Hier soir, il fallait retourner chez l'orthodontiste (on y a passé 1h30 mercredi !) pour rectifier la gouttière de ma princesse, que j'avais trouvée en larmes la veille, au retour tardif d'une réunion (mais elle continuait courageusement à la porter malgré ses gencives blessées… ) J'avais prévu une tarte aux tomates pour le dîner, mais ne sachant pas trop à quelle heure nous rentrerions, j'ai eu une autre idée : utiliser les feuilles de brick du fond du placard, qui avaient eu largement le temps de se dessécher (eh oui, la date de consommation optimale était passée depuis quelques mois…)

J'ai donc passé rapidement mes feuilles sous l'eau, puis les ai badigeonnées d'un peu de beurre fondu avant de les superposer au fond d'un moule à tarte (j'ai utilisé environ 50 g de beurre, soit bien moins que pour une pâte brisée – en revanche, je crois bien que ça m'a pris presque autant de temps que de faire une pâte)

21 septembre1Sur la dernière, j'ai étalé un peu de moutarde, puis disposé mes tomates coupées en tranches épaisses (1,5 à 2 cm), des restes de fromage (mozzarella et chèvre frais), les dernières feuilles de mon plant de basilic qui n'a pas trop aimé le froid matinal.

21 septembre221 septembre3

J'ai battu 4 petits œufs avec 2 CS de crème liquide, un peu de sel et de poivre, ajouté un reste de gruyère, et hop, au four préchauffé à 180 °C pendant 30 minutes.
Résultat : une belle tarte dorée, la migaine a traversé les couches de brick, formant un fond souple, mi-tarte-mi-clafoutis.

21 septembre4Et ce soir ? Ce sera soupe ; pas de doute, l'automne est bien arrivé ! J'étais trempée et glacée en arrivant, j'ai rallumé la cheminée…