7 novembre4

Pour les autres réalisations aux aiguilles, c'est chez Casa.

En hommage à la « reine du tricot », Casa nous proposait de tricoter, ce mois-ci !
Seulement, si je ne peux pas, sans tricher, me présenter dans la catégorie « débutante »*, je suis loin d'être une rapide en tricot. Je suis la reine de l'indécision également, donc le temps de trouver un modèle, de trouver la laine, de commander les aiguilles qui vont bien (eh oui, une fois qu'on a goûté au bambou, pas possible de revenir en arrière ; je n'avais pas d'aiguilles à chaussettes en 3,5 et je n'ai trouvé que du métal autour de chez moi), de recevoir ma commande, de faire un échantillon… 16 jours étaient passés, oups ! Je me suis attelée à ce défi dès que j'ai pu et comme j'essaye toujours d'en faire un défi personnel, j'ai choisi un modèle de mitaines sans couture, donc à 5 aiguilles, avec des torsades en plus, ce qui ajoute une sixième aiguille.

7 novembre1 7 novembre2

Bilan : c'est bien plus facile que ça n'en a l'air, passés les premiers tours, on ne s'emmêle plus les aiguilles… reste le rang des torsades qui est un peu plus délicat, surtout les torsades à gauche avec lesquelles je ne suis pas à l'aise. Le relevage des mailles pour faire le pouce, qui me semblait insurmontable, s'est avéré tout aussi simple. Si vous voulez essayer, le modèle est

7 novembre6

Bon, en plus, j'avais décidé de tricoter une écharpe assortie, j'ai tenté le tricot en simultané (mitaines à la maison le jour, écharpe dans le train ou le soir devant un film) mais le temps m'a manqué, malgré les vacances, et l'écharpe ne mesure encore que 60 cm**.

7 novembre5 7 novembre7

Enfin, j'ai bon espoir de finir avant la rentrée car demain, mon mari m'emmène à Venise…

 

 

… oui, bon, la Venise du Nord, mais justement, je vais pouvoir tricoter dans la voiture, parce qu'en avion, à mon avis, les aiguilles, même circulaires, même en bambou, doivent être considérées comme une arme… vous imaginez : détourner un avion avec des aiguilles à tricoter ?

Pour en revenir à Sonia Rykiel, j'ai lu il y a quelque temps Mère et fille, un roman, d'Éliette Abécassis, qui m'avait beaucoup plu (un peu interrogée, aussi, vu que j'ai deux filles, sur ce que l'on transmet, volontairement ou non, de son histoire personnelle).

7 novembre3

 * J'ai dû tricoter mon premier pull vers 8 ans, au point mousse, pour une poupée, fini avec l'aide de ma grand-mère. Ma petite sœur me l'a renvoyé lorsque j'étais enceinte de Paul avec la mention « à avaler avant le 17 août 1995 pour qu'il(elle) ne naisse pas tout(e) nu(e) ; contre indications : allergie à la lanoline.

** J'aurais pu choisir une laine qui se tricote aux aiguilles 5 ou 6, aussi…