Aujourd'hui, on passe en cuisine, au chalet, et on partage ses recettes ! Cette année, je me suis enfin lancée dans la confection de calissons, que je voulais tester depuis longtemps, parce que j'ai enfin déniché l'un des ingrédients essentiels : le melon confit.

La recette est on ne peut plus simple : un tiers de poudre d'amandes, un tiers de melon confit (on peut y mettre un soupçon d'orange confite, éventuellement), un (petit) tiers de sucre glace, quelques gouttes d'extrait d'amande amère et un peu d'eau de fleur d'oranger.  La recette se trouve à peu près partout sur internet, à quelques variantes près, aussi je ne cite pas de source précise. En revanche, je vais indiquer mes fournisseurs, sans vouloir faire de publicité, parce que ce sont de grands magasins que l'on trouve à peu près partout en France. J'avais peu de temps, je n'ai pas fait de photo des différentes étapes.

J'ai mis : 170g de sucre en poudre (que je transforme en sucre glace avec mon blender), 180g de melon confit (trouvé chez Grand frais), 200g de poudre d'amandes, 20g d'écorces d'orange confites, 2 cuillères à café d'eau de fleur d'oranger, 4 gouttes d'extrait d'amande de cerise. J'ai ajouté les ingrédients dans le bol après avoir mixé le sucre et… l'appareil s'est mis en sécurité ! Donc il faut un mixer puissant. J'ai transféré le tout dans le grand bol de mon Magimix et deux minutes plus tard, la poudre s'était transformée en pâte à calissons.

J'ai placé la pâte sur un petit plateau, entre deux feuilles guitare (un plastique assez épais destiné au travail du chocolat), afin de pouvoir l'étaler au rouleau sur une épaisseur de 5 mm. On peu aussi placer deux baguettes chinoises de part et d'autre de la pâte pour avoir une épaisseur régulière.

Ensuite, j'ai pris mon emporte-pièces calisson (acheté sur ce stand sur le salon Créations et savoir-faire) et j'en ai tracé les contours au crayon à papier sur la feuille azyme (trouvée chez Cultura), puis j'ai découpé une trentaine de formes de calissons aux ciseaux (c'était vraiment l'étape la plus longue et fastidieuse de l'opération). Enfin, j'ai découpé un calisson dans la pâte, lui ai appliqué une feuille, l'ai démoulé délicatement puis repassé un léger coup de rouleau pour qu'il adhère bien à son papier et s'étale légèrement (sinon, la forme découpée dans la pâte est légèrement trop petite par rapport au papier). Quand je n'avais plus de place pour découper, je roulais de nouveau ma pâte en boule pour la ré-étaler entre les deux feuilles guitare.

Et voilà, mes calissons attendent leur glaçage (demain soir, après une journée de séchage) : 1 blanc d'œuf légèrement battu et 150 g de sucre glace.

17 décembre - 1 17 décembre - 2