07 juin 2021

Une cheffe à la maison

La cuisine de tous les jours, c'est une affaire de famille, de recettes approximatives, selon le contenu du frigo et des placards, du temps disponible et de l'envie de cuisiner. Quant à la transmission… ça commence bien souvent par des gâteaux, on fait mélanger la pâte aux tout-petits (et ils ne se privent pas de lécher la cuillère) puis, au fil du temps, ils sont capables de réaliser la recette de bout en bout, voire de nettoyer la cuisine ensuite. Les concours de cuisine des camps scouts ont été à l'origine de recettes bien maitrisées par l'un ou l'autre (comme ça a été le cas des cours de cuisine du collège, pour Guillaume et moi). De temps en temps, j'avais la satisfaction de déléguer la préparation d'un plat à l'un des enfants. Et puis ils ont cherché des recettes sur internet (Marmikids au début, puis Pinterest et Instagram) et sont maintenant capables de cuisiner au jugé.

À Épinal, Marie a pris une autonomie nouvelle, celle de prévoir ses menus, faire ses courses et sa cuisine au jour le jour, avec la frustration de de pas avoir de four, seulement un micro-ondes et la plaque de cuisson partagée de la cité-U. Lors de sa période de recherche d'emploi, elle a spontanément pris les rènes de la maison : cuisine, ménage, repassage, en plaisantant sur son nouveau statut d'elfe de maison. Comme cela coïncidait avec le moment le plus pénible de ma capsullite, je lui ai voué une reconnaissance infinie. Et elle a réitéré pendant ma semaine d'immobilisation de février. Je me suis donc réjouie qu'elle me demande un tablier. Nous avons profité d'un passage chez le suédois pour acheter un métrage de lin, elle s'est chargée de la broderie et j'ai cousu le tablier.

7 juin - 1

7 juin - 4

 Finalement, le tour de cou (pourtant je l'avais mesuré) est un peu trop long, je dois le reprendre.
Et la cuisinière en pleine action : 

7 juin - 17 juin - 27 juin - 3

 

 

Posté par Agdel à 12:51 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


07 octobre 2020

Bienvenue à Gabriel

C'était un bébé très attendu, par toute sa famille ! Il a pris son temps pour se faire beau (en toute objectivité, j'ai rarement vu un nouveau-né aussi mignon — à part Marie). Pour une fois, je connaissais le prénom à l'avance, de sorte que j'avais déjà terminé la broderie avant d'apprendre la nouvelle. La couture de la trousse n'a donc pas traîné et elle a pu être offerte sans attendre. Elle a beaucoup plu à la maman qui m'a aussitôt envoyé un gentil message.

7 octobre - 1

7 octobre - 27 octobre - 3

J'ai compté : c'est ma cinquante-troisième trousse, avec 29 filles et 24 garçons !

Posté par Agdel à 19:11 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 septembre 2020

Le temps qui passe

Ce soir, deux de mes collègues partent à la retraite. Avec le confinement et les mois de télétravail qui ont suivi, j'ai un peu loupé cette information, notamment pour ma voisine de bureau, dont j'avais retenu qu'elle partait fin octobre ! Heureusement, j'avais un peu réfléchi au cadeau que je voulais lui faire et j'ai trouvé tout de suite les tissus nécessaires.

J'ai pensé à un sac aux couleurs de l'automne. Mon magasin a énormément réduit son assortiment de tissus : de deux étages (un pour l'ameublement, un pour l'habillement et la mercerie), le rayon est passé à un seul étage, puis un demi. J'avais songé à de la suédine mais j'ai finalement trouvé du sergé, et juste à côté, un coton imprimé pour la doublure.

30 septembre - 9

Pour le modèle, je l'ai déjà cousu à maintes reprises et le patron a été mis aux dimensions idéales. Je savais aussi quelle broderie utiliser. Ce que je n'avais pas prévu, c'est que ma brodeuse décide, en fin de processus, d'annuler la rotation du motif que j'avais faite, occasionnant un décalage de plusieurs centimètres des dernières couleurs. Impossible de découdre… le lendemain, j'ai un peu hésité, vérifié que le motif n'avait pas de problème (je l'ai déjà brodé ), recoupé un panneau et relancé la broderie, sans la faire pivoter cette fois… et tout s'est bien passé.

30 septembre - 730 septembre - 8

Au modèle initial, j'ai ajouté une poche intérieure zippée, grâce à ce tutoriel. Deux autre poches plaquées pour ranger un portefeuille, un carnet… et un mousqueton pour les clés (avec un ruban Hermès, hérité du temps où Guillaume travaillait l'été dans une parfumerie, j'en ai encore des dizaines de mètres).

30 septembre - 4

30 septembre - 630 septembre - 3

Désormais, je vais me sentir bien seule ! (Mais je peux passer mes journées sans masque)

30 septembre - 130 septembre - 2

Posté par Agdel à 08:30 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 juin 2020

Brodeuses

18 juin - 1

 

          Saison des pâturins
          Extrême la chaleur
          Décolorées les fleurs

                                    Kakeï 

 

 

 

Lorsque je commence par un haïku, c'est que ce n'est pas mon œuvre que je présente : mes filles se sont mises à la broderie, Marie en décembre, avec le sashiko (il faudra que je vous montre sa veste) et Aurore pendant le confinement. Je ne les ai pas vues comploter toutes les deux et les questions d'Aurore sur la boutonnière automatique ne m'ont pas mis la puce à l'oreille (elle est en train de se coudre un top, avec mon aide, et avait de toutes façons besoin de rétrécir les boutonnières, trop grandes, sur l'une de ses robes). Elles ont acheté une taie d'oreiller qu'elles ont recoupée pour en faire une housse de coussin et l'ont brodée d'une couronne de fleurs, pour me l'offrir lors de la fête des mères.

18 juin - 2

La couture, puis les boutonnières, n'ont pas été sans quelques difficultés, Aurore ayant essayé de les broder avec mon ancienne machine à coudre (que je lui avais prêtée pour confectionner des sacs à linge pour les scouts), puis sur ma "nouvelle" machine sans plus de succès, malgré les tutoriels vidéo sur internet. J'ai ri quand elle m'a raconté ses déboires, surtout qu'elle ignorait que j'avais fait un tutoriel sur la machine en question, qui lui aurait fait gagner du temps…

18 juin - 318 juin - 6

Il y a encore de la marge de progression pour les ourlets, mais elle a surfilé les coutures dans les règles de l'art

18 juin - 7

J'ose à peine m'asseoir sur mon beau coussin ! Magnifique symbole de complicité sororale, l'une sachant mieux broder au point droit, l'autre maîtrisant les pétales de fleurs au point lancé et les cœurs au point de nœud.

18 juin - 518 juin - 4

 

 

Posté par Agdel à 21:51 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

21 janvier 2020

Petits renards

Pour souhaiter la bienvenue à Lucas, j'avais bien évidemment prévu de lui coudre une trousse. Mais comme je savais que je ne verrais pas sa maman de sitôt, le projet était tout en bas de ma liste. Et puis j'ai eu la surprise de trouver Helena parmi les 13 blogueuses du gang !

Comme elle vient tout juste de reprendre le travail, je me suis mise à la couture. Il me fallait trouver d'abord l'inspiration… c'est Marie qui m'a aidée à choisir le tissu (qui m'avait plu lors de son achat, mais que je trouvais difficile à utiliser en raison de ses coloris un peu particuliers), puis les broderies. Quoi de mieux que ces deux petits renardeaux endormis, pour le petit frère d'Adrien ?

20 janvier - 2

(et prendre des photos en gros plan m'a permis de remarquer que j'avais oublié de couper des fils, ce que je vais m'empresser de corriger !)

20 janvier - 3

Pour le support de broderie, j'ai choisi un coton beige, mais j'avais largement sous-estimé son taux d'élasticité, il a donc froncé lors de la broderie (qui est assez dense, ce qui accentue le problème). Le repassage n'a rien pu faire…

20 janvier - 1

Et pour le dos, il me restait un peu de coton rouille parfaitement assorti.

20 janvier - 4

 

 

 

 

Posté par Agdel à 19:30 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,


03 janvier 2020

Dernière couture 2019

En cette fin d'année, j'ai d'abord liquidé ma pile de vêtements à réparer :
Mmm, changer la fermeture d'un pantalon, quel plaisir ! Ou cette fente indéchirable mal nommée :

3 janvier - 1

 

Puis j'ai attaqué la première ligne des projets en attente, avec un sac pour les baguettes du samedi-dimanche. Guillaume essaye tant bien que mal de rapporter les sachets en papier, mais ils se déchirent. Et puis il en avait assez de rapporter ses baguettes dans des sacs couverts de publicités.

3 janvier - 23 janvier - 4

J'ai eu de gros décalages sur certaines parties de la broderie, sans trouver d'explication.

3 janvier - 3

 

Les prochaines coutures sont un peu plus longues et compliquées ! 

Posté par Agdel à 18:55 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

17 décembre 2019

Reprise des (petites) affaires

Deux nouvelles trousses de naissance, pour deux petits cousins nés à peu près deux ans après leur aînés. L'avantage de ce blog est aussi de me souvenir précisément de ce que j'ai cousu, pour ne pas refaire une trousse trop similaire.

Pour Quentin, des hiboux bleux et verts et un dos en sergé bleu canard.

17 décembre - 117 décembre - 3

Pour Héloïse, des nichoirs à oiseaux et du lin rose, assorti à mes nouvelles étiquettes (je pensais avoir choisi les mêmes que la première fois mais je me suis un peu trompée de coloris).

17 décembre - 217 décembre - 4

Je sens que je vais lancer un concours pour varier un peu le texte de mes trousses de naissance… je vais y réfléchir ! Pour l'instant, il faut que je résolve mon problème informatique : le logiciel de ma brodeuse n'est plus compatible avec le système d'exploitation (virtuel) de l'ordinateur et trop vieux pour le portable de Marie.

 

 

 

Posté par Agdel à 21:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 juillet 2019

Clin d'œil

Marie m'a commandé (début avril, j'ai eu du mal à faire la photo), des tee-shirts pour les offrir à ses frère et sœur, ou plutôt elle m'a demandé de broder, sur les tee-shirts qu'elle avait achetés, quelques phrases compréhensibles d'eux seuls :

24 juillet - 224 juillet - 324 juillet - 4

 

Lors de notre anniversaire de mariage, ils nous avaient préparé des badges "le marié" et "la mariée" et s'étaient eux-mêmes surnommés "conséquences", c'est devenu le titre de leur conversation WattsApp.

Elle m'a fait ajouter un petit clin d'œil personnalisé en bas :

pour Paul, une référence à un jeu idiot

24 juillet - 5

 

et pour les filles, une blague de leur chef d'orchestre, qui demande systématiquement à chaque concert de venir "avec un haut de couleur vive, uni, pas lavé 8 fois et sans l'inscription "j'aime ma maman" écrit en gros devant"

(au bout de 8 ans à entendre cette blague 3 ou 4 fois, ça devient lassant…)

24 juillet - 6

 

En tout cas, nos conséquences ne sont pas trop catastrophiques, non ?

24 juillet - 1

 

 

Posté par Agdel à 10:24 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

08 janvier 2019

Pour clôturer le carnet rose…

… de 2018, et en attendant la première naissance, prévue dans un mois, dans notre entourage, une petite fille est née chez l'une de mes collègues. Cette fois, et c'est plutôt rare, j'ai su immédiatement quels tissu et motif j'allais utiliser.

8 janvier3

Un joli tissu que Rachel m'avait envoyé du Stoffenspektakel de printemps. Il fallait une maman aux goûts assez classiques mais pas stéréotypés (du bleu pour une fille !). La broderie "corde à linge" s'est imposée d'elle-même.

8 janvier2

Bienvenue à la mignonne Thaïs, que j'espère rencontrer dans quelques jours.

8 janvier48 janvier1

 

 

 

Posté par Agdel à 17:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 août 2018

Pour quitter la maison

Pour m'habituer à l'idée qu'un jour, ils quitteront le nid, Marie fait le premier pas en partant étudier dans les Vosges pendant 10 mois. J'ai commencé des listes d'objets à emporter ou à acheter (oui, comme tous les parents, je pense à lui refourguer mes vieilles assiettes ou les verres dépareillés). Mais il fallait aussi un peu de symbolique et de personnel dans tout cela. Il y a deux ans, à force de me voir coudre des plaids pour les petits cousins, elle m'a dit qu'elle aimerait en avoir un elle aussi, dans les tons pastels. Nous avions même choisi ensemble quelques broderies ou tissus, j'ai brodé deux carrés l'automne dernier et puis… j'ai cousu un plaid pour Chloé, des trousses pour bébés, des vêtements et le plaid de Marie, c'était toujours pour plus tard. Mais dans les Vosges, il fait froid, n'est-ce pas ?

Aussitôt ma fille envolée pour le Sénégal, j'ai fait tourner la brodeuse, puis j'ai assemblé les carrés. Par chance, j'avais tout juste terminé le top lorsque je me suis blessé la main. J'ai quilté à Dinard, puis cousu la bordure dès notre retour de vacances, en m'appliquant comme jamais pour éviter les plis disgracieux au dos (pour une fois que j'avais du temps devant moi).

29 août - 929 août - 1029 août - 1129 août - 1229 août - 229 août - 529 août - 729 août - 829 août - 329 août - 4

Comme le coupon pour le dos avait été entamé, j'ai brodé un petit carré de dédicace.

29 août - 13

Paul, comme toujours, m'a aidé de ses précieux conseils pour disposer les différents carrés : je place tout sur mon lit le matin et nous passons régulièrement échanger deux couleurs, deux broderies, jusqu'à ce que le résultat nous semble équilibré.

Ce matin encore, Marie m'a demandé si je me souvenais de ce projet et s'il me restait assez de temps pour le coudre… avant Noël (j'ai échangé un sourire avec sa sœur). Et comme nous étons tous réunis ce midi, je lui ai tendu le sac en papier ! Quelle surprise ! Voilà de quoi mettre un peu de couleur et de douceur (et un peu de Maman, aussi, surtout que je crains qu'elle ne ne se sente bien seule au début) dans son austère chambre d'étudiante.

29 août - 1 

 

 

 

 

Posté par Agdel à 17:14 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,