bonne musique en prime (Monteverdi et Bach). 17/ Une bonne balade pour profiter des magnifiques couleurs automnales (à la recherche de brume que je n'ai pas trouvée). 18/ Une nouvelle accordéoniste nous a rejoints (et elle est toute jeune !) 19/ Le givre et le soleil qui rendent le paysage magique. 20/ Notre petite réunion bisannuelle entre AC compagnons (du moins, ceux qui restent) 21/ Ouf, la mammographie est faite ! 22/ Le tunnel d'or dans lequel je passe matin et soir (hêtres et érables champêtres). 23/ Un spectacle féérique : Ercole amante à l'opéra royal, magnifique musique, magnifique orchestre, chanteurs excellents, costumes et décors exubérants, bons danseurs. J'avais juste envie de lyncher Hercule à la fin (surtout ce 23 novembre) et je me demande comment son assimilation au jeune Louis XIV n'a pas fait scandale à l'époque. 24/ Soleil et douceur, Marie et moi en profitons pour mettre la (presque) dernière main à ce bricolage qui a beaucoup trop duré à notre goût. 25/ Des collègues qui apportent leurs gâteaux au chocolat du week-end à midi, un double pot de départ à 17h et un anniversaire Calibeurdaine : il y a des journées qui sont dangereuses pour la ligne ! 26/ La petite stagiaire de troisième qui apprend vite et son visage qui s'illumine lorsque je lui demande si elle continue les scouts cette année (trop facile : elle avait un bracelet Connecte). Et Marie qui semble avoir pris un peu confiance en elle. 27/ Les magnifiques rayons de soleil (entre les averses de cette journée d'automne : à un moment, j'ai cru que j'avais laissé la lumière allumée dans notre chambre tant cette pièce éclairait le couloir ! 28/ Une proposition d'embauche pour Marie et un petit délai pour y réfléchir. 29/ Et le permis en prime, quelle heureuse semaine ! 30/ Le jubilé de notre diacre (et ami) : une messe très festive et musicale, suivie d'un petit buffet où nous avons revu pas mal d'anciens paroissiens.

 

 

Posté par Agdel à 18:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 novembre 2019

Champagne(s) !

29 novembre - 1

 

Elle n'était pas très confiante après l'examen, l'inspecteur lui avait demandé plusieurs fois d'accélérer. L'appel de l'auto-école a donc été une bonne surprise.

29 novembre - 2

 

Le trajet pour conduire Aurore, en pleine heure de pointe, a été un peu éprouvant. Les autres conducteurs ne sont pas très patients derrière une jeune fille qui conduit une voiture GPL pour la première fois (ça cale beaucoup, même nous, avec nos 23 ans de permis, avions du mal au début)

Et le pluriel du titre ? C'est pour l'autre bonne nouvelle du jour : une embauche, à l'essai de part et d'autre (un peu moins artistique et varié que ce qu'elle recherchait), pour deux semaines.

Quant au frère, il va demander une prime de risque : la purée de carotte, c'est tenace ! (pas un jour sans tache)

29 novembre - 3

Posté par Agdel à 22:06 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

01 novembre 2019

Bonheurs d'octobre

Un mois d'octobre où j'ai pris deux semaines de vacances bien nécessaires, je me sens plus en forme pour attaquer l'hiver ! Beaucoup de voiture : deux week-ends au Havre, un autre à Jambville, un petit séjour en Picardie. Un gros rhume (qui n'a pas dégénéré, ouf), deux dents cassées (alors que je m'était réjouie de ne pas avoir de nouvelle carie), une infiltration à l'épaule qui soulage cette bursite qui n'en finit pas (et aucun moyen d'accélérer la guérison), beaucoup de repas festifs, de restaurants, il va falloir que je me reprenne. Beaucoup de projets commencés, reste à optimiser au mieux nos heures de loisirs pour les mener à bien (et que la météo nous soit favorable, pour ceux qui sont en extérieur)

1 novembre - 1

1/ Ouverture du premier bocal de choucroute maison : une réussite ! 2/ Deuxième concert de l'ensemble klezmer de l'école de musique : toujours aussi réjouissant. 3/ 14h : « tu viens à la réunion parents-profs ce soir ? », je n'étais pas prévenue (les bugs de pronote). J'arrive néanmoins à rentrer malgré un train supprimé, passer à la pharmacie, prendre le panier de légumes et récupérer un colis, avaler une petite collation et repartir en sens inverse dans les temps (sauf que la réunion affichée à 18h a débuté à 17h30…) 4/ Une réunion pas trop longue et qui se termine par des gâteaux, que demander de plus ? 5/ Départ pour la Normandie, un déjeuner sympathique, le stage et le bas qui ressemblent un large public comme d'habitude. 6/ Une agréable journée à Sainte-Adresse, où nous n'avions pas été tous les deux depuis la naissance de Paul ! 7/ Cinq minutes après avoir raccroché, l'assistante de ma dentiste m'appelle pour me proposer un rendez-vous qui vient de se libérer après-demain quelle chance ! (une dent qui casse, ce n'est jamais agréable mais ma dentiste constatera que ce n'est presque rien et polira le bord qui me blesse en 2 min chrono) 8/ Je retrouve ma copine L. Sur le quai et elle a plein de changements positifs de son côté à me raconter. 9/ Je passe prendre Marie à l'auto-école et nous lui trouvons une robe très seyante. 10/ Un petit rayon de soleil, ça fait du bien après toute cette pluie ! 11/ Ce soir, c'est Aurore qui se met aux fourneaux. 12/ On oublie tout et on part pour un week-end familial en Normandie. 13/ Une belle fête d'anniversaire. 14/ 27 jours après sa première leçon, Marie obtient son code (et encore, elle a volontairement repoussé la date de l'examen) 15/ Aurore est enchantée de ses accompagnateurs compagnons (cerise sur le gâteau, ils habitent à deux rues mais ont emménagé depuis peu, si bien que nous ne les avions jamais rencontrés) 16/ L'infiltration dans l'épaule a été moins douloureuse que la dernière fois et semble me soulager au bout de quelques heures seulement… j'espère que l'effet sera au moins aussi durable (30 jours). 17/ La montre de Marie, déposée pour réparation dans une bijouterie qui avait fermé pour changement de propriétaire et travaux, est revenue, réparée pour moitié moins cher que le devis initial : j'ai craint le pire un moment mais tout finit bien ! 18/ Les gougères font toujours l'unanimité, Marie en profite pour un cours de pâte à choux. 19/ Nous faisons connaissance avec nos presque voisins, amis d'amis et AC de l'équipe d'Aurore et décidons de faire tente commune, en espérant dormir à peu près correctement. L'ambiance est joyeuse, malgré le froid et la boue. 20/ Nous avons passé un très bon week-end, mais retrouver la maison, un feu de cheminée, une douche chaude et un lit sec est un vrai plaisir. 21/ Je teste un nouveau patron : impeccable, aucune retouche à prévoir 22/ Reprise de la course après des semaines d'arrêt : moins laborieux que je ne le craignais (et moins boueux aussi). 23/ Après plus d'un an, je fais de nouveau des nuits complètes (sans douleur, sans bouffée de chaleur, sans insomnie incompréhensible). 24/ Quelle joie de participer au fameux tricot-thé d'Annabelle ! 25/ Le grand sac de bouchons que je ne savais plus où déposer a enfin rejoint une association , grâce à une opération de collecte dans la gare. 26/ Le jardin n'avait pas eu de grands travaux depuis 24 ans, il était temps de s'y mettre.  27/ Nous avons trouvé notre bonheur : un mirabellier de Nancy (adapté à notre sol) et un chèvrefeuille. Encore quelques travaux et ils seront installés. 28/ Après un nouveau déboire dentaire, je suis un peu rassurée : ce n'était qu'une casse de plombage (énorme, j'ai cru perdre une dent !) et ma dentiste pense avoir trouvé comment éviter le parcours dévitalisation-endodontiste-couronne ruineux et chronophage. 29/ La saison de la raclette est officiellement ouverte. 30/ Trois petits jours de vacances, qui commencent par une agréable visite d'Amiens. 31/ Puis Arras, avec l'agréable surprise de quelques rayons de soleil.

Posté par Agdel à 19:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 octobre 2019

Bonheurs de septembre

Comme chaque mois de septembre, il faut trouver le rythme de l'année à venir, les activités reprennent peu à peu, les réunions se bousculent, les jours raccourcissent à toute vitesse alors que l'on aimerait bien prolonger un peu l'été. Il y a eu quelques erreurs de réveils, déjà trois grèves de trains et quelques pannes, les week-ends ont été bien remplis, plusieurs anniversaires ont été fêtés à Calibeurdaine et ce n'est pas fini (= les répétitions du lundi se terminent par des gâteaux et l'on se couche encore un peu plus tard), nous avons j'ai ramassé des kilos de noix qu'il fallait éplucher, j'ai fait de la gelée de mûres, de grenadine, de coings, des pêches au sirop et de la compote de coings. Et chaque mercredi midi, au retour de l'aquagym, je déguste une délicieuse assiette composée par Marie.

3 octobre - 1

1/ Couchée à 2h + anti-histaminique = somnolence garantie, que je combats en sortant avec les filles faire les achats de rentrée (il était temps !), vive le beau temps et l'ouverture du magasin le dimanche. 2/ Ma collègue/auteur du moment s'est mariée cet été, j'en suis heureuse pour elle (et ses dragées sont délicieuses). 3/ Mon "grand auteur préféré" (surnommé ainsi car, à l'époque de notre collaboration, il ne tenait pas debout dans mon bureau bas de plafond) revient pour une misssion de trois ans ! 4/ Je ne savais plus trop quoi coudre : deux commandes précises me sont arrivées aujourd'hui. 5/ Des plats délicieux et recherchés et un service irréprochable : on garde l'adresse de cette auberge ! 6/ J'ai réussi à transférer deux fichiers de broderie, victoire ! (grand mystère informatique, depuis le rajeunissement de l'ordinateur : il me faut une nouvelle clé USB pour chaque transfert de broderie… je vais vite être à court, même si mes collègues et amis me donnent toutes leurs vieilles clés) 7/ Le forum des associations est, chaque année, l'occasion de retrouver amis et connaissances. Et nous avons terminé la journée par notre fête entre voisins (sans nous coucher trop tard : il ne faisait pas chaud !) 8/ Petit plaisir du jour : je commande des étiquettes tissées. 9/ Une collègue de retour, un autre qui arrive, l'étage reprend vie. 10/ Un retour en train avec ma lycéenne. 11/ La maîtresse de CM1 des filles a rejoint mon groupe d'aquagym, je suis ravie de la revoir (et elle me dit qu'elle qu'elle pense à nous souvent car elle a conservé précieusement les cadeaux que je lui avait faits). 12/ Au courrier, une invitation à l'anniversaire de ma grande amie de fac, voilà plusieurs années qu'on ne s'était pas donné de nouvelles ! 13/ Mon elfe de maison (c'est ainsi qu'elle a décrit son activité du moment à un ami, qui a proposé de lui envoyer une chaussette si c'était trop pénible) a rangé et nettoyé toute la cuisine ! Je souhaite qu'elle trouve un employeur au plus vite mais j'en profite, en attendant. 14/ Entendre Aurore négocier pendant 15 minutes au téléphone avec son frère et finalement le convaincre de nous rejoindre au centre commercial pour essayer des costumes… elle pourrait devenir avocate. 15/ Un dimanche estival et bien rempli (où trouve-t-on du temps ?) 16/ Après examen minutieux des 4 radios faites par  précaution, ma dentiste m'annonce : « Impeccable, je ne vois rien, champagne ! » (première année sans carie, je crois bien) 17/ Première note de philo (oui, déjà !), très très satisfaisante (au fait, il faut qu'on demande la copie du bac de français…) 18/ Marie a reçu une réponse favorable à une candidature spontanée, elle a rencontré son peut-être-futur employeur, réponse dans 8 jours, on espére ! 19/ Veste essayée et achetée en 20 minutes chrono, contre toute attente, on y est arrivés. 20/ Restaurant corse à la pause-déjeuner, avec Marie, Guillaume en RTT et Aurore qui termine à midi. 21/ Marie, qui vient de s'inscrire à l'auto-école, progresse au code à la vitesse de l'éclair. 22/ Une grande caisse de coings donnée par un voisin. 23/ Quelques minutes après mon réveil, je me rappelle que je ne travaille pas ce matin : bonne surprise ! 24/ Je transmets les fichiers à l'éditeur, après une ultime vérification : un livre qui aura été vite bouclé ! 25/ Rentrer de la piscine et trouver un délicieux déjeuner prêt. 26/ Les délicieux poivrons farcis préparés par Marie, un vrai réconfort après une séance de kiné qui s'assimile plus à de la torture, ces temps-ci, tant mon épaule est inflammée, suivie de 4h30 debout dans la cuisine, à préparer de la gelée puis de la compote de coings. 27/ Salle comble pour Le Malade imaginaire par la Comédie Française : une soirée jubilatoire ! 28/ La messe est animée par un petit groupe de jeunes filles joyeuses et dynamiques, pourvu qu'elles persévèrent (j'ai très bon espoir) 29/ Toute la famille (ou presque) en cuisine pour préparer des frites (et le reste du repas) pour 14 personnes : c'est plus drôle, ça va plus vite, même si on se bouscule un peu. 30/ Ce tableau blanc destiné aux menus et listes de courses devient le support de messages surprenants !

Posté par Agdel à 08:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :