21 août 2019

Ensemble de jardin

Les deux nappes rondes cousues pour nos tables de jardin ont fait leur temps, la couleur est toute passée et certaines taches sont bien incrustées. Je voulais les renouveler depuis un moment, j'ai donc acheté à Épinal un métrage de coton, dont le choix a été fort discuté. Et puis le temps a passé… au retour de nos vacances italiennes, j'ai commencé par le moins agréable : changer la fermeture à glissière d'une sacoche (très pénible, et la garantie "à vie" d'Eastpack qui exclut les fermetures et boucles de sangles est une belle arnaque… car qu'est-ce qui peut s'abîmer d'autre sur une sacoche ?), remplacé la fermeture d'un short en jean par des boutons (trop fastidieux à démonter), changé la fermeture invisible d'une combinaison en lin portée par Aurore 3 fois (mais qui lui va très bien, sinon je l'aurais rapportée), cousu des taies d'oreiller rectangulaires toutes simples, recousu des boutons, des encolures de pulls…

21 août - 421 août - 5

J'ai ensuite coupé les nappes et cousu les 9 mètres d'ourlets, facile mais un peu long. Et puis j'ai cherché le passepoil acheté avec le tissu, en vain. Heureusement que Marie s'est souvenue l'avoir vu posé sur le carton de son micro-ondes : bingo ! le passepoil avait été monté au grenier ! 

J'ai cogité pour fabriquer des coussins déhoussables, sans fermeture à glissière qui risquerait de rayer la peinture des chaises, sans pressions qui auraient l'effet, sur nos fessiers délicats, du petit-pois de la Princesse. J'ai opté pour une ouverture type "taie d'oreiller", fermée par quelques points à la main : je ne laverai pas ces housses toutes les semaines. Tout de même, couper le tissu, épingler le passepoil, le coudre, préparer les cordons, superposer les diverses pièces dans le bon ordre, coudre, retourner, couper les coussins, les rembourrer, les fermer, ça prend un peu de temps et cette couture simple n'a pas été si rapide que je le pensais, mais le résultat est à la hauteur et la couleur du tissu va bien avec le marron des chaises.

21 août - 221 août - 3

21 août - 6

Nos chaises en bois commençant à partir en morceaux, malgré plusieurs réparations, nous avons opté pour du plus durable : 3 chaises Luxembourg de Fermob, trouvées sur le Bon Coin (parce que neuves, elles ne sont pas données). Et la pelouse commence à reverdir ! 

21 août - 1

Posté par Agdel à 14:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


09 juin 2019

Projet 52 de Virginie #23 : bleu

Cette semaine, le bleu est à l'honneur… mais ce n'est pas la couleur du ciel ! Si la pluie a enfin cessé, le beau temps n'est pas revenu après la funeste tempête Miguel. 

J'ai fait un tour de jardin mais les myosotis sont passés, les pervenches font une grève de floraison (elles sont trop occupées à coloniser le sol) et la lavande, qui devient immense, est encore en boutons. Alors, entre deux cueillettes et dénoyautages de cerises (qui ne sont pas bleues), je suis montée dans la lingerie : j'ai cousu du bleu ces derniers jours, je me suis remise au Dear Jane. En verrai-je le bout un jour ?

9 juin - 1

 

Quatre tissus bleus (chutes d'une banière de Poudlard, récup d'un mignon petit short usé par mes filles et tissus envoyés par mes copinautes Rachel et La clé des champs), quatre carrés cousus.

Posté par Agdel à 17:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

30 mai 2019

Mini-besace

Dans son blouson d'hiver, Guillaume a une grande poche intérieure, dans laquelle il range son casque audio. Mais point de poche dans son blouson d'été. Il m'a donc demandé de lui coudre une petite sacoche qu'il pourrait porter en bandoulière sous son blouson.

J'ai ressorti mon gabarit de la sacoche de collégien, je l'ai agrandie en hauteur et doublée. Pas de fermeture à glissière pour la fermer, juste un rabat et une pression. À l'intérieur, une poche pour la batterie externe. À l'extérieur, une poche pour les câbles. Ainsi, tout est bien rangé, ce qui limite le risque de perdre un accessoire en sortant le casque dans le train !

30 mai - 130 mai - 2

30 mai - 3

Et pour éviter l'inconfort de la sangle qui frotte le cou, une petite gaine en chambray tout doux.

30 mai - 4

Posté par Agdel à 20:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 février 2019

Bleu, bleu, bleu

Il avait une chemise qu'il aimait beaucoup : légère, au tissu très doux. Si j'ai bonne mémoire, il l'avait achetée lorsque Paul était bébé, alors forcément, il y a longtemps que cette chemise a été mise dans les vêtements "spécial bricolage". Il m'a demandé de lui en coudre une nouvelle, il m'a fallu du temps pour dénicher le bon tissu, un chambray de coton, par trop clair ni trop foncé, fin, doux. Enfin, chez Toto Épinal, je l'ai trouvé. En décembre, j'ai coupé deux chemises d'un coup… et puis il m'a demandé si je pouvais les rallonger un peu, car entre les chemises qui raccourcissent et les pantalons taille basse, ces messieurs sont toujours débraillés.

J'ai fait ce que je pouvais avec un biais en guise de faux-ourlet, mais je noterai sur le patron d'ajouter 2 ou 3 cm au bas, pour les prochaines fois.

14 février - 8

J'ai récupéré les boutons d'une chemisette, il m'en manquait donc un, que j'ai remplacé par un presque similaire. Et j'ai brodé la boutonnière et cousu le bouton de col un peu trop rapprochés, mais ce n'est pas grave : ils ne sont jamais fermés !

14 février - 314 février - 4

 

Comme toujours, j'ai ajouté aux consignes du patrons des finitions plus soignées : poignets à pans coupés, coutures anglaises…

14 février - 514 février - 9

14 février - 714 février - 6

 

Les boutonnières ont quelques fils qui dépassent : ce tissu s'effiloche beaucoup.

14 février - 10

 

Et comme toujours je découvre sur les photos que… j'ai oublié les poches ! (elles sont  coupées et doivent être cachées dans les morceaux de la deuxième chemise)

14 février - 214 février - 1

Posté par Agdel à 21:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

08 janvier 2019

Pour clôturer le carnet rose…

… de 2018, et en attendant la première naissance, prévue dans un mois, dans notre entourage, une petite fille est née chez l'une de mes collègues. Cette fois, et c'est plutôt rare, j'ai su immédiatement quels tissu et motif j'allais utiliser.

8 janvier3

Un joli tissu que Rachel m'avait envoyé du Stoffenspektakel de printemps. Il fallait une maman aux goûts assez classiques mais pas stéréotypés (du bleu pour une fille !). La broderie "corde à linge" s'est imposée d'elle-même.

8 janvier2

Bienvenue à la mignonne Thaïs, que j'espère rencontrer dans quelques jours.

8 janvier48 janvier1

 

 

 

Posté par Agdel à 17:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


03 janvier 2019

Dans la hotte en 2018 #2

Il y a une couture qui attendait depuis longtemps (du coup, c'était une vraie surprise). Marie avait choisi ce tissu au Marché St Pierre il y a plus de trois ans pour un foulard. J'avais commandé des pompons, mais je n'avais pas calculé le métrage et il manquait 50 cm. Alors j'avais entrepris de coudre un tour de cou, mais là encore ça n'allait pas, un peu trop petit pour deux tours, trop long pour un tour. J'ai racheté 3 m de pompons, plus gros, et tout mis dans un sachet que j'ai un peu oublié. Enfin, j'ai trouvé du courage pour tout découdre, j'ai appliqué cette méthode pour avoir plus de longueur (les motifs ne correspondent pas mais ça ne se voit presque pas), j'ai fait de jolies coutures anglaises rabattues et j'ai ourlé mon foulard avec le galon, difficilement : les fixations des pompons se prenaient dans la petite vis derrière le pied de ma machine. J'ai fini par employer la surjeteuse (ce n'était guère plus facile), j'y suis allée doucement, en faisant des pauses et j'en suis venue à bout.

3 janvier - 1

 

Et elle était contente de découvrir son foulard sous le sapin, je crois qu'elle l'avait oublié elle aussi !

3 janvier - 2

Bon, les pompons s'accrochent un peu les uns aux autres et ce n'est pas facile à dénouer, mais au moins, l'écharpe ne glisse pas une fois enroulée autour du cou.

3 janvier - 3

(Le galon à pompons vient de Rijstextiles)

 

Posté par Agdel à 10:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 octobre 2018

Première vague

Lorsque je suis arrivée dans cette entreprise un peu particulière, peuplée de passionnés, j'étais la plus jeune (et je le suis restée longtemps). Il y a eu quelques départs vers d'autres horizons, mais nous arrivons maintenant à l'étape des départs en retraite. J. a inauguré la première vague, il ne sera pas le seul cette année. Voici le tour de N., avec qui j'avais peu de rapports professionnels, mais que je croisais régulièrement. Sa personnalité calme, souriante et organisée manquera à son équipe. Elle a connu Paul tout petit et m'en demande souvent des nouvelles. Comme elle m'avait commandé un sac rouge, puis deux sacs pour l'été, je me suis dit qu'elle apprécierait un cadeau cousu-main. Voici donc un bagage léger et coloré pour ses futurs voyages.

4 octobre24 octobre3

Comme je suis dans une démarche de désencombrement général, j'essaye d'utiliser au maximum les tissus que j'ai dans mes caisses. J'avais donc :
un grand métrage de toile bleu pétrole Ikea, une chute de sergé issue de ce sac, un petit métrage de tencel gris, acheté pour un autre usage, mais qui ne convenait pas, des broderies colorées pour relever un peu le tout (2h30 de broderie !), je n'ai acheté que la sangle.

4 octobre5

La sangle orange, choisie (par défaut, je n'avais guère de choix) en fonction des broderies, me paraissait trop trancher avec le bleu du sac, alors j'ai ajouté de petites poignées (et puis c'est plus confortable si le sac est lourd).

4 octobre4

Je n'ai pas trouvé de passepoil assorti (il y avait 6 coloris disponibles dans ma mercerie !) ni de biais, j'ai donc puisé dans mon tiroir à chutes et trouvé un tout petit morceau de coton juste de la bonne couleur. Il m'était impossible de couper en biais, à moins de faire de multiples coutures, aussi j'ai tenté le passepoil dans le droit fil, avec succès (les courbes ne sont pas trop prononcées), avec une technique ultra rapide : je prends mon grand rouleau de passepoil écru (acheté par Maman pour je ne sais plus quel projet qui en nécessitait des kilomètres), je l'enveloppe dans ma bande de coton orange, sans épingler ni bâtir, je place le tout sur le morceau à border et sous mon super pied à passepoil, hop, c'est vite cousu et je coupe au fur et à mesure, ainsi aucune perte !

4 octobre14 octobre64 octobre7

Posté par Agdel à 19:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 juillet 2018

Couture express

C'est logiquement en terminant ses bagages que Marie a cherché la pochette dans laquelle elle souhaitait ranger ses papiers… et la pochette était introuvable ! « Aurore a dû la prendre sans me demander », c'est commode comme argument, d'autant plus que l'accusée n'est pas là pour nier les faits.

Je n'allais pas rajouter une couche à son stress de veille de départ, aussi ai-je proposé de lui coudre une petite pochette sur mesure, avec le tissu de son choix. Elle a sorti l'une des chutes que j'avais reçues pour mon Dear Jane « Celui-là, il est trop beau ! »

25 juillet - 1

La voici donc équipée pour ranger son passeport, ses ordonnances et les autres documents indispensables à son voyage.

25 juillet - 2

25 juillet - 3

Et maintenant, il lui faut… des bottes de pluie ! L'article le plus facile à trouver un 25 juillet, sans aucun doute.

 

Posté par Agdel à 19:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 juillet 2018

Vive la mariée !

Non, je n'en suis pas encore à coudre une robe de mariée (quoique, j'ai déjà cousu la mienne et j'espère de tout cœur que mes filles me le demanderont), mais j'ai habillé la Maman de la mariée, ce n'est pas rien ! 

En avril, ma collègue-amie et moi sommes allées en expédition au Marché St Pierre pour trouver un tissu qui convienne. Le modèle était choisi : la Belladone, une valeur sûre, que je savais pourvoir réaliser dans les temps et sans problème. Nous partions avec l'idée d'un imprimé dans les bleus ou roses… et cette gabardine superbe, d'un vert émeraude lumineux, que ne peut rendre la photo, nous a plu tout de suite. Un tour de toutes les boutiques plus tard, nous revenions l'acheter. Ensuite… j'ai été un peu occupée, et nous avons ri entre collègues à l'idée qu'en guise de robe, elle allait devoir de réaliser une toge avec le tissu. (je savais que j'aurais le temps)

18 juillet - 3

Et puis j'ai coupé, cousu, pris mon temps pour soigner les finitions, aligner les pinces et les plis (il suffit de ne faire les plis de la jupe qu'après avoir posé la ceinture sur le corsage). Un essayage a suffi pour ajuster le dos (qui a souvent tendance à bailler dans ce modèle). J'ai perfectionné ma pose de fermeture invisible.

18 juillet - 718 juillet - 8

 

Petite touche de fantaisie : la parementure d'ourlet, en vague japonaise (c'est de saison en ce moment à Paris)

18 juillet - 9

Enfin, comme il restait largement assez de tissu, j'ai proposé de compléter la robe d'un boléro assorti. Là encore, j'étais sûre de moi, puisque je l'avais déjà cousu pour la confirmation de Marie (et heureusement, car il m'avait fallu retoucher énormément le patron).

18 juillet - 218 juillet - 4

Le choix de la doublure a été plus délicat, cette couleur est particulière (d'ailleurs, le vendeur de Fil 2000 n'a pas réussi à trouver exactement la bonne couleur de fil, c'est rare). Et puis j'ai retrouvé, en fouillant mes tiroirs, une soierie dans laquelle j'avais confectionné une robe pour Marie, qui avait été épouvantable à coudre : le tissu s'effiloche horriblement, se prend autour du pied de la machine… mais j'avais trouvé l'arme secrète : la surjeteuse !

J'ai tout juste réussi, dans les chutes, à couper la doublure du boléro.

18 juillet - 6

 

Je trouve l'ensemble très chic, peut-être un peu trop sobre, à égayer d'une broche ou d'un foulard coloré ?

(et un peu de repassage…)

18 juillet - 118 juillet - 5

 

La séance d'essayage, hier au bureau, a été largement applaudie. Mais surtout, je pense avoir fait vraiment plaisir à la destinataire, ce qui était mon objectif ! 

Maintenant, je souhaite que ce mariage se déroule joyeusement, sous le ciel bleu de Normandie, et soit une belle fête de famille. Car une maman reste une maman, et se fait beaucoup de souci à l'avance ! 

Posté par Agdel à 19:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 mai 2018

Un sac fleuri

J'avais envie de tester un modèle Sacotin (dont je ne vois que des éloges)… la proposition d'une copinaute de me prêter son patron et de me parrainer sur le site de la mercerie m'a convaincue de me lancer. Le temps de choisir le tissu, la couleur des accessoires… et un bon mois est passé. Quelques semaines encore pour couper les pièces et les assembler, au rythme de quelques minutes par-ci, par-là, ça n'avance pas vite.

Je suis assez satisfaite du résultat, mais :

- Doubler le dos avec de la mousse (Style-Vil) donne un résultat certainement très confortable pour porter le sac, mais ne facilite pas la couture et le montage ! J'aurais peut-être du m'abstenir pour une première fois (c'était mon idée, ce n'est pas prévu dans le patron)

- La fermeture fournie (pourtant de la longueur demandée) était plus courte que les bandes qui doivent y être cousues, ce qui fait que l'ouverture du sac est vraiment restreinte et que les deux attaches pour l'option "sac en bandoulière" sont placées un bon centimètre trop haut. Mais je ne me voyais pas laisser apparente toute la fermeture, au-delà des agrafes.

Je n'ai pas respecté complètement les instructions, j'ai préféré monter le sac "à ma sauce" mais cela n'a posé aucune difficulté.

À refaire, donc, avec une fermeture de 30 cm, il me faudra modifier le patron.

L'originalité de ce sac réside dans sa transformation : sac à dos, ou sac en bandoulière, équipé de deux poches bien sécurisées (= on peut le porter dans le métro). Le partenariat avec La mercerie des créateurs est une très bonne idée : les fournitures (boucles, mousquetons, fermetures) existent en kit pour chacun des modèles Sacotin, reste à choisir la sangle et les tissus (avec des idées d'assortiments), ainsi que les fournitures spécifiques, pas toujours faciles à trouver (entoilages, tissus techniques), encore un site de perdition pour les couturières ! 

23 mai - 6

version sac à dos  :

23 mai - 223 mai - 3 

 

 sac de ville :

23 mai - 523 mai - 4

 

besace :

23 mai - 1 

toile enduite et lin enduit Mondial tissus

Je n'attends qu'une chose : avoir le temps de tester d'autres modèles (mais évidemment, j'hésite sur lesquels choisir…)

 

Posté par Agdel à 19:18 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,