Ce que j'aime par-dessus tout ? C'est leur complicité sans faille ! Frère et sœurs, cela ne va pas parfois sans de petites tensions, mais finalement ils sont toujours heureux d'être ensemble, de se retrouver après une séparation, de faire des projets, de s'envoyer des messages lorsque l'un d'eux est loin. Les entendre chuchoter et rire, mardi soir, de la surprise qu'ils me préparaient, a été l'un de mes plus grands bonheurs de la semaine. Parfois, j'ai l'impression d'avoir raté leur éducation (les maths, par exemple… ou le rangement des chambres), mais sur ce plan-là, c'est une réussite ! 

28 avril - 1

(en revanche, avoir une photo correcte de tous les trois devient difficile :
Aurore est partie pour 5 jours et dans une semaine, Marie retourne dans ses Vosges,
j'ai dû remonter de quelques mois dans mes archives)