20 avril 2018

En rouge et noir

… ce sont les consignes pour les bals de Calibeurdaine, hors soirées thématiques (marinières rayées pour les bals bretons, vert pour la St Patrick). J'avais donc une commande de chemise rouge ; mais trouver un coton uni rouge n'a pas été facile : il était trop épais, trop fin, trop voyant, trop foncé, trop clair… enfin, chez Mondial Tissus, nous avons trouvé le bon rouge.

J'ai commencé cette chemise juste avant ma grippe et j'ai vite découvert que l'uni n'est pas le plus facile à travailler : ça ne pardonne aucun défaut de surpiqure ! Je suis donc allée tout doucement, j'ai fait quelques bêtises :

20 avril - 1

… puis je me suis aperçue que j'avais oublié d'acheter les boutons en même temps que le tissu. Enfin, j'ai pu broder les boutonières ce matin (il me reste 1 bouton à coudre mais j'ai égaré mon aiguille enfilée, quelque part dans la lingerie)

20 avril - 320 avril - 9

Par rapport au patron de Christelle Beneytout, outre le basculement de l'encolure et les coutures anglaises rabattues, j'ai modifié la forme des poches et des poignets

20 avril - 420 avril - 5

et remplacé le pli central par deux petits plis au dos

20 avril - 8

J'ai bien réussi mes pieds de col

20 avril - 620 avril - 7

mais la surpiqure du col n'est pas très jolie, une fois le col boutonné (mais il ne le boutonne jamais)

20 avril - 10

Je n'ai plus qu'à me coudre une blouse assortie.

 

Enfin, rien à voir avec la couture, nous avons eu une surprise ce soir : un chat noir allait se cacher toute la journée sous l'abri à bois, fuyant à notre approche, et qu'avons-nous trouvé derrière la carriole à vélo (et sous les planches déposées par Marie lundi soir) ?

20 avril - 2

Je ne pense pas qu'ils soient nés là, leur mère a dû vouloir les mettre à l'abri… que faire ? Chercher le propriétaire de la chatte ? Chercher des familles d'accueil ? Ils ne sont pas pour nous, en tout cas ! (nous avons déjà du mal à empêcher Gribouille, le chat de nos nouveaux voisins partis en vacances, d'entrer dans la maison… c'est si tentant, avec toutes ces portes et fenêtres ouvertes)

 

 

Posté par Agdel à 22:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


22 juin 2016

Pour faire venir le soleil

Un tissu ananas acheté à l'AEF sur le stand des Tissus du Chien vert, assorti à celui-ci (et pour la première fois, j'aurai cousu tous les tissus achetés en février avant l'été… enfin, il m'en reste un, mais il est déjà coupé, ça ne devrait plus tarder, donc), une chemise coupée début avril, et puis le temps a fait son œuvre… j'ai même une épingle qui a rouillé, m'obligeant à laver les poignets avant de les coudre !

Toujours le patron de Casual wear, revu et corrigé par mes soins ; cette fois, j'ai également modifié la forme de la poche (aucune chemise du commerce n'a de poche carrée) et des poignets (pareil…), je pense donc que je tiens le patron parfait !

22 juin422 juin3

Le pied de col et les fentes de boutonnage ne me font plus peur, désormais.

22 juin222 juin6

J'ai presque réussi le raccord central (à mon insu, je vous rassure…)

22 juin5

Et ça marche : l'été est arrivé par ici ! (enfin, l'été était là ce matin, mais il re-pleut déjà à cette heure… c'est désespérant, sauf pour les limaces qui s'en donnent à cœur joie et ravagent mes plantations).

22 juin1

(oui, je sais, il faudrait lasurer les volets. On va attendre que le bois sèche, déjà…)

 

Posté par Agdel à 18:28 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 septembre 2015

Essai transformé !

Après la chemise, la chemisette. Même patron (pas mal retouché donc), avec les poignets en moins. Je me suis lancé comme défi de la coudre en un mercredi, sachant que la coupe était déjà faite (avec les carreaux, le placement est assez compliqué). Les coutures anglaises rabattues ne sont pas prévues à la base et m'ont pris pas mal de temps — je me suis bien brûlé les doigts au fer également. Comme c'était le mercredi où je cuisinais, le soir j'ai offert une chemise… sans boutons ni boutonnières ! (en fait, je n'avais pas les boutons)… et sans poche non plus, ça je l'ai remarqué plus tard — et je me demande bien où j'ai pu perdre ce morceau de patron.

4 septembre64 septembre2

(c'est normal si les carreaux ne sont pas raccord pour la poche, je ne voulais pas la faire invisible)

 

4 septembre14 septembre5

(petite variante avec l'empiècement coupé en biais, comme ça se fait souvent dans la confection)

4 septembre44 septembre3

Le pied de col ne me fait plus peur ! Même si mes surpiqures sont perfectibles — pourquoi le tissu ne veut-il pas rester bien en place sous le pied, par moments ?

Ce n'est donc que le samedi suivant que j'ai terminé la chemise, et le mercredi que j'ai pu faire des photos portées, mais il l'a mise pour aller au bureau, ça vaut tous les compliments !

4 septembre74 septembre8

Beau tissu à chemise de chez Sacrés coupons, mais au tissage très serré ; ça donne une chemise assez épaisse, à ne pas porter les jours de canicule, avec un tomber assez raide, notamment au niveau des manches. Je pense qu'il me reste de quoi en faire une à manches longues (mais avant, je dois me lancer dans le pantalon assorti).

 

 

Posté par Agdel à 18:36 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

15 mai 2015

Noir c'est noir…

Je vais faire comme ma copine La clé des champs et donner des titres de chansons à mes posts ! (je crois que j'aurais du mal, j'en connais beaucoup moins qu'elle)

C'est un tissu que j'avais acheté sur un coup de tête pendant que Paul passait l'oral du bac de français à Saint-Germain. Je me doutais bien qu'il serait difficile à coudre, c'est un jean épais et très raide… il a donc séjourné presque deux ans dans une caisse. Mais voilà, je devais tester le patron de pantalon de Casual wear, alors je me suis lancée, sans faire de toile cette fois. J'ai juste posé les pièces du patron sur un pantalon du commerce, rallongé et rétréci un peu les jambes.

J'ai pris mon temps : un mois, en cousant par petites étapes. Comme j'avais du mal à distinguer l'endroit de l'envers, certaines pièces cousues le soir ont dû être décousues le lendemain. J'ai également repris l'empiècement du dos (le jeune homme est cambré, comme sa maman)

15 mai1115 mai06

 

Ce genre de couture ne va pas sans dommage collatéral :
la surpiqûre du côté a été fatale

 

Ma surjeteuse a calé dans les épaisseurs, comme je m'y attendais,
mais elle a surtout eu du mal à digérer le tissu employé pour les poches
(un chambray en modal) qui a été haché par le couteau

15 mai10

Pour les passants, j'ai employé un coton plus fin, jamais je n'aurais pu coudre la ceinture autrement

15 mai08

vous avez vu mon beau raccord ?

Contre toute attente, la boutonnière est passée comme une lettre à la poste, enfin, presque, parce que je l'ai placée sur le haut de la ceinture afin de ne pas avoir la sur-épaisseur de la valeur de couture quand même. Sur une suggestion de La Punaise, j'ai réglé la pression du pied à 1, mis une couche d'intissé au-dessous et c'était bon (sauf que ce tissu s'effiloche beacoup, mais là, je n'y peux rien)

15 mai0515 mai04

En revanche, le défi de la braguette n'est pas encore surmonté : elle est trop étroite et baille un peu, pourtant j'ai tout bien pris les mesures du patron… comment faire pour que ça "croise" plus ?). Seule modification : la parementure que j'ai coupée avec le devant du pantalon ; il est prévu une pièce à part mais rajouter une couture à un endroit où l'on a déjà pas mal d'épaisseurs me semblait une mauvaise idée (et je n'ai jamais vu un pantalon du commerce cousu ainsi)

15 mai09

 

Pour la déco des poches, j'ai fait sobre : la fantaisie sera pour une autre fois

 

15 mai0715 mai03

Bilan : un peu serré (mais avec du lycra, je suis sûre que ce serait parfait), ça taille donc un peu petit comme la chemise ; j'aurais dû laisser les jambes comme elles étaient, il faudra remonter légèrement la taille (cette mode des tailles basses, quelle plaie !), mais une fois encore, je suis satisfaite de mon acquisition : les explications sont claires et après quelques retouches, j'aurai un patron de base parfait pour habiller le fiston (et son père, mais là, je ferai peut-être une toile avant car j'ai de sérieux doutes sur le peu de différence entre les tailles 38 et 42)

15 mai0115 mai02

Petite remarque par rapport au patron : il m'a suffi d'à peine plus d'un mètre de tissu (on est loin des 1m60 à 2m30 préconisés) sans mettre les jambes tête-bêche !

 

 

 

Posté par Agdel à 18:36 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

22 février 2015

La chemise d'homme

J'ai donc acheté le livre de Christelle Beneytout (laissé passer 3 mois), du tissu, copié le patron, réalisé une toile (dans nos fabuleux draps en intissé des vacances au ski, précieusement rapportés dans ce but), essayé… rectifié le patron (+ 8 cm en bas – il est grand –, + 5 cm aux manches – il a de grands bras –, + 4 cm de carrure – là, je ne vois pas, il taille du 41 en chemise et je suis arrivée à la largeur du 48 ! –, repris l'encolure – trop profonde derrière et trop haute devant, ça l'étranglait –, repris le col et pied de col – forcément, quand on change l'encolure).

22 février0122 février02

(c'est fou comme ces étapes — faire une toile et modifier le patron — qui m'auraient semblé une perte de temps auparavant, me sont devenues naturelles dès que je teste un nouveau patron, me faisant finalement gagner du temps, du tissu et beaucoup de satisfaction, car je ne compte plus les vêtements mal ajustés que j'ai cousu mais ne porte jamais)

Bref, côté patron, ça n'était pas ça… en revanche, les explications m'ont beaucoup apporté (je crois qu'il y a une erreur sur le montage du col, cependant, mais j'ai décousu et refait à mon idée, je corrigerai sur mon livre ; de même pour le pli creux au dos que je n'ai vu sur aucune autre chemise). J'étais tellement stressée par les points techniques (col et fentes de poignet) que j'ai commencé par ces deux points, histoire d'être sereine ensuite pour le montage.

22 février0322 février04

22 février0622 février05

Histoire de me compliquer la vie d'avoir de belles finitions, j'ai choisi de faire des coutures anglaises rabattues, forcément, c'est plus long, mais tellement plus beau.

22 février0922 février07

 

Je n'ai pas cherché à raccorder les motifs, ils sont tout petits et puis j'étais très juste en tissu, j'ai cru que je n'arriverais pas à couper les 4 pièces des poignets, il me reste de minuscules chutes.

22 février07

Le tissu a été parfait : j'ai lavé mon métrage et je n'ai eu aucune peine à le repasser (chose rare pour un tissu qui perd une partie de son apprêt), c'était déjà bon signe. Pas trop épais non trop fin, il a tout de suite sympathisé avec ma machine à coudre, qui a pourtant un sale caractère, de sorte qu'elle a été conciliante du début à la fin, me faisant des surpiqûres et des boutonnières parfaites ! Du coup, maintenant que j'ai un patron au point, je suis prête à recommencer.

22 février08

 

Posté par Agdel à 14:26 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,