La journée d'hier s'est passée dans un tel tourbillon que j'ai loupé les 10 du 10 ! Il fait dire que J'habite à Waterford avait donné les consignes tardivement : « Avec la Saint Valentin qui pointe, et peut-être les roses, sait-on jamais (je sais, elles risquent fort d'être gelées, tiens, pourquoi pas une rose des glaces ? »

Voyons dans mes photos si je trouve du rose…

Nous avons commencé la journée de bonne heure et pas vraiment dans le rose, plutôt dans le blanc de la neige, le gris de l'inquiétude, l'orange de l'alerte neige/verglas : Aurore avait rendez-vous à Roissy à 6h05 et le père de sa camarade qui devait assurer le co-voiturage n'était pas vraiment partant (il a changé 5 fois d'avis entre jeudi soir et samedi matin !), il a re-neigé 5 centimètres hier, aucune petite route n'est dégagée. Nous nous sommes donc levés à 3h30 et préparés pour le voyage : thermos de café chaud, plaids dans la voiture, itinéraire chargé dans nos téléphones. Mais à 4h30 devant le lycée, les angoisses semblaient envolées et nous avons laissé partir notre lycéenne. Recouchés, nous avons tenté de nous réchauffer et de nous rendormir… entre les SMS pour me rappeler que je devais prendre le devoir d'allemand (à rendre impérativement pour le 16 ! terminé vendredi à 22h) dans le cahier rose et le porter dans le casier du professeur, pour me demander où était le rendez-vous, pour me dire qu'ils avaient retrouvé d'autres élèves…

10 février - 10

Deux petites heures de sommeil plus tard, je me suis habillée de rose et j'ai suivi l'avion qui emportait ma petite dernière vers Francfort. 45 minutes de retard, ça va être chaud pour la correspondance !

10 février - 6

Et je suis sortie dans le blanc et le bleu. Tout le quartier avait le sourire !

10 février - 1

Ouf, l'avion les a attendus (un groupe de 40 tout de même…) et les a menés à Athènes avec seulement 20 minutes de retard sur le programme (mais il pleut, là-bas).

Avec la fonte des neiges, quelques fleurettes roses apparaissent dans le laurier-tin

10 février - 9

Sur ma table, un joli tissu doré et rose trouvé à l'aiguille en fête hier

10 février - 7

Et une corbeille offerte par Christina, avec des graines pour le printemps !

10 février - 8

Déjeuner, deux heures de répétition de notre ensemble baroque (notre jeune bassoniste, qui vient de changer d'instrument, joue la moitié des notes… elle a un mois jusqu'au concert pour apprendre les doigtés qui ont changé, la pauvre !), puis je me change rapidement pour passer de la viole au violon : soirée avec les bénévoles et bénéficiaires de la banque alimentaire. Les familles arrivent peu à peu, chargées de leurs spécialités culinaires. Pendant la première partie du bal, j'attends avec impatience de déguster le succulent poulet au gingembre laotien de Simone !

10 février - 2

Elle s'est levée aux aurores (mais finalement beaucoup plus tard que nous) pour préparer un grand plat de beignets fleurs-de-lotus

10 février - 3

C'est au tour de la chorale 

10 février - 5

J'en profite pour faire un petit tour à l'exposition « Doudous ! » et retrouve celui de ma sœur (enfin, son jumeau) que nous surnommions le méchoui, il avait une fleur rose sur le museau.

10 février - 4

La soirée a été très conviviale (bien qu'en effectif réduit, la neige en a découragés certains), au fil des années, des liens se tissent, les jeunes et moins jeunes sont ravis de danser (même des garçons adolescents dansent la bourrée et le cercle circassiens !), de chanter, d'échanger et nous ne sentons pas trop la fatigue à 22 heures.