Le thème est, plus exactement, confort de la vie moderne. Il y a 25 ans, nous partions à deux pour une randonnée de 15 jours à vélo.  J'avais cousu moi-même les sacoches, on n'en trouvait pas en France à cette époque. En arrivant dans un département, nous allions dans le premier office de tourisme rencontré pour demander une liste des campings, pour la plupart, c'étaient de petits terrains municipaux à une étoile, très bon marché, avec des douches froides (on achetait un jeton pour 6 minutes d'eau chaude). Le gardien passait le soir, ou pas, il nous est donc arrivé de ne rien payer. Nous avons même séjourné deux fois dans un camping fermé (en plein mois d'août !), sur les bords du stade municipal et une fois, avons assité au match de l'équipe locale en attendant le départ des joueurs pour planter notre tente… les pauvres s'étaient fait laminer, un joueur avait même marqué un but contre son propre camp. Au début, nous tracions notre route au plus court, ensuite nous avons compris qu'il vallait mieux suivre les rivières ! Une fois, nous avons dû nous séparer, suite à une casse de rayons. Je suis partie en avant, Guillaume devait me rejoindre en bus après avoir confié sa monture à un répérateur. Trouvant le camping complet, j'ai connu un grand moment de désespoir en réalisant que peut-être, il n'arriverait pas à me retrouver… aucun moyen de nous joindre, à moins de trouver une cabine, appeler nos parents en espérant que l'autre aurait la même idée…  pour finir, le bus circulait bien et une habitante du village m'avait indiqué le pré communal et m'avait donné de l'eau, ouf !

Mercredi, j'ai commencé à préparer notre matériel pour une courte randonnée. J'ai découvert que j'avais jeté il y a trois ans les fameuses sacoches qui avaient fait leur temps. Après un bref moment de panique, j'en ai commandé de nouvelles sur internet, j'irai les chercher en magasin ce vendredi, si tout va bien. Nous sommes équipés à l'arrière de pneus anti-crevaison (nos mésaventures passées nous ont rendus méfiants). 25 ans après, les petits campings municipaux ont fermé, trop peu de confort… du coup, ça complique un peu, nous devons prevoir notre itinéraire en fonction des points de chute. Mais un site est là pour nous faciliter la tâche ! On rentre le nombre de km à parcourir par jour, on clique sur un point de départ et hop, le lieu d'arrivée apparaît (dans la pratique, ça fonctionne assez mal, il faut recommencer pour chaque étape…)

Capture d’écran 2015-07-15 à 19

 Nos téléphones et l'application GPS nous aiderons également  à ne pas nous perdre, un peu d'aventure en moins, un peu de confort en plus…