30 décembre 2018

Dans la hotte en 2018 #1

J'ai très peu cousu cette année, j'ai manqué d'idées, de temps… en fait, c'était pareil les années précédentes mais les nuits hachées et la douleur permanente ont eu raison de mon énergie. Ça ira mieux l'année prochaine ! J'ai tout de même réussi à coudre d'un des jolis coupons achetés au Stoffenspektakel :

29 décembre - 129 décembre - 2

 

Posté par Agdel à 17:41 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


19 décembre 2015

Dans la hotte du Père Noël #1

Heureusement qu'il n'y a pas que des coutures à garder secrètes jusqu'au jour J !

Marie m'avait demandé un nouveau pyjama, je me suis donc empressée d'acheter des coupons à cet effet au Stoffenspektakel, un coupon imprimé pour le haut, un uni assorti pour le bas. Mais…

Le bas en jersey, ce n'est pas à la mode, paraît-il, il faut un bas large, si possible en flanelle. Me voilà donc parcourant les magasins à la recherche d'un drap de la bonne couleur. Effectivement, j'ai vu pléthore de pyjamas larges en pilou, mais aucun qui puisse convenir côté coloris). Et puis j'ai eu de la chance, en trouvant un drap-housse turquoise qui allait fort bien avec mon jersey (enfin, à la lumière du jour, il ne va pas si bien que ça, mais un pyjama, c'est pour la nuit, n'est-ce pas ?)

19 décembre219 décembre3

Comme tout ne peut pas aller de soi, surtout juste avant Noël, j'ai cassé mon aiguille double en commençant les ourlets. Mais Paul est venu à la rescousse en passant chez Fil 2000 en sortant de cours ; comme c'est pratique, un jeune homme qui traverse Paris tous les jours ! Bon, à ne pas renouveler trop souvent car la papeterie voisine est SON lieu de perdition à lui. Il s'en est sorti avec un petit réglet et une ramette de papier noir…

19 décembre119 décembre4

Pour le haut, mon patron fétiche Ottobre de tee-shirt basique. Pour le bas, un patron de pantalon que je n'avais jamais utilisé car je le trouvais trop large : Alliocha, de Citronille, en 14 ans (c'est dire comme ça taille grand, ça doit faire un bon 40 à vue de nez et j'ai même eu assez de longueur pour faire un revers)

19 décembre619 décembre5

 

 

Posté par Agdel à 10:19 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 décembre 2014

C'était le 6 décembre…

C'était donc la Saint Nicolas, que nous fêtons habituellement avec de petits biscuits aux épices ou des mannele en brioche, bien que n'ayant aucune origine alsacienne, allemande ou nordique, juste parce que c'est bien, dans cette période grise et froide, d'avoir quelque chose à fêter. Cette année, nous avions acheté à Amsterdam ce qui semble être LE cadeau traditionnel de la Saint Nicolas aux Pays-Bas : des initiales en chocolat (nous en avons vu partout dans les magasins). Trouver pour chacun son initiale avec son chocolat préféré a été un peu laborieux (et encore, nous n'avons pas de Yann ou de Zéphirine) mais nous y sommes arrivés : chocolat au lait pour Aurore, lait-noisettes pour Marie, blanc et riz soufflé pour Paul.

6 décembre26 décembre36 décembre46 décembre5

6 décembre66 décembre7 (petite révision d'algèbre : avec N lettres, on peut faire N x (N-1) x (N-2)… combinaisons)

Et dimanche, nous avons découpé, cuit et décoré les petits bonhommes de pain d'épices, j'ai trouvé une recette de pâte que l'on peut étaler et découper mais qui reste moelleuse à l'intérieur après cuisson :

6 décembre1

Pour 12 grands bonshommes :

160 g de farine de seigle
200 g de farine de blé
1 cc de bicarbonate
1 cc de levure chimique
1 cc de sel
1 cc de quatre-épices
1 cc de cannelle
1/2 cc de gingembre en poudre
100 g de cassonade
100 g de beurre fondu
100 g de miel liquide
1 œuf
Le zeste râpé d'une orange

Bien mélanger le tout, laisser reposer 24 h au frais, étaler la pâte assez épaisse (1 cm environ), découper, enfourner à 170 °C pendant 15 minutes.

Pour le décor, je mets habituellement mon chocolat dans un cornet de papier sulfurisé, mais il faut éviter le papier haut-de-gamme : le scotch ne tient pas dessus ! J'ai bien galéré !

 

Dimanche, donc… avec un jour de retard… parce que samedi, j'était à Reims ! Voyage entre copines pour le Stoffenspektakel, qui a pris de l'ampleur depuis l'an dernier, pour notre plus grand plaisir (et dont la fréquentation a triplé, à vue de nez, ce qui est bon signe : ils reviendront), une bonne journée passée à regarder (et toucher) les tissus, à se raconter en vrai ce que l'on s'est dit sur le forum ou par mail… et le pique-nique directement sur le sol de ciment (nous étions tentées d'emprunter quelques coussins au stand de tissus d'ameublement voisin, mais il n'aurait certainement pas apprécié), avec de la soupe chaude, quel luxe (et d'autres choses beaucoup moins diététiques je vous rassure…)

Mais s'il n'y avait pas eu ce marché aux tisssu, samedi, c'est à Lille que je serais allée. Car c'était le grand jour :

Wool War One D Day

L'idée est toutefois d'y aller en famille ; d'ici le mois d'avril, nous devrions trouver un moment propice.

 

 

 

 

Posté par Agdel à 18:08 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 décembre 2013

Petites bulles légères…

… dans un quotidien qui pèse, parfois :

Ma brodeuse qui est revenue, guérie de son indigestion : la coquine avait avalé un ruban posé pas loin, l'avais déchiqueté et mal digéré d'où un blocage complet du bras télescopique. J'en reste donc à ma première impression : cette machine est d'une solidité incroyable ! Croyez moi si vous voulez, je l'ai laissée dans son carton pendant 4 jours, pas pour la punir, mais pour finir mes rideaux, pour lesquels j'avais besoin d'un grand espace de travail.

Les rideaux en question, enfin accrochés. Je n'ai pas encore fait les ourlets du bas, je laisse le tissu se détendre si besoin (expérience de rideaux dont j'ai refait les ourlets trois fois, étonnée de m'être autant trompée)

9 décembre4

Une journée au Stoffenspektakel de Reims, en très bonne compagnie, joie de retrouver les copines, de se parler de vive voix et plus par claviers interposés, d'avoir tant de beaux tissus à notre portée, avec en prime un pique-nique somptueux avec table et chaises, le grand luxe ! Quelques achats indispensables (si, si) :

9 décembre19 décembre2

Une proposition de prêt de brodeuse qui m'a surprise par sa spontanéité et sa générosité. Nous ne nous connaissons pas "en vrai" et elle me fait confiance d'emblée ! L'appel presque en simultané de mon réparateur a remis notre rencontre à plus tard, mais c'est prévu.

Notre maison qui est (presque) enfin à nous (après quelques déboires avec la banque pour qui "remboursement sans frais" signifie "remboursement avec prélèvement de 800 euros de frais qui vous seront remboursés…" un jour… 15 jours après, en fait, après harcèlement téléphonique de ma part… et encore, heureusement que j'avais trouvé une lettre de notre directeur d'agence de l'époque, sinon, je pense que le "sans frais" serait resté une belle promesse en l'air !) L'allègement conséquent des mensualités va nous permettre de voir venir sereinement les travaux inévitables : changement du cumulus, des vitrages, de quelques volets, du portail…

Paul enfin libéré par l'auto-école pour la conduite accompagnée. Ce fut laborieux, mais il y est arrivé, après quelques heures de découragement, à conduire après 7h de cours au lycée, de nuit, sous la pluie, dans des quartiers pas faciles ; il a fallu une petite mise au point avec son moniteur : plus de cours en soirée, quand la concentration est au plus bas. Maintenant c'est à nous de jouer pour en faire un conducteur autonome, il en est encore à s'adapter à l'embrayage (passer du diesel au GPL n'est pas évident).

9 décembre3

 

 

Posté par Agdel à 19:46 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

11 novembre 2012

Stoffenspektakel en famille

Je les avais prévenus, mais je crois qu'ils ont eu un choc terrible, comme moi la première fois… tous ces tissus, ces allées où l'on peut à peine avancer *, ces stands dont on ne peut pas approcher, l'attente interminable pour se faire servir par des vendeurs si peu nombreux qu'on se demande comment ils tiennent le coup, avec le sourire en plus !

11 novembre0111 novembre0311 novembre05
11 novembre0611 novembre0411 novembre02

Mais cette fois-ci, j'avais une équipe de compétition et j'ai battu un record historique : arrivés à 10h30, nous étions repartis à 12h45 ! Après un premier repérage, j'ai commencé mes emplettes, que je laissais entre les mains de mes porteurs… au bout d'un moment, les enfants sont repartis, bien chargés, à la voiture. Je m'attendais à ce que mon mari fasse de même ou imite les quelques hommes présents qui se contentaient de décharger les bras de leurs épouses en les suivant vaguement… mais, peut-être motivé par l'envie de ressortir au plus vite de cet enfer, il a adopté une autre stratégie : je faisais mon choix, lui disais quelle quantité acheter, puis je le laissais attirer l'attention de la vendeuse (il est grand, c'est plus facile) et payer, pendant que j'allais sur un autre stand repérer mes futurs achats ! C'est ainsi que j'ai pu amasser mon butin :

- des velours à pyjamas et une polaire doudou trop chouette11 novembre08

 

- des jerseys (le choix se restreint de plus en plus en jerseys de coton, pour moi qui n'aime pas du tout travailler la viscose, c'est une tragédie)

11 novembre09


- des cotons et de l'organza

11 novembre10 

 

- LE tisssu dont Paul rêvait depuis des mois (le drapeau fait 50 x 75 cm)

11 novembre11

* C'était dimanche, évidemment, mais j'ai été horrifiée par le nombre de poussettes ou de bébés en écharpe, voire de petits enfants assis par terre, alors que l'on est bousculé en permanence !

Posté par Agdel à 19:28 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :


25 juillet 2012

La fin des petits pois

Après avoir fini ce tee-shirt, il me restait un bon morceau de jersey à pois, mais pas assez pour un vêtement entier. Comme j'aimais beaucoup ce patron, j'ai coupé le haut en pensant trouver un jersey assorti pour le bas au Stoffenspektakel… j'ai trouvé, en effet, mais ma motivation à coudre une chemise de nuit d'été fin octobre était réduite à néant. J'ai donc mis mes morceaux de côté en attendant d'avoir un peu de temps et de soleil. C'est le cas cette semaine où je suis sans enfant !

25 juillet1 Aucune difficulté, j'avais bien mémorisé les étapes de couture et les erreurs à ne pas commettre. J'ai utilisé pour le bas des manches une dentelle élastique achetée il y a longtemps et jamais testée, c'est facile comme tout ! J'ai hésité à en mettre à l'encolure, mais j'ai peur que ça gratouille, je suis très sensible aux couture, étiquettes… Et pour le bas, un pseudo-roulotté, vu que je n'ai pas la plaque ad-hoc sur ma surjeteuse.

25 juillet2 25 juillet3

Et voilà, coupon terminé, il me reste de quoi faire quelques biais et quelques appliqués, tout au plus. Et dans l'affaire, j'ai récupéré quantité d'épingles, moi qui me demandais où elles disparaissaient…

 

Posté par Agdel à 22:39 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

13 mai 2012

De retour de Lille !

Eh oui, premier Stoffenspektakel en France… j'espère que ce ne sera pas le dernier, il n'y avait vraiment pas foule. C'est beaucoup plus facile pour examiner les tissus et se faire servir, mais les vendeurs voudront-ils revenir de si loin ?

Voici ma “maigre récolte” (que j'ai trouvé bien assez lourde au retour… ) : des jerseys (objectif premier de ce voyage, notamment pour une commande de mes filles de vêtements style Desigual)

13 mai5
13 mai6

 des voiles de coton et du piqué blanc (Petit Faune)

 et un peu de mercerie.

 

Mais surtout : retrouver les copines de MM, en rencontrer une pour la première fois, faire un pique-nique gourmand au soleil, papoter…

 

… et retrouver à mon retour la cuisine comme je l'avais laissée, hélas, les 5 cartons d'ustensiles et de vaisselle ne se sont pas vidés tout seuls !
Mais bon, on arrive au bout : les meubles sont posés (deux fois, même, vu que les poseurs travaillaient vite et bien mais sans regarder les plans), l'évier aussi, la fuite d'eau au-dessous réparée, reste la plaque de cuisson montée pour gaz de ville et les injecteurs impossibles à changer sans l'intervention du SAV, qui ne veut évidemment pas se déplacer gratuitement… et les 1000 détails à terminer ! (le carrelage mural, entre autres)

13 mai113 mai2

13 mai713 mai413 mai3

 

Posté par Agdel à 19:48 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

25 octobre 2011

Projets de vacances

J'avais dit : une couture par jour pendant les vacances ! Ma grande a un besoin crucial de hauts et tenues de nuit, vu sa croissance, et puis j'ai plein de tissus à écouler, faute de place pour les ranger. Ça, c'était quand je pensais encore être en vacances toute la semaine, mais les tuiles qui nous sont tombées dessus depuis quelques semaines au boulot ont un peu contrarié mes plans. Alors, pour ces deux premiers jours, nous avons :

- une ballade autour des étangs avec ma grande fille, un peu trop tard pour profiter de la brume du petit matin, mais nous avons pu constater que l'automne a bien coloré la forêt cette semaine !

25 octobre1 25 octobre2

- une corvée de faite : l'achat de chaussures pour tous les trois (si vous avez des filles, vous devez savoir à quel point c'est éprouvant pour les nerfs, ouf, cette fois-ci, nous ne sommes pas repartis bredouilles !)

- une autre corvée : visite groupée chez la dentiste, verdict : ma grande a décidément hérité de mes mauvaises dents, avec des variantes bien à elle (caries sur des dents sorties depuis quelques semaines à peine, carie sous la gencive  ), ma dentiste s'arrache des cheveux !

- une recette testée et validée : après le feuilletage, je me suis attaquée aux croissants avec succès

25 octobre3
Rien à redire, ils sont aussi bons et beaux que ceux de la boulangerie, meilleurs même car bien cuits à l'intérieur ! Après consultation de nombre de recettes, je me suis arrêtée à celle-ci :

250 g de farine, 5 g de levure de boulanger en poudre, 5 g de sel, 35 g de sucre, 125 ml d'eau
J'ai préparé la détrempe avec ma machine à pain, programme pâte levée. À la fin du programme, j'ai placé ma pâte 1h au frais (je ne sais pas si c'est indispensable mais… je n'avais pas assez de beurre pour la suite). Ensuite, j'ai étalé la pâte, placé 60 g de beurre en petits morceaux dessus, replié, étalé, remis 50 g de beurre — moins, donc que les 125 g de la recette — replié en trois, puis donné 2 tours de feuilletage.
J'ai replacé 1 h au froid, redonné 1 tour de feuilletage puis étalé directement et coupé mes triangles pour former les croissants, que j'ai posés sur une plaque laissée toute la nuit dans le garage (il devait faire 10-12 °C) avant de les enfourner à 180 °C à 6h45 ce matin. Ils ont été mangés avec délices !

- une couture terminée (deux même, mais l'une des deux doit partir chez sa destinataire aujourd'hui…) : une commande de ma grande, pas trop de saison, j'ai suivi fidèlement le cahier des charges (décolleté qui laisse voir les épaules, manches courtes, toute petite broderie en bas — que j'ai cousu une première fois tête en bas, une couture sans gaffe doit être mission impossible chez moi ! Modèle Joana de Farbenmix (bord-cotes remplacé par une parementure), tissu du Stoffenspektakel, broderie Janome.

25 octobre4

 Et c'est parti pour la suite !

Posté par Agdel à 09:53 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 octobre 2011

Stoffen Spektakel… le retour !

Retour parfaitement minuté, TGV à l'heure, train direct attrapé de justesse, ouf ! Ça faisait quand même une grosse journée, vu que dans l'angoisse d'un problème de dernière minute (train ou métro bloqué), je m'étais réveillée à 2 heures, et que je me suis couchée vers 23h30 !

Pas de temps estival en Belgique, contrairement à l'an dernier, mais nous n'y allions pas pour faire du tourisme, non plus… Notre chère accompagnatrice nous attendait à la gare de Liège, pour nous emmener à Hasselt (où nous avons fait le petit détour d'usage, pas facile de prendre la bonne sortie…) et là : le choc, comme à chaque fois. Des dizaines de stands de tissus, une profusion telle qu'on en perd le sens de l'orientation, un premier tour de repérage, où l'on se dit que l'on n'a pas vu grand-chose, finalement, et puis un deuxième tour où les idées prennent forme, les tissus nous font de l'œil, puis vient de temps de remplir le sac à dos ou la valise, de ressortir les quelques mots d'allemand appris au lycée (parce que le néerlandais, je ne parle pas du tout…), un petit pique-nique pour reprendre des forces avant une nouvelle vague d'achats, un petit bulletin glissé dans l'urne, des fois qu'on aurait de la chance, pour gagner une Bernina (ce qui est certain, c'est qu'on va gagner une profusion de mails de la part de Bernina…)
En sortant, on plie tout ça soigneusement pour pouvoir les faire entrer dans la valise (et on redécouvre parfois un achat du matin, déjà oublié), un retour vers Liège dans la circulation dense de fin d'après-midi, un dîner à la friterie avant de reprendre le thalys et une arrivée très tardive à la maison.

Le butin du jour :
Des jerseys, c'était l'objectif principal :        
6 octobre6

   Du velours milleraies (avec les oiseaux),
du jersey à côtes (noir), du jean6 octobre7

 

 

Des cotons, un peu de mercerie

6 octobre8

Et un patron de robe Abacadabra6 octobre9

 

 

 

 

Il me reste à laver tous ces tissus, et surtout à leur trouver une place avant de les utiliser, et ça, c'est loin d'être gagné !

Posté par Agdel à 11:16 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

04 octobre 2011

Vivement demain !

Hier soir, je récupère mon écolière : « Maman, j'ai très mal au ventre et à la tête. Aujourd'hui, je suis allée au moins 8 fois aux toilettes ! » Bon, ça commence… après contrôle, pas de température.
Le lycéen rentre avec une sale tête « J'ai mal à la tête et je me sens mal depuis midi » Verdict : 39,2 °C
La nuit a été un défilé permanent des deux dans la salle de bains, avec vidange par le bas et le haut, prise de température, paracétamol…
Ce matin, Cocotte a 39 °C elle aussi, Yess !
8h10, j'appelle l'école
8h20, j'appelle le médecin
8h30, j'appelle le lycée
9h30, j'appelle le bureau
9h40, je réveille le fiston pour aller chez le médecin. Il vomit sur le trajet
11h30, on sort de chez le médecin (cherchez l'erreur) (re-vomi sur le trajet), je repasse par la maison laisser les deux malades et regarder ce qui reste comme médicaments de la dernière gastro
12h, pharmacie : même traitement pour les deux, mais dose enfant et dose adulte
12h20, je sors de la pharmacie avec la moitié de médicaments : Fiston a sa propre carte Vitale depuis 15 jours, je ne l'avais pas prise évidemment… Je passe au labo pour les résultats de PDS de ma grande et les miens : les deux sont bons, youpi ! Je fais le plein de boisson au riz, de coca et de bananes.
13h, je prépare du riz et des carottes, ma fille mange un tout petit peu, mon fils ne mange rien
15h, je retourne à la pharmacie
16h, je nettoie pour la Nième fois les toilettes, histoire de ne pas contaminer le reste de la famille
18h, je vais chez une lycéenne chercher cours et devoirs

 

Au fait, ça sert à quoi, les jours enfants malades, quand les enfants sont assez grands pour se garder tout seuls ?

(remarquez qu'ils sont sympas : d'abord, ils ont fait ça ensemble, ensuite je risquais d'être un peu désœuvrée aujourd'hui, et en plus, il paraît que les marteaux-piqueurs sont en pleine action sous mes fenêtres de bureau !)

 

 

 

Mais demain… je laisse tout ça à mon mari, je prends le train pour Paris à 6h et c'est le grand jour !

Posté par Agdel à 18:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,