03 septembre 2017

tuto sac de voyage

Pour un sac doublé sans couture apparente. J'ai fait des photos à chaque étape, j'espère que ce sera clair !

Je ne mets pas de patron à télécharger (je ne sais pas faire) mais en gros, voici les deux modèles que je couds régulièrement :

- un sac de voyage suffisant pour les vêtements d'une personne pendant les vacances

 2 septembre - 1

- un sac de voyage pour enfant

  2 septembre - 2

Prévoir une fermeture solide de 65 cm pour la version adulte, 55 cm pour la version enfant. De préférence, en plastique avec des mailles ressort (comme le sac bleu ci-dessous), car on va piquer dans les dents. Pour réaliser ce tuto, je n'avais qu'une fermeture à mailles moulées, ça m'a bien compliqué le travail et j'ai cassé une aiguille malgré toutes mes précautions. Si la fermeture est séparable, ce n'est pas grave, mais ce n'est pas nécessaire. Ce modèle est assez économe en tissu puisque les côtés sont en deux parties, mais il faut pouvoir couper une bande de 20 x 90 cm environ d'un seul tenant.

2 septembre - 10

Je réalise d'abord les deux faces extérieures du sac, avant de couper la doublure ou les côtés. Chaque face est en deux parties, afin que les sangles soient solidement prises dans la couture. Ces deux parties peuvent être de couleurs différentes. Dans le modèle pour enfants, une poche est prise, en bas dans la couture et de chaque côté sous la sangle.

Décorez les faces du sac comme vous le souhaitez (dans mon cas : broderies + renforts dans les angles inférieurs, bordés d'un passepoil).

2 septembre - 3

Mesurer la longueur de sangle (environ 50 cm pour le sac adulte, 60 cm pour le sac enfant, deux fois), coudre la sangle sur la partie haute de chaque côté (couture en carré pour la version adulte, double piqure sur toute la hauteur de la poche sur la version enfant), puis assembler le haut et le bas des faces. Surpiquer ensuite en rabattant la couture vers le bas (pour éviter d'avoir deux épaisseurs de sangle).

2 septembre - 42 septembre - 5

EDIT 2019 : j'ai refait quelques photos de la version enfant, qui comporte des poches plaquées. Sur la partie haute du devant, épinglez une poche, bien centrée. Placez la sangle de façon à couvrir les deux bords de la poche et cousez-la solidement, jusqu'en haut de la poche. 

30 octobre - 130 octobre - 2

Renforcez la couture par un carré.

30 octobre - 3

Enfin, cousez le morceau du bas, en prenant le bas de la poche dans la couture, puis surpiquez. 

30 octobre - 4

Le montage du sac enfant se fait ensuite comme l'autre version.

 

Coupez deux pièces de doublure de mêmes dimensions. Si nécessaire, entoilez l'extérieur du sac, ou la doublure, ou les deux (ceci sera valable pour chaque pièce du patron, je ne le redirai pas). Ajoutez des poches intérieures appliqués sur la doublure si vous le souhaitez.

2 septembre - 6

Coupez deux bandes de toile et de doublure pour les coudre de part et d'autre de la fermeture à glissière, de la longueur de la fermeture (mes mesures habituelles : deux fois 10 x 65 cm pour le sac adulte, deux fois 8 x 55 cm pour le sac enfant) Prenez la fermeture en sandwich entre la toile et la doublure et piquez en arrêtant à 5 cm du bord à chaque bout.

2 septembre - 72 septembre - 8

2 septembre - 9

Marquez précisément où s'arrête la couture, puis surpiquez la toile extérieure (repliez le bout libre de la doublure pour ne pas le prendre dans la couture) sur le bord de la fermeture, en arrêtant 5 mm avant la couture. 

2 septembre - 122 septembre - 13

Dépliez la doublure et surpiquez toutes les épaisseurs en reprenant où vous vous étiez arrêté précédemment.

 2 septembre - 142 septembre - 15

La doublure reste libre aux deux bouts

2 septembre - 16

 Si vous prévoyez une bandoulière, cousez à chaque bout deux morceaux de sangle repliés en y insérant un anneau.

2 septembre - 18

Mesurez le tour du sac. Repérez les milieux en haut des faces du sac et le milieu de la bande de fermeture.

2 septembre - 17

Coupez une bande de toile et de doublure aussi large que la bande de fermeture* et aussi longue que nécessaire pour que les deux bandes cousues bout à bout fassent le tour du sac + 5 cm. Cousez cette bande de toile à l'un des bouts de la fermeture puis surpiquez. Faites de même pour la bande de doublure.

2 septembre - 192 septembre - 202 septembre - 21

* le sac photographié comporte un bas un peu plus large que le haut. La bande est donc coupée en biseau sur une quinzaine de centimètres, comme le schéma ci-dessous.

2 septembre - 1 (1)

Voilà l'étape la plus pénible : ajustez, en épinglant, cette bande tout autour de l'un des côtés du sac en partant du repère du milieu-haut. Il faut bien gérer les arrondis ! Enfin, marquez avec précision sur la longue bande l'endroit où arrive la bande de fermeture, retirez toutes les épingles. Ajoutez à la ligne tracée 2 cm de valeurs de couture et coupez la bande de toile. Coupez la doublure à la même longueur.

2 septembre - 222 septembre - 23

2 septembre - 24

 Fermez les bandes en rond, vous obtenez deux anneaux siamois, attachés ensemble par la fermeture.

2 septembre - 25

 Épinglez de nouveau la bande de toile sur l'une des faces du sac. Même si l'anneau obtenu a les bonnes dimensions, il est fort probable que vous aurez à le décaler d'un cm d'un côté ou de l'autre en tirant plus ou moins dans les angles. Piquez tout autour, deux fois (il serait dommage d'avoir à découdre la moitié de votre sac parce qu'une couture a lâché à l'usage !

2 septembre - 26

Faites de même pour la seconde face du sac, après avoir ouvert la fermeture.

2 septembre - 27

Puis répétez l'opération une troisième fois pour l'une des faces de doublure (attention à ne pas inverser haut et bas !). Enfin,  une quatrième fois, mais laissez une ouverture de 20 cm en bas et de 5 cm sur un côté. Par l'ouverture de 20 cm, retournez le sac.

2 septembre - 282 septembre - 29

 Mettez la doublure à l'envers (hors du sac). Par l'ouverture de 5 cm, faites sortir le bas non cousu et piquez-le, puis remettez-le en place.

2 septembre - 30

Enfin, faites sortir le côté des 5 cm non cousus par l'ouverture qui reste au bout de la fermeture à glissière et piquez. Voilà toute la doublure piquée sur l'envers, sans aucune couture visible.

2 septembre - 31

 

Il ne reste à fermer ces deux petites ouvertures, au bout de la fermeture, à points glissés.

2 septembre - 322 septembre - 33

 

Si vous le souhaitez, réalisez une bandoulière réglable terminée par deux mousquetons, et un protège-poignées rembourré pour tenir les anses.

 

C'est fini ! Vous pouvez admirer votre œuvre et partir en vacances.

17 août - 1

Posté par Agdel à 19:37 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


18 décembre 2016

Il était quatre fois Noël : DIY

Une petite corbeille en tissu pour ranger des lingettes à démaquiller…mais aussi pour les médicaments quotidiens dans la cuisine, pour des bijoux, les élastiques et barettes des petites filles…

Il vous faut : 15 x 35 cm de tissu pour l'extérieur, 15 x 35 cm de tissu assorti pour la doublure et autant d'entoilage pour rigidifier le tout (entoilez le plus fin des deux tissus, voire les deux s'ils sont très souples)

 18 décembre0318 décembre04

Assemblez les deux rectangles, endroit contre endroit, sur leur plus grand côté. Repassez la couture.

18 décembre05

Pliez le rectangle obtenu en faisant bien coincider les coutures, cousez sur deux côtés et laissez une ouverture de 6 à 7 cm sur le petit côté de la doublure.

18 décembre06

Retournez votre ouvrage, fermez l'ouverture à la main.

18 décembre0718 décembre08

Enfoncez la doublure dans la corbeille et repassez soigneusement le bord.

18 décembre09

Formez les angles en plaçant bien la couture du fond au milieu et en superposant les coutures de la doublure et du tissu extérieur. Marquez une ligne de couture bien perpendiculaire à la couture du fond et à égale distance de la pointe.

18 décembre1018 décembre11

Piquez (avec une aiguille 90 !), repliez les petits triangles obtenus vers le centre de la corbeille.

18 décembre12

Repliez le bord sur quelques cm pour rigidifier le tout. C'est fini !

18 décembre1318 décembre16

Vous pouvez aussi couper un rectangle de carton pour le placer à l'intérieur.

18 décembre1418 décembre15

 

Et pour le calendrier d'Anne : le dessert !

C'est un secret, mais j'ai fait des essais de crème glacée aujourd'hui. Verdict : délicieux mais trop pâteux, la texture à est revoir.

18 décembre01

Et la déconvenue du jour : j'avais commandé un moule à bûche et les feuilles guitare indispensables pour le chemiser. Commande passée, confirmée, expédiée, à chaque étape je reçois un mail, parfait… Puis un SMS pour m'informer de la disponibilité de mon colis au relais, puis un mail avec un bon de réduction à valoir sur ma prochaine commande, jusque-là rien d'anormal.

Sauf qu'à l'ouverture du colis, je découvre qu'il manque les feuilles guitare ! Marquées à la main en rupture sur le bon de livraison. Je n'ai jamais été informée de ce produit manquant et là, je réalise que le bon de réduction correspond au prix de cet article ! Comme si j'avais envie de passer une autre commande après un tel manque de sérieux !

J'espère donc réussir à les joindre demain pour exiger un remboursement de l'article manquant, c'est la moindre des choses, non ?

Et puis les semelles de carton doré étaient en rupture lors de ma commande, mais je les avais trouvées ailleurs… sauf qu'un moule de 30 cm qui en mesure 30,5 et des semelles "30 cm" qui ne font que 29,5 cm, forcément, y'a comme un défaut !

18 décembre02

Rien de grave : les semelles me serviront pour des cakes, je chemiserai mon moule avec de la cellophane et je couperai un morceau de carton couvert d'alu.

 

 

 

Posté par Agdel à 19:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

23 janvier 2015

Problème de maths

Vous m'avez plusieurs fois contactée pour me demander comment j'avais calculé les dimensions du patron de housse de Djembé. À chaque fois, j'ai répondu (dans un délai plus ou moins long) après avoir refait les calculs, me trompant, recommençant…

À la suite de la demande de Cécile (que je remercie pour sa patience), j'ai repris une fois de plus mes deux équations à deux inconnues dans la voiture qui nous conduisait (Paul au volant) en Normandie pour passer Noël (ça m'évitait de chercher à surveiller la route alors que j'étais assise à l'arrière) et j'ai eu du mal, beaucoup de mal, obtenant des résultats aberrants (mais où est passée ma terminale C ?)

Une fois les formules de calcul établies, j'ai cherché un moyen de les présenter sans devoir les écrire à la main et les photographier, puis j'ai été coupée d'internet durant les vacances…

Bref, voici le résultat de mes cogitations :

Les dimensions doivent être celles du Djembé auxquelles on aura ajouté deux centimètres pour l'aisance (voire plus si l'on utilise un rembourrage épais). Le patron à plat se composera d'un cercle de rayon A, un cercle de rayon B et d'une zone délimitée par deux arcs de cercle de rayons R et R+H de d'angle α.

Calculs

 

schéma


Pour une housse, il vous faudra un grand métrage de tissu, un grand métrage de doublure, du molleton, une fermeture éclair longue d'environ 1,5 fois le diamètre du tambour (que l'on prolongera d'une bande de tissu afin que la housse ne s'ouvre pas sur toute la circonférence), deux boucles de sangle, un mousqueton et un métrage de sangle de deux fois la hauteur de l'instrument.

Mesurez les deux diamètres (haut et bas) et n'oubliez pas de les diviser par deux pour obtenir les rayons A et B ! Mesurez la hauteur de l'instrument, puis faites les calculs. Munissez-vous de grandes feuilles de papier, posez-les au sol, prenez deux crayons et une ficelle fine, nouez la ficelle entre les crayons pour obtenir une longueur de R+H, tracez une portion d'arc de cercle sur la feuille, puis raccourcissez la ficelle pour obtenir le rayon R et tracez un second arc de cercle de même centre que le premier. Avec un rapporteur, mesurez l'angle et tracez les deux segments qui délimitent le patron. Ajoutez de bonnes valeurs de couture en coupant votre tissu : le molleton, ça prend de la place ! Vous pouvez couper votre patron en deux et placer les pièces tête-bêche pour utiliser moins de tissu.

 Voilà, bonne couture et bon courage !

Posté par Agdel à 17:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

05 septembre 2013

Coudre des boutonnières automatiques en une étape

Voilà plus de 30 ans que j'utilise des machines à coudre avec boutonnière automatique. Je ne me pose donc plus d'autres questions que "où démarrer la boutonnière ?" ou "va-t-elle faire un blocage sur une épaisseur ?", mais je me suis aperçue que ce n'était pas forcément le cas de tout le monde, que certaines sont assez désemparées devant ces accessoires bizarres et que les notices ne sont pas forcément explicites.

Après un appel au secours de Céline, sur son blog, je me suis dit qu'un petit tutoriel ne serait pas inutile, sait-on jamais ?

Voici donc un petit guide en images pour réaliser ces fameuses boutonnières, si vous avez les mêmes accessoires que moi (Brother, pour mon compte)

1. Sélectionner un point boutonnière.

8 septembre2

8 septembre1

 

2. Prendre le pied adéquat et placer dedans le bouton choisi
(ceci permet d'avoir une boutonnière de longueur adaptée au bouton)

 

 

3. Descendre la tige à gauche de l'aiguille. Cette petite patte doit être placée entre les deux guides du pied. C'est cette patte qui dira à votre machine de faire demi-tour au bout de la boutonnière, sinon celle-ci peut se broder sur des kilomètres ! Une machine électronique peut vous prévenir par un message d'erreur si vous oubliez cette opération. Sur une machine mécanique, il peut être nécessaire de repousser la patte vers l'arrière pour recommencer à broder une nouvelle boutonnière.

 8 septembre38 septembre4

4. Faire un essai sur une chute de tissu. C'est indispensable ! Ne serait-ce que pour adapter les dimensions, si le bouton est épais il peut être nécessaire de faire une boutonnière un peu plus longue ; si votre pied a un petit défaut de réglage (c'était le cas sur mon ancienne machine, les boutonnières étaient toujours trop longues). Broder la boutonnière sur la chute. Couper la fente (si vous n'êtes pas sûre de vous, placez une épingle à chaque bout, cela vous évitera de couper trop loin. Prendre un bouton et le passer dans la boutonnière. Si la longueur ne convient pas, enlever le bouton de réglage, en mettre un légèrement plus grand ou plus petit ou déplacer le repère d'un cran. Vous pouvez constater que votre tissu gondole, s'il est fin (ou pour certains jerseys), il faudra alors entoiler la patte de boutonnage pour la rendre plus rigide.

 8 septembre58 septembre6
8 septembre7

6. Si tout va bien, broder vos boutonnières, après avoir repéré l'emplacement de chacune (marquer le bas de chaque boutonnière en tenant compte de sa longueur, ce serait dommage que celle-ci dépasse le bord du tissu, à l'encolure !)

7. Enfin, pour certaines boutonnières délicates : ceinture, col de chemise… il arrive que la machine fasse du sur-place en raison des différences d'épaisseur. Dans ce cas, je mets un petit morceau d'intissé (pour broderie) sous mon tissu, voire dessus et dessous et la boutonnière passe beaucoup mieux. Il suffit ensuite de déchirer l'intissé.

Posté par Agdel à 22:26 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

04 décembre 2012

Le tuto de la trousse

Je savais bien que je ne tarderais pas à en refaire une !

Alors, pour une trousse doublée, il vous faut :

- deux rectangles de tissu pour l'extérieur de la trousse
- deux rectangles de dimensions identiques pour la doublure
- une fermeture-éclair un peu plus longue que la longueur de la trousse (3 à 5 cm de plus, c'est l'idéal — celle que j'avais en stock est un peu petite mais je n'avais pas envie de trop réduire les dimensions de la trousse)
- deux petits rectangles pour les embouts de fermeture de 8 x 5 cm

Préparez votre tissu extérieur : broderie, patchwork, perles…

Pliez en deux, endroit contre endroit, les embouts de fermeture, de façon à avoir 4 x 5 cm et piquez sur deux côtés. Crantez les angles et retournez, faites un rentré de 5 mm sur l'ouverture et insérez la fermeture-éclair (en général, elle se montre récalcitrante, surtout du côté "ouvert", j'utilise une pince à épiler pour la pousser à l'intérieur). Piquez tout autour, voire plusieurs allers-retours sur la fermeture pour plus de solidité (avec une machine moins récalcitrante que la mienne, un tissu sans lycra et un fil moins contrastant, vous devriez obtenir un résultat beaucoup plus esthétique)

3 décembre013 décembre023 décembre033 décembre04

Placez votre fermeture sur l'un des rectangles du tissu extérieur, endroit contre endroit, en la centrant bien dans la longueur. Recouvrez d'un des rectangles de doublure, l'endroit au-dessous. Marquez des repères à 5 cm des extrémités (j'ai oublié la photo !), piquez entre les repères (en employant un pied spécial fermetures). Faites de même pour les deux autres rectangles.

3 décembre05

Vous devriez obtenir ceci :

3 décembre06

Placez le tissu extérieur endroit contre endroit d'une part, la doublure endroit contre endroit d'autre part (la fermeture au milieu). Si vous devez entoiler la trousse, c'est le moment de le faire ! (Edit : je trouve plus facile d'entoiler avant de coudre la fermeture, finalement) Piquez tout le tour de la trousse, en laissant dans le bas de la doublure une ouverture suffisante pour pouvoir tout retourner.

 3 décembre073 décembre09

Pliez et cousez les angles en biais, si vous voulez donner du volume à la trousse3 décembre10

 

Retournez par l'ouverture, puis sortez les bouts de la fermeture.

(Edit : la petite ouverture au bout doit pouvoir vous permettre de faire sortir la doublure, si le tissu est assez fin. Vous pourrez donc fermer l'ouverture du bas de celle-ci à ce stade, ce qui vous donnera une trousse sans aucune couture apparente, même à l'intérieur)

 3 décembre11

Faites un rentré sur le bord du tissu non-cousu, ainsi que sur la doublure, épinglez tissu et doublure l'un contre l'autre.

3 décembre13

Surpiquez tout le tour de la trousse, la fermeture éclair sera prise en biais sur environ 1 cm dans la couture, puis sera libre ensuite.

3 décembre143 décembre15

Sortez la doublure, repliez les bords de l'ouverture et fermez-la par une piqure à 1 mm du bord.

3 décembre16

Et voilà, c'est terminé ! Ma surpiqure n'est pas très droite, j'ai compris le problème lorsque l'aiguille a cassé : j'avais laissé une aiguille 70 pour du jean…

3 décembre17

 

 

Posté par Agdel à 13:45 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,


15 avril 2012

Couvrir un carnet/classeur sans coutures apparentes

L'idée m'est venue après avoir suivi de ce tuto :
http://ptitsymoloko.canalblog.com/ar...3/7430633.html
Prendre un rectangle de tissu de la hauteur du carnet + valeurs de couture et de largeur 2 x le carnet + son épaisseur + les rabats + valeurs de couture.
carnet01
Couper une doublure de mêmes dimensions.carnet02

Épingler tissu et doublure, envelopper le carnet, bien le pousser dans la pliure et marquer l'emplacement des bords du carnet sur l'envers de la doublure. Ne pas laisser de marge, voire marquer 1 mm de moins que la largeur du carnet.
carnet03carnet04

Piquer les bords du tissu sur la doublure, endroit contre endroit. carnet05

 carnet13 Retourner, repasser les coutures.

Remettre à l'envers, plier la doublure sur les repères de bords des pages endroit contre endroit.
carnet06

Plier de même le tissu en alignant sur la doublure pliée, on doit obtenir ce sandwich :carnet07

Faire de même de l'autre côté. Coudre les deux côtés longs, en laissant sur l'un d'eux une petite ouverture pour retourner (là, c'était un peu petit )
carnet08
Recouper les angles. Retourner et bien faire sortir les angles, repasser.
carnet09
Fermer l'ouverture par un petit point droit ou une couture invisible à la main.carnet10

Placer le carnet dans les rabats. Et voilà !

carnet11carnet12

 

Posté par Agdel à 08:35 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

15 septembre 2011

Le tuto du bandeau

C'est tellement facile que je vous en fais profiter ! L'idéal est de prendre du jersey lycra, plus extensible, ça glissera moins. Il vous faut une bande de jersey de 10 cm de haut et 41 ou 42 cm de large (pour des têtes normales de 9 et 13 ans), c'est la longueur qui doit être extensible. En cas de doute, coupez plus long, on peut rattraper par la suite !

tuto bandeau1tuto bandeau2

Pliez la bande endroit contre endroit sur toute sa longueur, et cousez à 5 mm du bord sur presque toute la longeur, en laissant 4 cm de marge à chaque extrémité

Retournez le tube obtenu, épinglez alors les deux extrémités endroit contre endroit et piquez sur toute la hauteur

tuto bandeau3   Il est temps d'essayer le bandeau et de reprendre cette couture si ça n'est pas assez serré.tuto bandeau4

Enfin, fermez l'ouverture, à la machine ou à la main…

tuto bandeau5

C'est fini !

Posté par Agdel à 07:02 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

04 septembre 2011

De beaux genoux…

Je ne sais pas comment c'est chez vous, mais chez moi, un pantalon de plus de six mois, c'est souvent comme ça :

4 septembre1 (quel que soit l'âge du propriétaire, d'ailleurs…)

Dans ce cas, il vous faut :
- une chute de tissu solide (enfin, c'est vous qui voyez, si vous avez envie de recommencer l'opération dans moins d'un mois !)
- du Vliesofix (ça facilite grandement le travail)
- un découd-vite
- une heure devant vous
- un fer à repasser
- une ambiance musicale agréable (parce que vous, je ne sais pas, mais moi, ça m'énerve un peu, ce genre de travaux)

Tracez un gabarit de pièce pour les genoux : cercle, ovale, cœur, fleur, aux contours assez simples. Décousez les jambes du pantalon du côté non-surpiqué, environ 15 cm au-dessus du trou et 15 cm au-dessous. Laissez de toutes façons quelques cm de couture au-dessus de l'ourlet, là aussi, vous gagnerez pas mal de temps à ne pas découdre, puis recoudre l'ourlet. 4 septembre2

Reportez les contours du gabarit sur le côté papier du Vliesofix (deux fois, croyez-moi, si un seul genou est percé, le second ne va pas tarder à l'être aussi !). Découpez les contours du motif, appliquez le Vliesofix sur l'envers du tissu à appliquer, passez le fer chaud, découpez le motif dans le tissu, retirez le papier… bravo !  Vous venez d'obtenir une pièce thermocollante pour quelques centimes !
Fixez les pièces obtenues sur le pantalon, de façon à recouvrir les trous (si le trou est important, positionnez le papier du vliesofix sous le trou, pour éviter de coller ensemble le devant et le dos de la jambe).

Vous n'avez plus qu'à piquer tout autour des pièces, au point zig-zag (ou un autre point fantaisie qui tiendra bien à l'usure).
4 septembreb1

Recousez les jambes (là, une surjeteuse sera utile pour un travail plus propre) et admirez le résultat.

4 septembre3

À l'occasion, je vous parlerai des pantalons d'ados qu'il faut réparer-mais-sans-que-ça-se-voie-parce-que-c'est-cool-d'avoir-un-pantalon-déchiré !

EDIT : plein d'idées de motifs simples pour les appliqués ici. (Basic shapes, dans la colonne de gauche)

Posté par Agdel à 18:53 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

26 juillet 2011

Tuto : les fronces à plat

C'est idéal pour faire des jupes à volants en retirant l'effet "gonflant" des fronces qui ne va pas à toutes les silhouettes (humm…)
Il faut une surjeteuse (désolée), et pas de pied fronceur (gnark, gnark)

Couper des bandes de hauteur identique, chaque volant sera 1,5 fois plus long que le précédent, pas plus, sinon l'effet "à plat" est raté…

Surjeter le haut et le bas de chaque volant (les bords ne seront pas pris dans les coutures)

tuto fronces1

Passer deux fils de fronces en haut de chaque volant (on peut n'en mettre qu'un, ça dépend de la tenue du tissu)

tuto fronces2 Repérer par une épingle le milieu, le quart, voire le huitième de chaque pièce.

Épingler le bas du volant le moins long sur le haut du volant froncé, de façon à recouvrir juste les fils de fronce (environ, 1 cm du bord)

tuto fronces3

Épingler les deux volants ensemble en faisant correspondre les repères et en répartissant régulièrement les fronces

tuto fronces4

Piquer une première fois tout au bord du tissu du dessus

tuto fronces5

Faire une seconde piqûre à 3 ou 4 m de la première, afin de maintenir les fronces à plat (et vous pouvez piquer plus droit que moi, ça ne serait pas plus mal… en bleu, aussi, ça serait plus discret, là c'est pour mieux voir !)

tuto fronces6

Voilà, c'est fini ! Évidemment, comme chaque volant est 1,5 fois plus long que le précédent, on arrive vite à une longueur de 3 mètres ou plus, alors bon courage, mais le résultat en vaut la peine !

 

Posté par Agdel à 08:45 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

30 mars 2011

Devoir de géométrie… le corrigé !

J'avais promis, le jour où je m'y attellerais, de faire un tableau récapitulatif des calculs pour obtenir du biais sans chute. C'est chose faite aujourd'hui, j'ai coupé 3 blouses qui nécessitent des longueurs de biais différentes, j'en ai profité pour entrer mes formules de calcul dans un tableur (ben oui, je n'allais pas tout recalculer à chaque fois…)

biais

Posté par Agdel à 12:49 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,